LES GRANDS PROJETS URBAINS A LYON

Le Site de référence pour parler des grands projets architecturaux et environnementaux du Grand LYON
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 LE CARRE DE SOIE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Bis
Admin


Nombre de messages : 1243
Age : 35
Localisation : Lyon 8
Date d'inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: LE CARRE DE SOIE   14/1/2008, 15:14

Sur le site du Grand Lyon, petit article concernant le Carré de Soie :


Le Pôle de loisirs et de commerces




Après les démolitions des différents bâtiments de l’hippodrome, les constructions ont débuté :

- au Nord de l’avenue de Böhlen avec les travaux des structures des tribunes

- au Sud de l’avenue de Böhlen avec les structures du centre commercial et le montage de la charpente en bois.



Les gros œuvres seront terminés fin 2008. Commenceront alors les aménagements intérieurs.

Le Pôle de la coopération et de la finance éthique

Situé à l’angle de la rue de la Poudrette et de l’avenue des Canuts, ce projet immobilier comprend 10 000m² de bureaux, 1 300m² de surfaces commerciales et 92 logements sociaux (1/3 en location, 2/3 en accession). Les bureaux seront occupés par des entreprises issues de la finance éthique, du domaine de l'habitat social ou du secteur de l’ingénierie et du conseil, qui partagent les mêmes préoccupations pour le développement durable à travers des engagements sociaux et économiques dans la préservation de l’environnement.



Le projet architectural du bâtiment est tourné vers la Haute Qualité Environnementale :

- limitation des consommations d’énergie

- réduction des émissions de gaz à effet de serre



Architecte : Thomas RAU – Amsterdam, SOHO Architecture – Lyon

Début des travaux : automne 2008

Fin des travaux : 2010

Parc relais du pôle multimodal de transports en commun

Pour anticiper et accompagner le développement du quartier du Carré de Soie, et pour améliorer la desserte de l’Est lyonnais, le SYTRAL a créé un pôle multimodal de transports en commun autour de la station Vaulx-en-Velin La Soie.

Ce pôle permet des connexions avec le métro A, la ligne de tramway T3, 6 lignes de bus, la navette Eurexpo et la future ligne de tramway express Leslys (mise en service en 2009).

Pour compléter ce pôle multimodal, un parc relais réservé aux clients du réseau TCL, va être construit en face de la station de tramway. Il offrira 470 places de voitures et aura une capacité maximale de 400 places vélos.

En attendant son ouverture, un parc relais provisoire de 150 places a été aménagé avenue des Canuts.

Début des travaux : octobre 2008

Fin des travaux : novembre 2009
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lyon-urbanisme.superforum.fr
Bis
Admin


Nombre de messages : 1243
Age : 35
Localisation : Lyon 8
Date d'inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: LE CARRE DE SOIE   15/1/2008, 21:39

Thomas RAU a remporter avec Soho Architecture un concours pour un complex de 21000 m² mixte (bureaux et logements sociaux) au Carré de Soie appelé "Le Pôle de la coopération et de la finance éthique".



http://www.rau.nl/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lyon-urbanisme.superforum.fr
Bis
Admin


Nombre de messages : 1243
Age : 35
Localisation : Lyon 8
Date d'inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: LE CARRE DE SOIE   8/2/2008, 19:59

Le Carré de Soie avance à pas de géant

Alors que le chantier va fêter sa première année, le projet majeur d'urbanisme vaudo-villeurbannais s'apprête à entrer dans une nouvelle phase. L'occasion de faire le point sur les différentes étapes de ce chantier hors normes.

Projet gigantesque de la rénovation urbaine à Villeurbanne et à Vaulx-en-Velin, le Carré de Soie se prépare à terminer la première phase des travaux engagés depuis l'an passé. Une phase qui ouvre la voie à de nombreuses autres, dans les deux communes. De l'avenir de l'usine Tase en passant par le succès du Léa et la réhabilitation des friches vaudaises et Touly, petit tour d'horizon, en chiffres et en mots clés, de ce qui attend les riverains pour les années à venir et retour sur la genèse d'un projet qui a connu bien des rebondissements.


«Le projet traîne depuis 7 ans», souligne Jean Vidal, responsable habitants de l'interquartier Carré de Soie à Villeurbanne. «La première réunion s'est tenue fin 2000. Il fallait se concerter avec les différentes associations, car le projet se trouve à cheval sur deux communes. A Villeurbanne, les gens avaient plus peur d'être touchés car le nombre d'habitations est très réduit dans cette partie de Vaulx-en-Velin». Des risques bien vite balayés, la première phase des travaux se concentrant essentiellement sur les friches vaudaises. «Ce projet évolutif a véritablement commencé en 2002, lorsque le Grand Lyon en a repris la gestion. Par la suite en 2003, un comité de suivi participatif a été créé associant le Grand Lyon aux deux communes».

Le pôle loisirs et commerces
La première phase des travaux se focalise sur la création sur le territoire vaudais d'un pôle de loisirs et de commerces qui devrait s'ouvrir, selon Pierre-Dominique Guérin, responsable du projet au Grand Lyon, en avril 2009. Histoire d'effectuer une «ouverture globale, d'un seul coup», elle sera concomitante avec la réouverture de l'hippodrome, en rénovation. Pour la partie villeurbannaise, c'est l'îlot Touly, géré par le Sytral, qui sera reconverti en parking relais de 450 places assorti de deux immeubles de bureaux (11 000 m2) et d'habitations.

Yoplait et Tase
Dans un deuxième temps, c'est l'îlot Yoplait, ancienne partie des usines de la marque, qui seront au centre de toutes les attentions. Ce chantier qui devrait débuter, «en 2010-2011», estime Pierre-Dominique Guérin, verra la construction de logements et de bureaux. S'inscrivant, rappelle Jean Vidal, «dans le projet global d'urbanisme établit par l'architecte Dumétier de parc habité et de densification aéré», les logements ne devraient pas dépasser les cinq ou sept étages. Il sera également question de l'avenir de l'usine Tase qui a partiellement brûlé dans la nuit de dimanche à lundi (lire l'encadré). Le concept de parc habité suppute «des percées visuelles, évitant les habitations en continu le long de la rue et une végétalisation au maximum. Une sorte de cité-jardin», explique M. Guérin.

LEA

«L'étape Léa est une véritable réussite, et le prolongement de la ligne A du métro marche bien», se réjouit Jean Vidal. «Les transport en commun sont, pour une fois, arrivés avant les habitants». Autre chantier de ce Carré de Soie, l'installation des Vélo'V semble plus en peine. Si la nouvelle station est opérationnelle, elle n'a toujours pas de vélo et la station Bonnevay n'en est qu'à ses fondations. Le succès du projet passe aussi par une desserte efficace. «Une refonte en règle de la circulation depuis le cours Émile-Zola» semble primordial pour Jean Vidal.

TASE

«Nous proposons de créer un musée du textile et plus largement de l'industrie dans les locaux de l'usine Tase». Cet extrait d'une lettre adressée à Gérard Collomb, président du Grand Lyon, par différentes associations et le conseil de quartier de la Soie cible la préférence des riverains pour une utilisation patrimoniale de l'ancienne fabrique de textile. Rappelons que le site appartient en grande partie à l'entreprise Bouwfonds Marignan (qui l'a rachetée au groupe Partouche). L'aile ouest a été détruite pour permettre la construction de logements. Quant à l'autre aile, elle abrite déjà «un petit atelier de tissage qui fonctionne et qui fait office de musée».

Pour Pierre-Dominique Guérin, «la re-localisation de cette entreprise dans le bâtiment principal est envisageable». Mais ce n'est qu'une «piste de travail» parmi d'autres. Le maire de Vaulx-en-Velin avait émis l'idée d'y installer «le siège d'agences d'urbanisme».

En parallèle de ces réflexions sur l'avenir de «ce squelette», comme le nomme Jean Vidal, cher au habitants, une demande de classement au patrimoine historique a été déposée au ministère de la Culture.
Une commission se réunira au mois d'avril. La réflexion reste ouverte, malgré l'incendie qui a endommagé une bonne partie de l'édifice dans la nuit de dimanche à lundi dernier.

Le Progrès du 8/02/2008
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lyon-urbanisme.superforum.fr
Bis
Admin


Nombre de messages : 1243
Age : 35
Localisation : Lyon 8
Date d'inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: LE CARRE DE SOIE   22/2/2008, 14:33

Quelques photos du chantier du pole de loisirs :









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lyon-urbanisme.superforum.fr
PerfectShoot



Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 08/05/2007

MessageSujet: Re: LE CARRE DE SOIE   23/2/2008, 12:27

Tu peux citer ta source pour les photos ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.flickr.com/photos/perfectshoot/
Agora Line 41 TCL
Actif Reporter 1
Actif Reporter 1
avatar

Nombre de messages : 168
Age : 21
Localisation : Caluire-et-Cuire
Date d'inscription : 26/01/2008

MessageSujet: Re: LE CARRE DE SOIE   23/2/2008, 13:08

Je lui ai envoyé un MP,elles viennent de gégé de SSC Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bis
Admin


Nombre de messages : 1243
Age : 35
Localisation : Lyon 8
Date d'inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: LE CARRE DE SOIE   23/2/2008, 14:37

Oui merci Agoline, désolé ! elle viennent effectivement de SkyscrapersCity (photos de GG) ! Le mal est réparé !!! oups' Suspect

(Pa de Guéguerre svp autres forumeurs d'ailleursss ! je vous en serrai gré... Ce fut un oubli !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lyon-urbanisme.superforum.fr
mikdu26



Nombre de messages : 27
Date d'inscription : 20/08/2008

MessageSujet: Re: LE CARRE DE SOIE   20/8/2008, 17:35

Bis a écrit:
Oui merci Agoline, désolé ! elle viennent effectivement de SkyscrapersCity (photos de GG) ! Le mal est réparé !!! oups' Suspect

(Pa de Guéguerre svp autres forumeurs d'ailleursss ! je vous en serrai gré... Ce fut un oubli !)

des nouvelles du Carre de soie ?? confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
biglower
Actif Reporter 2
Actif Reporter 2


Nombre de messages : 484
Age : 29
Localisation : Lyon 4
Date d'inscription : 06/02/2008

MessageSujet: Re: LE CARRE DE SOIE   9/9/2008, 15:24

Une nouvelle église à Vaulx. Je sais pas si c'est le carré de soie mais ça doit pas être loin. La photo était dans l'édition papier du 20minutes et je peux vous dire que l'architecture est vraiment révolutionnaire.

Citation :
Une église lumineuse à Vaulx-en-Velin

Elle devra « témoigner du dynamisme de l'Eglise » dans le nouveau centre-ville de Vaulx-en-Velin. La future église Saint-Thomas, qui sera érigée d'ici à 2011 sur l'avenue Picasso, a fait l'objet d'un concours d'architecture lancé par le diocèse auprès de cinq agences. Mot d'ordre : que l'église soit visible à travers « une réponse d'une remarquable qualité architecturale ». Pari tenu pour les cinq cabinets, dont les travaux sont exposés dès demain à la Maison de l'architecture, place des Terreaux (Lyon 1er). Jean-Marc Duthilleul (Arep-Paris) a ainsi imaginé une église sphérique, recouverte de terre cuite. Le jury a préféré le bâtiment de l'agence lyonnaise Siz-Ix, avec ses puits de lumière, pour son « insertion dans le quartier » et son « parvis organisé pour les cérémonies extérieures ».

http://www.20minutes.fr/article/250498/Lyon-Une-eglise-lumineuse-a-Vaulx-en-Velin.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antho
Admin
avatar

Nombre de messages : 1100
Age : 39
Localisation : Lyon 04
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: LE CARRE DE SOIE   9/9/2008, 20:42

Usine Tase: l’avenir d’un site chargé des histoires des ouvriers

La Drac (Direction régionale des affaires culturelles) réunit en septembre une commission pour obtenir le classement du site de l’usine Tase


Dans un secteur en plein développement, l’avenir de l’usine Tase préoccupe la ville et les habitants. « La Direction régionale des affaires culturelles réunit ce mois-ci une commission pour obtenir le classement (*) du bâtiment », explique Bernard Genin (PC), premier adjoint. « Nous souhaitons conserver la façade, pour recréer un bâtiment qui vive, avec des activités qui s’inscrivent dans le développement du quartier. Le problème, c’est de trouver des partenaires qui investissent. On peut faire tous les projets qu’on veut, l’important c’est de savoir qui peut venir et à quel coût », explique-t-il, précisant que la ville a demandé au Grand Lyon de se porter acquéreur, « pour éviter tout risque ».

Située au Carré de Soie, l’usine Tase a de quoi susciter bien des convoitises. Le Cercle de la Soie Rayonne, collectif d’associations qui s’est constitué cette année, ne cache pas son inquiétude : « Nous avons appris la démolition de l’aile ouest le jour où les engins sont entrés. Cela avait été affiché, mais à l’intérieur du bâtiment, et personne ne l’avait vu », explique José Berenguer, président du collectif. « L’usine Tase, c’est l’histoire des gens. Les gens sont venus ici pour travailler, de la France entière ou de l’étranger : de l’Ukraine, la Pologne, l’Arménie, l’Italie, l’Espagne, le Maghreb, le Portugal. On a ici toute l’histoire concentrée de l’immigration. On veut que cette histoire ouvrière ne disparaisse pas. Et l’usine Tase est un lieu idéal pour la conserver. » Fin juin, lors d’une réunion avec les habitants, le collectif a présenté un projet d’aménagement, non chiffré, pour montrer toutes les potentialités du lieu.

« Ce site, c’est une somme d’histoires personnelles. On aimerait d’ailleurs récupérer le nom des 12 à 15 000 ouvriers qui ont travaillé ici pour les afficher », affirme M. Berenguer. Lui-même se sent intimement lié au site, même s’il n’y a jamais travaillé. « Je suis né sur les terres ingrates de l’Andalousie, là où les gamins mangeaient des pierres pour tromper la faim et mouraient d’éventration. » Son père était venu avec sa grand-mère travailler à l’usine Tase, avant de devoir repartir parce qu’ils étaient sans papiers. « Dans mon enfance, l’usine Tase, ça représentait vraiment quelque chose. C’était l’Eldorado qu’on voulait retrouver, la revanche qu’on voulait prendre. L’usine Tase, c’est mon histoire, celle de ma voisine et d’une bonne partie des gens qui vivent ici. Il faut la préserver. »

Laurence Loison

(*) Le volume du bâtiment est protégé par le Plan local d’urbanisme mais n’est pas classé.

Source: Le Progrés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antho
Admin
avatar

Nombre de messages : 1100
Age : 39
Localisation : Lyon 04
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: LE CARRE DE SOIE   11/9/2008, 14:58

Un accroc dans le Carré de Soie

Quels magasins seront abrités par le pôle de loisirs du Carré de Soie, qui doit être inauguré au printemps à Vaulx-en-Velin ? La question, que l'on croyait tranchée depuis des mois avec la venue annoncée de six grandes enseignes, pourrait être bientôt remise en cause par un arrêt de la cour administrative d'appel de Lyon. Cette dernière pourrait en effet confirmer un jugement rendu en 2007 par le tribunal administratif annulant l'autorisation donnée à Alta Marigny, aménageur du Carré de Soie, de créer un équipement commercial sur les lieux.

A l'époque, le tribunal avait donné raison au magasin de bricolage ADS de Villeurbanne, qui, s'estimant floué par la présence d'un concurrent sur le futur pôle de loisirs, avait décidé d'attaquer le projet. Si la cour, chargée hier de se pencher sur cette affaire, venait à confirmer ce jugement, comme l'a souhaité le commissaire du gouvernement, la présence à la Soie de certaines enseignes pourrait être menacée. Car en mettant sur pied cet équipement commercial de 40 000 m2, la société Alta Marigny a sous-estimé « la zone d'attraction du pôle sur la clientèle ». Et par conséquent la zone de concurrence. « L'ouest de l'agglomération où se trouvent d'importants centres commerciaux a été exclu de la zone », explique le commissaire du gouvernement. Sans autorisation d'exploiter, Alta Marigny serait contrainte de demander un nouvel accord à la commission départementale de l'équipement commercial. Celle-ci devrait alors vérifier que le Carré de Soie ne déséquilibre pas trop l'offre commerciale existante et pourrait refuser l'installation d'un magasin, jugé trop proche d'un concurrent. L'arrêt sera rendu le 30 septembre.

Elisa Frisullo - ©2008 20 minutes

Source:
http://www.20minutes.fr/article/250862/Lyon-Un-accroc-dans-le-Carre-de-Soie.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
biglower
Actif Reporter 2
Actif Reporter 2


Nombre de messages : 484
Age : 29
Localisation : Lyon 4
Date d'inscription : 06/02/2008

MessageSujet: Re: LE CARRE DE SOIE   15/9/2008, 22:10

Depuis quand on interdit la concurrence en France ? On est pas dans un état communiste à ce que je sache et de nouveaux magasins ne peut que bénéficier aux habitants du coin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antho
Admin
avatar

Nombre de messages : 1100
Age : 39
Localisation : Lyon 04
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: LE CARRE DE SOIE   17/10/2008, 15:02

Biglower je suis assez d'accord avec toi...

Pour info, le site du Pole Carré de Soie (Programme de bureaux et logements) est accessible la:
http://www.pole-carre-de-soie.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antho
Admin
avatar

Nombre de messages : 1100
Age : 39
Localisation : Lyon 04
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: LE CARRE DE SOIE   7/11/2008, 18:56

Carré-de-Soie : cinquante tonnes posées « comme une feuille »

Le chantier du centre commercial situé à la frontière entre Vaulx-en-Velin et Villeurbanne avance à grands pas. Hier, il a fallu réaliser un exploit technique pour déposer une structure de 50 tonnes

C’est un « beau bébé » de 50 tonnes, soit 37 mètres de long sur 18 de large qui a été déposé hier matin sur le toit du futur centre commercial du Carré-de-Soie, là où sera aménagé un parking. Cet ouvrage d’art dessiné en forme de feuille est une structure métallique qui, une fois achevée, représentera une surface de 500m2. Recouverte par la suite d’une toile translucide elle servira à abriter les usagers qui, à la sortie des ascenseurs et des escalators, viendront rejoindre leur voiture. En attendant, contraintes techniques obligent, le constructeur de cette structure, la société Poralu - notamment spécialisée dans les charpentes métalliques - s’est livrée à un véritable exploit technique afin de définitivement l’installer.
Construite dans les ateliers de Poralu, dans l’Ain, la feuille d’acier a été acheminée sur place par la route avant d’être déposée, en douceur, par une grue de 300 tonnes, manœuvrant de surcroît dans un espace exigu. A l’arrivée, une équipe d’une dizaine de techniciens s’est chargée de procéder aux finitions. Deux jours ont été nécessaires pour mener à bien cette opération pourtant considérée, dans le bâtiment, comme exceptionnelle et qui n’était pas sans poser des problèmes de sécurité.
Situé à la frontière entre Villeurbanne et Vaulx-en-Velin, le chantier du centre commercial du Carré-de-Soie avance à grand pas. Ainsi, ce vaste projet appelé à devenir un nouveau quartier de l’Est lyonnais commence, d’ores et déjà, à prendre son aspect définitif.

R.R.

Source: Le Progrés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Derje Boven



Nombre de messages : 53
Age : 37
Localisation : France
Date d'inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: LE CARRE DE SOIE   25/11/2008, 13:22

Carré de Soie : un projet menacé

Aménager un nouveau quartier de 500 ha entre Villeurbanne et Vaulx-en-Velin, c’est le projet ambitieux de Gérard Collomb. Mais les problèmes s’accumulent.

“Notre objectif, c’est de recréer une ville à vivre dans ce secteur désindustrialisé du Carré de Soie. Et nous irons jusqu’au bout.” Vice-président de la communauté urbaine chargé des grands projets, le centriste Roland Crimier affiche un discours très volontariste. Il faut dire que dix ans après les premières études, le projet du Carré de Soie entre enfin dans une phase décisive. Avec en janvier prochain, la construction d’un ensemble de bâtiments exemplaires en matière de développement durable pour abriter des bureaux et une grande surface bio. Alors qu’un pôle de loisirs et de commerces va ouvrir en avril suivant. Mais cette première tranche de 40 000 m2, qui représente à peine 5% de la surface totale, est menacée car la cour administrative d’appel vient d’annuler une autorisation d’exploitation commerciale. Et ce n’est pas le premier obstacle qui se dresse sur la route du Carré de Soie.
Or quand le promoteur Altarea et la financière Euris avait remporté l’appel d’offres en 2003 pour construire ce pôle de loisirs, le lancement des travaux était annoncé pour 2005, avec une ouverture en 2007. Mais cela va prendre deux ans de plus.

Premier problème : l’avenue de Böhlen, qui est la voie d’accès à ce pôle de loisirs, est trop étroite. Pourtant, c’est une deux fois deux voies. Mais toute sa surface est consacrée aux voitures, alors qu’il est nécessaire de prévoir des espaces pour les piétons et des stationnements paysagers de chaque côté. Or, les terrains nécessaires à cet élargissement n’ont pas tous été achetés avant le lancement du projet. De plus, l’intégration de l’hippodrome dans ce projet va s’avérer plus compliqué que prévu. Finalement, grâce à un montage financier et juridique assez complexe, la communauté urbaine en a cèdé une partie à Altarea pour lui louer le reste. Du coup, ce n’est qu’en octobre 2007 que ces contraintes ont été levées et que les travaux débuteront. “Après, tout est allé très vite. On a parfaitement respecté nos engagements puisqu’on a même investi 140 millions d’euros, soit 10 de plus que prévu”, insiste Florence Delgove, responsable communication d’Altarea, qui promet aujourd’hui une ouverture pour le printemps 2009.

Deuxième problème : il n’est pas certain que les magasins du centre commercial obtiennent l’autorisation d’ouvrir. Car Jean-Marc Cravarezza, le patron d’ADS, une grande surface de bricolage située à Villeurbanne, a déposé un recours. Son argument : Altarea aurait minoré l’impact économique de son pôle commercial pour obtenir cette autorisation. Selon ce commerçant, les grandes surfaces, qui s’installeront au Carré de Soie, vont attirer des clients dans un rayon beaucoup plus large. Ce qui pourrait déstabiliser les commerces du centre de Décines, Vaulx-en-Velin, Villeurbanne et même au-delà. Et la cour administrative d’appel de Lyon vient de lui donner raison.

Bref, ce recours pose un problème de fond. Le Carré de Soie va-t-il redynamiser cette banlieue ou concurrencer ses commerces ? Alors que les commerçants du centre-ville de Lyon se plaignent des difficultés d’accès qui dissuaderaient leurs clients, ce nouveau pôle ne va-t-il pas accélérer le phénomène ? Quel sera son impact sur les multiples pôles commerciaux de l’agglomération ?
Entre-temps, Altarea a obtenu une nouvelle autorisation d’exploitation commerciale. Mais le patron d’ADS a aussitôt déposé un second recours au tribunal administratif. “On nous ressert le même dossier, mais en pire ! Car il démontre désormais clairement que le Carré de Soie est totalement surdimensionné”, affirme Me Jérôme Mailhé, l’avocat d’Ads qui soupçonne d’Altarea de vouloir “passer en force” en ouvrant ses surfaces commerciales pour obtenir ensuite une régularisation. Même si le patron d’ADS gagne au tribunal administratif. “A une époque, cela marchait. Mais il y a eu trop d’abus et la nouvelle loi du 4 août 2008 permet d’exiger du préfet qu’il ferme des magasins ouverts dans ces conditions”, affirme cet avocat. Une bataille qui est loin d’être finie.

Dernier problème : le Carré de Soie va-t-il résister à la crise ? Car Gérard Collomb espère lancer trois autres opérations immobilières dans ce nouveau quartier : les îlots Tase, Touly et Yoplait. Un promoteur s’est déjà lancé. Il s’agit de Marignan qui a un droit à construire de 73 000m2. Mais pas sûr qu’il est encore envie d’investir.
L’élu responsable du projet, Roland Crimier, affiche son optimisme. “L’agglomération lyonnaise est à l’abri de la crise immobilière vu son dynamisme économique. De plus, le Carré de Soie va rééquilibrer l’agglomération car les pôles commerciaux actuels sont surfréquentés.” Et pour cet élu centriste, même s’il y a un ralentissement “pendant deux ou trois ans”, cela n'aura pas vraiment d’impact sur un projet programmé sur 20 ans.



10 ans déjà
Le projet Carré de Soie remonte à 1999, quand Raymond Barre, alors maire de Lyon, est saisi de plusieurs demandes d’installations de cinémas multiplexes. Or, il a justement lancé l’opération Millénaire 3 pour réunir des patrons, des experts et des élus afin qu’ils réfléchissent à l’avenir de l’agglomération. Et ils proposent de se servir de ces multiplexes comme des leviers pour mener des opérations de grande envergure. Deux projets émergent : un pôle numérique dans le quartier de l’industrie à Vaise où se sont installés, depuis, un multiplexe Pathé, l’Ouest Express de Bocuse, des entreprises high tech.... Et le Carré de Soie, autour de l’hippodrome de Vaulx-en-Velin. Un projet que Gérard Collomb va relancer après son élection à la communauté urbaine en 2001. Il va même décider de desservir le Carré de Soie avec la nouvelle ligne de tramway T3 qui vient d’être inaugurée.

500 hectares
Le Carré de Soie est un des grands projets du second mandat Collomb, avec 1,5 millions de m2 à construire ou réhabiliter, sur ce site de 500 ha, soit presque deux fois la Presqu’île, où vivent aujourd’hui 15 000 habitants et où travaillent 10 000 salariés. Avec des friches industrielles, des petites cités HLM vieillissantes... Objectif : créer une nouvelle zone de bureaux et d’activités dans l’est lyonnais, mais aussi construire un grand pôle de loisirs. Avec une série de grandes enseignes comme Castorama, Jardiland, King Jouet, Saturn, Go Sport, la Maison de la décoration, les librairies Gibert, des grandes marques de prêt-à-porter... Côté restauration, on trouvera Hippopotamus, le Bistrot Romain ou encore Villa Plancha, les glaces Amorino et les chocolats Jeff de Bruges. Sans oublier un multiplexe Pathé et l’hippodrome qui a été rénové.





http://lyonmag.com/article.php?id=9261
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://derje.blogspot.com/
Bis
Admin


Nombre de messages : 1243
Age : 35
Localisation : Lyon 8
Date d'inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: LE CARRE DE SOIE   1/12/2008, 14:22

Quelques photos du chantier et des lieux prises ce jour 1/12 :

































Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lyon-urbanisme.superforum.fr
Bis
Admin


Nombre de messages : 1243
Age : 35
Localisation : Lyon 8
Date d'inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: LE CARRE DE SOIE   11/12/2008, 14:05

Dernière mise à jour : jeudi 11 décembre 2008


Carré de Soie : l’habitat de l’îlot «Yoplait» en partie préservé


Ce sera le cas dans la zone située au sud de la rue de la Soie. De l’autre côté, le comité de pilotage a opté pour des démolitions-reconstructions. Des orientations décidées en partie à la lumière de l’étude habitat réalisée l’été dernier

Le comité de pilotage Carré de Soie, réuni le 17 novembre au Grand Lyon, a tranché : au sud de la rue de la Soie, l’habitat sera maintenu et pourrait bénéficier d’aide à la rénovation; au nord de la même rue, il sera procédé à des opérations de démolition-reconstruction. Voilà l’une des principales annonces faites aux quelque cinquante habitants de l’îlot dit « Yoplait » (un territoire d’environ 20 hectares constitué du triangle Blum-Soie-Poudrette et, au sud, de la rue Decomberousse) qui ont assisté à la réunion d’information, mardi soir, à la Maison des fêtes familiales.

L’avenir de cet îlot, indissociable de celui de son voisin vaudais, le terrain Tase, a été en partie déterminé par l’enquête habitat réalisée l’été dernier auprès d’une centaine de foyers (lire ci-contre). Ses conclusions ont été présentées par Catherine Becdelièvre, qui a conduit cette enquête, pour laquelle « la précarité dans les chiffres, notamment en ce qui concerne les revenus [9500 €euros annuels pour les propriétaires occupants, 5500 euros pour les locataires], ne se retrouve pas forcément dans la réalité du terrain ». En effet, ajoute-t-elle, « si l’aspect extérieur de l’habitat laisse souvent à désirer, nous avons constaté une grande qualité résidentielle, dans les maisons individuelles particulièrement ». « Cet habitat a un potentiel de transormation important », conclut Mme Becdelièvre, soulignant toutefois que « l’habitat collectif reste bien moins homogène que l’habitat individuel, en très bon état, car il a fait l’objet d’un investissement fort, parfois sur plusieurs générations ».

La présentation des résultats de l’enquête a succédé à celle, par Michel Thévenet, directeur de France Domaine, des procédures d’évaluation d’un bien, alors que certains propriétaires exprimaient leurs inquiétudes relatives aux acquisitions, en cours et à venir, réalisées par le Grand Lyon. « Quoi qu’il en soit, nous avons encore quelques années devant nous », insistait Christian Vermeulin, adjoint villeurbannais au Logement, les premières constructions devant intervenir « au plus tôt en 2012 ». Avant cela, une date importante est à retenir : le 20 janvier sera lancée la concertation sur les îlots Yoplait et Tase, à Vaulx-en-Velin.

Emmanuelle Babe ebabe@leprogres.fr

Le foyer Adoma restera à Villeurbanne

Situé à l’entrée de la rue de la Soie, côté rue de la Poudrette, le foyer Adoma (ex-Sonacotra) sera démoli, mais reconstruit dans le quartier. Richard Llung, adjoint au Développement urbain, a insisté sur ce point : les 150 locataires du foyer « resteront Villeurbanais ». Sa démolition a été décidée en raison de sa « situation stratégique»: face au pôle multimodal, et à l’articulation des quartiers villeurbannais et vaudais. C’est-à-dire en lieu et place de cette « centralité de vie » que le projet urbain entend créer à la Soie. « Elle permettrait également de proposer une autre offre commerciale, davantage de proximité, que le grand pôle qui sera livré au printemps prochain avenue de Böhlen », explique l’adjoint. Les collectivités se sont engagées à reconstruire le foyer, en tenant compte du vieillissement de sa population. Le travail avec la direction du foyer débutera très prochainement afin de déterminer où il sera installé. « L’idée étant que ses habitants puissent eux aussi profiter du futur quartier », note M.Llung.

E.B.

Une population modeste «qui vit bien sur les différents types d’habitat»

L’étude habitat a été conduite par les cabinets Urbanisme et Logement et ISM Corum, du 28 juin au 11 juillet. Avant d’en présenter les principales conclusions, Catherine Becdelièvre a rappelé quelques données générales concernant l’îlot Yoplait (1). En 2005, il comptait 527 habitants, dont 55 propriétaires occupants, 81 locataires HLM, 57 locataires du parc privé. Le secteur est caractérisé par un patrimoine très ancien, 61% des maisons ayant été construites avant 1948, et une forte part de logements vétustes : un tiers des logements locatifs privés sont considérés comme médiocres ou très médiocres. « Mais on observe un grand mouvement de réhabilitation, qui accompagne la hausse du nombre de résidences principales, rachetées et rénovées », relativise Mme Becdelièvre.

27 maisons individuelles et 17 appartements collectifs ont été enquêtés. Les entretiens démontrent que, si la majeure partie de l’habitat individuel est en très bon état, c’est moins le cas pour l’habitat collectif. « Les propriétaires occupants expriment un fort attachement au quartier, les locataires représentant une population plus vulnérable. Beaucoup se demandent s’ils auront les moyens de rester », note l’analyste, qui conclut toutefois que « de façon générale, la population, modeste, vit bien sur les différents types d’habitat ».

E.B.
Le progres

> (1) Source : Filocom, un fichier constitué de données fiscales.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lyon-urbanisme.superforum.fr
Antho
Admin
avatar

Nombre de messages : 1100
Age : 39
Localisation : Lyon 04
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: LE CARRE DE SOIE   2/3/2009, 11:01

Le Carré de Soie signera-t-il la mort de petits commerces ?

Le 1er avril, le pôle de loisirs et commercial, qui réunira plusieurs dizaines de commerces, va ouvrir ses portes à la limite de Vaulx et Villeurbanne. Une nouvelle concurrence pour certains magasins villeurbannais

« C’est un beau bébé. Un grand bâtiment mais chic et relativement compact. » Jean-Sylvain Camus a de bonnes raisons de se réjouir : le pôle de loisirs et commercial du Carré de Soie, porté par le groupe Altaréa dont il est directeur de la communication, est pratiquement terminé.

Pratiquement? Autant dire que son ouverture est prévue le 1er avril prochain. À côté de l’hippodrome, transformé en vue d’y permettre toutes sortes d’animations destinées à un public familial (poney club, sports de glisse, etc), un espace de « moins » de 50000 m2 accueillera de nombreux commerces. À commencer par un multiplex Pathé Cinéma. Différentes enseignes sont également annoncées : Jardiland, Castorama, la Maison de la Déco, Saturn, Go Sport, King Jouet ou encore l’Univers du livre. Une quarantaine de boutiqueset une quinzaine de restaurants devraient aussi ouvrir leurs portes. « La commercialisation est quasiment bouclée », se félicite Jean-Sylvain Camus. Et pour cause! Le site apparaît comme incontournable. « Nous avons une zone de chalandise évaluée à deux millions d’habitants », résume le directeur de la communication d’Altaréa.

Une zone de chalandise qui n’inquiète guère. Des recours juridiques contre la décision de la Commission départementale d’équipement commercial (CDEC) d’autoriser le Carré de Soie ont certes un temps été engagés par la direction d’ADS-Les Briconautes. Le cinéma Le Zola, de son côté, s’est préparé à la venue du géant du cinéma. Mais du côté des commerçants, c’est le calme plat. « On a l’impression que cela ne touche personne. C’est très dangereux mais c’est comme ça », regrette Régis Chevallier, président de l’association des commerçants des Gratte-Ciel. L’attractivité du Carré de Soie risque pourtant fort d’impacter l’activité commerciale sur la ville. « Incontestablement oui! Cela va aussi toucher le centre commercial de la Part-Dieu : en métro, vous êtes à quelques minutes de Vaulx-en-Velin », anticipe même anonymement un spécialiste de la question. « Il y a 40000 m2 de surface de vente et ça va faire mal. Mais je ne suis pas certain que les commerces de proximité soient touchés », précise-t-il. La concurrence devrait donc jouer au niveau des moyennes surfaces spécialisées.

Reste que le tissu commercial villeurbannais dispose d’atouts. Si son chiffre d’affaires apparaît insuffisant au regard de la taille de la ville, « le centre-ville est très attractif », considère ainsi Marc David, responsable de pôle à la chambre de commerce et d’industrie. Depuis 2006, il a bénéficié d’actions de redynamisation dans le cadre d’un dossier Fisac (Fonds d’intervention et de sauvegarde du commerce et de l’artisanat). Un dossier relancé par la municipalité.

Yannick Ponnet

Le 2 mars, les élus informeront et mobiliseront les professionnels


Expliquer en toute transparence, rassurer, mobiliser les commerçants des différents quartiers - « qu’ils prennent conscience que ce n’est que de manière collective que l’on pourra redynamiser le commerce à Villeurbanne » -, telles sont les ambitions de Chafia Tifra et Didier Vullièrme, adjointe au maire et conseiller municipal en charge de l’artisanat et du commerce. Sur leur initiative, quelque 350 invitations ont été lancées pour prendre part à une réunion d’information, le 2 mars à 18h30 au centre culturel et de la vie associative. Le Carré de Soie sera présenté. Mais il s’agira aussi d’évoquer notamment le Fisac, dont les résultats ont été mitigés. Dans le cadre de ce dossier, un cabinet extérieur planche actuellement sur la situation villeurbannaise.

Source: Le Progrés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gege
Actif Reporter 2
Actif Reporter 2


Nombre de messages : 244
Date d'inscription : 06/06/2006

MessageSujet: Re: LE CARRE DE SOIE   2/3/2009, 20:21

Il ne faut pas oublier non plus que la population augmente aussi, donc en conséquence les clients aussi seront plus nombreux et ce qui peut se vider se remplira inévitablement, etc....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bis
Admin


Nombre de messages : 1243
Age : 35
Localisation : Lyon 8
Date d'inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: LE CARRE DE SOIE   3/3/2009, 12:05

Sur le site du GrandLyon :

L’aménagement des secteurs TASE et Yoplait, à proximité du pôle multimodal de transports en commun, se dessine.

Le Grand Lyon et les communes de Vaulx-en-Velin et de Villeurbanne ont fixé les grands principes d’aménagement :

> associer des logements et des bureaux sur le même secteur,

> aménager la rue de la Soie et l’avenue Bataillon Carmagnol Liberté comme voies principales du quartier,

> développer un pôle de commerces de proximité sur chaque secteur.



Mais beaucoup de questions se posent encore sur la manière d’aménager ces deux sites :

- Comment les relier avec les quartiers existants ?

- Comment associer travail et logements ?

- Quels services et équipements publics sont à créer ?

- Comment se déplacer dans ces secteurs ?

- Quels usages faut-il prévoir pour les espaces publics ?

Les temps du projet et de la concertation

20 janvier 2009 : réunion publique de lancement de la concertation

- présentation des principes d’aménagement des secteurs TASE et Yoplait

- présentation de l’organisation de la concertation (les différents ateliers proposés, les dates…)

Mars 2009 : début des ateliers organisés par thème :

- L’environnement : 10 mars et 14 avril
à la Maison Carmagnole (ex MDR), Avenue Bataillon carmagnole Liberté (face ancienne Usine TASE), 69120 Vaulx-en-Velin

- Bruit, pollution atmosphérique… comment les traiter dans une ville moderne
- Quelles énergies renouvelables peut-on imaginer dans ce secteur ?
- Comment préserver et économiser l’eau ?
- …

- Travailler, habiter, vivre : 17 mars et 21 avril
à la Maison de quartier des Brosses, 41 rue Nicolas Garnier, 69100 Villeurbanne

- Comment associer logements et des activités sur les deux secteurs ou dans le même immeuble ?
- Quels types de bâtiment, densité, quelles formes ?
- Quels commerces/services sont nécessaires pour vivre au Carré de soie ? Pour ceux qui y travaillent ?
- …

- Espaces publics et équipements publics : 24 mars et 28 avril
à la Maison de quartier des Brosses, 41 rue Nicolas Garnier, 69100 Villeurbanne

- Espaces verts privés, espaces verts publics. Différences.
- Les différents besoins, les rôles des espaces publics, leur gestion
- Les équipements publics : ce qui existe, ce qui manque, que prévoir ?
- …

- Le patrimoine : (dates à venir)
à la Maison Carmagnole (ex MDR), Avenue Bataillon carmagnole Liberté (face ancienne Usine TASE), 69120 Vaulx-en-Velin

- Le sentiment d’appartenance, la mémoire sociale, urbaine, économique. Quelle trace en garder ?
- Le patrimoine bâti, l’usine, les petites cités… muséifier ou intégrer
- …

- Les déplacements : 07 avril et 12 mai
à la Maison Carmagnole (ex MDR), Avenue Bataillon carmagnole Liberté (face ancienne Usine TASE), 69120 Vaulx-en-Velin

- État des lieux : étude déplacements
- Se déplacer dans le quartier, vers les autres quartiers de Villeurbanne ou de Vaulx-en-Velin
- Les transports en communs
- Maîtriser le stationnement
- …



Inscrivez-vous aux ateliers de votre choix

Automne 2009 : réunion publique de restitution

- présentation des orientations retenues au cours de la concertation

Fin 2009 - 2011 : études d’aménagements

Horizon 2012 : lancement des premiers travaux

La réalisation complète de ces deux sites durera une quinzaine d’années.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lyon-urbanisme.superforum.fr
l.lenoir
Admin
avatar

Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 15/06/2007

MessageSujet: ouverture   18/3/2009, 20:19

Bonjour,
dernières ligne droits cour le complèxe de la soie, il ouvre le 1 avril.
commerce et ciné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bis
Admin


Nombre de messages : 1243
Age : 35
Localisation : Lyon 8
Date d'inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: LE CARRE DE SOIE   30/3/2009, 19:11

Le nouveau pôle commercial et de loisirs du Carré de Soie

Il s’ouvre mercredi à Vaulx-en-Velin. Il rééquilibre l’offre à l’est de l’agglomération de Lyon




Doucement, les friches s’effacent au Carré de Soie. Hier voué à l’industrie, ce territoire situé à cheval entre Villeurbanne et Vaulx-en-Velin va découvrir à partir de mercredi sa nouvelle vocation.
Devenir, à la fois, le second pôle tertiaire de l’agglomération lyonnaise après la Part-Dieu en réunissant commerces et bureaux, mais aussi un véritable quartier « à vivre », où cohabiteront à terme 700 000 m2 de nouveaux logements et des espaces publics. Le tout selon les règles établies par un urbanisme enfin maîtrisé, notion qui faisait jusqu’à présent cruellement défaut à ce secteur pourtant depuis longtemps identifié comme l’espace d’extension naturel de l’agglomération.
Si le métro et le tramway se sont déjà depuis longtemps installés dans la place - histoire d’entraîner le mouvement - l’inauguration aujourd’hui du nouveau pôle commercial et de loisirs marque la seconde étape de ce vaste projet d’urbanisme s’étendant sur 550 hectares. Même si, dans les faits, seuls 250 hectares font l’objet d’une refonte complète, les autres n’étant concernés que par des réaménagements cosmétiques, à l’exemple de la cité Tase. Entamée sous le précédent mandat, cette aventure urbaine conduite par la communauté urbaine devrait trouver son achèvement d’ici à une dizaine d’années. « Il faut du temps pour construire la ville » constate Roland Crimier, le vice-président du Grand Lyon en charge des grands projets (lire l’encadré).

Placé en vis-à-vis d’un hippodrome de Villeurbanne plus que rénové, il revient donc à ce pôle commercial qui abrite un cinéma, des restaurants et bien sûr des commerces notamment spécialisés dans le sport, le jardinage et la décoration, d’essuyer les plâtres tout en familiarisant les Lyonnais avec les lieux. Au delà, il s’agit également de rééquilibrer l’offre en centres commerciaux au profit de l’est de l’agglomération, les autres pôles de commerce les plus proches se situant soit à la Part-Dieu, soit à Porte-des- Alpes. A en croire Roland Crimier, cette nouvelle implantation se justifie d’autant plus que, pour le moment encore, le Grand Lyon offre un fort potentiel commercial, cette activité ayant connu une croissance de 20 % entre 2001 et 2006. De surcroît, notre agglomération déjà dense (2364 habitants au km2 contre 1800 à Lille, 1875 à Toulouse et 1642 à Marseille) devrait voir sa population augmenter encore de 7 %,
R. R.



Logements, bureaux des services publics
> Horizon 2011-2012 : au cours de cette période temps, plusieurs projets devraient être réalisés sur le secteur Tase, situé à l’arrière du pôle de loisirs.
- Un parc relais du Sytral (450 places voitures et 400 vélos).
- Un pôle de coopération et de finance éthiques (11 000 m2 de tertiaire et 75 000 m2 de logements).
- Un immeuble tertiaire et un complexe réunissant un hôtel et 66 000 m2 de logements.
> Horizon 2014 : sur le secteur Yoplait, situé en bordure de la rue Léon-Blum et de la rue de la Poudrette il est prévu de construire sur 20 hectares des logements, des bureaux (environ 130 000 m2), un équipement scolaire, un gymnase et des espaces publics.
Le projet d’extension d’Interpol qui aimerait construire au Carré de Soie un bâtiment offrant une surface de 30 000 m2 est toujours à l’étude.
Au total, l’ensemble du secteur devrait offrir une surface dédiée au commerce et aux bureaux de 600 000 m2 et 700 000 m2 de logements.

Le Progrès
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lyon-urbanisme.superforum.fr
webizstef



Nombre de messages : 45
Date d'inscription : 21/02/2009

MessageSujet: Inauguration   30/3/2009, 23:39

Ca y est, le carré de Soie a été inauguré ce soir. Champagne, petits fours ont été servis sous une grande bâche blanche après les allocution des maires de Lyon, Villeurbanne et Vaulx- en-Velin.

Les camionnettes des entreprises d'agencement de magasins qui s'alignent le long de l'avenue de l'hippodrome depuis quelques mois maintenant vont très bientôt laisser la place aux chalands qui pourront dépenser leur argent sur cette rue intérieure dédiée aux Serial Shopper.

http://www.webizimmo.fr/rs-inauguration_du_carre_de_soie-zoom--211-1.html

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antho
Admin
avatar

Nombre de messages : 1100
Age : 39
Localisation : Lyon 04
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: LE CARRE DE SOIE   1/4/2009, 15:32

Carré de Soie : un grand chantier qui s'achève

L'espace commercial ouvrira ses portes au public mercredi. Après de longs mois de travaux, cinquante boutiques et restaurants sont prêtes à offrir de nouveaux services dans le centre-ville


En milieu de semaine, quand on passait un peu vite, on avait encore du mal à croire que ce gigantesque chantier était sur le point de bientôt accueillir ses premiers visiteurs. La tâche semblait immense, notamment sur les abords, là où s'activaient une multitude d'ouvriers.

Vision sommaire, vision fausse : à l'intérieur, les enseignes préparaient sereinement l'inauguration. Cinquante commerces et restaurants s'apprêtent ainsi à ouvrir leurs portes, à partir de mercredi. « Les délais ont été respectés », affirme Pierre Tomas, directeur régional de Pizza del Arte, qui a reçu les clefs de son restaurant début janvier.

Ruche bourdonnante, le chantier avance à vue d'œil. Là un pylône, ici une rampe, là-bas un peu de revêtement… Et aujourd'hui, tout semble (presque) prêt. Les commissions de sécurité devaient donner leur aval hier. La nuit, le pôle commercial est déjà illuminé, avec ses grands rayons de lumière rouge et ses sonos extérieurs qui ont déjà commencé à diffuser de la musique.

Seul l'hippodrome a dû retarder son ouverture d'une semaine : il n'a pas reçu à temps le sable pour préparer les pistes. Il aurait dû ouvrir jeudi avec quelques jours d'avance sur le reste du complexe : il ouvrira finalement ce jeudi, calendrier des courses oblige. Dans les écuries de la base de loisirs Ucpa, les poneys attendent tranquillement, depuis lundi, leurs futurs petits cavaliers. L'équipe se réunit, les dernières affiches se collent.

On est (presque) prêt là aussi. Les rampes de skate sont construites, les structures de jeux de plein air aussi. Le poney club sera une attraction importante du Carré de Soie. Mais les ados pourront utiliser le skate park et y prendre des cours, ou jouer au volley, au football. « Dans l'avenir, il y aura des promenades sur les berges. Nous avons 4 hectares pour installer un parcours pédagogique de poney, avec des tipis, une rivière, un slalom. Cela sera réalisé dans les six mois », affirme Maud Dacquin, responsable du site UCPA qui sera ouvert tous les jours à partir de mardi.En face, au Pathé, on achève les derniers travaux. C'est le plus gros cinéma du Grand Lyon et on pense à la programmation dans les 15 nouvelles salles. Dans la plus grande, ce sera sans doute « Safari », la nouvelle comédie jouée par Kad Merad. Pas moins de 35 personnes travailleront dans ce nouveau cinéma. Ils achèvent leur formation qui a duré une quinzaine de jours. Mercredi, ils seront face à leurs premiers clients.

Laurence Loison

> Inauguré lundi, le Carré de Soie sera ouvert au public à partir du mercredi 1er avril.

Source:
http://www.leprogres.fr/fr/region/le-rhone/villeurbanne/article/392812,187/Carre-de-Soie-un-grand-chantier-qui-s-acheve.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bis
Admin


Nombre de messages : 1243
Age : 35
Localisation : Lyon 8
Date d'inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: LE CARRE DE SOIE   2/4/2009, 17:52

Grosse affluence pour l'ouverture du Carré de Soie

Hier, à Vaulx-en-Velin, le pôle commercial et de loisirs du Carré de Soie ouvrait ses portes au grand public. L'occasion de recueillir les impressions des premiers visiteurs



A 12h 30, dans l'allée pavée du centre commercial, la foule est déjà dense.

En ce jour d'ouverture, atteindre le nouveau quartier du Carré de Soie relève presque de l'expédition. Le parking de 1 800 places affiche complet. Les voitures s'agglutinent dans la rue et des files d'attente se forment devant le marchand de glaces et la sandwicherie.

Karima, 18 ans, est venue repérer les magasins pour de futures emplettes : « C'est joli ici. Ca fait moderne et tout… Mais y a moins de choix qu'à la Part-Dieu. A part H&M, y a pas vraiment de boutiques pour les jeunes filles, c'est dommage. »

Curieux, les habitants de l'Est de Lyon sont venus visiter les lieux. Sans réelle intention d'acheter. A l'instar de Jacques, 55 ans, qui inspecte tous les recoins du Carré de Soie. « Je suis un peu sceptique. J'ai peur que cela devienne mal fréquenté » explique t-il. « Le soir, pour aller au ciné, la bouche de métro est assez loin du complexe. Ça risque de ne pas être très sécurisé. »

Pourtant Anh-Tuan Rossi, le responsable de King Jouet, est ravi de cette première journée : « les gens voulaient découvrir le nouveau site. La plupart ont été agréablement surpris. Dans notre magasin, nous avons eu une forte affluence. Mais pas forcément beaucoup d'achats. Le panier moyen est resté assez bas. Seuls les jouets à prix cassés se sont bien vendus ».

Najette, 30 ans, et sa maman Yamina, 64 ans, toutes deux habitantes de Vaulx-en-Velin, assurent qu'elles n'iront plus faire leurs courses à la Part-Dieu. « C'est super ici ! Tout est en plein air. C'est quand même plus agréable qu'à la Part-Dieu » indique Najette, qui vient d'acheter des coussins à moitié prix chez Castorama. « Je travaille à deux pas. Je viendrai déjeuner ici entre midi et deux. »

Du côté de l'hippodrome, les restaurants sont pris d'assaut. A la Pizzeria Dell'Arte, la queue se prolonge dans la rue. Dans un restaurant de tapas, il faut attendre trente minutes avant d'être accueilli. Laurent Calabro, salarié de la Courtepaille est débordé, il se bat avec les additions et mélange les numéros de tables : « On a été surpris par l'affluence. On ne pensait pas qu'il y aurait autant de monde. »

Au milieu du champ de courses, un pôle de loisirs a été aménagé. Le skate-park, le beach-soccer et le club hippique sont presque au calme. L'espace et la verdure contrastent avec les allées bondées du centre commercial.

Stéphanie, une Villeurbannaise de 33 ans, est venue inscrire sa fille à un cours de poney : « Le lieu est très sympa mais j'ai mis un temps fou à venir. J'espère que ça ne sera pas tout le temps comme ça ! »

Samedi et dimanche, tous les magasins seront ouverts. Le week-end promet d'être chargé, notamment côté circulation…

Emmanuelle Sautot
Le Progrès
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lyon-urbanisme.superforum.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LE CARRE DE SOIE   

Revenir en haut Aller en bas
 
LE CARRE DE SOIE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Bas de soie ou de coton
» Exercice carre parfait
» CARRE DE MARS
» [Antheraea pernyi] Ver à soie Tussah
» L'écharpe de soie rouge

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LES GRANDS PROJETS URBAINS A LYON :: Lyon Est (Villeurbanne, Vaulx en Velin, Bron, Décines, Meyzieu, Saint Priest...)-
Sauter vers: