LES GRANDS PROJETS URBAINS A LYON

Le Site de référence pour parler des grands projets architecturaux et environnementaux du Grand LYON
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 LE CONTOURNEMENT OUEST DE LYON (COL)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Bis
Admin


Nombre de messages : 1243
Age : 34
Localisation : Lyon 8
Date d'inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: LE CONTOURNEMENT OUEST DE LYON (COL)   19/11/2010, 13:53

19-11-2010 - LYON MAG

Michel Mercier revient au Département avec le COL

Le Conseil général se penchera vendredi après midi sur la première portion du tracé du contournement de l’ouest lyonnais. Le projet d’autoroute étudié doit relier Villefranche à Tarare sur 25 km.

Sera-ce la première chiquenaude donnée pour le démarrage du contournement de l’ouest lyonnais (COL). Le projet est l’Arlésienne des politiques d’infrastructures routières dans le région, dont les contreforts se renvoient l’écho depuis maintenant plus de vingt ans. Oui mais voilà, le projet de schéma des infrastructures de transport doit être validé par l’Etat avant la fin de l’année 2010, et la contribution du Conseil général est nécessaire à la bonne constitution de l’avant-projet. Serpent de mer des deux précédentes décennies, l’avancement du dossier revêt dorénavant un caractère d’urgence.

Un premier axe Villefranche -Tarare proposé par le Département

Cette proposition nord du Conseil général implique un tracé reliant la sortie nord de Villefranche, au niveau d’Arnas, pour serpenter jusqu’à l’ouest tararois, au niveau des Olmes. Une portion à péage, dont la concession et la construction reviendrait à une société privée. Pas un euro donc ne sortirait des caisses des collectivités territoriales. Le projet désenclaverait judicieusement toute cette portion du sud Beaujolais-Azergues, engoncé dans des territoires faits de cols et de vallées. Alors quel serait la suite pour ce premier tracé proposé par le Département ? De Lentilly pourrait continuer un tracé court du COL, au pied des Monts du Lyonnais. Il faudrait sinon, pour les automobilistes, aller jusqu’à Balbigny pour rejoindre l’A72 et redescendre à Saint-Etienne. C’est ici la pierre d’achoppement du projet, entre partisans du tracé court et défenseurs du tracé long. Premiers éléments de réponse vendredi après-midi lors de la séance plénière du Conseil général l’Hôtel du département du Rhône.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lyon-urbanisme.superforum.fr
Bis
Admin


Nombre de messages : 1243
Age : 34
Localisation : Lyon 8
Date d'inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: LE CONTOURNEMENT OUEST DE LYON (COL)   21/11/2010, 17:57

19-11-2010
Conseil général : Michel Mercier s’emporte sur le COL

Pour son retour au Département vendredi, le président Michel Mercier a débattu, parfois sèchement, avec les conseillers généraux sur l’avant-projet de tracé du contournement ouest lyonnais. Le nouveau ministre de la Justice, souvent mis à mal, n’a pas vraiment convaincu les élus locaux, même si le tracé du COL présenté, reliant Villefranche aux Olmes, a été voté.

Son retour était évidemment attendu de tous. Frais ministre de la Justice, Michel Mercier ne voulait entendre parler vendredi que du département. Et du département, le président du Conseil général en a visité tous les recoins sans quitter son siège. Vaugneray, Tarare, les Olmes, Villefranche... Ce sont des conseillers généraux parfois vent debout contre le projet du COL, parfois laudatifs qui ont donné la réplique à Mercier, défendant becs et ongles leurs cantons. Parfois avec une frilosité affichée, parfois avec la bonne foi de l’incompréhension. Car le projet en l’état est difficilement mesurable. Difficile donc de se faire une idée précise d’un ouvrage final ou d’un tracé fixé de bout en bout.

Pour bien appréhender le projet, il faut avant tout définir son paradigme. L’article 16 de la loi du 3 août 2009 prévoit « qu’un schéma national des infrastructures de transport (SNIT) fixe les orientations de l’Etat. » Défini dans le cadre du Grenelle de l’Environnement, ce SNIT fait appel aux collectivités locales, dans le cadre d’une consultation pour les grands projets d’infrastructures dont la réalisation parait souhaitable sur un horizon de 20 à 30 ans. Ce SNIT doit être adopté par l’Etat fin 2010. D’où une certaine urgence à valider la consultation du côté du Département, dont fait partie l’avant-projet du COL. C’est cette soudaineté à donner une effectivité à un projet chausse-trappe depuis plus de 20 ans qui a pu refroidir certains conseillers généraux. Et sérieusement échauffer Michel Mercier.
En rouge, le projet de tracé entre Villefranche et Les Olmes
En rouge, le projet de tracé entre Villefranche et Les Olmes

Passe d’arme entre Michel Mercier et Georges Barriol

Car le président du Conseil général à été malmené jusque dans son propre camp. Christophe Guilloteau, élu de Saint-Genis-Laval et Georges Barriol, élu de Vaugneray n’ont pas voté le tracé présenté. Reliant la sortie de l’A6 à Villefranche-Nord aux Olmes, à l’Ouest de Tarare sur la future A89, ce COL partiel, comme il est nommé dans le Rapport Transports de l’assemblée départementale, s’étend sur 25 km. Il se rapproche dans sa conception d’un des deux projets présentés le 12 octobre par le préfet du Rhône à 200 élus et acteurs de la vie économique. Mais il s’arrête bien trop tôt, ne formant pas encore un réel contournement à l’agglomération lyonnaise. Quid de la portion sud de l’A89 ? « On nous propose un tracé sans nous informer du prolongement possible, explique Barriol. Ne voter qu’une partie du COL sans connaître la suite me parait être un exercice risqué. » Un ressenti quasi-général. Gilles Buna relève « qu’aucune indication budgétaire et hiérarchique n’est inscrite au document du COL. » Sur le premier point, c’est un société autoroutière privée qui devrait en assurer la construction et la concession. Le Conseil général est consulté, mais ne sera en aucun cas financeur de l’infrastructure.

« Je ne vous propose pas de faire le COL » commence Mercier. « Il n’y a pas de tracé, continue-t-il. Il y a une idée et des intérêts locaux de développement. » Un COL rendu nécessaire par le rapprochement des compétences entre l’hôpital de Villefranche et celui de Tarare, selon l’exemple cité par le président du Département. Mais pour l'instant aux antipodes d'un projet général de contournement ouest de Lyon. Et le débat prend assez rapidement une tournure très locale dans une querelle sud-nord, qui marque bien l’accueil hétéroclyte que reçoit le projet sur les territoires, selon où l’on se place. « A l’entrée de la commune de Vaugneray, il y a un panneau " Non au COL ". » continue Georges Barriol. Ce qui a le don d’irriter Michel Mercier. « Quand au sud, on refuse le COL, je veux bien, justifie-t-il. Mais il ne faut pas empêcher au nord ceux qui veulent se développer de le faire. » Et quand Barriol, décidément opiniâtre, lui oppose que le tracé partiel n’a pas grand chose à voir avec l’étude présentée par le préfet le 12 octobre, Mercier explose. « Nous pouvons être à l’initiative. Nous n’avons pas à attendre tout de l’Etat, tempête le nouveau pensionnaire de la Place Vendôme. D’ailleurs, si vous y êtes tant attaché, il existe des concours pour entrer à son service. » Et Mercier de continuer : « le COL, c’est quand les gens du coin le voudront. Je n’ai pas l’intention de mettre un centime dans des équipements que des gens ne veulent pas. » Le vice-président Jean-Jacques Pignard, rompu à l’enjeu puisqu’ancien maire de Villefranche, prend le relais. « C’est un projet très judicieux. C’est une solution que je préconisais il y a déjà dix ans, rappelle-t-il. Cette liaison est nécessaire, qu’on le veuille ou non. »

Vers une seconde ligne TGV Paris-Lyon ?

Au terme d’échanges souvent fermes entre Michel Mercier et les conseillers, le texte a été voté par la majorité de l’assemblée départementale. Mais la contribution consultative du Département au SNIT ne se résume pas qu’au COL partiel. Moins polémique, le projet ferroviaire pour une future ligne TGV Paris Austerlitz-Orléans-Clermont Ferrand- Lyon-Lyon Saint Exupéry a emporté la quasi-unanimité. Le tracé doit permettre de drainer par l’ouest des voyageurs jusqu’à l’aéroport de Lyon, tout en permettant à l’unique ligne de TGV Lyon-Paris de respirer. Une nouvelle accessibilité essentielle pour la plateforme aéroportuaire, qui ambitionne de devenir un hub européen de premier plan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lyon-urbanisme.superforum.fr
SG-LYON



Nombre de messages : 93
Age : 26
Localisation : Villeurbanne
Date d'inscription : 23/02/2009

MessageSujet: Re: LE CONTOURNEMENT OUEST DE LYON (COL)   21/11/2010, 19:14

J'espère que l'échangeur routier sera détruit : c'est une horreur, une plaie pour la presqu'île.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
biglower
Actif Reporter 2
Actif Reporter 2


Nombre de messages : 484
Age : 28
Localisation : Lyon 4
Date d'inscription : 06/02/2008

MessageSujet: Re: LE CONTOURNEMENT OUEST DE LYON (COL)   22/11/2010, 21:31

C'est un peu hors sujet ta remarque.


En tous cas, ce morceau d'autoroute qu'on ne peut même pas appeler un COL est totalement inutile et ne se fera heureusement jamais pour cette raison. Par contre, il est temps d'arrêter de tourner autour du pot en balançant des projets qui n'ont ni queue ni tête à tour de bras dans le coin. Il faut remettre des priorités :

1) Connecter l'A89 en construction actuellement mais qui se terminera par un cul de sac, par un Contournement Nord que j'appelle CNL et qui va se connecter directement à l'A6 puis à l'A46 au niveau de la Saône en passant au nord des Monts d'Or.
2) Faisons déjà ça, on verra le reste plus tard. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LE CONTOURNEMENT OUEST DE LYON (COL)   Aujourd'hui à 13:30

Revenir en haut Aller en bas
 
LE CONTOURNEMENT OUEST DE LYON (COL)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Le Progrès - édition Lyon sud-ouest - 18 mai 2007
» LYON - Dr James Pangaud
» moyenne température annuelle à Lyon Bron
» les écoles d'AP dans le sud-ouest
» SOS vétérinaire sur lyon 24/24 !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LES GRANDS PROJETS URBAINS A LYON :: Transports: Evolution des axes routiers, transports en commun, aeroport, gares...-
Sauter vers: