LES GRANDS PROJETS URBAINS A LYON

Le Site de référence pour parler des grands projets architecturaux et environnementaux du Grand LYON
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Restauration du Palais de Justice (24 colonnes)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Antho
Admin


Nombre de messages : 1100
Age : 38
Localisation : Lyon 04
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: Restauration du Palais de Justice (24 colonnes)   12/7/2007, 09:44

Palais de justice des 24 colonnes : l'acte deux de la rénovation

C'est décidé. A partir du début de l'année prochaine, le siège de la Cour d'appel de Lyon va subir une lourde rénovation destinée à lui rendre son lustre d'antan. Les travaux devraient durer au moins quatre ans



Siège de la Cour d'appel de Lyon, le palais de justice des 24 colonnes - surnommé aussi le palais « historique » en comparaison avec le palais « nouveau » installé rue Servient - est en passe de vivre l'acte deux de sa rénovation.
Une rénovation lourde, chiffrée à plus de 40 millions d'euros (pris en charge par l'État et le Conseil général qui en occupe 20 % de la surface), destinée à redonner au bâtiment, conçu dans la première moitié du XIXe siècle par l'architecte Louis-Pierre Baltard, son lustre originel. Tout en l'adaptant aux besoins nouveaux d'une juridiction qui ne cesse de croître et de se moderniser.
La restauration de l'escalier monumental désormais achevée, les magistrats se préparent donc à un nouveau chantier prévu pour démarrer début 2008 et qui devrait durer jusqu'au début de la prochaine décennie. Classé monument historique, rare palais de justice à être resté presque entièrement dans son « jus » - même le mobilier dessiné par Baltard est d'époque -, ce bâtiment, tout comme la loi qu'il symbolise, ne peut être en effet être touché « que d'une main tremblante ». Didier Repellin, architecte des bâtiments de France, qui interviendra tout au long des travaux, aux côtés de son confrère Denis Eyraud, sera là pour le rappeler aux différents corps de métier.

Déménagement cours Lafayette
Reste que si les boiseries, les marbres et les parquets seront confiés à des artisans spécialisés dans les rénovations délicates, les 24 colonnes sacrifieront aussi à l'air du temps en se voyant notamment doter d'ascenseurs et de tous les câbles rendus nécessaires par l'informatique. Quelques ajouts, construits au siècle dernier, seront démolis afin d'établir des cheminements entre les différentes parties du bâtiment. Aux dires de Claude Consigny, conseiller à la Cour d'appel, ces dernières mesures devraient considérablement accroître la sécurité de ces lieux appelés à recevoir des détenus.
Le temps des travaux, une partie du personnel administratifs mais aussi des magistrats devront gagner un autre site. Pour cela, des bureaux ont été loués au 149 du cours Lafayette où des salles d'audience provisoires seront aménagées afin de recevoir les chambres sociales, civiles et commerciales de la Cour d'appel. Les chambres correctionnelles resteront, elles, à Saint-Jean, quitte à s'accommoder des travaux. Il en ira de même pour la Cour d'assises.
Voila plus de dix ans maintenant que ce chantier avait été envisagé. Mais la maigreur chronique du budget du ministère avait sans cesse conduit à reporter ces travaux. Maintenant l'argent est là, et les premiers appels d'offre ont été lancés : les 24 colonnes vont pouvoir enfin se refaire une beauté.
R. R.



Questions de sécurité

Le drame de Metz, un magistrat poignardé, le récent suicide d'un prévenu au cours d'une audience de cour d'assises, ont conduit la Chancellerie à desserrer un peu plus le budget de la sécurité des palais de justice. 20 millions d'euros ont été débloqués par Paris, une manne dont profitera la Cour d'appel de Lyon afin d'équiper tous les tribunaux de son ressort en portiques de détection et autres « poêles à frire » destinées à prévenir l'introduction d'armes dans les enceintes judiciaires.
Une partie de cet argent sera également utilisée pour rétribuer le personnel nécessaire au fonctionnement de ces appareils.
Une tâche habituellement confiée aux forces de l'ordre lorsque cela est possible, soit au personnel retraité de l'administration pénitentiaire, voire à des agences de sécurité.
Entre janvier 2006 et juin 2007, une vingtaine d'incidents significatifs ont été relevés dans les tribunaux du ressort de la Cour d'appel, allant du tag à la perturbation d'audiences, en passant par les menaces téléphoniques et les vols. Vingt incidents en 18 mois, somme toute cela paraît peu. Surtout pour des bâtiments qui, tout comme les maisons d'arrêts, sont réputés pour être plutôt mal fréquentés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antho
Admin


Nombre de messages : 1100
Age : 38
Localisation : Lyon 04
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: Restauration du Palais de Justice (24 colonnes)   6/6/2008, 18:10

La rénovation des 24 colonnes contestée par une association

L’association « Vivre au Vieux-Lyon » met sur la selette le projet de réhabilitation du palais de justice. « Tout a été fait dans les règles » répondent les architectes et le Département, co-propriétaire du monument

Ce qui fâche : un bandeau vitré tout le long du palais de justice, sur les deux côtés latéraux, rues de la Bombarde et du Palais de justice, créé à la faveur d’une surélévation du monument historique classé.
Pour l’association « Vivre au Vieux-Lyon », le bandeau est disgracieux et la surélévation porte « gravement atteinte à l’esthétique d’un des plus beaux monuments du quartier ». Voire « le saccage ». Inauguré en 1847 , le palais de justice, est une œuvre de Louis-Pierre Baltard, le père de Victor Baltard. Forte de son analyse, l’association lyonnaise a interrogé très officiellement l’Unesco, le palais de justice, siège de la cour d’appel et de services du Département, se trouvant dans le périmètre protégé du patrimoine mondial de l’humanité. Résultat :le directeur du centre du patrimoine mondial vient de rappeler à la France qu’elle « se doit de l’informer de tout nouveau projet susceptible d’altérer l’intégrité et la valeur universelle exceptionnelle du site ». « L’Unesco n’a pas à être prévenue ! » estime de son côté Pierre Jamet, directeur général des services du département, copropriétaire, avec l’Etat, du bâtiment. Le bras droit de Michel Mercier assure que la réhabilitation s’est faite avec l’accord de l’Inspection générale des Monuments Historiques. Le permis de construire, délivré par l’Etat, n’a fait par « ailleurs l’objet d’aucun recours », précise Gaël Robin, architecte du Patrimoine.
L’association « Vivre au Vieux Lyon », persiste à penser que le bandeau vitré dénaturera le bâtiment, et se « verra depuis Fourvière ». « Faux » répond Denis Eyraud, architecte du projet. Il permettra bien au contraire « de supprimer sur le toit, les lanternaux disgracieux existants et visibles depuis Fourvière ». Pour Lionel Vaganay, président de l’association, il y aurait « un poids et deux mesures » : alors que « les habitants n’obtiennent jamais d’autorisation pour installer des fenêtres sur leur toit! » « Et pourquoi pas aussi réhausser de 50 cm tous les toits du Vieux-Lyon!? »
L’affaire fait en tout cas déjà suffisamment de bruit pour que la mairie du 5e organise une réunion ce soir à 18h30 en mairie annexe du Vieux-Lyon en présence des associations, des architectes et des représentants du Ministère de la justice.
Sophie Majou



Denis Eyraud, architecte du projet

>> Avez-vous eu connaissance des remarques de l’association?
Pas du tout ! Nous n’en avons jamais entendu parler. On aurait expliqué le projet! « Vivre au Vieux-Lyon » indique que l’Unesco n’a pas été prévenue…

>> L’Unesco a-t-elle été prévenue?
Mais l’Unesco ne demande pas à être prévenue ! C’est l’Etat français, par ses lois et règlements très contraignants, qui assure la protection. Or, nous avons obtenu toutes les autorisations pour ce monument. Il n’y a pas de monument plus surveillé qu’un monument historique classé !

>> De combien le bâtiment va-t-il être surélevé?
De 50 cm sur les combles utilisées pour des bureaux. On va donc fermer les fenêtres qui donnaient chez les gens et créer une fente vitrée à 1m80 du sol, donnant dans un couloir, ce qui nous permettra de supprimer les lanternaux peu esthétiques vus de Fourvière.


Source: Le Progrés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antho
Admin


Nombre de messages : 1100
Age : 38
Localisation : Lyon 04
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: Restauration du Palais de Justice (24 colonnes)   5/3/2010, 14:27

Voila quelques liens au sujet de la restauration du palais de justice:

Le dernier bulletin (décembre 2009):
http://www.ca-lyon.justice.fr/fichiers/CONSIGNY/24_col_08.pdf

Un reportage photo de Février 2009:
http://picasaweb.google.fr/courappel/Travaux?feat=embedwebsite#

Tous les bulletins depuis 2003:
http://www.ca-lyon.justice.fr/index.php?option=com_content&task=blogcategory&id=102&Itemid=585
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bis
Admin


Nombre de messages : 1243
Age : 34
Localisation : Lyon 8
Date d'inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Restauration du Palais de Justice (24 colonnes)   14/1/2013, 20:48

Ce jour, inauguration :

http://rhone-alpes.france3.fr/2013/01/14/lyon-inauguration-du-palais-de-justice-historique-180181.html



+ Une Vidéo sur Lyon Capitale :

http://www.lyoncapitale.fr/Journal/univers/Lyon-Capitale-TV/Actu-Reportages/La-renovation-du-palais-de-Justice-historique-de-Lyon

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lyon-urbanisme.superforum.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Restauration du Palais de Justice (24 colonnes)   Aujourd'hui à 17:41

Revenir en haut Aller en bas
 
Restauration du Palais de Justice (24 colonnes)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Vieux Palais de justice de L'Assomption
» Le dernier jour d'un condamné
» Le 1er Temple construit par Salomon
» Vieux palais de justice de L'Assomption, Québec
» AMÉ DE SAINT-DIDIER (Alexandre) BARON Préfet du Palais

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LES GRANDS PROJETS URBAINS A LYON :: Lyon 5ème (Vieux Lyon, Saint Just, Saint Irénée, Fourvière, Point du Jour...)-
Sauter vers: