LES GRANDS PROJETS URBAINS A LYON

Le Site de référence pour parler des grands projets architecturaux et environnementaux du Grand LYON
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 VILLEURBANNE: projets divers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
dgé69200



Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 29/05/2006

MessageSujet: Lyon/Villeurbanne   14/8/2006, 23:42

Au début du XXè siècle il avait été question de rattacher Villeurbanne à Lyon (comme se fut le cas de la Croix-Rousse quelques années auparavant). Paris s'est elle-même agrandie en englobant certaines communes périphériques, et Brooklyn a été jusqu'à la fin du XIXè siècle une ville à part entière avant de former un des cinq "burrough" de New York.

Pensez-vous que le rattachement de Villeurbanne à Lyon puisse s'envisager un jour ? Pour ma part je pense que cela se soutient quoique ce projet soulèverait une forte hostilité de la part de la population la plus âgée je pense de Villeurbanne et surtout des élus locaux !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kashikai

avatar

Nombre de messages : 54
Localisation : Caluire
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: VILLEURBANNE: projets divers   29/8/2006, 11:54

Bonjour,

ce message est ma premiere participation sur ce forum, qui en passant est une tres bonne initiative. Je vais essayer de faire un peu de pub pour le forum du coté de mes relations.

Je pense que la ville de Lyon serait gagnante du rattachement de Villeurbanne à Lyon. La superficie de Villeurbanne étant assez élevé, deux ou trois nouveaux arrondissements pourraient etre crée,

Villeurbanne ne serait pas non plus perdante puisque ces habitants profiteraient directement des aménagements de Lyon et non plus par l'intermédiaire de la communauté urbaine du Grand Lyon. Les élus locaux de villeurbanne pourraient etre dans un premier temps réaffecté aux maries municipales des nouveaux arrondissements.

Par cette manoeuvre, Lyon augmenterai de 130 000, son nombre d'habitants intramuros, ce qui ne peut que renforcer son poids politique et economique dans les relations extérieures.

De plus, le prix de l'immobillier pourrait connaitre une baisse du metre carré, car meme si je ne suis pas expert en la matiere, l'augmentation des logements lyonnais, devraient engagés une baisse sensible, du moins dans certains quartiers. (peut etre ai-je tord ? y a t-il des gens plus au courant ?)

Enfin, le rattachement de villeurbanne à Lyon, favorisera l'extention des communes proche de Villeurbanne.

Pourquoi pas réaliser la meme chose pour Caluire et Cuire ?
Lyon formerait alors presque un cercle dans le paysage urbain.

Bref pour ma part, je pense que Lyon doit penser a ce genre d'opération si elle veut réellement obtenir une part d'importance dans les relations nationnales et internationnales.

Mais de tels changements doivent etre long et compliqués pour les élus locaux. En savez vous d'avantage ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kashikai

avatar

Nombre de messages : 54
Localisation : Caluire
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: VILLEURBANNE: projets divers   31/8/2006, 12:49

je poste un nouveau topic
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
canut



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 20/09/2006

MessageSujet: VILLEURBANNE: projets divers   20/9/2006, 15:48

Je vous présente l'immeuble dans lequel j'ai acquis un appartement, livré au début de l'été 2006, la Villa Baudelaire, sise 87 bis cours Tolstoï à Villeurbanne :



7 étages, construit par Rhône-Saône Habitat, ex-coopérative HLM, dans le cadre d'un programme de primoaccession à la propriété. Rhône-Saône ne peut pas vendre au-dessus d'un certain plafond (2000 €/m2 en 2004) mais on ne peut acheter que si son revenu fiscal ne dépasse pas lui aussi, un certain plafond.

Son architecture fait très art-déco, et rappelle celle des gratte-ciels et de la mairie de Villeurbanne. Je vois beaucoup de gens qui s'arrêtent devant quand ils passent à pieds tellement il dénote dans le paysage !

Voici l'entrée, très large, avec quelques marches un peu pénibles quand on est chargé :



La vue depuis ma loggia (je suis au 6ème étage), quand on regarde à droite :



Puis quand on regarde tout droit :



Ce quartier, à la fois résidentiel et comportant une multitude de petites usines, est en pleine transformation, au vu du nombre très important de permis de démolir et de construire présents sur ces vieux bâtiments. La proximité du quartier des Gratte-Ciels ainsi que la ligne 1 (future C3) de trolleybus le place à 20 min. de la presqu'île et 10 min. de la Part-Dieu le rend très attractif, sans parler du futur quartier de la Soie (cf. topic dédié) qui ne sera pas loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bis
Admin


Nombre de messages : 1243
Age : 35
Localisation : Lyon 8
Date d'inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: VILLEURBANNE: projets divers   28/11/2006, 12:34

Très bon choix ! et bel emplacemement ! pourrais tu nous faire découvrir un peu plus la ville de Villeurbanne et ses restructurations ... ? Pour moi, cette ville est une énigme... Je ne la connais pas bien... elle est pourtant SI proche de Lyon !! Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lyon-urbanisme.superforum.fr
mp69

avatar

Nombre de messages : 5
Age : 33
Localisation : Lyon, Dijon, Montpellier
Date d'inscription : 27/10/2006

MessageSujet: Re: VILLEURBANNE: projets divers   29/11/2006, 12:00

Par contre , j'ai l'impression que de ton appart la Tour Oxygene sera pile devant Fourvière
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bis
Admin


Nombre de messages : 1243
Age : 35
Localisation : Lyon 8
Date d'inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: VILLEURBANNE: projets divers   29/11/2006, 12:17

Ah oui ! ben il faut choisir ! Soit Fourviere, soit la Tour Oxygène ! et effectivement, en premier plan, ce sera la Tour Oxy ! Qu'en pense l'intéressé ? Tu vas pouvoir voir en direct, l'évolution du chantier, même si tu es un peu loin ! Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lyon-urbanisme.superforum.fr
canut



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 20/09/2006

MessageSujet: Re: VILLEURBANNE: projets divers   1/2/2007, 00:40

Je suis quasiment sûr que la Tour Oxygène va me pomper l'air et me masquer Fourvière, mais que voulez-vous, c'est ainsi !

Il y a beaucoup de projets immobiliers dans le quartier : Bouygues, Cogedim, sans parler de la place de la Mairie, le nouveau parking LPA. Venez à Villeurbanne, ça bouge !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grumpy
Actif Reporter 1
Actif Reporter 1


Nombre de messages : 50
Age : 57
Localisation : Oostende
Date d'inscription : 05/05/2006

MessageSujet: Re: VILLEURBANNE: projets divers   11/2/2007, 12:26

les images ne sont plus visibles Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://community.webshots.com/user/stefvdd
Bis
Admin


Nombre de messages : 1243
Age : 35
Localisation : Lyon 8
Date d'inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: VILLEURBANNE: projets divers   11/2/2007, 15:08

Euh, si Grumphy, je les vois encore moi... Que se passe t'il ? Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lyon-urbanisme.superforum.fr
Antho
Admin
avatar

Nombre de messages : 1100
Age : 38
Localisation : Lyon 04
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: VILLEURBANNE: projets divers   17/4/2007, 17:39

Tribunal d’Instance de Villeurbanne

Le site de l’ancienne usine Bally hébergera bientôt le Tribunal d’Instance de Villeurbanne. Une reconversion qui s’accompagne d’un vaste programme de réhabilitation et de la construction d’un parc d’activités.


Après bien des rebondissements, le terrain sur lequel se situaient les anciennes usines Bally, rue du 4 août 1789, va redevenir un site d'activités important pour la ville. Aux yeux des Villeurbannais, Bally n'est pas seulement la marque prestigieuse de chaussures mais garde en mémoire l'histoire ouvrière de Villeurbanne, de ses heures fastes et de ses périodes de lutte pour conserver l'activité industrielle et l'emploi. Des familles entières, sur plusieurs générations, y ont travaillé. Ce terrain ne pouvait rester une friche industrielle : l'implantation du Tribunal d'Instance, un service public, répond à cette attente.
Le réaménagement du terrain débutera en juillet 2006 et d’ici à novembre 2007, le Tribunal d’Instance pourra s'installer dans ses murs. Actuellement à l’étroit dans leurs locaux de la rue Eugène Réguillon, les représentants régionaux du ministère de la Justice investiront le rez-de-chaussée et les deux premiers étages du bâtiment, soit plus de 2 100 m2 sur les 7 000 m2 de l’espace. La surface restante sera occupée par des bureaux, dont la commercialisation est en cours.
Véritable patrimoine architectural, cette usine est l’une des premières construites en béton armé, au début du XXe siècle. Il s’agit pour le groupement de promoteurs de conserver l’essentiel de la façade, témoin, là encore, de l’histoire industrielle villeurbannaise, tout en remodelant totalement l’intérieur. Le chantier Bally se compose également d’un second volet tout aussi important : la construction sur le terrain contigu à l’usine d’un parc d’activités de 6 500 m2 destiné à accueillir des PME de tous secteurs et dont les travaux seront lancés une fois l’ensemble des acquéreurs trouvés. Par la suite, à l'horizon 2008-2009, un programme résidentiel sera engagé, qui viendra achever la transformation du site.

Texte rédigé le 10/06/2006

Le terrain Bally en chiffres:


• 24 000 m2 de surface totale
• 7 000 m2 de surface pour l’ancienne usine, dont 2 100 m2 dévolus au Tribunal d’Instance
• 6 500 m2 de locaux d'activités en projet


Un montage financier opérant pour le transfert du tribunal

L'installation du Tribunal d’Instance dans les anciens bâtiments de l’usine Bally est le fruit d’une négociation entre la Ville de Villeurbanne, les responsables régionaux du ministère de la Justice et le promoteur Bati Conseil.
Villeurbanne s’est porté acquéreur à la demande du ministère des 2 100 m2 de l’ancienne usine Bally pour un montant hors taxe de 4 814 866 euros. En compensation, l’autorité judiciaire attribue à la commune une subvention égale à 80 % de la somme déboursée pour l’achat des locaux, soit 3 852 000 euros HT. Mais avec la vente au prix de 915 000 euros du bâtiment du boulevard Eugène Réguillon, l’effort financier municipal s’élèvera à moins de 100 000 euros. Conformément aux dispositions de la loi de décentralisation de 1983, la commune met ensuite à disposition gratuitement les locaux, le ministère assumant les charges d’occupant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antho
Admin
avatar

Nombre de messages : 1100
Age : 38
Localisation : Lyon 04
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: VILLEURBANNE: projets divers   17/4/2007, 17:47

Ilot Poudrette: un vent de renouveau

Le quartier de Cyprian/Les Brosses change, s'ouvre, se structure… L'arrivée du tramway LEA, mais aussi des nouveautés importantes comme le complexe sportif des Brosses - actuellement en construction et qui sera inauguré en septembre 2007 - en sont les preuves. Dans ce contexte, la Poudrette, isolée et dégradée, ne pouvait rester telle quelle. Après un état des lieux, une consultation des habitants, un avis des professionnels du logement et une validation des partenaires et institutions concernés, la démolition de 96 logements s'est finalement imposée…

Une actualité
Aux 72-74 rue Nicolas Garnier et 142 rue de la Poudrette, en ce début 2007, les pelles mécaniques commencent leur travail de démolition, progressivement. Les habitants des immeubles ont été relogés selon leurs souhaits et leurs revenus, accompagnés par l’association Habitat et Humanisme. La démolition intervient après une minutieuse préparation du chantier et une sécurisation du lieu. Comme d'autres, ce chantier s'inscrit dans la démarche qualitative qu'impose la ville dans le cadre de sa charte "A nous la belle ville".

Des repères historiques
Depuis 2001, cette démolition est apparue comme l'ultime recours pour un îlot très dégradé, en proie à de vives tensions. Car au-delà de la dégradation des immeubles Poudrette et Nicolas Garnier, le quartier a longtemps souffert de l'implantation désordonnée des immeubles collectifs, mais aussi du manque de fonctionnalité qui, peu à peu, a engendré le repli sur soi des habitants.

Et un avenir
Ouvrir La Poudrette est l'un des objectifs clés du nouveau projet. Une rue intérieure sera créée pour désenclaver l'ensemble. Un espace public commun à tous les habitants sera aménagé au cœur des nouvelles constructions, pour redonner de l’air et du souffle…
Aux anciens immeubles succèdera en effet un habitat plus aéré, avec 50 logements, répartis dans des immeubles de faible hauteur et des maisons de ville. Les 96 logements sociaux démolis seront bien entendu reconstruits, à 75 % à Villeurbanne et à 25 % dans l'agglomération. Les habitants, comme les élus, ont le souhait de voir le nombre de logements sociaux et le nombre de logements privés se rééquilibrer.
Finalement, c'est tout l'îlot qui sera revalorisé. Les résidences Auriol et Bastié et le foyer Aralis vont bénéficier de travaux pour améliorer leurs espaces extérieurs. Des aménagements à définir précisément, en concertation avec les habitants.
Mieux distinguer les trajets-piétons de ceux des voitures, mieux séparer les espaces publics et les espaces privés font partie des objectifs. Pour que, à terme, La Poudrette redevienne un espace agréable à vivre.

Des jardins familiaux à Saint-Pierre Chanel
L'idée a été lancée en juin 2003 lors de l’assemblée générale du Conseil de quartier. Une trentaine de parcelles de jardin de 80 à 100 m2 va être aménagée dans le square Saint- Pierre Chanel avec un cabanon pour quatre parcelles, et des bacs de récupération pour les eaux de pluie. A l'entrée, une parcelle collective de 250 m2 sera créée pour des associations du quartier. Dès fin 2007, le square retrouvera une vie et une âme.

Aralis, du mieux à venir
Sur le diagnostic, tout le monde est d'accord. Si le foyer Aralis a bénéficié d'une complète rénovation de ses chambres, ses abords sont dégradés, peu fonctionnels et encombrés par le stationnement sauvage. Sur le remède... le débat va s'ouvrir dès 2007 avec le lancement d'une étude sur la réhabilitation de ces espaces extérieurs, prévue pour 2009. Les locataires du foyer apporteront leurs idées dans le cadre d'un comité consultatif élu.

Un espace public à partager

C'est l'une des grandes nouveautés dans cette Poudrette : un espace public collectif prendra place, au cœur de l'îlot. La superficie de cet espace sera déterminée par le tracé exact de la voie de desserte intérieure, qui reste à fixer. Les habitants des diverses résidences de l'îlot bénéficieront d'un espace de promenade, de détente ou de jeu. L'aménagement de cet espace vert fera l'objet d'une large concertation, courant 2007 et tout au long de l'année 2008.

Le saviez-vous ?
Le quartier de La Poudrette doit son nom à l'engrais utilisé autrefois par les cultivateurs installés sur les terres des environs. Un engrais peu ragoûtant, mais efficace, produit sur place à partir des déchets des fosses d'aisance, séchés en plein air et réduits en poudre !


La Poudrette, petite histoire
Au 19e siècle, les Brosses s'étendent au-delà du mur d'enceinte de Lyon, qui deviendra le boulevard périphérique. C'est une campagne peu fertile, méritant bien le nom de "broussaille" ou "brosse". En 1876, elle ne comporte qu'une ferme - Bel Air - et six habitants ! Grâce à ses vastes étendues de champs, La Poudrette est choisie pour accueillir, du 7 au 15 mai 1910, un grand meeting aérien. La manifestation a reçu l'accord du maire de l'époque avec pour condition le versement de 9 % des recettes au bureau communal de bienfaisance. Une bonne affaire, puisque près de 250 000 badauds viennent admirer les prouesses des neuf pilotes engagés, qui volent en rase motte au-dessus des spectateurs.
En 1929, le maire Lazare Goujon, soucieux de combattre la "crise du logement", sollicite l'aide des entrepreneurs pour aider les ouvriers à construire eux-mêmes leur habitation. L'opération remporte un grand succès. Une centaine de "cottages" se construisent entre le chemin de la Poudrette, la route de Genas, les rues Blasco Ibañez et la rue Nicolas Garnier. Cette dernière n'est encore qu'un chemin de terre creusé d'ornières ! Il faudra attendre les années 60 pour que l'habitat devienne dense dans le quartier. La population croît beaucoup à cette époque, avec une majorité de familles ouvrières souvent nombreuses, françaises et étrangères. Le parc de logements sociaux collectifs progresse très rapidement, avec 316 logements sociaux construits pour le seul îlot de La Poudrette entre 1960 et 1970. Pour ces habitants de la première heure, La Poudrette, c'était "plus une famille que des voisins".

Calendrier

Janvier à mars 2007
Démolition de l'immeuble du 72-74, rue Nicolas Garnier (30 logements)
Avril à août 2007
Après relogement des derniers occupants, démolition de la barre des 142-144 rue de la Poudrette.
Fin 2007
Livraison des jardins Saint-Pierre Chanel. Achat par le Grand Lyon des terrains nécessaires à la voie de desserte interne et à l'espace vert central.
2008
Définition des programmes de reconstruction. Rénovation de façade de la résidence Maryse Bastié.
2009
Livraison des 50 logements reconstruits. Travaux extérieurs du foyer Aralis. Aménagement de l'espace vert central.
2010
Création de la voie intérieure. Travaux extérieurs dans les résidences J.Auriol et M.Bastié.


• Le budget affecté au projet urbain de La Poudrette s'élève à 7,5 millions d'euros. Le financement du projet est assuré à 42 % par l'Agence nationale de renouvellement urbain (ANRU), à 19 % par le Grand Lyon, à 10 % par la Ville de Villeurbanne, à 12 % par les bailleurs sociaux, à 5 % par la Région et, pour le solde, par les charges foncières perçues.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antho
Admin
avatar

Nombre de messages : 1100
Age : 38
Localisation : Lyon 04
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: VILLEURBANNE: projets divers   18/4/2007, 09:43

Un article du Progrés d'aujourd'hui

Le lycée A. de Musset flambant neuf presque opérationnel


Après les professeurs lundi, les élèves du lycée professionnel Alfred de Musset ont visité hier leurs nouvelles salles de classe. Reprise des cours aujourd'hui, malgré quelques travaux à terminer


«Qu'on ne me demande pas si j'ai passé de bonnes vacances, je n'en ai pas eues et je suis à cran». Jean-Pierre Corduant, le proviseur du lycée professionnel Alfred de Musset annonce la couleur devant ses élèves : le déménagement du matériel scolaire fut éprouvant, et tout n'est pas encore terminé.
«L'établissement est globalement beau mais il y a des choses à améliorer.
Je compte sur vous pour nous faire part des problèmes existants comme un tuyau qui fuit ou un carrelage qui craque», ajoute le proviseur.
En tout cas, bonne nouvelle pour les élèves : avoir cours dans des préfabriqués, c'est désormais terminé ! «C'est presqu'une deuxième rentrée qui commence», souligne le proviseur adjoint, Thierry Garnier.
Une rentrée qui sent bon le neuf et la peinture fraîche.
A chaque section sa couleur : jaune maintenance, rouge électrotechnique, bleu exploitation des transports et logistique.
Trois escaliers et trois sorties, les cours théoriques à l'étage, les enseignements professionnels au rez-de-chaussée. Attentifs aux explications, les Première Exploitation des transports et logistique sont prêts pour la visite guidée.

« Ça donne envie de travailler »
L'infirmerie, les deux bureaux des surveillants dont l'un strictement réservé aux absences et retards, les toilettes. Les dix élèves ne cachent pas leur enthousiasme.
La salle de dessin, spacieuse et lumineuse, avec vue sur le parc boisé, fait l'unanimité. «Notre ancienne salle de dessin était beaucoup moins bien. Au fond, on avait du mal à entendre les explications du professeur», remarque Céline La Rocca, 19 ans. «Rien à redire, on se croirait dans des bureaux d'entreprise» souligne Nona Serkissian, 20 ans.
Mêmes éloges au centre de documentation. Une salle de travail qui donne sur la terrasse, une salle d'ordinateurs qui attendent d'être installés, un coin audiovisuel. Les réactions se font moins vivaces pour la salle des devoirs surveillés qui sera prête pour la semaine prochaine.
Moue des lycéens. Mais tout n'est pas encore réglé. Il faudra attendre quelques semaines pour que les TD professionnels reprennent. «Il reste les finitions, le problème des toilettes Quand on a le nez dessus, on voit tous les petits détails, la fin c'est le plus pénible, c'est comme un accouchement», explique le proviseur.
«Nous avons décidé d'annuler la journée portes ouvertes du 24 avril». L'inspecteur de l'académie, M. Roy, en visite, hier matin, a donné son feu vert pour l'occupation de l'établissement de sorte que les élèves investissent les lieux et reprennent leur rythme scolaire.
La fin complète des travaux est prévue fin 2007. A la rentrée 2008, sept salles de classe occupées pour l'instant par l'administration, la vie scolaire et les professeurs seront libérées. Le lycée accueillera alors 400 élèves, contre 300 actuellement.

Marie Castro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antho
Admin
avatar

Nombre de messages : 1100
Age : 38
Localisation : Lyon 04
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: VILLEURBANNE: projets divers   18/4/2007, 09:54

Quelques rendus du nouveau Lycée A de Musset:





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antho
Admin
avatar

Nombre de messages : 1100
Age : 38
Localisation : Lyon 04
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: VILLEURBANNE: projets divers   18/4/2007, 10:26

Quelques photos du chantier:


Mi septembre 2005:


Fin septembre 2005:


Fin octobre 2005:


Mi Janvier 2006:


Fin Janvier 2006:


Mi fevrier 2006:


Fin fevrier 2006:


Mi octobre 2006:


Fin octobre 2006:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antho
Admin
avatar

Nombre de messages : 1100
Age : 38
Localisation : Lyon 04
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: VILLEURBANNE: projets divers   20/4/2007, 15:08

Une présentation du parking souterrain de l'hotel de ville inauguré le 13 novembre 2006:

http://www.lpa.fr/lpachantiers/CMS/Files/Lettres/Chantiers/hotel_de_ville/lettreHdv7.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antho
Admin
avatar

Nombre de messages : 1100
Age : 38
Localisation : Lyon 04
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: VILLEURBANNE: projets divers   2/7/2007, 13:02

Inauguration de la place Lazare Goujon
Date d'édition : le 28/06/2007

La place centrale de Villeurbanne, située entre l'Hôtel de Ville et le TNP, sera inaugurée le lundi 2 juillet.

Après une phase de concertation entamée en 2002 et le choix du projet retenu pour la requalification de la place en septembre 2003, les travaux de la place Lazare-Goujon, symbole du patrimoine villeurbannais, lancés en mai 2006 se sont achevés.

La proposition retenue s'inscrit dans l'histoire, tout en apportant de la modernité. Plutôt qu'une place solennelle, les architectes-paysagistes ont composé un cadre propice à retrouver les habitudes et la convivialité qui régnaient auparavant. Ainsi, le cour de l'esplanade a été redessiné pour que les deux bassins disposés en miroir et le parvis qui les sépare forment trois carrés à la géométrie parfaite, reprenant l'ordonnancement initial.

Tout autour, la place affirme sa singularité au travers d'une végétation abondante avec, de part et d'autre de l'espace central, deux larges allées plantées. On entre depuis la rue Michel Servet ou depuis la rue Verlaine par un «jardin vertical», avec les pergolas originelles agrandies et agrémentées de plantes grimpantes. Des margelles ont été aménagées autour des bassins par l'astuce de «chemins creux» évidés dans l'épaisseur du sol. Le monument aux morts a été déplacé en lisière de la place où il peut à nouveau accueillir les cérémonies commémoratives.

Source:
http://www.grandlyon.com/Info.1164+M527a36156b9.0.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bis
Admin


Nombre de messages : 1243
Age : 35
Localisation : Lyon 8
Date d'inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: VILLEURBANNE: projets divers   10/7/2007, 12:40

TNP : la démolition des entrepôts Becker a débuté

Le chantier qui s'est ouvert hier matin marque le lancement de la rénovation du théâtre. Le «petit théâtre Becker» qui y sera construit accueillera la saison 2008-2009 pendant les travaux du grand TNP


Shot with C40Z,D40Z at 2007-07-10


Le chantier du TNP a bel et bien débuté hier matin avec celui de la démolition des entrepôts situés derrière le thétre, rue Louis-Becker. Près de 2 000 mètres carrés sur lesquels sera construit le «petit théâtre Becker», pièce maîtresse de la rénovation, assurément spectaculaire, du théâtre de la place Lazare-Goujon. D'un coût de 31 950 000 euros (financés par l'Etat, la Région et la Ville), ce chantier d'envergure, qui durera quatre ans, est le second du ministère de la Culture derrière le Théâtre de l'Odéon, à Paris. La démolition des entrepôts en tant que telle, commencée avec un léger retard de calendrier - deux semaines environ -, devrait durer un peu plus d'un mois. Elle entraine des modifications de circulation, et une signalétique, qui ont été mises en oeuvre dès la semaine dernière. Elles consistent en la mise à double sens de la rue du 4-Août entre les rues Racines et Verlaine, et la fermeture de la rue Louis-Becker entre les rues Paul-Verlaine et Michel-Servet ; pour les riverains toutefois, un accès aux garages est maintenu rue Becker.

Souci de cohérence :

Conçues comme provisoires dans le cadre du chantier de démolition, ces modifications de circulation pourraient être pérennisées, dans un souci de cohérence. En effet, le projet des cabinets d'architectes français et italien Fabre-Speller et Arassociati prévoit que le théâtre Becker - qui annonce une jauge de 200 à 252 places, plus des salles de répétition et des zones de stockage - soit clairement le prolongement du théâtre «historique«. La rue Becker deviendra alors le lieu de la communication entre les deux sites, favorisée par la création d'un passage souterrain réservé à la circulation du personnel et des artistes et le transport des décors. Une recomposition des espaces qui oblige la Ville et le Grand Lyon à repenser la circulation en surface. Un champ d'étude de plus pour ce chantier unique qui, d'ici à 2011, dessinera le nouveau visage du TNP.
E. B.
Le Progrès du 10/07/07
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lyon-urbanisme.superforum.fr
xouxo



Nombre de messages : 38
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: VILLEURBANNE: projets divers   11/7/2007, 01:10

Cette page de la mairie regroupe les projets en cours :
http://www.mairie-villeurbanne.fr/projets/index.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bis
Admin


Nombre de messages : 1243
Age : 35
Localisation : Lyon 8
Date d'inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: VILLEURBANNE: projets divers   11/7/2007, 23:36

Il est extrement bien fait ce site ! plein de couleurs et d'infos simples avec explications précises et imagées !!! nikel ! Tu es de Villeurbanne Xouxo ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lyon-urbanisme.superforum.fr
xouxo



Nombre de messages : 38
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: VILLEURBANNE: projets divers   12/7/2007, 11:29

Non non je suis du 3ème (sans souci) mais j'habite à Paris en ce moment
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antho
Admin
avatar

Nombre de messages : 1100
Age : 38
Localisation : Lyon 04
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: VILLEURBANNE: projets divers   16/7/2007, 17:49

L’usine hydroélectrique de Cusset mise en lumière

L’ensemble industriel de Villeurbanne bénéficiera d’un grand projet de mise en lumière à l’occasion du 8 décembre.
Le bleu représentant l’électricité sera la couleur dominante et des tubes fluorescents seront installés.
Le projet devrait coûter 180 000 euros. L’usine de Cusset a été mise en service en 1901 et alimente en électricité l’équivalent d’une commune de 127 000 habitants.

Source:
http://www.mlyon.fr/30197-l-usine-hydroelectrique-de-cusset-mise-en-lumiere.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antho
Admin
avatar

Nombre de messages : 1100
Age : 38
Localisation : Lyon 04
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: VILLEURBANNE: projets divers   18/7/2007, 15:07

Travaux : le cours Tolstoï rénové sera livré à la fin de l'été

Profitant des aménagements liés à la mise en service de la ligne C3, le cours bénéficie d'une cure de jouvence estivale. La ligne 1, déviée, retrouvera son itinéraire début août

Pour s'attaquer au cours Tolstoï, mieux vaut avoir une bonne raison. En effet, tout coup de pioche sur l'une des principales artères de la ville a des conséquences sur la circulation, automobile certes, mais surtout de la ligne 1, à ce jour la plus fréquentée avec ses 35 000 voyageurs quotidiens, de Saint-Paul à Laurent-Bonnevay.
A l'automne prochain, les lignes 1 et 51 (Laurent-Bonnevay-Vaulx Grappinière) seront raccordées pour donner naissance à la ligne de trolleybus C3, qui reliera ainsi, directement et sans correspondance, Saint-Paul au nord de Vaulx-en-Velin. Trolleybus oblige, la création de C3 a nécessité l'électrification de la ligne 51 (la ligne 1 l'est déjà), qui a été bouclée mi-mai. Restent aujourd'hui les aménagements in situ, de la voirie comme des futures stations (lire par ailleurs).
La création de la ligne C3, «c'était l'occasion à ne pas manquer», explique Henri Mollonch, adjoint au maire de Villeurbanne délégué à la voirie. En effet, la rénovation du cours Tolstoï était presque devenue un serpent de mer ; d'importants travaux d'assainissement, réalisés il y a quelques années, l'avaient une fois de plus retardée alors que les raisons de lancer le chantier ne manquaient pas : des largeurs de voirie inadaptées, des trottoirs en mauvais état, l'absence d'unité avec le cours Lafayette, la désertification commerciale

Travaux par demi-chaussée
Lancée le 2 juillet et réalisée par le Grand Lyon, la rénovation du cours entre le Totem et la rue des Peupliers (peu avant la place Grandclément) concerne en majeure partie la réfection du couloir de bus à contresens dont le pavé, très détérioré, laissera la place à un enrobé. Ce revêtement devrait mettre fin, d'une part à l'inconfort des usagers du futur C3 et, d'autre part, aux nuisances sonores subies par les riverains. Un certain nombre de bordures de trottoirs sera également repris, et des carrefours réaménagés afin de réduire le temps des traversées piétonnes (*).
Concrètement, les travaux sont réalisés par demi-chaussée, le couloir de bus étant en voie d'achèvement.
A la fin du mois devrait débuter, et ce jusqu'à fin août, la rénovation de la seconde moitié de la chaussée, «qui fait l'objet de travaux moins importants [pose d'asphalte neuf]», note le Grand Lyon. Selon ses services, la ligne 1, actuellement déviée (lire repères), sera rétablie dès le début du mois d'août. En attendant, le cours roule au ralenti, voire à l'arrêt : la semaine dernière, l'embourbement d'un bus dans la zone de chantier a bloqué la circulation pendant pas moins de deux heures. Patience

Emmanuelle Babe

Source:
http://www.leprogres.fr/infosdujour/lyonvilleurbanne/888596.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antho
Admin
avatar

Nombre de messages : 1100
Age : 38
Localisation : Lyon 04
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: VILLEURBANNE: projets divers   20/7/2007, 10:56

Dernière ligne droite pour le centre Mémoires et société

Le futur centre ouvrira ses portes au public mi-décembre. Mais dès la rentrée, le personnel et les différents services commenceront à s'y installer. Visite guidée

Derrière les grandes grilles du chantier, rue Valentin-Hauÿ, à quelques pas de la place Grandclément, les ouvriers s'affairent. Cela ne semble pas encore évident, mais dès la fin de l'été, les différents services et le personnel du futur centre Mémoires et société commenceront à s'installer dans le nouveau bâtiment.
Le centre en lui-même ouvrira ses portes au public en décembre, l'inauguration étant prévue pour la mi-décembre. Après un an et demi de travaux, les anciennes archives du Crédit Lyonnais se seront transformées en un lieu unique, dédié à la mémoire mais bien ancré dans le présent. C'est d'ailleurs cet état d'esprit qui a animé les architectes, menés par Benoît Crépet, dans l'élaboration de ce chantier d'envergure. L'objectif était de garder l'esprit du bâtiment du début du XXe siècle, en conservant ses éléments architecturaux d'origine, comme les grandes verrières. Mais l'idée était également de marquer le caractère contemporain de cette construction. Deux extensions au bâtiment principal ont été créées, et l'intérieur montre des signes évidents de modernité.

Dedans-dehors
Dans ce grand bâtiment de 2 660 m2, les volumes commencent à se préciser et on devine déjà bien les contours des bureaux, des archives, des salles de la médiathèque, des salles d'exposition ou de spectacle.
Et le « dedans » est à l'image du « dehors » : le lieu tel qu'il a été imaginé doit allier la mémoire et le présent. Le centre Mémoires et société conjuguera trois fonctions : lieu de recherches et d'études, mais aussi lieu de stockage des archives municipales (qui sont désormais fermées avant d'être transférées après l'été) et médiathèque de quartier, et enfin lieu de découverte, d'expositions, de spectacles, de conférences La mue des anciennes archives régionales du Crédit Lyonnais s'achève, et les 2 660 m2 seront bientôt accessibles au public comme aux spécialistes. Le lieu sera également pleinement ouvert sur le quartier, grâce à la disparition du grand mur d'enceinte.
Juste en face, sur un terrain appartenant au rectorat, devraient être construits des logements étudiants. Au centre, un mail paysager devrait contribuer à ouvrir le bâtiment sur l'avenue Jean-Jaurès, au coeur du quartier Grandclément / Maisons-Neuves.

Céline Bonnaud




Visite guidée

Au rez-de-chaussée, la future médiathèque déploie déjà ses 750 m2 et ses 122 m2 de bureaux. « Neuf personnes y travailleront » précise Pierre Chagny, le nouveau responsable du réseau de lecture publique de la ville. Le lieu sera une médiathèque de quartier, en résonance avec la thématique mémoires et société. « Deux axes forts se dégagent : l'accueil avec 122 places assises et le multimédia avec un atelier et plusieurs écrans » souligne le directeur.
Un étage au-dessus, les salles des archives municipales commencent à prendre forme. La dalle a été renforcée pour supporter le poids des documents, les salles ont été dotées de climatisations particulières pour maîtriser la température et le taux d'hygrométrie, et la sécurité anti-incendie a été optimisée. Dès la fin de l'été, les archives municipales, installées cours Emile-Zola, commenceront leur transfert vers la rue Valentin-Hauÿ.
Retour au rez-de-chaussée. Du côté de la partie « culturelle », le volume de la future salle d'exposition est impressionnant. Accolée, la salle de spectacle déploie également ses grandes dimensions. Elle est prévue pour accueillir des projections, des conférences, des spectacles, avec une tribune de 150 places, où le confort et l'espace sont assurés. En cas de besoin, la tribune pourra se replier.


Source:
http://www.leprogres.fr/infosdujour/lyonvilleurbanne/889410.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antho
Admin
avatar

Nombre de messages : 1100
Age : 38
Localisation : Lyon 04
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: VILLEURBANNE: projets divers   5/8/2007, 09:23

Coup de jeune pour les Charpennes et le Tonkin

Un quartier qui s'embellit de plus en plus, un foisonnement de travaux, de nouveaux habitants : c'est le visage actuel du quartier des Charpennes et du Tonkin


Avec ses quelque 20 000 habitants, le quartier des Charpennes-Tonkin frappe par son mélange de populations, de cultures, de générations et d'habitations. A l'image de son marché, sur la «nouvelle» place Wilson qui s'anime les mercredis, vendredis et dimanches matins. «C'est un marché très connu. Les gens viennent du quartier mais aussi de Lyon, de Vaulx-en-Velin, de Meyzieu, etc». Ainsi parle le président habitant du conseil de quartier, Richard Bour. Les maraîchers haranguent le client, presque en chantant : «Pastèques de Tunisie ! La meilleure, la vraie, l'originale est ici !» Les vendeurs sont polyglottes. Avec sa clientèle, Fouad le boucher parle le marocain, le tunisien, l'algérien, l'espagnol et le français. Aliments mais aussi habits, chaussures et autres objets s'étalent sur les avenues Condorcet et Galline le dimanche matin.

Plus belles les dalles
Autre lieu symbolique du quartier, le parc Jean-Monnet, ceinturé de HLM et d'immeubles de co-propriétaires. «Cet espace de proximité et de mixité n'est pas présent sur tous les quartiers. Nous avons construit de manière brutale mais nous avons aussi voulu donner un espace de vie», explique Richard Bour. Il évoque l'urbanisme sur dalles, à la mode dans les années 70. Mais aujourd'hui, les dalles ne sont plus adaptées. «Le commerce ne vit pas. Les voitures ne circulent pas. Bref, c'est un lieu excentré, désaffecté par la population», témoigne Richard. C'est pourquoi, les dalles vont être réhabilitées pour devenir plus attrayantes et harmonieuses. Les travaux vont améliorer l'écoulement des eaux de pluie, changer l'éclairage public, redessiner des espaces fleuris et apporter une nouvelle signalétique.

Foisonnement
Aux limites ouest du quartier, le boulevard Stalingrad, semé de bureaux, touche Lyon 6e avec le parc de la Tête d'Or et le périphérique. D'ailleurs le Tonkin était autrefois appelé la cité «Tête d'Or». Cette proximité dynamise le secteur, en particulier celui des restaurants. Les étudiants de la Doua en mal de logement boostent aussi le quartier bien que la Doua ne soit rattachée à aucun conseil de quartier. Et les chantiers en cours sont un signe de ce foisonnement.
A noter, l'agrandissement de la clinique du Tonkin et l'installation de la ligne de bus Cristalis C2, qui reliera la Part-Dieu à Rillieux-la-Pape en 32 minutes. Les anciennes usines Obsessions seront remplacées par des logements sociaux, mixtes et un jardin de 2 500 m2.
Les habitants semblent s'accommoder de ces nombreux travaux qui donneront un visage plus moderne au Tonkin et aux Charpennes. Un visage qui viendra s'ajouter aux mille autres facettes de ce quartier.

Emilie Maps



Les dalles du Tonkin: une construction qui détonne


En vogue à partir des années 1960, l'urbanisme sur dalle sépare la zone des piétons de la zone des voitures par un éclatement de l'espace public sur plusieurs étages. La dalle est surélevée par rapport à la circulation automobile et aux transports en commun, présents au sous-sol.
Les commerces et rez-de-chaussée sont placés à la surface de la dalle, au niveau 1, intégralement dédié aux piétons. La Part-Dieu à Lyon et La Défense à Paris sont deux autres exemples de cet urbanisme. Dans les années 1970, le retour à un mode d'utilisation de l'espace plus conventionnel, dit «urbanisme de rue», succède à ce style urbain.
Les dalles du Tonkin ont leurs failles. Au niveau technique, il se pose des problèmes d'affaissement et d'infiltration dans les sous-sols. Quant à l'aspect des dalles, il n'est plus très harmonieux. D'où les travaux envisagés jusqu'en décembre 2008 qui devraient coûter 5,8 millions d'euros au Grand Lyon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: VILLEURBANNE: projets divers   

Revenir en haut Aller en bas
 
VILLEURBANNE: projets divers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les projets militaires d'étude des ovnis de 1957 à 1969
» Quizz divers en Histoire Géographie
» urgent recherche logement lyon-villeurbanne
» Animaux divers (poissons, crustacés)
» CONTES DIVERS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LES GRANDS PROJETS URBAINS A LYON :: Lyon Est (Villeurbanne, Vaulx en Velin, Bron, Décines, Meyzieu, Saint Priest...)-
Sauter vers: