LES GRANDS PROJETS URBAINS A LYON

Le Site de référence pour parler des grands projets architecturaux et environnementaux du Grand LYON
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 UN NOUVEAU STADE POUR L'OL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
biglower
Actif Reporter 2
Actif Reporter 2


Nombre de messages : 484
Age : 29
Localisation : Lyon 4
Date d'inscription : 06/02/2008

MessageSujet: Re: UN NOUVEAU STADE POUR L'OL   11/10/2008, 01:18

Ca c'est sûr, il fallait peut-être y penser avant pour le métro. Maintenant, avec les investissements déjà faits, ce serait un gouffre financier inutile de prolonger le A. Par contre, un tram nord/sud qui passerait au nouveau stade depuis la ligne T3, voire la Soie et qui repartirait vers Vénissieux et T2, ça serait envisageable je pense. Et on doublerait la capacité des TC pour les soirs de matchs. Wink

D'ailleurs, maintenant que j'y pense, est-ce qu'il a été envisagé d'utiliser les deux voies de tram dans un seul sens les soirs de matchs pour doubler la capacité du tram ? L'autre sens serait assuré par quelques navettes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le 6
Actif Reporter 1
Actif Reporter 1
avatar

Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 31/01/2008

MessageSujet: Re: UN NOUVEAU STADE POUR L'OL   11/10/2008, 12:23

biglower a écrit:
D'ailleurs, maintenant que j'y pense, est-ce qu'il a été envisagé d'utiliser les deux voies de tram dans un seul sens les soirs de matchs pour doubler la capacité du tram ? L'autre sens serait assuré par quelques navettes.
Et comment tu fais revenir les rames si tu utilises les 2 voies ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
biglower
Actif Reporter 2
Actif Reporter 2


Nombre de messages : 484
Age : 29
Localisation : Lyon 4
Date d'inscription : 06/02/2008

MessageSujet: Re: UN NOUVEAU STADE POUR L'OL   11/10/2008, 14:08

Tu en stockes plein d'avance à l'est du stade (pour les retours), ou à la soie et/ou à la Part-Dieu (pour l'aller). Ca mobilise la ligne et beaucoup de rames pendant quelques heures mais ce n'est qu'une fois par semaine en moyenne et souvent à des heures où le trafic sur le reste du réseau TCL est moins important donc on pourrait très bien "piquer" des rames aux lignes T1, T2 et T4 temporairement.
Je ne dis pas que c'est la solution miracle mais je pense que ça vaut la peine d'y réfléchir. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le 6
Actif Reporter 1
Actif Reporter 1
avatar

Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 31/01/2008

MessageSujet: Re: UN NOUVEAU STADE POUR L'OL   12/10/2008, 22:01

Et à Part-Dieu, tu les stockes où ?
Et l'idée de déshabiller les autres lignes pour favoriser la sortie du stade, ça ne me plait pas beaucoup... No
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bis
Admin


Nombre de messages : 1243
Age : 35
Localisation : Lyon 8
Date d'inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: UN NOUVEAU STADE POUR L'OL   13/10/2008, 12:38

Dernière mise à jour : lundi 13 octobre 2008 (Le progrès)


Grand Stade de l’OL: réunion au sommet aujourd’hui




Elus et promoteurs du projet Grand Stade de Décines se réunissent cet après-midi au Grand Lyon. Un rendez-vous qui pourrait déboucher sur un accord formel


Une victoire ou un match nul? Lors d’une réunion aujourd’hui au Grand Lyon, le président d’OL Group espère en tout cas marquer des points en convainquant définitivement toutes les parties concernées par la construction du Grand Stade à Décines. Une victoire consisterait pour Jean-Michel Aulas à voir l’Etat, mais aussi le Conseil général et le Grand Lyon signer un accord confirmant leurs engagements en faveur de cet ouvrage. Et ce dès aujourd’hui car pour le patron de l’OL, le temps passe et les grues ne sont pas encore près de s’installer. En cas de désaccord ou de report d’une formalisation des engagements, on assisterait donc à un match nul. Ce qui serait considéré comme un revers encourageant par les adversaires du projet. Or Jean-Michel Aulas l’a clairement fait comprendre il y a deux semaines à Munich : « Si les travaux sur le site du Montout n’ont pas commencé dans deux ans, année de la Coupe du monde, je quitterai la présidence du club et partirai ailleurs. Et pas tout seul. Si pour des raisons politiques ou politiciennes, il faut mener mon projet ailleurs, je le ferai ». De quoi en laisser plus d’un perplexe. D’où l’urgence aussi de caler dès ce lundi un calendrier prenant en compte différentes dates clés. Sont conviés également à cette réunion au sommet : Bernard Rivalta (président du Sytral), Pierre Credoz, maire de Décines et Guy Mathiolon, le président de la CCI de Lyon mais qui sera absent. L’ensemble des vice-présidents du Grand Lyon touchés par le sujet participeront.

Le Grand Lyon a également convié deux élus qui s’opposent au projet de Décines: Alain Darlay, maire de Chassieu, pourtant membre de la majorité de Gérard Collomb et Michel Forissier, maire UMP de Meyzieu. La réunion promet donc d’être animée car de nombreuses questions restent en suspens : celle notamment qui concerne l’accessibilité du stade qui devrait accueillir 62000 spectateurs. Si la construction de l’ouvrage estimé entre 350 et 380 millions d’euros est financée par OL Group, les infrastructures environnantes devront être à la charge des collectivités et de l’Etat aux yeux des promoteurs du projet. D’où l’ire des opposants rejetant le principe d’un financement public servant les intérêts du privé. A cette question s’ajoute évidemment celle des transports collectifs qui mèneront les spectateurs via Eurexpo. De son côté, Jacques Gérault, le préfet, a bien mis en garde ses interlocuteurs dans notre édition du 30 septembre : « L’Etat ne pourra envisager des financements que lorsque le Plan local d’urbanisme sera voté par le Grand Lyon, le permis de construire déposé par les investisseurs et signé par le maire de Décines. » Autre question lourde : quel avenir pour Gerland? Le feu vert du Grand Lyon au Grand Stade ne sera crédible que s’il prévoit un avenir prometteur pour le quartier sportif historique de la métropole. Il ne faut pas s’attendre à obtenir toutes les réponses dès ce lundi mais elles ne devront pas trop tarder pour rassurer le plus grand monde.

Vincent Rocken

vrocken@leprogres.fr


Accessibilité: Collomb devrait faire de nouvelles propositions




Pourquoi une telle importance donnée à cette réunion des partenaires du Grand Stade, alors qu’elle n’est pas la première du genre? Tout simplement parce que le projet de Jean-Michel Aulas à Décines en est à une phase cruciale, située entre l’avis négatif du commissaire-enquêteur le 11 juillet sur la révision du Plan local d’urbanisme sur le secteur du Grand Montout, et le vote du même PLU par le Grand Lyon, en novembre (l’avis du commissaire-enquêteur n’est que consultatif).

En juillet, il donnait un avis négatif pour deux raisons essentielles : le financement des infrastructures à des fins privées par des collectivités publiques (Etat, Département, communauté urbaine) et les problèmes d’accessibilité sur le site retenu.

Sur la première, la réponse ne sera pas fournie aujourd’hui, elle dépend surtout des résultats de la commission Séguin qui, fin octobre, aura des solutions à donner pour l’aménagement des stades français nécessaires à l’organisation de l’Euro 2016.

Sur la seconde, ce sont Gérard Collomb et Bernard Rivalta, en tant que président du Sytral, qui devront faire de nouvelles propositions. Rivalta a effleuré le sujet la semaine dernière à Québec lors d’un colloque des entretiens Jacques-Cartier sur les transports, évoquant le prolongement de la ligne de tramway T2 entre Bron et Eurexpo.

« Dès le départ le dossier a été mal ficelé », juge un élu UMP de l’Est lyonnais souhaitant garder l’anonymat. Et pour cause : il est favorable au stade à Décines, à l’encontre de son groupe politique au Grand Lyon. Et cet élu d’ajouter : « Collomb aurait dû proposer une réflexion globale sur le développement du secteur avant de parler du stade. Personne n’aurait pris argument d’un financement public lié au projet. »

La volte-face du commissaire-enquêteur qui, en septembre, revenait sur sa position et donnait un avis positif « avec réserves » à la révision du PLU ne devrait même pas être évoquée dans la réunion des partenaires. Le président du tribunal administratif n’a-t-il pas confirmé que seul compte le premier avis. Alors, qu’en attendre? Si le déroulement de la réunion est le même que celui des précédentes, peu de chose. « La dernière fois, c’était désastreux. Chaque élu tentait de tirer partie du dispositif qui sera mis en place, mais il n’y avait pas de réflexion globale sur le développement de l’Est lyonnais » regrette Guy Mathiolon, président de la Chambre de commerce et d’industrie. Mais nul n’est à l’abri d’un coup de poker de Collomb.

Jacques Boucaud

Et un article sur LYON CAPITALE :


Grands Projets
Réunion au sommet pour le Grand Stade (13/10/2008 )



La commission mixte des différents partenaires sur le Grand Stade se réunit aujourd'hui à 12h lors d'un déjeuner pour parvenir à un accord sur le projet. Toutes les parties seront présentes: Grand Lyon, Conseil Général du Rhône, Préfecture, le maire de Décines, Pierre Crédoz et Michel Forissier, secrétaire départemental de l'UMP et maire de Meyzieu.
Jean-Michel Aulas souhaite voir, dés aujourd'hui, voir l'Etat, le Grand Lyon et le département signer un accord qui viendrait confirmer leur engagement pour le projet d'OL Land.
En marge du match de Ligue des Champions face au Bayern Munich, Le président de l'OL avait déclaré que si « les travaux sur le site du Montout n'ont pas commencé dans deux ans, année de la coupe du monde, je quitterai la présience du club et partirai ailleurs ». Il faut dire que son projet d'OL ne cesse de prendre du retard.
Le 11 juillet dernier, le commissaire-enquêteur avait émis un avis négatif sur le Plan Local d'Urbanisme qui mettait en cause l'accessibilité et le financement des infrastructures environnantes du Grand Stade par des fonds publics alors qu'il s'agit d'un projet privé. Or, le 24 septembre, nouveau rebondissement: volte-face du commissaire-enquêteur qui donnait un second avis, positif cette fois-ci. Le tribunal administratif de Lyon, saisi par le Grand Lyon, soulignait que seul le premier avis était à prendre en considération « sous réserve d'appréciation jurisprudentielle ». En clair, le tribunal n'a pas encore analysé si des cas similaires se sont présentés.
Nouvelle étape donc aujourd'hui sur le Grand Stade. De deux choses l'une: soit les parties parviennent à un accord et c'est la victoire de Gérard Collomb sur ses opposants d'avoir mal ficelé le dossier depuis le début, soit les parties se quittent sur un désaccord et c'est le statut quo. Réponse dans quelques heures.

http://www.lyoncapitale.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lyon-urbanisme.superforum.fr
mikdu26



Nombre de messages : 27
Date d'inscription : 20/08/2008

MessageSujet: Re: UN NOUVEAU STADE POUR L'OL   13/10/2008, 19:46

Grands Projets
Grand Stade à Décines: le projet relancé (13/10/2008)


Après avoir été fortement remis en cause cet été, le projet du Grand Stade de Décines semble finalement en bonne voie. La commission mixte des différents partenaires s'est réunie aujourd'hui, et un protocole a été officiellement signé entre le Grand Lyon, l'Etat, le conseil général, le Sytral et la municipalité de Décines.

D'abord, chacun des partenaires s'est engagé à réaliser des infrastructures garantissant l'accessibilité au stade, qui constituait l'un des points noirs du dossier. L'enveloppe globale d'argent public nécessaire s'élève, pour cette partie, à 180 millions d'euros, dont 60 à 80 millions seront pris en charge par le Grand Lyon. Ensuite, la ligne T2 du tramway sera prolongée jusqu'à Eurexpo, puis un bus permettra de rejoindre le Grand Stade. Cette nouvelle ligne sera tracée en laissant place sur un terre-plein central à des rails de tramways qui pourront être montées dans l'avenir. L'Olympique Lyonnais et le Sytral, autorité organisatrice des transports en commun, mettront en place une billetterie commune.

L'Etat s'engage pour sa part à adapter l'échangeur autoroutier permettant d'entrer dans la ville de Décines. Enfin, le plan local d'urbanisme (PLU) va être révisé à l'horizon 2009, en prenant appui sur trois facteurs déterminants: le projet de loi de financement mixte des infrastructures publiques, le rapport Seguin sur les finances publiques, et la candidature de la France pour accueillir l'Euro 2016. Jean-Michel Aulas espère ainsi voir le Grand Stade sortir de terre en 2013. S'il s'est montré particulièrement satisfait de l'accord enfin signé, le président de l'OL a prévenu que ce projet pouvait être freiné par un contexte de crise particulièrement défavorable.


http://www.lyoncapitale.fr/index.php?menu=01&article=6457
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antho
Admin
avatar

Nombre de messages : 1100
Age : 38
Localisation : Lyon 04
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: UN NOUVEAU STADE POUR L'OL   14/10/2008, 10:58

Un premier accord pour le grand stade à Décines

Les partenaires du projet "OL Land" de Décines ont signé un premier accord : le projet est devenu un élément du développement de l’Est lyonnais. Et une nouvelle enquête publique est programmée

Le vote par la communauté urbaine de Lyon de la révision du Plan local d’urbanisme du Grand Montout à Décines interviendra bien en novembre comme annoncé, mais en novembre… 2009. Ce sont les revirements du commissaire-enquêteur en juillet et septembre de cette année, pas vraiment du goût des partenaires, qui amènent le Grand Lyon à tout remettre à plat.

Et surtout à feinter pour limiter les recours juridiques toujours possibles. Ainsi parle-t-on désormais de projets d’intérêt général, le Grand Stade n’étant plus qu’un élément du développement de l’Est lyonnais : la route baptisée LY6 sera dédiée aux modes de déplacement doux uniquement et ne pourra plus être considérée comme une pénétrante, contraire à la loi, tandis que d’autres aménagements sont désormais présentés comme dédiés au développement d’Eurexpo. « Le stade n’est qu’un accélérateur du développement de l’Est lyonnais » concède Gérard Collomb. Première conséquence, une nouvelle enquête sera lancée en février 2009 sur la base du rendu du rapport de la commission Grand Stade Euro 2016 baptisée « commission Seguin. »

Selon Jean-Michel Aulas, le stade pourrait ainsi ouvrir en mai 2013. Un engagement précis du président de l’OL rendu possible par le protocole signé hier entre les partenaires que sont l’Etat, le Département, la communauté urbaine, le Sytral, la commune de Décines et, bien entendu, l’Olympique lyonnais. Les collectivités ainsi rassemblées, c’est un pas vers l’aboutissement du projet.

Le protocole prévoit que l’Etat s’engage d’une part à faire respecter le calendrier des travaux sur la liaison A46 Nord/A432 pour une mise en service avant le second semestre 2013, d’autre part à transférer l’échangeur n°7 sur le domaine de l’Etat dès lors que l’intérêt général sera vérifié. Ce qui permettra de lancer une procédure de déclaration d’utilité publique, une fois le PLU révisé. Le conseil général s’engage, quant à lui, à réaliser la section nord du boulevard urbain est, le contournement de Pusignan et l’aménagement de routes et carrefours. De son côté le Sytral prévoit notamment le prolongement de T2 à Eurexpo (prévu dans le programme du candidat Collomb en février) puis jusqu’au Montout et vers la ligne T3, tandis que le Grand Lyon va par exemple achever la LY6. Quant au projet de surface commerciale (hormis OL store), il semble passer à la trappe. Le coût des infrastructures et transports en commun est chiffré par la commission des partenaires à 180 millions d’euros, dont 50 directement liés au grand stade. Faire du Grand Stade un élément du développement de l’Est lyonnais est un tour de passe-passe adroit.

Jacques Boucaud

Source: Le Progrés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antho
Admin
avatar

Nombre de messages : 1100
Age : 38
Localisation : Lyon 04
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: UN NOUVEAU STADE POUR L'OL   17/10/2008, 15:19

L'Olympique Lyonnais tente de faire face à la crise financière

LYON (AFP) - L'Olympique lyonnais, seul club de foot français coté en Bourse, tente de faire face à la crise qui a fait dévisser son action et pèse sur le taux de remplissage du stade de Gerland, alors que l'OL se lance dans la construction d'un nouveau stade 50% plus grand.

L'action d'OL groupe, entraînée dans la tourmente boursière, a perdu plus d'un tiers de sa valeur en cinq mois, pour ouvrir à 13,50 euros jeudi, contre 24 euros lors de son entrée en Bourse en février 2007.

Cette baisse ne touche pas directement le fonctionnement du club, qui a réalisé pour son exercice 2007-2008 un bénéfice net de 20,1 millions d'euros, en progression de 8% sur un an, et gardé la capacité d'investissement nécessaire pour acheter des joueurs et se développer, estiment plusieurs analystes.

Mais elle fait peser des incertitudes sur le projet d'OL Land : ce complexe de bureaux, magasins et hôtels autour d'un grand stade a déjà connu des déboires et ne devrait en principe être terminé qu'en "mai 2013", soit trois ans plus tard que prévu, a indiqué le président de l'OL Jean-Michel Aulas.

"Avec la crise, il faut savoir se remettre en cause: tout est menacé dans le financement", a reconnu M. Aulas.

Toutefois, l'OL estime pouvoir apporter les deux tiers des 250 millions d'euros environ que devrait coûter le grand stade: un tiers proviendrait de l'augmentation de capital en Bourse, et un tiers du naming (vente du nom du stade à une marque).

Mais il lui faudra encore emprunter près de cent millions d'euros et s'assurer que les pouvoirs publics tiendront leurs engagements à investir environ 180 millions d'euros dans des infrastructures, de transport notamment, indispensables au nouveau stade.

Parallèlement à la crise financière, l'OL subit aussi la crise économique, et peine à remplir son stade actuel de Gerland.

Depuis le début de saison, aucun match n'a rempli le stade, pas même le premier match de Ligue des Champions, opposant l'OL à la Fiorentina le 17 septembre.

Pour ce match, l'OL, constatant l'avant-veille que seules 33.000 places avaient été vendues sur les 40.000 que compte le stade, avait proposé des promotions et lancé des invitations auprès des écoles de football de la région, réunissant au final 37.500 spectateurs.

Si le nombre d'abonnés et l'affluence à Gerland sont stables, selon la billetterie de l'OL, le club reste "un peu inquiet".

Pour répondre aux difficultés de certaines catégories de supporteurs qui ne pouvaient plus aller au stade, l'OL a mis en place l'an dernier une "Tribune famille" pour certains matches, à 7 euros par enfant et 10 euros par adulte.

Se pose alors la question de l'utilité de construire un stade encore plus grand.

"L'idée même d'un stade de 62.000 places est déconnecté du contexte quand on imagine la baisse du pouvoir d'achat qui attend les citoyens lyonnais," s'insurgent notamment les élus Verts au Grand Lyon.

Source:
http://fr.sports.yahoo.com/16102008/1/l-olympique-lyonnais-tente-de-faire-face-la-crise-financiere.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antho
Admin
avatar

Nombre de messages : 1100
Age : 38
Localisation : Lyon 04
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: UN NOUVEAU STADE POUR L'OL   24/10/2008, 18:29

Zone Seveso : l'agrandissement de Gerland à nouveau possible ? (24/10/2008 )

Le stade de Gerland pourrait être retiré de la “zone Seveso”. Il ne figure en tout cas plus dans les “cartes d'aléas” qui viennent d'être envoyées aux grands élus de l'agglomération, dans le cadre de la préparation du prochain Plan de prévention des risques technologiques (PPRT) du couloir de la chimie. En clair, ce serait le principal obstacle à l'agrandissement du stade de Gerland (et donc le principal argument en faveur du Grand Stade) qui tomberait. Pour le député UMP Philippe Meunier, l'un des opposants au Grand Stade, l'affaire ne fait plus un pli : “Ça fait des mois qu'on le dit. On savait qu'il y aurait une réduction du périmètre Seveso, car depuis AZF, il y a eu un renforcement des protections sur les usines chimiques. Les risques d'effets de souffle ou d'incendies ont ainsi été réduits, et logiquement les périmètres de sécurité autour doivent être réduits”.
Si cela devait se confirmer, l'alternative d'un agrandissement de Gerland se heurterait encore à un dernier obstacle : le classement aux bâtiments de France. Pour Meunier, ce dernier rempart cédera comme les autres : “Classement, ça ne veut pas dire qu'on ne peut pas construire. Regardez l'Opéra de Lyon, lui aussi était classé. Rien n'empêche le ministre à autoriser l'agrandissement de Gerland”. Il conclue : “Tous les arguments tombent les uns après les autres. La vérité sur le Grand Stade, c'est que l'OL veut faire une opération commerciale privée avec des fonds publics. Il faut qu'ils arrêtent de dire qu'ils auraient bien voulu agrandir Gerland, mais que ce n'est pas possible.” Le feuilleton Grand Stade n'a sans doute pas fini de rebondir.

Source:
http://www.lyoncapitale.fr/index.php?menu=05&article=6536
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
biglower
Actif Reporter 2
Actif Reporter 2


Nombre de messages : 484
Age : 29
Localisation : Lyon 4
Date d'inscription : 06/02/2008

MessageSujet: Re: UN NOUVEAU STADE POUR L'OL   24/10/2008, 23:07

"c'est que l'OL veut faire une opération commerciale privée avec des fonds publics"

Une opération commerciale, certes, et tant mieux, mais pas avec des fonds public. Ca c'est un mensonge. Seules les infras à réaliser autour utilisera des fonds publics mais de un, on n'est pas obligé de les faire (au risque de rendre la situation ridicule), et de deux, ça servira aussi les intérêts de tout un tas de lyonnais qui seront bien contents de ces investissements.

Et quand on fait une grande surface ou un centre commercial comme le carrefour géant d'Ecully ou celui de la Porte des Alpes avec Auchan et Ikéa entre autres, qu'on aille pas me dire que les pouvoirs publics n'ont rien investi pour améliorer les accès. Et ça aurait été stupide de ne pas le faire. Et les collectivités se sont aussi démerdées pour rendre Eurexpo accessible. Alors où est la différence si ce n'est que c'est une infrastructure qui attirera un peu plus de monde ? Sur le principe, ce n'est pas nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jean-yves
Actif Reporter 1
Actif Reporter 1


Nombre de messages : 141
Date d'inscription : 05/10/2007

MessageSujet: Re: UN NOUVEAU STADE POUR L'OL   24/10/2008, 23:42

biglower a écrit:
"c'est que l'OL veut faire une opération commerciale privée avec des fonds publics"

Une opération commerciale, certes, et tant mieux, mais pas avec des fonds public. Ca c'est un mensonge. Seules les infras à réaliser autour utilisera des fonds publics mais de un, on n'est pas obligé de les faire (au risque de rendre la situation ridicule), et de deux, ça servira aussi les intérêts de tout un tas de lyonnais qui seront bien contents de ces investissements.

Et quand on fait une grande surface ou un centre commercial comme le carrefour géant d'Ecully ou celui de la Porte des Alpes avec Auchan et Ikéa entre autres, qu'on aille pas me dire que les pouvoirs publics n'ont rien investi pour améliorer les accès. Et ça aurait été stupide de ne pas le faire. Et les collectivités se sont aussi démerdées pour rendre Eurexpo accessible. Alors où est la différence si ce n'est que c'est une infrastructure qui attirera un peu plus de monde ? Sur le principe, ce n'est pas nouveau.

je ne suis pas un expert, mais je crois avoir compris qu'une zone commerciale qui se crée est une tres forte valeur ajoutée, alors pourquoi le projet de l'OL pour cette activité, pourquoi ne pas ouvrir a la concurence et au plus offrant.
la creation de ces zones est tres restreinte pourquoi privilegier Aulas ?
ma remarque est sans pleine de lacunes mais ton raisonnement est tronqué, a mon avis. Les elus n'ont pas a subir les exigences d'une entreprise cotée en bourse. d'un coté il tient un discours liberal et de l'autre il beneficierait d'un monopole accordée par une collectivité locale uniquement en se servant de son club sportif, une forme de lobiing.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
khayam12



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 10/09/2008

MessageSujet: Re: UN NOUVEAU STADE POUR L'OL   25/10/2008, 12:41

(sachez avant tout chose que n aime pas le foot)


"Les elus n'ont pas a subir les exigences d'une entreprise cotée en bourse. d'un coté il tient un discours liberal et de l'autre il beneficierait d'un monopole accordée par une collectivité locale uniquement en se servant de son club sportif, une forme de lobiing."

Je crois que tous les opposants au stade resonnent en terme de principe (du style "utiliser des fonds publics pour une entreprise privee, c est mal"), ce que je trouve totalement absurde et qui revele par ailleurs une meconnaissance profonde du fonctionement des marches publics et de l economie en general.

Comme l a fait remarque biglower on a toujours mis en place des moyens de transport publique pour acceder a des infrasctures privees. C est une ralite les choses ont toujours fonctionner comme ca. Son raisonement n est pas "tronque" il est juste pragmatique. Mais evidement avec notre vision franco-francaise des choses le "denier public devrait servir pour le bien public". Le probleme c est qu en suivant cette logique sur le long terme on aura plus de biens public puisque se sont majoritairement les entreprises privees qui financent l Etat a travers les taxes. L etat n est pas une fin en soi, il est juste la pour permettre a des entreprises privees creatrice de valeur de pouvoir exister ce qui en retour cree des emplois et permet de refinancer des bien ou service publics.

Reste a savoir il est vrai pourquoi Aulas et pas un autre projet avec une mise en concurence. Pour ma part ca fait maintenant 3 ans et demi que je vis a l etranger, dont 2 en Italie terre de foot, et je peux dire que les retombees de l OL en terme d image sont gigantesques.

Il faut etre honnete personne ne conmaissait Lyon il y a encore 4 ans et personne n etait capable de situer la ville sur une carte (j exagere a peine). Pour les etrangers, la France reste Paris et le reste est anecdotique. Aujourd hui on sent vraiment la difference, la ville accueuille de plus en plus d etudiant etrangers et est de plus en plus connues a l international. Bien sur tout ca n est pas uniquement imputable a l OL (le label Unesco joue aussi beaucoup entre autres), mais tres clairement quand je dis que je viens de Lyon, la premiere chose que les gens me disent c est "OL" ou "Benzemma".

A partir de la faut pas chercher plus loin, ce stade est un enjeux strategique majeur pour la ville. Il ne s agit certainement pas de Meyzieux et consort, ou meme de payer pour rallonger une ligne de tram, l enjeux est surtout en terme d image (y a eu un classement dans le Times qui le situe dans les 10 plus beaux projets architecturaux mondiaux). C est egalement une source de revenu pour l OL ce qui lui permettra de pereniser son niveau actuel. Donc pour la question de pourquoi Aulas, si quelqu un propose un projet qui serve autant les interets de la ville, ok pas de probleme, mais bizarement je n y crois pas trop...

Bref, ce stade doit se faire, les arguements qui vont a l encontre de ce projet ne sont que l expression d un provincialisme mesquin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antho
Admin
avatar

Nombre de messages : 1100
Age : 38
Localisation : Lyon 04
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: UN NOUVEAU STADE POUR L'OL   25/11/2008, 11:34

Article du mardi 25 novembre 2008

Le rapport Séguin soutient les projets de grands stades



«Il est temps de rendre le football totalement adulte»: le rapport de Philippe Séguin sur les stades dans l’optique de l’Euro 2016 propose de donner aux clubs les moyens juridiques de maîtriser leurs infrastructures


Une rupture. C’est ce que propose la commission Grands Stades Euro 2016 qui a remis, hier, son rapport à François Fillon. Une rupture avec les mécanismes qui prévalent aujourd’hui et qui privilégient les financements publics. « Une candidature française à l’Euro 2016 n’a de sens que si elle est l’occasion d’un nouveau partage des responsabilités entre les pouvoirs publics et les acteurs privés », a prévenu Philippe Séguin, le président de la commission.

Pour cette dernière, le constat est assez clair : tant que les clubs de football n’auront pas la maîtrise de leur stade, tant qu’ils ne pourront pas, comme les clubs étrangers, en faire un centre de profit, ils resteront des « nains économiques ».

Le constat est partagé par le gouvernement. « Faute de stades capables de générer une activité économique récurrente, les clubs de football ou de rugby ne peuvent développer et diversifier leurs recettes financières et prennent du retard sur leurs concurrents européens », a reconnu le Premier ministre. « Si nous voulons que le football progresse au niveau international et si nous souhaitons que les joueurs français restent en France, alors il faut des stades modernes. »

Le partage que propose la commission est tout aussi clair : aux pouvoirs publics le choix du site, la mise à disposition du foncier et surtout le financement et la réalisation des infrastructures d’accès, et aux opérateurs privés la construction, l’exploitation et la propriété de l’enceinte sportive.

Du pain béni pour Jean-Michel Aulas et son projet de Grand Stade à Décines (lire ci-dessous). Du pain béni en général pour tous les projets de stade ou ceux de réhabilitation que le rapport de la commission préconise de consolider « sans a priori idéologique et avec pragmatisme ». « C’est à la fois la condition de la candidature à l’Euro 2016 et de la réalisation des infrastructures elles-mêmes », a résumé Philippe Séguin.

Mais au-delà du court terme que représente l’Euro, la commission préconise la reconnaissance d’intérêt général de ces équipements, qu’ils soient publics ou privés, au niveau national et la reconnaissance des infrastructures sportives comme services économiques d’intérêt général au niveau européen, ce qui permettrait d’obtenir des aides. Pour M. Séguin, la candidature de la France à l’Euro 2016 « ne doit pas être l’occasion d’un simple « replâtrage » des stades, mais le « catalyseur » d’un mouvement qui touche tout le territoire et qui a besoin d’être conforté ».


Nathalie Mauret



--------------------------------------------------------------------------------
Gerland : des plus et des moins

La commission Grands Stades Euro 2016 a répertorié les qualités et les défauts des principaux stades français susceptibles d’accueillir l’Euro 2016. Bien évidemment le stade municipal de Gerland en fait partie.

Deux qualités sont notées : son accès qui est facilité par les transports en commun et sa proximité avec le Palais des sports et la présence d’espaces où aménager des structures extérieures temporaires.

La liste des points à améliorer est plus longue. Y figurent notamment l’insuffisance d’espaces d’hospitalité à l’intérieur du stade, et le manque de surface disponible pour les locaux techniques, de stockage ou d’accueil des médias.

La visibilité qui n’est correcte qu’à partir du troisième rang à certains endroits du stade est notée, ainsi que l’importance de la distance séparant les tribunes derrière les buts de l’aire de jeu.

La configuration actuelle de la tribune de presse pose aussi souci car elle ne répond pas aux exigences de l’UEFA.

Les aménagements nécessaires auraient pour conséquence de rogner sur la capacité du stade.

Le projet OL Land porté par l’Olympique lyonnais figure aussi dans le rapport et en précise les principaux éléments : un stade de 60000 places dont le coût est estimé entre 250 et 300 millions d’euros et dont la livraison est prévue pour 2013.



--------------------------------------------------------------------------------
Jean-Michel Aulas: «Une belle journée pour le sport professionnel»

>> La commission Séguin va dans votre sens. Vous êtes satisfait ?

Les propos du Premier ministre et de Philippe Séguin vont totalement vers ce que nous espérions. Non seulement nous avons une idée plus précise sur la stratégie déployée autour de l’évolution des infrastructures, mais aussi sur la politique d’Etat quant au sport professionnel.

Vouloir créer des infrastructures et être candidat à l’Euro 2016 suppose des réformes résumées par la commission. C’est une belle journée pour le sport professionnel.

>> Le rapport propose une sécurisation juridique. Est-ce le pare-feu idéal dont les clubs ont besoin?

Je ne sais pas s’il sera idéal mais il est nécessaire. Aujourd’hui, tous les projets qui permettent à la France de se moderniser sont souvent freinés par des associations ou des représentations minoritaires qui bloquent l’intérêt général. Il faut donc faire évoluer les choses.

>> Le retard français en termes d’infrastructures peut-il être comblé rapidement?

En temps de crise, la rapidité d’intervention et de décision est déterminante. Les mesures qui pourront être prises seront d’autant plus efficaces qu’elles trouveront une efficacité à court terme.

>> Séparer pouvoirs publics et clubs pour la création d’un stade, c’est une obligation?

Les collectivités locales n’ont plus les moyens de s’intéresser à tout et en particulier aux stades. Si les moyens ne sont pas mis en œuvre pour que ces stades puissent vivre et se développer, on prend du retard par rapport aux autres. La proposition de la commission est la traduction d’un état de fait. C’est aussi une solution mise en œuvre partout en Europe. Pour l’investissement privé, c’est la possibilité d’être en partenariat avec les collectivités mais pas en dépendance.

Propos recueillis par N. M.

Source: Le Progrés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antho
Admin
avatar

Nombre de messages : 1100
Age : 38
Localisation : Lyon 04
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: UN NOUVEAU STADE POUR L'OL   26/11/2008, 12:49

Grand Stade : des lectures contradictoires du rapport Séguin

Le rapport de la commission Séguin sur les stades pouvant accueillir la coupe d’Europe de foot en 2016, rendu public lundi, comprend plus de 140 pages dont la lecture n’est pas la même à Lyon, selon qu’on se place dans le camp des défenseurs du projet de Grand Stade à Décines, ou dans celui des opposants.


Gérard Collomb accueille bien entendu « avec satisfaction » les propositions de la commission (reconnaissance du « caractère d’équipement d’intérêt général aux enceintes sportives quelle que soit la propriété privée ou publique des installations » et, au niveau européen, de la dimension « de service d’intérêt économique général »).

Il estime maintenant que « l’intervention des collectivités territoriales doit se concentrer sur l’intégration de l’équipement, à la fois dans un projet global d’aménagement du territoire et également au sein d’un schéma global de transports collectifs métropolitains, nécessaires au développement de tout l’Est de l’agglomération. »

Mais il en est autrement pour son adjoint à la mairie de Lyon, Etienne Tête. L’élu (Vert) note deux choses « essentielles » dans le rapport du président de la Cour des comptes : « L’impossibilité d’ouvrir la faculté de recourir à une procédure d’expropriation pour un projet d’initiative privée » alors qu’à Décines, le propriétaire de 5 % des terrains nécessaires à OL Land (60 ha) refuse de les céder.

« Il va devenir l’homme le plus puissant sur ce projet », commente avec ironie Etienne Tête. Sa deuxième remarque porte sur la capacité juridique des collectivités publiques, au niveau européen à apporter un concours financier à une opération purement privée. « Une dérogation au droit européen sera nécessaire » affirme-t-il, estimant que les lois Buffet sont déjà « suffisamment dérogatoires ».

Tête va plus loin et s’interroge sur le bien fondé de la candidature française à l’Euro 2016, alors que le pays l’a accueilli deux fois -comme l’Italie- contre une seule fois en Allemagne, en Angleterre et en Espagne. « La probabilité que la France soit retenue est epsilon », estime l’adjoint au maire de Lyon. Il se réfugie aussi derrière les indications de la commission sur les capacités d’accueil actuelles des stades français, capacités qu’il juge « d’ores et déjà suffisantes ».

Interrogée, la direction d’OL Land se dit « confiante » affirmant que le rapport Séguin qui « recense avant tout les capacités d’accueil de l’Euro 2016 en France » ne peut être qu’un « accélérateur » au projet de Jean-Michel Aulas. La balle est désormais dans le camp du législateur qui peut -ou non- suivre les recommandations.

Jacques Boucaud

Source: Le Progrés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antho
Admin
avatar

Nombre de messages : 1100
Age : 38
Localisation : Lyon 04
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: UN NOUVEAU STADE POUR L'OL   2/12/2008, 13:25

Une présentation video du grand stade par J.M. Aulas (28 novembre 2008):

http://www.aufildelyon.fr/archive/2008/11/28/ol-groupe-aulas-presente-le-nouveau-stade.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antho
Admin
avatar

Nombre de messages : 1100
Age : 38
Localisation : Lyon 04
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: UN NOUVEAU STADE POUR L'OL   15/12/2008, 11:17

Grand Stade de l'OL : un petit paysan résiste à Aulas et Collomb

Rendu fin novembre, le rapport Seguin devrait faciliter la construction du stade de l’OL à Décines. Mais un petit agriculteur qui détient 5% des terrains résiste toujours. Interview.

Pourquoi vous refusez toujours de vendre vos terrains ?
Mais je n’ai jamais refusé de vendre ! Le problème, c’est que le Grand Lyon puis l’Olympique lyonnais voulaient acheter mes terres pour un prix dérisoire. Comme ce sont des terrains agricoles, ils me proposaient autour de 14 euros le m2. Mais je ne suis pas idiot. Je sais que ces terrains vont devenir constructibles pour permettre la construction d’OL Land. Donc j’attends pour vendre la révision du PLU de Décines qui rendra mes terres constructibles. Et d’ici là, ça ne sert à rien qu’ils m’envoient d’autres émissaires, ils prendront la porte direct !
Mais tous les autres propriétaires ont accepté de céder leurs terrains !
C’est leur problème s’ils se sont tous fait avoir ! Pourtant je les avais prévenus du projet de Monsieur Aulas, mais ils n’ont pas voulu me croire. En tout cas, moi, je ne suis pas fou. Je ne vendrai pas tant que mes terrains ne seront pas constructibles.
Mais vous risquez de vous faire exproprier !
J’ai lu qu’Etienne Tête, qui a décortiqué le rapport Seguin, avait déclaré que j’étais devenu l’homme le plus puissant du projet. Car il parait que ce rapport confirme qu’il ne peut pas y avoir de procédure d’expropriation pour un projet d’initiative privée. Ce qui veut dire qu’on ne peut pas me forcer à vendre. Bref, je fais la pluie et le beau temps !
Combien vous voulez vendre ?
Aucune idée. Je vais faire expertiser le terrain, en tenant compte bien sûr du projet qu’ils veulent faire dessus. Et j’en voudrai le prix qu’on me conseillera : 200, 300, 500 euros le m2... On verra. (1)
Finalement, vous êtes le plus fervent partisan du stade aujourd’hui !
Non, car ils m’ont pris pour un âne, en me disant devant tout le monde en réunion publique qu’ils avaient trouvé un moyen de me foutre dehors. Donc je ne leur ferai aucun cadeau. Si mon prix leur va, tant mieux. Sinon, leur stade ils le feront ailleurs.

(1) Ce qui voudrait dire qu’il toucherait entre 6 et 15 millions d’euros pour ses 3 hectares.

Source:
http://www.lyonmag.com/article/9427/Grand-Stade-de-lOL--un-petit-paysan-resiste-a-Aulas-et-Collomb
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bis
Admin


Nombre de messages : 1243
Age : 35
Localisation : Lyon 8
Date d'inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: UN NOUVEAU STADE POUR L'OL   17/12/2008, 18:14

D'un coté il à pas tord ce Monsieur... ! il va y avoir des dessous de tables, je vous le dis ! Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lyon-urbanisme.superforum.fr
biglower
Actif Reporter 2
Actif Reporter 2


Nombre de messages : 484
Age : 29
Localisation : Lyon 4
Date d'inscription : 06/02/2008

MessageSujet: Re: UN NOUVEAU STADE POUR L'OL   17/12/2008, 23:16

C'est de bonne guerre. Et c'est normal qu'il vende son terrain au prix du constructible si proche de Lyon de toute façon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mikdu26



Nombre de messages : 27
Date d'inscription : 20/08/2008

MessageSujet: Re: UN NOUVEAU STADE POUR L'OL   24/1/2009, 20:30

Le Sénat donne son feu vert au Grand stade de l’OL
Un amendement déposé à la Haute Assemblée par Michel Mercier et auquel le gouvernement a donné un avis favorable, fait que les stades sont déclarés « d’intérêt général »

C’est une nouvelle étape importante dans le projet OL Land à Décines qui a été franchie dans la nuit de jeudi à vendredi au Sénat, où Michel Mercier (Union centriste) a déposé un amendement au projet de loi d’accélération des programmes de construction et d’investissement. Il s’agit d’un projet du gouvernement pour faire face à la crise. L’amendement de Michel Mercier prévoit que « les stades et enceintes sportives destinés à recevoir, à titre habituel, des manifestations sportives organisées par une fédération (...) sont d’intérêt général ainsi que les équipements connexes permettant le fonctionnement de ces installations ». Dans cet article qui porte le n° 5, il est précisé plus loin que « les collectivités territoriales et leurs groupements peuvent réaliser ou concourir à la réalisation des ouvrages et équipements nécessaires au fonctionnement et à la desserte des stades et enceintes sportives». En d’autres termes, le Sénat dit « banco » à OL Land construit par Jean-Michel Aulas à Décines (400 millions d’euros), les aménagements, moyens de transports publics et infrastructures pouvant être financés par le Grand Lyon (150 millions d’euros).

« Le Premier ministre a souligné tout l’intérêt qu’il portait à ce qu’on puisse construire dans notre pays de grandes enceintes sportives » a rappelé Michel Mercier. Elisabeth Lamure, sénatrice UMP du Rhône et rapporteur du projet de loi, a chaussé les patins du président du groupe Union centriste, soulignant que « l’amendement de M. Mercier reprend les conclusions de la mission Grands stades - Euro 2008 » que préside Philippe Seguin.

Dans l’hémicycle cette nuit-là, un autre sénateur d’habitude peu présent aux débats du Sénat, qui plus est de nuit, est intervenu: Gérard Collomb. Mais le jeu en valait la chandelle. A croire que les Rhodaniens ont pris le pouvoir au Palais du Luxembourg : « Je ne partage pas toujours les avis de mon ami Michel Mercier et localement, nous sommes souvent en désaccord. Mais comme nous le savons tous, le président Mercier présente toujours des amendements d’intérêt général et jamais pour favoriser tel ou tel intérêt particulier » a expliqué le maire de Lyon. Embrassons-nous Folleville.

Il était à peine minuit jeudi, l’amendement a été adopté avec la bénédiction du gouvernement, représenté par le ministre chargé de la mise en œuvre du plan de relance, Patrick Devedjian.

Jacques Boucaud


Permis de construire fin 2010

L’amendement Mercier va maintenant être étudié par la Commission mixte paritaire formée de sénateurs et de députés, d’ici une dizaine de jours environ. Mais le gouvernement y étant favorable, il a de fortes chances d’être définitivement adopté.

Interrogés hier soir, deux des principaux opposants au projet décinois, Michel Forissier, maire UMP de Meyzieu, et Philippe Meunier, député UMP, n’avaient eu connaissance du vote au Sénat. Ils réservent donc leurs commentaires jusqu’en début de semaine.

Bien qu’il ne soit pas à l’abri de recours, le projet décinois avance à grand pas. Selon un rapport de la préfecture daté du mois de décembre, le permis de construire pourrait être délivré fin 2010. C’est aussi la date fixée par Jean-Michel Aulas pour quitter Lyon (mais personne ne l’a cru) si alors, des grues n’occupaient pas le site.

J. B.

leprogres.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jean-yves
Actif Reporter 1
Actif Reporter 1


Nombre de messages : 141
Date d'inscription : 05/10/2007

MessageSujet: Re: UN NOUVEAU STADE POUR L'OL   28/1/2009, 12:09

lu sur libe lyon
et donnant des informations et arguments complementaires et surtout contradictoires .

28/01/2009
Un député s'indigne d'un amendement spécial OL
FOOTBALL - La crise économique a parfois bon dos. Alors que le projet de loi pour l'accélération des programmes de construction et d'investissement publics et privés venait en deuxième lecture au Sénat, la semaine dernière, Michel Mercier, président centriste du conseil général du Rhône a fait adopter un amendement faisant du futur grand stade de l'Olympique lyonnais un projet d'intérêt général. Une procédure exceptionnelle, semblable à celle qui avait été utilisée pour Disneyland. Elle permettrait l'expropriation de ceux qui renaclent à vendre leurs terres à l'OL, et le financement des dessertes de ce projet privé par les collectivités locales. L'amendement, soutenu par Gérard Collomb, président socialiste du Grand Lyon, a été adopté. Une commission mixte paritaire doit à présent réunir députés et sénateurs pour arbitrer entre les deux assemblées puisque le Sénat a modifié le texte. Mais hier, le groupe UMP de l'assemblée nationale a abordé la question. Et les oreilles des sénateurs Mercier et Collomb ont dû drôlement siffler. Un député du Rhône, Philippe Meunier serait en effet monté au créneau, pour dénoncer cette idée de déclarer d'intérêt public un projet aux intérêts très particuliers...

Le grand stade s'accompagnerait de structures de loisir et de commerce censées doper le modèle économique du futur OL Land. Mais quelques propriétaires s'accrochent à leurs terres pour faire monter les enchères. Et surtout, le projet de desserte, déjà compliqué sans métro, ne tient que si les collectivités investissent pour permettre dessertes automobiles des parkings et extension des lignes de tramway. Or en France, les collectivités n'ont pas le droit d'investir pour de seuls intérêts privés.

L'amendement déposé le 21 janvier par Michel Mercier, président du groupe Union centriste au Sénat, pourrait y remédier. Déclaré prioritaire, avec avis favorable de Patrick Devedjian, ministre de la relance économique, il disait au départ ceci : "Les stades et enceintes sportives réalisés par des sociétés à objet sportif (...) sont déclarés d'intérêt général ainsi que les équipements connexes permettant le fonctionnement de ces installations ; la déclaration d'intérêt général est limitée aux seuls stades et enceintes sportives accueillant des clubs évoluant en première division de leur discipline". Le sénateur aurait pu réserver ce projet aux clubs septuples champion de France, mais ce n'était pas nécessaire : même si le nom de l'OL n'a jamais été cité, l'amendement était suffisamment fléché. Tellement même que le gouvernement a souhaité l'encadrer un peu, un sous-amendement enlèvant la référence aux clubs de première division.

Le texte bouscule toutes les règles d'urbanisme. Mais n'a pas fait broncher grand monde au Sénat. Seul un élu UMP a mollement protesté, parce que cet amendement passait avant l'un de ceux qu'il avait déposé, afin de soutenir le développement des grands ports maritimes. Gérard Collomb, qui d'ordinaire néglige plutôt le Sénat, a tenu cette fois à monter cette fois au créneau, pour soutenir l'amendement Mercier. "Comme nous le savons tous, Michel Mercier ne présente que des amendements d’intérêt général. Il ne s’agit jamais, pour lui, de promouvoir un quelconque intérêt particulier : je tenais à le souligner ce soir", a dit le président socialiste du Grand Lyon, qui n'était parait-il même pas ironique. Il a poursuivi en indiquant que cet amendement permettrait à la France décrocher l'Euro, tout en profitant au rugby et au basket. Et l'OL, seule entreprise à mener un projet concerné par cet amendement ? Son nom n'a même pas été mentionné.

Mercredi, le sujet a été évoqué en réunion de groupe des députés UMP, devant le Premier ministre. Et Philippe Meunier, député du Rhône, aurait attaqué au bulldozer l'amendement voté par ses sénateurs. Il aurait expliqué que ce vote n'était pas conforme à sa conception de la République, et dénoncé le fait que l'on délègue la force publique à des promoteurs de projets qui n'ont qu'un objectif selon lui, remplir la poche des actionnaires. Ses copains députés n'ont pas trop bronché.

Contacté par LibéLyon, l'auteur de l'amendement, Michel Mercier, n'a pas souhaité répondre hier. Ce n'est pas très fréquent chez lui, sauf quand les questions le gênent. Signe peut-être que l'intérêt public de l'amendement qu'il défendait est somme toute assez singulier.

Olivier BERTRAND

PS : Malgré leurs efforts, les sénateurs lyonnais ont raté la palme de l'opportunisme parlementaire. L'un de leurs collègues a en effet profité du projet de loi de relance économique pour faire passer un amendement permettant des conventions d'occupation temporaire du domaine public pour les grands prix de formule 1. Avec cet argument : les courses automobiles permettent le rayonnement de l'industrie automobile française, et surtout le développement de nouvelles énergies !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oliv7



Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 28/05/2008

MessageSujet: Re: UN NOUVEAU STADE POUR L'OL   29/1/2009, 00:40

mikdu26 a écrit:
Le Sénat donne son feu vert au Grand stade de l’OL

L’amendement Mercier va maintenant être étudié par la Commission mixte paritaire formée de sénateurs et de députés, d’ici une dizaine de jours environ. Mais le gouvernement y étant favorable, il a de fortes chances d’être définitivement adopté.


L'amendement a été rejeté par cette commission !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bis
Admin


Nombre de messages : 1243
Age : 35
Localisation : Lyon 8
Date d'inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: UN NOUVEAU STADE POUR L'OL   29/1/2009, 00:45

Oliv7 a écrit:
mikdu26 a écrit:
Le Sénat donne son feu vert au Grand stade de l’OL

L’amendement Mercier va maintenant être étudié par la Commission mixte paritaire formée de sénateurs et de députés, d’ici une dizaine de jours environ. Mais le gouvernement y étant favorable, il a de fortes chances d’être définitivement adopté.


L'amendement a été rejeté par cette commission !

Ce qui veut dire que tout a encore été stoppé ?? Quelles sont tes sources ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lyon-urbanisme.superforum.fr
biglower
Actif Reporter 2
Actif Reporter 2


Nombre de messages : 484
Age : 29
Localisation : Lyon 4
Date d'inscription : 06/02/2008

MessageSujet: Re: UN NOUVEAU STADE POUR L'OL   29/1/2009, 15:50

Voilà l'article :

http://www.leprogres.fr/infosdujour/rhone/1067869.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gege
Actif Reporter 2
Actif Reporter 2


Nombre de messages : 244
Date d'inscription : 06/06/2006

MessageSujet: Re: UN NOUVEAU STADE POUR L'OL   29/1/2009, 16:20

Jusqu'au prochain rebondissement..... bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bis
Admin


Nombre de messages : 1243
Age : 35
Localisation : Lyon 8
Date d'inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: UN NOUVEAU STADE POUR L'OL   30/1/2009, 12:28

Article du vendredi 30 janvier 2009


Grand Stade : Collomb et Mercier entre amertume et confiance


Associés pour faire adopter la semaine dernière au Sénat un amendement servant grandement les intérêts du projet de Grand Stade à Décines, Gérard Collomb et Michel Mercier restent solidaires après le revers que leur initiative vient de subir.


Sous la pression d’élus UMP du Rhône, la commission mixte paritaire du Parlement a rejeté l’amendement « Mercier ». Partie remise, espèrent les deux hommes qui, hier, ne cachaient cependant pas leur amertume lorsque le sujet a été indirectement abordé au comité du Sytral.

Le président du Grand Lyon a mis le gouvernement face à ses responsabilités : « S’il a envie d’avoir de grands stades en France, il faut faire passer un projet de loi, sinon nous deviendrons un pays du tiers-monde des équipements sportifs par rapport aux autres pays européens. Ce n’est pas la peine de lancer à grands renforts de publicité un plan de relance, si on décide de geler un projet de plus de 500 millions d’euros apportés essentiellement par le privé ».

Michel Mercier se dit pour sa part certain que le gouvernement tient à ce projet, soulignant que l’amendement avait été rédigé avec lui : « Une proposition de loi le reprenant devrait être déposée dans les semaines qui viennent ».

Explication par le président UDF du conseil général de son rejet mercredi : « L’esprit partisan l’a emporté sur celui de responsabilité, et certains n’ont peut-être pas apprécié que cette initiative soit sénatoriale et non des députés ». Une certitude : le sujet sera évoqué lundi lors de la tenue à Lyon du comité interministériel décentralisé.

François Samard - Le Progrès
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lyon-urbanisme.superforum.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: UN NOUVEAU STADE POUR L'OL   

Revenir en haut Aller en bas
 
UN NOUVEAU STADE POUR L'OL
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» "Irtidad" : un nouveau site pour la conversion des musulmans !
» Un nouveau Syllabus pour le XXIe siècle ? (pour corriger les fausses interprétation de VaticanII)
» Un nouveau traitement pour les TOC
» Chariot pour supermarchés invention
» Un nouveau traitement pour les myélomes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LES GRANDS PROJETS URBAINS A LYON :: Lyon Est (Villeurbanne, Vaulx en Velin, Bron, Décines, Meyzieu, Saint Priest...)-
Sauter vers: