LES GRANDS PROJETS URBAINS A LYON

Le Site de référence pour parler des grands projets architecturaux et environnementaux du Grand LYON
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Pole agroalimentaire de Corbas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Antho
Admin


Nombre de messages : 1100
Age : 38
Localisation : Lyon 04
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Pole agroalimentaire de Corbas   18/4/2007, 12:49

Le marché de gros se tourne vers le futur
Date d'édition : le 23/01/2007

Le déclassement du marché de gros à Perrache a été accepté. Le nouveau site d'accueil du marché de gros à Corbas recevra les grossistes et producteurs à partir d'août 2008.

Après plus de quinze ans de travail pour faire avancer le dossier, les différents ministères concernés ont enfin acté, en fin d’année dernière, le déclassement du MIN. Un élément déterminant dans le processus, qui va permettre aux grossistes et producteurs d’entamer les démarches nécessaires à un déménagement le 1er août 2008.

Le marché de gros à Perrache, dit marché-gare, va donc être transféré avec l’implantation du pôle agroalimentaire à Corbas. Le site, qui présentait de nombreux avantages lors de sa création dans les années 60, est aujourd’hui devenu obsolète et ses locaux vétustes ne sont plus conformes aux normes actuelles.

Les grossistes et producteurs retrouveront à Corbas (nouveau site d’accueil du Marché de gros) des installations parfaitement adaptées à leurs besoins.

Les atouts du transfert sont nombreux, à commencer par une meilleure adéquation avec les réalités économiques et la modernité des équipements qui permettront de proposer des produits de qualité.

La mise aux normes des bâtiments optimisera les conditions de stockage et de vente, dans le respect de l’environnement et de la réglementation.

La superficie du site va permettre d’accueillir de nouvelles entreprises. Les grossistes qui souhaitent s’agrandir pourront le faire et ne seront plus obligés de trouver des solutions externes.

De plus, le marché de gros s’intègrera dans un véritable pôle agroalimentaire qui répondra aux nouvelles exigences en matière de sécurité alimentaire (démarche qualité, hygiène environnementale…) et de flux d’approvisionnement.

En savoir plus:
Quelques chiffres
- Un marché de gros de 40 000 m²
- Une plate-forme logistique de 50 000 m2.
- Un bâtiment de distribution divisible en 9 lots de 3 800 à 5 000 m2

Une desserte exceptionnelle :
- l'accès autoroutier : l'A 46 offre un accès immédiat au site, mais aussi un accès à l'A 43, l'A 6, l'A 42 et l'A 7
- l'aéroport international pour le fret aérien : l’aéroport international de Lyon-Saint Exupéry est à 18 km en accès autoroutier direct
- la voie ferrée : à proximité du chantier combiné de Vénissieux pour les conteneurs
- la voie fluviale : le port Édouard Herriot dont le trafic conteneurs s’accroît très rapidement se trouve à 10 km

Quelques rendus:


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antho
Admin


Nombre de messages : 1100
Age : 38
Localisation : Lyon 04
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: Pole agroalimentaire de Corbas   25/4/2007, 10:59

Le marché de gros prend du volume

Déménagement: en 2008 le marché de gros de Perrache, dit marché-gare, posera ses etals à Corbas, au sein d'un vaste pôle alimentaire

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antho
Admin


Nombre de messages : 1100
Age : 38
Localisation : Lyon 04
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: Pole agroalimentaire de Corbas   31/5/2007, 16:08

Le marché de gros se profile à Corbas

Gérard Collomb a donné le coup d’envoi des travaux du futur marché

Encore en friche, le terrain qui accueillera fin 2008 le futur marché de Gros a été foulé du pied par le président du Grand Lyon, accompagné par les aménageurs, le groupe PRD. “Nous allons pouvoir développer ici un véritable pôle alimentaire”, a indiqué Gérard Collomb. “A Perrache, nous sommes trop à l’étroit, et le bâtiment est devenu inadapté”, a-t-il rappelé.

Convaincre
“La Courly a évoqué ce déménagement dès 1999 mais c’est seulement début 2001, en achetant pour 30 millions d’euros d’hectares à Corbas, que l’on a lancé le processus”, a-t-il rajouté. Gérard Collomb a ensuite rappelé les nombreux obstacles à la réalisation du projet comme le déclassement du marché de gros, jusqu’alors public pour le transformer en marché privé.
“Il nous a fallu convaincre le ministère et on y est arrivé en 2006”. Ensuite, il a fallu convaincre les grossistes d’accepter de devenir propriétaire de leur boutique. 80% d’entres eux ont accepté. Les autres seront indemnisés par le Grand Lyon avec une somme de 12,4 millions d’euros.
“Le marché de gros à Corbas va être une locomotive et attirer de nouveaux grossistes tout en maintenant une agriculture périurbaine dynamique”, a conclu le maire du Grand Lyon.

Source:
http://www.metrofrance.com/fr/article/2007/05/22/08/5926-37/index.xml
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antho
Admin


Nombre de messages : 1100
Age : 38
Localisation : Lyon 04
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: Pole agroalimentaire de Corbas   5/1/2009, 10:46


Les fruits et légumes se garent à Corbas


Ils sont à l'ouvrage depuis 4 h ce matin. Après plus de quinze ans d'attente, les grossistes ont déserté les allées vétustes du marché gare de Perrache (2e) pour inaugurer aujourd'hui le nouveau marché de gros construit à Corbas, au sud-est de l'agglomération. Ce déménagement était devenu indispensable, car le site de Perrache, construit en 1961, « ne permettait plus de respecter la chaîne du froid », indique Éric Peloux, vice-président de l'Association syndicale libre (ASL) du marché de gros.

A Corbas, dix-huit grossistes en fruits et légumes évoluent désormais dans deux bâtiments neufs, de 300 m de long chacun. Ces anciens locataires du marché d'intérêt national de Perrache sont aujourd'hui propriétaires de leurs espaces de vente. Regroupés dans une structure privée - une première en France -, ces derniers ont investi 40 millions d'euros pour travailler sur ce pôle qui compte également 70 producteurs et emploie 450 personnes. « Il reste 10 % du site à vendre », précise le président de l'ASL, Christian Berthe.

Chaque matin, du lundi au vendredi, c'est dans ces immenses salles climatisées à 12° qu'a désormais lieu ce marché « de gré à gré », où les prix ne sont pas affichés mais négociés entre professionnels, qui ont seuls accès aux étals. Les clients sont les revendeurs sur les marchés, les fournisseurs des collectivités et les centrales d'achat qui approvisionnent les grandes surfaces. Pour celles-ci, « il faut du volume », ajoute Éric Peloux, qui, comme les autres grossistes, compte profiter de ce déménagement pour « élargir ses gammes de produits et en soigner la qualité ».

L'autre point fort du site, sa proximité avec la rocade est, inquiète toutefois certains riverains. Le trafic sur cet axe déjà emprunté par 80 000 véhicules par jour pourrait en effet s'intensifier. « Au lieu de tout faire transiter par la sortie 13, il faut prévoir d'autres aménagements », s'alarme Jean-Claude Girault, président de l'association Autrement pour les aménagements des contournements de l'habitat de l'est. Le marché de gros voit passer 300 000 t de marchandises par an, soit 1 200 par jour.
Cécilia Pandolfi


Source:
http://www.20minutes.fr/article/285667/Lyon-Les-fruits-et-legumes-se-garent-a-Corbas.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antho
Admin


Nombre de messages : 1100
Age : 38
Localisation : Lyon 04
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: Pole agroalimentaire de Corbas   4/6/2009, 11:19

Marché de gros de Lyon-Corbas : le déménagement a porté ses fruits

Cinq mois après leur installation dans des locaux flambant neufs, les grossistes en fruits et légumes ne regrettent pas le marché gare de Perrache. Ils ont gagné des clients et devraient améliorer leur chiffre d'affaires

« On déménageait en pleine crise économique. On avait des inquiétudes. On se demandait si les clients allaient suivre, si les groupes frigorifiques allaient bien fonctionner… », se souvient Dominique Gama, directeur de l'Association syndicale libre (ASL), qui gère le marché de gros de Corbas.

Cinq mois après leur installation dans ces nouveaux locaux de 35 000 m2, les grossistes en fruits et légumes sont pleinement rassurés et loin de pleurer les locaux vétustes du marché gare de Perrache. « Notre outil de travail est beaucoup plus performant. Nous disposons de cinq fois plus de surface de vente. Et plus on a de place, plus l'éventail de produits proposés est large, et plus les clients se montrent intéressés », commente Gilles Tommasi, gérant de la société Jourdan et Marze. « Nous n'avons perdu aucun client. Depuis janvier, on en a même référencé une soixantaine de nouveaux. C'est énorme », poursuit-il avant de confier que « sur l'année 2009, le chiffre d'affaires sera en progression. » Il faut dire aussi que la concurrence est moindre puisque tous les grossistes en fruits et légumes qui étaient présents sur le site de Lyon n'ont pas suivi à Corbas. A Perrache le marché fonctionnait sous le statut de Marché d'intérêt national (MIN). Les grossistes étaient locataires de leur emplacement. Aujourd'hui, à Corbas, ils en sont propriétaires et ont donc dû investir pour acheter leur « magasin ». Une dizaine d'entre eux qui, parce qu'ils n'avaient pas les moyens financiers ou approchaient de la retraite, ne se sont pas lancés dans cette aventure.

Les 18 grossistes présents à Corbas, et qui disposent d'espaces de vente d'une taille comprise entre 500 m2 et 2 500 m2 répartis dans deux bâtiments, ont rapidement trouvé leurs marques. « Il nous a fallu un mois pour nous adapter. Et puis, si les murs, la surface disponible et les conditions de travail ont changé, les hommes restent les mêmes », précise Patrick Perrodon, le directeur de Couleurs primeurs.

Début mai, un troisième bâtiment a ouvert ses portes : le Carreau des producteurs qui, comme son nom l'indique, est réservé aux maraîchers locaux. Ils sont 61 à disposer d'un emplacement. Eux aussi ont dû mettre la main à la poche : 48 000 euros le rectangle de 16 m2. « Cela représentait un important investissement à un moment où la profession n'allait pas bien », fait remarquer Christine Delaigue, la présidente des producteurs du Carreau, « d'ailleurs, certains éprouvent des difficultés à payer la dernière échéance. » Quant au premier bilan, il est plutôt positif. « On a perdu des clients, tels que les épiciers de quartier, mais on en a trouvé de nouveaux : ceux qui, au marché de Perrache, ne s'arrêtaient pas sur notre carreau. On a gagné en visibilité. »

Fabien Randanne

Source:
http://www.leprogres.fr/fr/region/le-rhone/rhone/article/1657252,184/Marche-de-gros-de-Lyon-Corbas-le-demenagement-a-porte-ses-fruits.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pole agroalimentaire de Corbas   Aujourd'hui à 17:41

Revenir en haut Aller en bas
 
Pole agroalimentaire de Corbas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LE POLE MAGNETIQUE
» Agroalimentaire, grande distribution et obésité
» http://www.pole-handicap-autonomie.com/
» [b]Recherche un diététicien en agroalimentaire[/b]
» sécheresse à Corbas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LES GRANDS PROJETS URBAINS A LYON :: Lyon Sud (Oullins, Venissieux, Saint Fons, Saint Genis Laval, Givors...)-
Sauter vers: