LES GRANDS PROJETS URBAINS A LYON

Le Site de référence pour parler des grands projets architecturaux et environnementaux du Grand LYON
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 VILLEURBANNE: projets divers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
xouxo



Nombre de messages : 38
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: re-aménagement place des maison neuves   13/10/2007, 15:53

Voici un pdf concernant l'amégement de la place des maisons neuves (limite 3ème-Villeurbanne)
www.grandlyon.com/fileadmin/user_upload/Pdf/actualites/MaisonNeuves.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antho
Admin
avatar

Nombre de messages : 1100
Age : 38
Localisation : Lyon 04
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: VILLEURBANNE: projets divers   18/6/2008, 13:25

Starbucks poursuit son développement express

Starbucks double la dose. Six mois après avoir ouvert à Lyon son premier salon de café hors de Paris, la chaîne américaine inaugure aujourd'hui à Villeurbanne, dans le quartier des Gratte-Ciel, son second magasin de l'agglomération. La chaîne américaine estime avoir réussi son implantation en terre lyonnaise. « Les performances du salon de la rue de la République sont parmi les meilleurs de France », indique Odilia d'Aramont, directrice marketing. Et dans les prochains mois, Starbucks compte bien accélérer son développement en Rhône-Alpes. « On va d'abord chercher à ouvrir plusieurs salons dans l'agglomération avant de s'implanter dans d'autres villes », explique Lionel Becker, directeur régional. Starbucks aura ainsi un emplacement au futur pôle de loisirs du Carré de Soie, et compte également servir prochainement ses frapuccinos à la Part-Dieu, à Bellecour ou à l'aéroport Saint-Exupéry.



F. C. - ©2008 20 minutes

Source:
http://www.20minutes.fr/article/237825/Lyon-Starbucks-poursuit-son-developpement-express.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antho
Admin
avatar

Nombre de messages : 1100
Age : 38
Localisation : Lyon 04
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: VILLEURBANNE: projets divers   9/9/2008, 20:41

Urbanisme: zoom sur les grands chantiers de la rentrée

Des Gratte-Ciel à Grandclément en passant par Saint-Jean, petit tour d’horizon avec l’adjoint à l’urbanisme des aménagements qui feront l’actualité cette année... et les suivantes

Gratte-Ciel Nord

C’est l’un des grands projets de l’agglomération lyonnaise, qui verra le jour au cœur de Villeurbanne. Conduit par le Grand Lyon, il a déjà fait l’objet de deux conférences-débats avant les élections municipales. Le nouveau mandat qui débute devrait poursuivre le travail, un nouveau cycle de conférences s’ouvrant dès le 16 septembre avec l’architecte et urbaniste Nicolas Michelin. Cet automne devrait être installé au Grand Lyon le comité de pilotage, composé d’élus villeurbannais et communautaires, d’architectes. C’est lui qui décidera notamment quelles types d’études devront être lancées. « Ce comité sera chargé de piloter le projet sur les plans politique et réglementaire», résume Richard Llung. Suivra la création des « ateliers projets », réunissant habitants, élus et techniciens.

Carré de Soie

Un tiers du périmètre de ce grand chantier est villeurbannais, «c’est pourquoi nous considérons que le Carré de Soie est aussi une entrée de ville», estime l’adjoint à l’urbanisme. En 2009 seront livrés le pôle de loisirs et la Maison du Carré du Soie. Une étude habitat a été conduite et bouclée pendant l’été sur le quartier de la Soie, plus particulièrement l’îlot Yoplait. Ses conclusions devraient être connues avant l’automne. Les premières pistes d’aménagement de l’ilôt seront alors pensées. «Nous devons proposer une offre de logements suffisante et de qualité afin de permettre aux habitants de rester dans ce quartier», revendique Richard Llung.

Grandclément

« Là on pense la ville à 20, 30 ans », s’emballe l’adjoint. Ce chantier représente un périmètre d’études de 100 hectares, presque l’équivalent du Parc de la Tête d’Or. La prochaine étape consistera dans le lancement des études techniques. Pour le moment, la Ville et le Grand Lyon procèdent à des acquisitions afin de maîtriser le foncier. L’arrivée du tramway et la construction du pôle audiovisuel esquissent déjà le nouveau visage de ce quartier d’avenir.

Emmanuelle Babe



D’un quartier à l'autre

> Maisons-Neuves

Cette ZAC vient d’être inscrite dans l’Agenda 21 du Grand Lyon. Le projet prévoit la construction de 300 logements HQE (fin 2011) et la réfection de la voirie. Les premières démolitions sont programmées en 2009-2010.

> Terrain des Sœurs

Y seront principalement construits des logements et un équipement petite enfance. Les acquisitions foncières seront achevées en 2009-2010, la voirie refaite en 2011, les premiers logements livrés en 2014.

> Saint-Jean


Le quartier fait l’objet d’une étude prospective menée avec la ville de Vaulx-en-Velin et le Grand Lyon. Objectif : diversifier l’habitat, repenser les déplacements. Un projet de passerelle est aussi évoqué. Les études d’aménagement seront bouclées à la fin de l’année.

> Réfection de la voirie

Le dossier nécessite « un véritable effort d’investissement » au cours de ce mandat, estime M. Llung.


Source:
Le Progrés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antho
Admin
avatar

Nombre de messages : 1100
Age : 38
Localisation : Lyon 04
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: VILLEURBANNE: projets divers   27/10/2008, 15:07

Avenue Roger-Salengro : la deuxième tranche est achevée

Six millions d’euros et neuf mois de travaux ont été engagés pour requalifier la partie comprise entre l’échangeur Charles-de-Gaulle et la place Croix-Luizet. Cette dernière a également profité du chantier

La requalification de l’avenue Roger-Salengro, qui traverse le nord de la ville, depuis le rond-point Charles-de-Gaulle jusqu’à la place Wilson, a franchi une nouvelle étape avec l’achèvement de la deuxième tranche d’aménagements. Inaugurée la semaine dernière par la Ville et le Grand Lyon, qui a financé les six millions d’euros de cette avant-dernière tranche (lire notre édition du samedi 18 octobre), cette rénovation de la partie comprise entre Charles-de-Gaulle et la placette Prisca en a accompagné une autre : celle de la place Croix-Luizet. Victime de dégradations, elle souffrait d’une baisse de fréquentation. Sa rénovation a principalement consisté dans une meilleure séparation entre la zone dévolue au stationnement et celle réservée aux activités d’une place publique et foraine. Des cent places de stationnement dont elle disposait avant travaux, 90 ont été conservées, la placette Prisca voisine ayant gardé ses cinq places.

C’est donc avec la satisfaction d’avoir mené ces deux chantiers de front pendant neuf mois que la Ville et le Grand Lyon ont, en chœur, rappelé les enjeux de cette requalification. Laquelle a par ailleurs quelque peu énervé les cyclistes de Vélorution qui, samedi, ont manifesté à deux-roues « afin d’y dénoncer l’un des pires exemples de réaménagement de voirie effectué avec un total mépris pour les cyclistes ». Sur cette question, Jean-Paul Bret, maire, a, dès la semaine dernière, expliqué le pourquoi de l’absence de piste cyclable, le déplacement des deux-roues « étant programmé sur des voiries parallèles à l’avenue » (lire ci-dessous). CQFD.

Si les deux-roues emprunteront « les voiries parallèles », les piétons sont les premiers bénéficiaires du réaménagement de l’avenue, « qui aurait pu devenir un axe autoroutier », rappelle le maire de Villeurbanne. « Aujourd’hui, l’avenue est moins utilisée pour traverser la ville, poursuit-il, les comptages réalisés montrant que près de 80 % des automobilistes qui l’empruntent la quittent à un moment ou à un autre. C’est le type d’opération que nous aimerions réaliser pour le cours Emile-Zola. »

Elargissement des trottoirs, création d’un couloir de bus et, par conséquent, réduction des voies pour les automobiles, réfection de l’éclairage, mise aux normes pour les personnes à mobilité réduite ont notamment été réalisés, « dans le souci de concilier nécessité des déplacements et problématiques urbaines et esthétiques », défend Pierre Abadie, vice-président du Grand Lyon délégué à la Voirie et l’Accessibilité. Prochaine étape : la troisième et dernière tranche, jusqu’à la place Wilson, elle-même rénovée l’année dernière. « Elle est d’ores et déjà programmée », assure Jean-Paul Bret.

Emmanuelle Babe


Une habitante de l’avenue : « C’est sécurisé et plus agréable »
Samedi, petite affluence sur le marché de la place Croix-Luizet. « C’est familial, ici, jamais la foule », explique Gilbert, fromager, derrière son étal depuis plus de trente ans. La nouvelle place ? « C’est bien, c’est bien... » Toujours mieux que « lorsqu’on était de l’autre côté, pendant les travaux. J’ai perdu 30 % de mon chiffre d’affaires », souligne-t-il. « La place est jolie, mais la partie foraine a été un peu trop réduite, estime Gilbert. C’est difficile de concilier une place publique, une place de marché et du stationnement. Mais les maires veulent tous cela! Je suis bien ici, je ne partirai pas pour autant. » Aurélie, maman de trois garçons, « respire ». Elle vit avenue Salengro. « Aujourd’hui, on peut circuler à pied, c’est plus sécurisé et agréable. Plus joli aussi. »

E.B.

Source: Le Progrés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antho
Admin
avatar

Nombre de messages : 1100
Age : 38
Localisation : Lyon 04
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: VILLEURBANNE: projets divers   31/10/2008, 12:30

Le réaménagement du Terrain des Sœurs sort des cartons

La Ville compte faire du terrain de 3,6 hectares un îlot résidentiel novateur en terme d’urbanisme

Des ronces et autres mauvaises herbes en tous genres, le Terrain des Sœurs ressemble à un terrain en friche… Mais peut-être plus pour longtemps. « Le projet est dans les starting-blocks » : Richard Llung, adjoint au Développement urbain, compte transformer le terrain en un modèle d’architecture respectueux de l’environnement.

Un parc public de 4800 mètres carrés sera donc créé, un espace vert bien plus agréable que la broussaille actuellement présente.

Question immobilier, la Ville a vu les choses en grand pour faire du Terrain des Sœurs un endroit qui respecte l’environnement tout en étant agréable et confortable à vivre pour ses futurs habitants : « Nous voulons établir une harmonie au niveau du paysage urbain. Au fur et à mesure que l’on pénètre sur le terrain, les immeubles seront de moins en moins hauts, pour respecter le centre pavillonnaire ».

300 logements verront le jour, dont 20% en habitats sociaux locatifs, 15% en accession abordable, les 65% restants seront en accession libre. « Sur le territoire du Grand Lyon, la demande d’accession sociale à la propriété est de 45% pour une offre de 14%, il y a donc un déséquilibre sur le marché. Le Terrain des Sœurs répondra à cette demande », affirme Richard Llung. Ainsi, certains logements se vendront à 2400 euros le mètre carré, contre en moyenne 3300 euros sur le marché immobilier lyonnais, une mesure qui ne manquera pas d’attirer de nouveaux habitants au quartier des Buers. La Ville espère que de nouveaux commerces s’implanteront le long de l’avenue Salengro.L’enseigne Casino pourrait s’installer, selon l’adjoint.

La construction d’un équipement petite enfance sera aussi au programme, « probablement le transfert d’une crèche familiale ». Cette initiative a été décidée en concertation avec les habitants du quartier pour savoir quels services développer, le but étant de répondre aux besoins des familles.

La Ville entend développer un mail piétonnier de dix mètres de large au cœur du terrain, pour accéder à l’équipement petite enfance et au parc public. L’équipement petite enfance et le parc seront réalisés par Villeurbanne, l’aménagement du territoire relevant de la compétence de la communauté urbaine.

À l’heure actuelle, aucune date n’a été fixée pour le début des travaux, la Ville étant actuellement en discussion avec le Grand Lyon au sujet du Plan prévisionnel d’investissement. L’adjoint au Développement urbain reste tout de même confiant : « Le projet a de grandes chances de se concrétiser avant 2014 ». C’est déjà ça!

Romain Perez

Source: Le Progrés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antho
Admin
avatar

Nombre de messages : 1100
Age : 38
Localisation : Lyon 04
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: VILLEURBANNE: projets divers   31/10/2008, 17:13

Cité Vert Buisson: le principe de la démolition se précise

Les habitants souffrent de l’état de délabrement de cette résidence de 76 logements, construite il y a quarante ans rue des Marais à Saint-Jean. Si elle est validée, la démolition n’interviendrait pas avant quatre ans

La cité du Vert Buisson vit-elle ses dernières années? C’est probable, la Ville de Villeurbanne envisageant sérieusement de démolir ce petit ensemble de 76 logements répartis dans deux immeubles de cinq étages le long de la rue des Marais. Isolée au sein même du quartier Saint-Jean, entourée de locaux industriels, cette cité à la localisation improbable affiche son délabrement, quarante après sa construction. Aujourd’hui, une réhabilitation semble compromise, au profit d’une démolition, « qui, si elle est confirmée, n’interviendrait pas avant 2012-2013 », précise Christian Vermeulin, adjoint au Logement.

En juillet dernier, un adolescent avait été grièvement blessé par un jeune du quartier qu’il connaissait de longue date. Ce dernier avait asséné un coup de couteau à la victime, aujourd’hui tirée d’affaire, dans des circonstances qui restent floues. L’événement avait porté sur le devant de la scène locale la cité Vert Buisson et mis en exergue la souffrance de ses habitants, spectateurs de ces appartements condamnés plutôt que d’être reloués (1). A ce jour en effet, selon la Ville, dix-huit logements sont vacants.

Avant l’été, l’annonce d’une réunion à la rentrée avec l’Opac du Rhône, bailleur de Vert Buisson depuis qu’il avait racheté la SA Gabriel Rosset trois mois plus tôt, avait été prise très au sérieux par les habitants. C’est pourquoi certains d’entre eux ont, il y a trois semaines, exprimé leur impatience, aucune réunion n’ayant été programmée. Salah Arar, qui a pris la direction de l’agence villeurbannaise de l’Opac du Rhône début juillet, évoque une rencontre « programmée fin octobre, mais qui a dû être reportée ». L’Office estime par ailleurs que les projets de la municipalité dans le quartier Saint-Jean (lire ci-contre) rendent difficile l’anticipation des besoins sur la cité. Malgré tout, divers petits travaux et la peinture des montées d’escaliers sont validés. « Ils seront réalisés dans le mois qui vient », assure le service communication. Du côté de la Ville, « un comité de direction doit valider à la fin de l’année le principe de la démolition, annonce M. Vermeulin. La question du financement est à l’étude, ce chantier pouvant difficilement s’intégrer dans un programme Anru. De plus, Vert Buisson étant en Zone urbaine sensible, l’opération ne relève pas du droit commun. Il faudra trouver d’autres financements ». L’adjoint au Logement souligne que « la reconstruction de l’offre de logements sera prévue, dont une partie à Saint-Jean ».

Emmanuelle Babe
(1) « Le Progrès » du 12 juillet 2008.


Aménagements à Saint-Jean : densifier le centre, préserver le Nord


Divers projets d’aménagement sont à l’étude sur le quartier de Saint-Jean. Objectif : doubler la population (3000 habitants aujourd’hui), densifier le centre-ville, diversifier l’habitat, majoritairement social aujourd’hui. « C’est ainsi que nous pourrons attirer de nouveaux commerces et convaincre le Sytral de mieux desservir le quartier », espère M. Vermeulin. « Une réunion spécifique à Saint-Jean aura bientôt lieu au Grand Lyon et les grandes orientations seront définies à la fin de l’année », ajoute-t-il. Concernant Vert Buisson, la réflexion est en cours. Parmi les possibilités, et dans l’hypothèse d’une démolition, l’extension des locaux du Rhône Sportif voisin et le déplacement du stade des Peupliers en lieu et place de la cité.


Source: Le Progrés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antho
Admin
avatar

Nombre de messages : 1100
Age : 38
Localisation : Lyon 04
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: VILLEURBANNE: projets divers   18/11/2008, 12:21

Clinique du Tonkin : l’annexe Bayard inaugurée aujourd’hui

Après deux ans de travaux, le centre Bayard a achevé sa mue en juillet dernier. Au cœur du Tonkin, l’annexe de la clinique offre une seconde vie à la friche industrielle du quartier


Le centre de soins Bayard a été en chantier durant deux ans. Ce nouvel équipement de santé a conservé le nom des anciennes usines de textile installées sur le site depuis 1926. La démolition a épargné la façade façon «années 30», laquelle a ainsi été intégrée aux bâtiments contemporains.
Le nouvel immeuble allie des matières modernes comme l’acier et le verre avec la façade, rare témoin du patrimoine industriel de Villeurbanne que la Ville s’est échinée à faire conserver par les architectes de Capio. Un bel épilogue pour cette friche qui a longuement été squattée et finissait par enlaidir le le quartier.
Le centre de radiothérapie est entré en activité en décembre 2007, offrant un nouvel accès aux traitements contre le cancer, mais aussi pratique car près de la ligne de tramway. Un avantage non négligeable pour tous les habitants de l’agglomération lyonnaise. Avec un équipement de pointe et une surface intérieure de 11 275 m2 répartis sur quatre étages, le centre de soins Bayard est aujourd’hui l’un des pôles de médecine les plus importants dans toute l’agglomération lyonnaise. Le seul à Villeurbanne si l’on excepte l’hôpital des Charpennes, lequel est spécialisé en gériatrie.
Le centre traite la cancérologie avec ses unités de radiothérapie et de chimiothérapie, ainsi que l’insuffisance rénale chronique grâce à deux centres (d’auto-dialyse et de dialyse à domicile), la médecine physique et de réadaptation… Autant de services qui permettent à l’établissement de renforcer l’offre médicale de sa grande sœur, la clinique du Tonkin.
« Il y a eu une véritable intention d’investir sur du haut de gamme », témoignait récemment Sophie Couvreur, directrice de Capio - centre Bayard. Le service d’imagerie nucléaire, le centre de consultations médicales et le laboratoire d’analyses et de biologie médicale forment un plateau technique performant qui abrite plus de 154 praticiens.
Leader de l’hospitalisation privée en Europe, le groupe Capio se félicite ainsi d’avoir implanté cette quatrième clinique dans l’agglomération lyonnaise.
Le nouveau centre de soins, dont le coût total de construction s’est élevé à 35 millions d’euros, compte 60 lits (dont 40 en hospitalisation complète et 20 places de rééducation en ambulatoire). Un projet d’agrandissement du centre serait même déjà à l’étude… A noter dans un quartier en manque de place de stationnement pour les voiture, un parking en sous-sol de 154 places est à la disposition des praticiens, du personnel, des patients et des visiteurs.


Source: Le Progrés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antho
Admin
avatar

Nombre de messages : 1100
Age : 38
Localisation : Lyon 04
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: VILLEURBANNE: projets divers   14/1/2009, 10:59

L’ancienne friche Bally s’affirme comme nouveau pôle tertiaire

Baly Building, nouveau nom du bâtiment ayant abrité l’usine de chaussures Bally, sera inauguré ce soir, rue du Docteur-Papillon. Entreprises et administrations cohabitent sur le site.


Décidément, l’immeuble Bally n’en finit pas de vivre une nouvelle jeunesse. Après l’inauguration du tribunal d’instance il y a quelques semaines, c’est au tour du bâtiment dans son ensemble d’être inauguré ce mardi soir.

Un bâtiment entièrement restructuré - mais avec préservation de la façade art déco - pour un montant d’investissement de 21 millions d’euros hors taxes. Un bâtiment qu’il faudra désormais s’habituer à appeler le Baly Building, puisque c’est le nom de baptême que lui ont choisi les promoteurs. Bally perd donc un L.

Et cela pour des raisons juridiques. « Ça a été un choix, parce que Bally avec deux L désignait la marque de chaussures. Nous avons souhaité éviter tout risque d’utilisation d’un nom commercial sans autorisation », explique en effet Martin Revel, directeur régional du promoteur Bâti Conseil Immobilier.

Livré durant l’été dernier, le bâtiment est entièrement dédié aux activités tertiaires. Des agents municipaux devraient s’y installer prochainement, ainsi - probablement - que des services fiscaux de la fonction publique d’État.

Ils rejoindront le tribunal d’instance mais aussi cinq entreprises, soit 180 personnes. Plus de 85% des 6 200 m2 de l’immeuble ont en effet déjà été commercialisés, se félicitent les promoteurs en incluant la surface occupée par le tribunal dans ce résultat. La venue de la juridiction, facilitée par la Ville, a constitué une contrainte lourde. « La réalisation du tribunal, avec toutes les conditions de sécurité, a nécessité que nous fassions une sorte d’immeuble à l’intérieur de l’immeuble », souligne Martin Revel.

Mais la présence de la juridiction a aussi accéléré la commercialisation de bureaux, selon Bâti Conseil Immobilier. Concepteur de jeux, expert comptable, bureau d’études en bâtiment, prestataire informatique et autre bureau d’études en scénographie se sont laissés séduire par des locaux proposés à la vente la plupart du temps et situés en centre-ville.

« Nous sommes entre 1 900 et 2 000 euros hors taxes par mètre carré utile. C’est le prix du parc technologique à Saint-Priest», précise le dirigeant Martin Revel.

Un tarif d’autant plus attrayant que les offres étaient adaptées aux besoins des entreprises : « On a vraiment fait de la vente à la découpe et à la carte. »

Les acquéreurs potentiels ont apprécié. « Ce sont des entreprises qui avaient vraiment envie d’être sur Villeurbanne. Les chefs d’entreprise voulaient un immeuble avec un cachet particulier. Ils ont eu un coup de cœur », observe Martin Revel le directeur régional de Bâti Conseil Immobilier.

Yannick Ponnet

Source: Le Progrés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bis
Admin


Nombre de messages : 1243
Age : 35
Localisation : Lyon 8
Date d'inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: VILLEURBANNE: projets divers   15/1/2009, 12:34

Article du mercredi 14 janvier 2009

Le bâtiment de l’usine Bally devient Baly Building


« Malgré ses origines, Bally n’était pas forcément une chose sûre. » Au-delà du jeu de mots perceptible à l’oreille, Martin Revel, directeur régional de Bâti Conseil Immobilier, a tenu à souligner le caractère assez exceptionnel de la restructuration de l’ancienne usine de chaussures Bally, hier au n° 1 de la rue du Docteur-Papillon.

Et cela à l’occasion de l’inauguration du Baly Building, ancien site industriel qui, sans avoir perdu le cachet de sa façade, a été transformé en pôle tertiaire « crédible ». Le tribunal d’instance et cinq entreprises y ont élu domicile. La Trésorerie de Villeurbanne devrait faire de même sur quelques centaines de mètres carrés, a précisé Jean-Paul Bret, maire, tandis que la Ville devrait y occuper (au moins momentanément) une centaine de mètres carrés.

La commercialisation de l’immeuble est donc pratiquement achevée. Largement accompagnée par la Serl (Société d’équipement du Rhône et de Lyon) et Villeurbanne, l’opération de réhabilitation de la friche Bally compte parmi les réalisations dont le premier magistrat de la ville se sent le plus fier. « Il y a eu une volonté politique », a-t-il lancé, avant de se féliciter de la conservation d’un immeuble caractéristique d’une partie de l’histoire locale.



Voilà une photo présentant cet immeuble... Quelqu'un aurait t'il un cliché plus récent ??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lyon-urbanisme.superforum.fr
Antho
Admin
avatar

Nombre de messages : 1100
Age : 38
Localisation : Lyon 04
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: VILLEURBANNE: projets divers   11/2/2009, 19:22

Des grues vont nicher à la Feyssine pour bâtir la station d’épuration

En contrebas du périphérique nord, le chantier de terrassements de la future station d’épuration de la Feyssine devrait prendre fin prochainement. La construction du bâtiment débutera à la fin de l’hiver

Elle n’est toujours pas sortie de terre, mais chacun l’appelle par son petit nom : la Step. La Step, c’est la station d’épuration de la Feyssine, propriété du Grand Lyon. Une station dont l’édification devrait débuter à la fin de l’hiver sur une parcelle de cinq hectares, située à cheval sur Villeurbanne et Vaulx-en-Velin, en contrebas du périphérique nord.

Sur place, à l’intérieur d’une vaste enceinte délimitée par une palissade blanche, des entreprises sont déjà à l’œuvre.

« Le chantier a été lancé dans les délais prévus. Il est visible des automobilistes qui circulent sur le périphérique », souligne en effet Denis Hodeau, directeur de l’eau à la communauté urbaine de Lyon. « Les travaux de terrassements sont largement engagés et réalisés », ajoute le responsable.

Ils sont menés avec précaution, compte tenu de l’histoire du terrain, encore récemment occupé par des nomades.

« Il n’y a pas de catastrophe, mais des secteurs sur lesquels les terres sont faiblement polluées », explique Denis Hodeau. Du coup, la zone est maillée, des analyses de sols effectués afin de détecter toute trace de pollution.

« Selon les résultats, si on trouve des polluants, nous resserrons le maillage », indique le directeur de l’eau. Sans ralentir le chantier : « Nous sommes complètement dans le planning. Les travaux de génie civil vont démarrer à la fin de l’hiver. »

Des grues se dresseront alors sur la parcelle, remplaçant les actuels engins mobiles, afin de construire la Step. La station devrait être achevée en 2011.

D’une capacité de 300 000 équivalents habitants, elle sera alimentée par un collecteur existant (l’EPE, pour Emissaire de la plaine de l’Est) et traitera les eaux usées d’une grande partie de l’Est lyonnais. En principe, sans nuisances, ni sonore, ni olfactive, ni visuelle.

Le souci de ne pas gêner riverains et promeneurs sur un site très fréquenté – la liaison dédiée aux déplacements doux entre Lyon et Miribel-Jonage longe la station – a en effet été permanent dans la définition du projet.

Même la relâche des eaux traitées a fait l’objet d’une attention particulière, puisque l’émissaire de rejet (d’un coût de 6,3 millions d’euros) sera partiellement noyé dans le Rhône en aval de la station. Les travaux seront cependant conséquents et viennent d’être validés par le conseil municipal... « C’est un chantier assez spécifique, avec une construction sur berge; ensuite, on pousse le tuyau », simplifie Denis Hodeau. « Le marché vient d’être attribué. Nous sommes allés chercher des spécialistes des travaux sous-fluviaux », précise le directeur de l’eau du Grand Lyon.

Yannick Ponnet

Source: Le Progrés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antho
Admin
avatar

Nombre de messages : 1100
Age : 38
Localisation : Lyon 04
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: VILLEURBANNE: projets divers   12/2/2009, 17:35

Quelques rendus de la station d'épuration de la Feyssine:













Source:
http://www.asylum.fr/#/galerie/images/TE_EPUFEYSS/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antho
Admin
avatar

Nombre de messages : 1100
Age : 38
Localisation : Lyon 04
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: VILLEURBANNE: projets divers   17/2/2009, 12:02

L’IUT B prendra ses quartiers dans l’ex-caserne Ettinghausen

L’Institut installera son département « Techniques de commercialisation », dont il prévoit d’augmenter les effectifs, dans l’ancien site militaire en septembre. Plus de 4,4 millions d’euros ont été engagés. Fin des travaux : début mai

L’heure de la relève approche au 210 cours Emile-Zola. Le site de l’ancienne caserne Lieutenant-Ettinghausen accueillera, en septembre, un bataillon d’étudiants de l’Institut universitaire de technologie voisin, l’IUT B, dépendant de l’Université Claude-Bernard Lyon 1.

Les travaux de réhabilitation de ce bâtiment de cinq étages, ayant servi de laboratoire à l’armée, s’achèveront « fin avril-début mai », selon le directeur de l’Institut de la rue de France, Roger Lamartine. Coût total du projet : plus de 4,4 millions d’euros. Son financement a été ajouté au contrat de plan Etat-Région (CPER) 2007-2013, en mai 2007. Le montant est pris en charge par le Grand Lyon, la Région, l’Etat et Villeurbanne.

La totalité du département Techniques de commercialisation, sous la responsabilité de l’actuel vice-président du Grand Lyon chargé des Finances Jacky Darne, doit emménager sur place. Grâce à ces nouveaux locaux, le secteur « Tech de Co » devrait prendre du grade. Déjà fort de près de 440 étudiants, il pourrait atteindre 700 élèves. « La demande du milieu professionnel est élevée, et nous avons un important potentiel de recrutement. Actuellement, nous ne pouvons prendre qu’un candidat sur dix », précise Roger Lamartine. Cette nouvelle partie de l’IUT B, grande de 4200 m2, réunira des salles mises à la disposition des étudiants et des personnels au rez-de-jardin. Les cours se dérouleront dans huit salles au rez-de-chaussée, et dix au premier étage. Au deuxième étage, place à l’informatique et au multimédia. Et, au troisième : bureaux des professeurs, secrétariat et espace de recherche.

Le directeur ne cache pas sa satisfaction : « Il était important que cette extension se fasse à côté de l’actuel IUT pour que l’on puisse garder un véritable petit campus en centre-ville. C’est bon pour le quartier, qui accueille aussi le nouveau commissariat de police. Il y aura un impact économique pour les commerces alentours ». L’attente aura été longue. Depuis sa libération par les militaires en 1998, suivie par l’acquisition du ministère de l’Education, l’endroit aura été laissé à l’abandon puis squatté. Inscrit au CPER 2000-2006, le projet a capoté. « Tous les crédits n’ont pas pu être débloqués au niveau de l’Etat », rappelle le directeur. Lui, attend désormais des prises de décisions du ministère de l’Education nationale pour que les effectifs d’enseignants puissent suivre ceux des élèves, prévus à la hausse.

Maxime Petit

Source: Le Progrés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bis
Admin


Nombre de messages : 1243
Age : 35
Localisation : Lyon 8
Date d'inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: VILLEURBANNE: projets divers   20/2/2009, 12:43

Article du jeudi 19 février 2009

Cours Emile-Zola : l’avenir passera par une réduction des voies

Les usagers pestent contre les inconvénients du cours Emile-Zola, mais sont-ils prêts à passer à deux fois une voie ? C’est pourtant la vision d’un avenir de plus en plus proche


Aux heures de pointe, le cours Emile-Zola n’est pas un long fleuve tranquille. Cette voirie rectiligne, qui transperce la ville d’est en ouest, voit passer 24000 véhicules par jour au dernier pointage effectué début février. Et recèle plus d’un danger. Demandez aux piétons ou aux cyclistes!

Un des principaux points noirs est le stationnement en double file. Il y a les automobilistes qui s’arrêtent pour acheter des cigarettes, passer au pressing, retirer de l’argent, commander une pizza… On déplore aussi les camions de livraison qui n’utilisent pas les aires de stationnement réservées. Celles-ci sont parfois occupées abusivement par des automobilistes… mais pas tout le temps. Même les camionnettes de La Poste préfèrent gagner quelques secondes en se garant en double file!

L’autre problème vient souvent des « tourne à gauche ». Les voitures attendent au milieu du cours. On n’oublie pas les flots de piétons qui traversent n’importe où aux alentours des bouches de métro.

L’énervement qui en découle et l’obligation de slalomer pour avancer favorisent les accidents de la route. Le cours Emile-Zola est l’une des voiries les plus accidentogènes de l’agglomération. Entre 2003 et 2007, on y a recensé 91 accidents corporels (en 3e position derrière le cours Lafayette et l’avenue Jean-Jaurès). Plusieurs carrefours sont particulièrement dangereux. En tête, celui avec la rue Bourgchanin (côté Zola et côté 4-Août).

Depuis longtemps, il est question de requalifier cette route. Le candidat Bret l’a encore rappelé durant sa campagne municipale. Et le lancement de la Zac Gratte-Ciel nord va aussi devoir s’organiser en fonction d’une voirie ralentie et amoindrie.

Car c’est bien la direction qui va être prise. « Nos objectifs entrent dans une vision globale et apaisée de la ville. Pour cela, il faut donc réduire le bruit et la pollution. Cela passera par une réduction de la place de la voiture et de la place donnée aux vélos et aux piétons », soutient Béatrice Vessiller, adjointe aux déplacements urbains et à la voirie, vice-présidente du Grand Lyon en charge de l’écologie urbaine.

« Il faudra réduire le trafic en veillant qu’il ne se répercute pas sur les autres axes. Mais oui, le cours Emile-Zola passera à deux fois une voie », poursuit l’élue. Un projet qui s’étalera sur plusieurs mandats mais qui va prochainement prendre corps : le Grand Lyon vient d’acter le financement d’études qui débuteront cette année. Le secteur Cusset-Flachet sera traité en priorité. « Cette première tranche devrait pouvoir être réalisée sur ce mandat », estime pour sa part Béatrice Vessiller qui assure qu’une large place sera donnée à la concertation.

Jean-Christophe Morera

jcmorera@leprogres.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lyon-urbanisme.superforum.fr
biglower
Actif Reporter 2
Actif Reporter 2


Nombre de messages : 484
Age : 29
Localisation : Lyon 4
Date d'inscription : 06/02/2008

MessageSujet: Re: VILLEURBANNE: projets divers   20/2/2009, 16:51

En voilà une idée saugrenue. Pourquoi faut-il que la suppression du nombre de voies soit toujours la solution ? Par facilité ?

Je propose autre chose. Pourquoi ne font-ils pas comme à Lyon maintenant que Villeurbanne est devenu quasiment aussi dense que l'hyper centre. Ils pourraient tout simplement créer un réseau d'axes à sens uniques. Ca ne pourrait qu'améliorer la sécurité, et on gagnerait aussi de la place pour les vélos par exemple en supprimant les tourne à gauche. Aujourd'hui on a du 2x2 voies, voire en plus une voie au milieu pour tourner. Donc si on fait une avenue à sens unique à 3 voies voire 2 voies (soit autant qu'aujourd'hui), on gagne au moins une voie ce qui suffit largement pour les vélos et/ou les bus. Or une voie en sens unique améliore considérablement la fluidité et donc la sécurité du tout. C'est plus simple pour tout le monde.

Je n'ai jamais compris pourquoi du côté de Charpennes, quand on passe de Lyon à Villeurbanne, on passe d'un seul coup d'une circulation parfaitement organisée en sens uniques à une circulation des plus bordeliques et des plus dangereuses à rues en double sens dans Villeurbanne !
Il est tant d'y remédier et d'être pragmatique et non idéologique en supprimant "simplement" des voies sans rien régler car au passage, je ne vois pas comment la circulation peut s'améliorer Cours Emile Zola sachant que c'est probablement déjà la voie la pire de l'agglo après le tunnel de Fourvière.

Et encore une fois, c'est pas parce qu'on faciliterait quelque peu la vie aux voitures que ça ne profiterait pas aux piétons, aux bus, aux vélos et aux résidents, bien au contraire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
F@bien
Actif Reporter 1
Actif Reporter 1
avatar

Nombre de messages : 30
Age : 26
Localisation : venissieux
Date d'inscription : 19/02/2009

MessageSujet: Re: VILLEURBANNE: projets divers   20/2/2009, 16:55

Tout a fait d'accord avec toi, il es temps d'instaurer a Villeurbanne des avenue a sens unique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bis
Admin


Nombre de messages : 1243
Age : 35
Localisation : Lyon 8
Date d'inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: VILLEURBANNE: projets divers   23/4/2009, 14:07

ZAC Maisons-Neuves : le projet dévoilé en réunion publique

Le collège Jean Jaurès a accueilli hier la présentation de ce vaste projet urbain, implanté entre l'avenue Saint-Exupéry et la rue Jean-Jaurès. Il prévoit la création de 370 logements, d'une nouvelle rue et d'un « axe vert » pour les modes doux




Des ébauches et quelques embûches. Hier soir, lors de la réunion publique de présentation du projet de Zone d'aménagement concerté (ZAC) Maisons-Neuves, élus, architectes et techniciens ont dévoilé les dessins, plans et projections de cet futur aménagement, évalué à près de 17 millions d'euros, financé principalement par la Ville et le Grand-Lyon. L'occasion de revenir sur les multiples aléas de parcours du projet, dont les prémices remontent à 2004, avec le lancement d'une concertation publique : déficit de 2,8 millions d'euros sur la première mouture, négociations pour l'acquisition de biens fonciers et une dépollution plus importante nécessaire. Mais, « le temps de faire de bonnes choses », pour l'adjoint au développement urbain Richard Llung. Les « bonnes choses » ? L'aménagement d'un îlot de trois hectares, entre l'avenue Antoine de Saint-Exupéry et la rue Jean-Jaurès, où seront construits entre 350 et 400 logements en haute qualité environnementale (dont 20 % de logements sociaux). Pour se garer : près de 400 places de parking en sous-sol et 42 en extérieurs. Ce carré d'habitations sera traversé dans le sens Nord-Sud par une nouvelle rue, avec une circulation en sens unique. Les automobilistes pourront soit passer tout droit en direction de la rue Jean-Jaurès, soit (pour les résidents par exemple), pénétrer dans l'ouest de la ZAC par une petite voie contournant les immeubles. Dans ce « cœur d'îlot », selon l'expression de Béatrice Vessiller, adjointe aux déplacements et à la voirie, une place de 2000 m2 sera aménagée en prairie, avec un habillage mixte mêlant pavés et gazon, aux côtés d'arbres. Un « axe vert », véritable « colonne vertébrale », traversera la ZAC de la rue Frédéric-Mistral au square Florian, permettant ainsi aux piétons et cycliste de circuler jusque vers les résidences et la place centrale. Face à cet exposé, plusieurs habitants, parmi la centaine de personnes présentes, ont affiché leur mécontentement sur la tournure qu'a pris la concertation. « On s'est investi, et aujourd'hui ça nous dépasse un peu », s'est affecté un membre du conseil de quartier. En cause aussi : la construction d'édifices plus grands, pour palier au « déficit » du budget initial. La surface hors œuvre nette (SHON) a été augmentée de 21 %. Prochaine étape : finalisation des acquisitions foncière, démarrage des démolitions et consultation des promoteurs pour cette année. Pour des constructions à l'horizon 2010.

Maxime Petit - Le Progrès
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lyon-urbanisme.superforum.fr
sergent pepper



Nombre de messages : 58
Date d'inscription : 04/09/2009

MessageSujet: Re: VILLEURBANNE: projets divers   10/9/2009, 11:08

Y a t-il des nouvelles des avancées des travaux du TNP? Est-ce dans les temps? As ton une date quand à la date de livraison du nouveau batiment?

Merci d'avance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vice69



Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 05/03/2008

MessageSujet: Re: VILLEURBANNE: projets divers   10/9/2009, 12:16

La contruction du second bâtiment tu TNP avance et le programme de la saison 2009/2010 annonce des spectacles dans cette salle.
La date de l'inauguration de la salle Jean Bouise (nom de la nouvelle salle en hommage à l'un des acteurs phares du TNP) est annoncé pour le 12 octobre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sergent pepper



Nombre de messages : 58
Date d'inscription : 04/09/2009

MessageSujet: Re: VILLEURBANNE: projets divers   10/9/2009, 16:19

merci.
la partie historique du TNP va quant à elle etre prete pour 2011 apparement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sainté en force



Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 13/09/2009

MessageSujet: Re: VILLEURBANNE: projets divers   13/9/2009, 23:22

lyon/villeurbanne c'est la même chose
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sergent pepper



Nombre de messages : 58
Date d'inscription : 04/09/2009

MessageSujet: Re: VILLEURBANNE: projets divers   15/9/2009, 18:18

Le nouveau commissariat devrait bientot ouvrir ses portes.
Un incident a eu lieu le courant du mois dernier, un petit coktail molotoff a été jeté et a noirci la facade
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
biglower
Actif Reporter 2
Actif Reporter 2


Nombre de messages : 484
Age : 29
Localisation : Lyon 4
Date d'inscription : 06/02/2008

MessageSujet: Re: VILLEURBANNE: projets divers   15/9/2009, 19:01

Et ben, ça promet, même si c'est pas grand chose...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sergent pepper



Nombre de messages : 58
Date d'inscription : 04/09/2009

MessageSujet: Re: VILLEURBANNE: projets divers   3/11/2009, 14:02

CE jeudi à 19h00 à la mairie, réunion sur la pietonisation de l'Avenue Henri BARBUSSE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bis
Admin


Nombre de messages : 1243
Age : 35
Localisation : Lyon 8
Date d'inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: VILLEURBANNE: projets divers   3/11/2009, 18:43

Merci Sergent ! tu vas pouvoir y aller ? Il serait intéressant de savoir ce qui va être dit ! Question
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lyon-urbanisme.superforum.fr
sergent pepper



Nombre de messages : 58
Date d'inscription : 04/09/2009

MessageSujet: Re: VILLEURBANNE: projets divers   3/11/2009, 19:00

Malheureusement non, je ne serai pas sur Lyon.
Mais j'aurai un retour, car j'ai de la famille qui y va.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: VILLEURBANNE: projets divers   

Revenir en haut Aller en bas
 
VILLEURBANNE: projets divers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les projets militaires d'étude des ovnis de 1957 à 1969
» Quizz divers en Histoire Géographie
» urgent recherche logement lyon-villeurbanne
» Animaux divers (poissons, crustacés)
» CONTES DIVERS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LES GRANDS PROJETS URBAINS A LYON :: Lyon Est (Villeurbanne, Vaulx en Velin, Bron, Décines, Meyzieu, Saint Priest...)-
Sauter vers: