LES GRANDS PROJETS URBAINS A LYON

Le Site de référence pour parler des grands projets architecturaux et environnementaux du Grand LYON
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Réaménagement des prisons Saint Paul et Saint Joseph

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Antho
Admin
avatar

Nombre de messages : 1100
Age : 38
Localisation : Lyon 04
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Réaménagement des prisons Saint Paul et Saint Joseph   25/2/2009, 11:21

Prisons de Lyon : demande de permis de démolir déposée

Alors que les prisons Saint-Joseph et Saint-Paul se préparent à déménager à Corbas, le ministère de la Justice vient de déposer une demande de permis de démolir les concernant. La Ville intéressée par le devenir d’un site implanté dans le futur quartier branché du Confluent, ne se porte pas acquéreur. L’évaluation par les Domaines s’élève, en effet, à 11,5 millions d’euros par prison. Coup de tonnerre pour les défenseurs du patrimoine désireux qu’une réflexion soit menée sur le devenir de ces bâtiments datant du XIXe siècle. Lyon serait le seul lieu en France où les deux systèmes historiques de construction carcérale cohabitent. Saint-Paul surtout, de type panoptique (une tour centrale et six ailes en étoile), serait intéressante. Hier, la Commission régionale du patrimoine et des sites a émis une motion demandant au maire de Lyon de surseoir au permis déposé.


Source: Le Progrés


Dernière édition par Antho le 14/9/2009, 14:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antho
Admin
avatar

Nombre de messages : 1100
Age : 38
Localisation : Lyon 04
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: Réaménagement des prisons Saint Paul et Saint Joseph   26/2/2009, 12:14

L’Etat dépose le permis de démolir des prisons de Perrache

Le déménagement des prisons est programmé pour le printemps, mais déjà Saint-Paul et Saint-Joseph font l’objet d’une demande de démolition. Coup de tonnerre pour les défenseurs du patrimoine, même si rien n’est encore scellé


Déposée vendredi dernier par le ministère de la Justice, la demande de démolition des prisons perrachoises a fait l’effet d’une bombe parmi les défenseurs du patrimoine. « La situation est grave », analyse Jacques Lasfargues, directeur des musées archéologiques de Fourvière et Saint-Romain-en-Gal.

Suffisamment pour que la Commission régionale du patrimoine et des sites dont il est membre, émette, hier en urgence, une motion demandant au maire de Lyon de surseoir au permis déposé. « Lorsqu’on a appris en octobre dernier que les deux prisons ne seraient pas protégées au titre des monuments historiques, on nous a fait avaler la pilule en soulignant que serait sérieusement étudiée toute possibilité de réutilisation du bâtiment », explique encore Jacques Lasfargues, qui n’hésite pas à parler d’« abus de confiance ».

« Le préfet ne souhaite pas gardienner une prison pour empêcher les gens d’y entrer », analyse, non sans humour, Gilles Buna, délégué à l’Urbanisme, tout en précisant que la Ville ne souhaite pas se porter acquéreur.

L’évaluation des Domaines a, en effet, fixé à 23 millions d’euros au total le site et son bâti. Il est loin le temps où les Subsistances étaient cédées à la collectivité pour l’euro symbolique.

L’adjoint à l’Urbanisme, soucieux de préciser que « déposer un permis de démolir ne veut pas dire démolir », rendra avis - « seulement consultatif » - après les Bâtiments de France.

« Si le maire de Lyon le veut, il peut bloquer le dossier. Et c’est aux architectes des Bâtiments de France de refuser le cas échéant », considère de son côté le directeur des musées de Saint-Romain-en-Gal et Fourvière. Et de faire valoir que les prisons se situent juste en limite du périmètre de l’hôtel Château Perrache, lui protégé.

« Le dépôt du permis de démolir vise avant tout à favoriser la mise en vente du terrain et des bâtiments. Quant au rôle de la Ville, il est d’accompagner le processus auprès d’un éventuel racheteur et trouver ainsi l’issue la plus favorable à une reconversion avec maintien d’éléments patrimoniaux », rassure l’élu, sans cacher qu’« il n’a jamais été question de conserver les prisons dans leur totalité ». « Tout ça n’est qu’un conflit d’intérêt. On veut faire de l’argent dans un secteur bien placé. La valeur patrimoniale, tout le monde s’en fiche », réagit de son côté Eddie di Pierno, président de Patrimoine rhônalpin. L’association compte demander un moratoire de 3 ou 5 ans, pour laisser le temps de la réflexion. Une position également défendue par Régis Neyret, qui en 1998 avait permis l’inscription du site historique de Lyon au Patrimoine de l’UNESCO.

Dominique Menvielle




« Suivant la même logique, on va demander la démolition de l’Hôtel-Dieu »

« Aujourd’hui on ne se donne même pas la possibilité du dialogue », tempête Eddie di Pierno, président de Patrimoine Rhônalpin. On nous fait croire qu’il faut aller vite pour des raisons de sécurité, or il n’y a pas d’urgence à démolir puisqu’il n’y a pas de repreneur. On brandit la peur d’un squat des lieux. Or il me semble qu’une prison est ce qu’il y a de plus facile à sécuriser. A moins qu’on y entre comme dans un moulin, mais ce serait inquiétant! Suivant la même logique, on va demander la démolition de l’Hôtel-Dieu car il risque d’être squatté après le départ des hôpitaux ». Lui réclame d’ores et déjà une ouverture des prisons lors des prochaines Journées du Patrimoine, « car, forcément, la plupart des Lyonnais ne les connaissent pas ».


Régis Neyret, Journaliste, éditeur et défenseur du patrimoine : « Faire tomber les murs, pour montrer l’intérêt des bâtiments »

>> Selon vous, les prisons sont à conserver?

En France, on pose toujours le problème du devenir d’un site sur le plan administratif, mais il y a aussi la qualité architecturale. On sait que les deux prisons sont intéressantes. Surtout Saint-Paul, de type panoptique : une tour centrale et six ailes en étoile. Il n’y en a que deux autres de la sorte : la prison de la Santé à Paris et celle de Bordeaux. L’intérêt vient aussi de la qualité de la pierre.

>> Que proposez-vous?

Notre position au sein de l’UCIL (Union des comités d’intérêt locaux) c’est de dire qu’on ne va pas chercher une idée mémorielle. La chance c’est d’être au Confluent. Donnons-nous le temps de réfléchir. En Allemagne, dans des cas semblables - celui d’un bâtiment industriel ou autre, présentant un intérêt - un moratoire de 5 ans est décidé. On gèle et on réfléchit. C’est important car sur la durée les choses évoluent. Ce que nous allons demander, c’est un moratoire de 3 ans.

>> N’est-ce pas trop long?

De toute façon, on est plutôt dans une période en creux, la crise oblige à ralentir. Si l’on prend l’ancienne Ecole nationale des Beaux-arts, qui ne présente pas d’intérêt architectural certes, la Ville a bien décidé d’un moratoire. D’accord, sans le dire, mais elle pourrait très bien le dire.

>> N’y a-t-il pas une tentation légitime de raser Saint-Paul et Saint-Joseph?

Lorsque plus personne n’y sera détenu, il va falloir se sortir de la tête qu’il s’agit de prisons. Il faut pouvoir montrer que les bâtiments sont intéressants. Mais pour cela, il faut que les murs tombent ou au moins, comportent des ouvertures, sinon il n’y aura pas de prise de conscience d’un intérêt.

Ceci dit, tout le monde n’est pas favorable au fait d’ouvrir. Il y a la peur que ce soit squatté. Mais on trouve des formules pour éviter ça. La maison du Chamarier, vide depuis des années, a son gardien : le boulanger (qui,soit dit en passant, fait les meilleures bugnes) est installé en rez-de-chaussée.

>> Pensez-vous que le dossier va traîner?

La Justice a envie de vendre. La Communauté urbaine pourrait être prête à acheter suivant ce que les Domaines fixeront comme prix. Nous ne sommes pas les premiers à être confrontés à ce genre de situation. Reconvertir des prisons en hôtel, en musée, en auberge de jeunesse… Ailleurs, on a su faire.

>> L’université a des vues sur le site.

L’idée d’une utilisation des prisons par l’université, voire pour des logements étudiants, est une possibilité. Avec le plan Pécresse, des moyens vont être alloués. Mais ce qui manque à Lyon, c’est un très grand hôtel de 400 chambres.

Propos recueillis par Dominique Menvielle

Source: Le Progrés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antho
Admin
avatar

Nombre de messages : 1100
Age : 38
Localisation : Lyon 04
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: Réaménagement des prisons Saint Paul et Saint Joseph   14/9/2009, 14:09


La Catho envisage son avenir en prison



Après avoir investi les locaux de l'ancienne gendarmerie de la place Carnot, l'Université catholique de Lyon (Ucly) lorgne désormais sur les anciennes prisons de Perrache (2e). A l'étroit dans ses bâtiments vieillissants de la rue du Plat, la Catho s'apprête à répondre, d'ici à mardi soir, à l'appel à idées lancé par la préfecture du Rhône sur l'avenir des prisons. Une procédure innovante destinée à faire émerger diverses pistes de reconversion pour ces bâtiments du XIXe siècle appartenant à l'Etat. « Si notre projet est retenu, l'université serait acquéreur de la prison Saint-Paul. Cela nous permettrait, tout en conservant une partie du bâti, de construire les 30 000 m2 dont nous avons besoin », indique Michel Quesnel, recteur de l'Ucly.

Les architectes lyonnais Garbit et Blondeau, concepteurs du campus de Carnot, ont donc planché sur la création de bâtiments d'enseignement, tout en se penchant sur la reconversion possible de la prison Saint-Joseph. « Il était impossible de dissocier les deux terrains », explique Michel Quesnel, qui imagine autour de son université des logements étudiants, sociaux, haut de gamme et de l'hôtellerie. « Il faut que l'ensemble soit un lieu de décloisonnement humain, une antithèse de ce que représente l'univers carcéral ». Pour acquérir le site de Saint-Paul, évalué à 12,6 millions d'euros par l'Etat, l'université compte sur la vente de ses bâtiments de Bellecour, ses fonds propres et le soutien des collectivités.

Selon nos informations, quinze autres projets sérieux sont actuellement à l'étude. « Il s'agit d'architectes, d'urbanistes et de promoteurs de toute l'Europe », indique Eddie Gilles-Di Pierno, président de Patrimoine rhônalpin. Les idées ? « Il y a de tout », précise l'adjoint au maire de Lyon Gilles Buna (Verts), en charge de l'aménagement de la ville. Des opérateurs qui souhaitent tout conserver et d'autres qui ne voudraient reconvertir qu'une partie des lieux ». La préfecture, qui doit clore mardi l'appel à idées, a prévu de présenter les projets retenus le 28 septembre.

Elisa Frisullo

Source:
http://www.20minutes.fr/article/346691/Lyon-La-Catho-envisage-son-avenir-en-prison.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bis
Admin


Nombre de messages : 1243
Age : 35
Localisation : Lyon 8
Date d'inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Réaménagement des prisons Saint Paul et Saint Joseph   22/9/2009, 09:58


Ces Lyonnais qui s'élèvent contre le projet de démolition des prisons


Entre ceux qui voudront faire table rase et les défenseurs du patrimoine, qui l'emportera ? Alors que l'appel à idées lancé par la préfecture a pris fin, des voix s'élèvent pour que soit levé l'arrêté préfectoral de démolition qui plane sur les prisons

L'appel à idées lancé par la préfecture pour faire naître des reconversions possibles du site des prisons à Perrache, a pris fin la semaine dernière. Et déjà une pétition demande « que le temps et les moyens nécessaires soient accordés pour que ces bâtiments des prisons de Lyon puissent trouver les nouveaux usages qui en feront demain des éléments forts de la ville en train de se construire ».

Parmi les arguments, figure la nécessité de témoigner « qu'hier la ville de Lyon entassait, loin de son centre, mais près de la gare, des bâtiments administratifs et industriels indésirables et cependant utiles au bon fonctionnement de la société ».

La pétition est adressée à la Garde des Sceaux, Michèle Alliot-Marie, transmise au préfet du Rhône et au maire de Lyon et président du Grand Lyon.

Une dynamique cherchant à conserver les prisons est ainsi en marche, déjà initiée au printemps, lors du coup de tonnerre provoqué par le dépôt d'un permis de démolir par le ministère de la Justice, désireux de renflouer ses caisses. Jacques Lasfargues, directeur du musée gallo-romain, avait alors fait connaître son émoi, tout comme Eddie Gilles Di Pierno, président de Patrimoine Rhônalpin.Pourquoi se mobiliser aujourd'hui, à quelques jours de connaître le résultat de l'appel à idées ? « Le délai accordé pour y répondre a pu faire croire qu'il y avait un vrai moratoire », souligne Paul Raveaud pour qui « la levée de l'arrêté préfectoral de démolition des prisons Saint-Paul/Saint-Joseph serait un bon préalable ».

En attendant, le blog « sauvonslesprisonsdelyon » reste lui aussi actif. On y trouve des idées qui ne manquent pas d'audace. À l'image du projet de l'agence d'architecture SENAC & OMNIS qui défend la réalisation d'un Centre d'Evasion conservant les bâtiments existants. Même chose du projet déposé par les habitants de Perrache, « Cité Perrache », qui combine, lieu de loisirs, de commerces, d'habitation…

« Si notre projet est retenu, l'université serait acquéreur de la prison Saint-Paul. Cela nous permettrait, tout en conservant une partie du bâti, de construire les 30 000 m2 dont nous avons besoin », indique de son côté, Michel Quesnel, recteur de l'Université catholique de Lyon ( 20 Minutes).

« Mais pourquoi se presser ? Il faut d'abord dégager un projet, lui trouver une légitimité politique et économique, l'articuler ensuite avec le quartier. En aucun cas l'Etat ne peut se débarrasser du problème en fermant et en vendant. Il doit trouver un compromis avec la Ville pour que soit pris en compte les enjeux considérables de ce dossier », soulignait en juillet, dans sa grande sagesse, le sénateur Yves Dauge, conseiller auprès de l'Unesco ( Le Progrès du 3/07).

Dominique Menvielle

QUESTIONS à Paul Raveaud

« Il faut du temps pour étudier des projets de qualité et les mettre au débat public »


Que demandez-vous à travers cette pétition ?

Nous demandons que « du temps soit donné au temps ». « En d'autres termes, qu'un délai suffisant soit accordé pour que des projets de qualité, relatifs à une réhabilitation/reconversion de Saint- Paul et Saint-Joseph soient étudiés et mis au débat public, et que, notamment, les contributions qui ont été remises à l'administration en réponse à l'appel à idées puissent être suffisamment approfondies pour donner lieu ensuite à des projets soutenables.

Êtes-vous convaincu de l'attachement des Lyonnais à ces bâtiments ?

Les Lyonnais sont de plus en plus attachés à leur patrimoine, quel qu'il soit : Hôtel-Dieu, musée Guimet, anciennes prisons de Perrache, etc.

Ils s'inquiètent, à juste titre, des risques de disparition ou de dénaturation de ce qui a été et demeure constitutif de leur histoire et de l'identité lyonnaise.

Pour ce qui concerne les anciennes prisons, une dynamique « préservatrice » se développe : en quelques mois nous sommes passés d'une sorte d'indifférence à un sentiment de curiosité qui donne lieu, aujourd'hui, à un souhait de plus en plus partagé de réhabilitation avec la création de nouveaux usages.

Qui sont les signataires ?

Les signataires sont multiples : historiens et spécialistes du patrimoine, personnalités lyonnaises indiscutables, urbanistes, acteurs de l'économie, étudiants, habitants, riverains : tous ont en commun de vouloir que les murs et bâtiments qui portent les traces de notre histoire soient des éléments constitutifs de la ville de demain. Leur combat n'est pas conservateur au sens traditionnel du terme, il est, au contraire, porteur de valeurs pour construire une ville d'autant plus créative et dynamique qu'elle aura su être respectueuse de son passé.

Propos recueillis par D. Menvielle

Une centaine de pétitionnaires dont Bruno Benoît, Ugo Iannucci…


L'historien Bruno Benoît, Paul Raveaud responsable associatif, Ugo Iannucci, ancien bâtonnier, Marie Anaut, professeur d'université, Guy David, maire, président de la commission urbanisme du Grand Lyon,

Oriane Rebillard, étudiante, Henri Jacot, universitaire, conseiller régional, ancien adjoint au maire de Lyon, Michel Marec, ingénieur général des Ponts et Chaussées, ou encore Jean Berthinier, adjoint au maire de Villeurbanne, Jacques Bonniel, universitaire et Jean-Paul Dumontier urbaniste, sont parmi les premiers signataires au côté d'une centaine d'autres. « Notre pétition, certes modeste, confirme l'attachement de Lyon à ces bâtiments qui sont des témoignages patrimoniaux fondamentaux pour un quartier qui, en pleine restructuration, a besoin de repères ».

Le Progrès du 22 Septembre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lyon-urbanisme.superforum.fr
Antho
Admin
avatar

Nombre de messages : 1100
Age : 38
Localisation : Lyon 04
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: Réaménagement des prisons Saint Paul et Saint Joseph   23/9/2009, 11:21


Projet d'évasion dans les anciennes prisons


Et si à la place des maisons d'arrêt de Perrache (2e) un nouveau pôle de loisirs voyait le jour ? Tel est le projet défendu par l'ingénieur Alexandre Jennan de la société Omnis Bâtiment et l'architecte Sophie Sénac, tous deux candidats à la reconversion des anciennes prisons. Dans le cadre de l'appel à idées lancé par l'Etat, cette équipe lyonnaise a imaginé de transformer ces lieux en un immense « centre d'évasion ». Un concept original né de la volonté de valoriser cette architecture pénitentiaire du XIXe siècle tout en gommant la sombre image des bâtiments carcéraux. « Durant deux siècles, cet endroit est resté inaccessible aux Lyonnais. Pour les habitants, la proximité de ces prisons a toujours été source de préjudice », indiquent les concepteurs, soucieux de voir émerger « un lieu de vie ouvert à tous ».

L'endroit rêvé accorde donc une place forte aux commerces, restos et cafés, répartis aux rez-de-chaussée de Saint-Paul et Saint-Joseph, seulement amputés des murs d'enceinte et de quelques bâtiments administratifs. « Il y a un manque cruel de commerces sur le quartier », indique Alexandre Jennan, qui a aussi prévu la création d'un passage couvert et piéton, rue Delandine, dédié aux métiers de bouche. « Mais il ne s'agit pas d'un centre commercial », précise l'ingénieur, qui imagine dans les étages supérieurs des clubs associatifs, des ateliers artistiques, une salle de sport et un grand espace de jeux pour les 5-15 ans. « Les parents feraient du shopping pendant que leurs enfants joueraient dans un espace sécurisé », poursuit-il. Mais ce projet saura-t-il convaincre les représentants de l'Etat ? Pour s'en assurer, Alexandre Jennan et Sophie Sénac ont obtenu le soutien du groupe Financière Duval, un promoteur prêt à répondre à un éventuel appel d'offres. Pour permettre cette « évasion », ce dernier devra débourser 24,7 millions d'euros pour acquérir les terrains des anciennes prisons et presque autant pour aménager ce pôle de loisirs.
Elisa Frisullo

Source:
http://www.20minutes.fr/article/349455/Lyon-Projet-d-evasion-dans-les-anciennes-prisons.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bis
Admin


Nombre de messages : 1243
Age : 35
Localisation : Lyon 8
Date d'inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Réaménagement des prisons Saint Paul et Saint Joseph   23/9/2009, 12:09

Ce pôle de loisirs "Centre d'évasion" aurait tout de même un sérieux concurrent de proximité... Celui de la Confluence qui sort de terre... Donc... je ne sais pas si cela est une bonne idée, ou alors, que l'on m'explique les réelles différences, et ce que ce dernier peut apporter de plus...?

Moi j'opterais pour un "Pôle" regroupant effectivement des restaurants, mais aussi des boites de nuits toutes regroupées ici !!! comme cela peut déjà se trouver dans de grandes métropoles européennes (dans le sens ou il existe des regroupements de ce genre d'établissements, comme ça, tout est sur place !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lyon-urbanisme.superforum.fr
Antho
Admin
avatar

Nombre de messages : 1100
Age : 38
Localisation : Lyon 04
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: Réaménagement des prisons Saint Paul et Saint Joseph   28/9/2009, 22:25

Je suis assez d'accord avec ta proposition... Reste a trouver des investisseurs Smile

Un autre article d'aujourd'hui:

Les prisons de Lyon, rasées ou pas rasées ? (28/09/2009 )

Un nouveau défi urbanistique déterminant pour l'avenir de Lyon. L'Etat et la préfecture du Rhône diront bientôt si les anciennes prisons Saint-Paul et Saint-Joseph seront conservées en partie ou non, mais dans tous les cas, il faudra les vendre. Aperçu des projets architecturaux possibles.

Architectes et urbanistes ont tranché. Le préfet leur avaient demandé en mai, en lançant un appel à projet clôturé le 15 septembre, s'il fallait ou non détruire les anciennes prisons de Lyon. La majorité a répondu non. Saint-Paul et Saint-Joseph construites en 1865 et 1835 respectivement. Totalement vétustes, mais uniques en leur genre et vides depuis l'été. Les détenus ayant déménagés à la prison de Corbas. Situées en plein centre de Lyon sur la rive droite du Rhône. Architecturalement, c'est la combinaison des deux qui est intéressante, selon les architectes des bâtiments de France. Saint-Paul, en forme d'étoile, face à Saint-Joseph, en forme de rectangle à franges.

Pas le temps d'attendre

Il y a onze mois, le ministère de la justice a souhaité vendre les terrains au plus vite et récupérer de l'argent frais pour le réinvestir aussitôt dans la construction de nouvelles prisons "plus humaines", type Corbas, selon le préfet du Rhône, Jacques Gérault. Le permis de démolir était sur le point d'être déposé et pour cause, la vente des terrains au centre de Lyon est estimée à 25 millions d'euros.

Mais l'émoi des défenseurs du patrimoine lyonnais a fait penché la balance en faveur de la conservation d'une partie du bâti. Le préfet, à l'écoute, à négocier “au plus haut niveau” de l'Etat, et déposer un appel à idées pour imaginer tous les projets qui permettraient de conserver une partie du bâti du 19ème siècle. Le but étant de proposer au repreneur un projet architectural crédible qui prévoit tout ou partie de la conservation des bâtiments existants, sans faire perdre d'argent au ministère.

16 projets ont ainsi été déposés à la préfecture et présentés à la presse le 28 septembre. A noter que la réhabilitation des prisons est encore très confidentielles en France. Au final, seuls deux architectes ont conseillé au préfet de rayer de la carte les prisons de Lyon. Le premier en détruisant tout et en construisant du neuf. Selon ce candidat une prison n'est pas un lieu à conserver, c'est un symbole négatifk, a indiqué le représentant de la direction départementale de l'équipement qui participait à la présentation. Le second candidat a proposé quant à lui de détruire certes le bâti mais de reconstruire entre les murs pour faire apparaître en négatif les anciennes prisons de Lyon. Un projet bien conceptuel estimé à 702 millions d'euros par le cabinet Marc Givry Architectes.

14 projets pour la conservation des prisons

Les quatorze autres projets proposent tous de conserver tout ou partie des bâtiments. Une première famille (quatre réponses) imagine de garder au maximum le bâti et de densifier les lieux en contrepartie afin d'essayer d'atteindre le plus haut niveau de prix de vente, ce qui se révéler un argument de poids dans le choix du vendeur, le ministère de la Justice.
Une seconde famille (trois réponses) propose de conserver partiellement les prisons et de créer de nouveaux bâtiments, avec ouverture d'un espace public en diagonale vers la place des archives à l'ouest.
Enfin, une troisième famille de projets (deux réponses) propose de conserver totalement les bâtiments, sans création nouvelle, avec un projet de centre commercial et de galerie d'exposition de luxe; et à l'inverse avec des deniers publics, un projet de piscine publique et de salle de sport. Mais ce dernier porjet semble compromis puisqu'aucun investisseeur public ne semble intéressé par le terrain.
Enfin, dernière famille de projets. Cinq proprositions qui privilégient l'utilisation des murs d'enceinte et de la rue Delandine, qui passe entre les deux prisons, sous la voie ferrée, sans conservation du bâti intérieur. L'un de ces projets prévoit par exemple de construire des logements étudiants dans les murs d'enceinte de la prison, en les épaississant de quatre mètres en largeur.

Sur la base de ces propositions, la Direction départementale de l'équipement (DDE), la Direction régionale des affaires culturelles (DRAC), l'architecte des bâtiments de France et le ministère de la Justice vont maintenant plancher sur un cahier des charges destinés aux investisseurs potentiels qui auront quatre mois pour déposer leurs offres entre janvier et mai 2010. Un an est prévu ensuite pour élaborer les projets et déposer les premiers permis de construire avant de débuter les travaux au deuxième semestre 2011, si et seulement si un acquéreur se présente ....

Lucie Blanchard

Source:
http://www.lyoncapitale.fr/index.php?menu=01&article=8719
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
biglower
Actif Reporter 2
Actif Reporter 2


Nombre de messages : 484
Age : 29
Localisation : Lyon 4
Date d'inscription : 06/02/2008

MessageSujet: Re: Réaménagement des prisons Saint Paul et Saint Joseph   28/9/2009, 23:56

Bis a écrit:
Ce pôle de loisirs "Centre d'évasion" aurait tout de même un sérieux concurrent de proximité... Celui de la Confluence qui sort de terre... Donc... je ne sais pas si cela est une bonne idée, ou alors, que l'on m'explique les réelles différences, et ce que ce dernier peut apporter de plus...?

Moi j'opterais pour un "Pôle" regroupant effectivement des restaurants, mais aussi des boites de nuits toutes regroupées ici !!! comme cela peut déjà se trouver dans de grandes métropoles européennes (dans le sens ou il existe des regroupements de ce genre d'établissements, comme ça, tout est sur place !)

Je suis assez d'accord. Un pôle commercial et de loisirs de jour de plus à Lyon et surtout dans le coin, ce n'est pas ce qui est le plus original.

Un lieu de nuit pourquoi pas. Après tout, ça ne gênerait personne, c'est facilement accessible par le métro A et c'est plus facile à gérer niveau sécurité dans un espace plutôt clos. Après, il faut bien aménager tout ça.

Le projet de la Catho est pas mal non plus. Sinon, où va-t-elle aller ? A l'extérieur de la ville comme EM Lyon, Centrale, Lyon 2 et l'école Veto en leur temps ? Les deux premières vont revenir ce serait donc à contre courant.

Ou alors les deux projets en même temps, un dans chaque prison, comme ça, après les cours, les étudiants vont directement se défouler en boîte. Razz Arrow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max

avatar

Nombre de messages : 91
Age : 33
Localisation : Vieux-Lyon
Date d'inscription : 02/06/2009

MessageSujet: Re: Réaménagement des prisons Saint Paul et Saint Joseph   29/9/2009, 04:28

Citation :
A noter que la réhabilitation des prisons est encore très confidentielles en France. Au final, seuls deux architectes ont conseillé au préfet de rayer de la carte les prisons de Lyon. Le premier en détruisant tout et en construisant du neuf. Selon ce candidat une prison n'est pas un lieu à conserver, c'est un symbole négatif

Depuis quand on conserve seulement ce qui est positif dans notre histoire? Rasons les cimetières militaires de Normandie puisque ça évoque la guerre!

Voici une photo d'un exemple de prison revampée en Musée des Beaux-Arts dans la ville de Québec. C'est bien parce que on peut voir des oeuvres d'arts dans de minuscules cellules.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bis
Admin


Nombre de messages : 1243
Age : 35
Localisation : Lyon 8
Date d'inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Réaménagement des prisons Saint Paul et Saint Joseph   29/9/2009, 18:21

Des prisons sur le point d'être graciées

Les anciennes maisons d'arrêts de Perrache devraient échapper à la démolition à laquelle elles étaient condamnées il y a encore quelques mois. C'est en tout cas la volonté qu'a affichée le préfet du Rhône en dévoilant hier, dans les grandes lignes, les projets déposés dans le cadre de l'appel à idées sur l'avenir des prisons.

Au total, seize candidats français et européens - des architectes pour l'essentiel, des riverains de Perrache et l'Université catholique de Lyon - ont participé à cette procédure. Cette dernière avait été lancée cet été par l'Etat pour faire émerger des pistes de reconversion pour ces bâtiments vétustes du XIXe siècle (lire encadré).



« Ces projets me donnent la conviction que l'on peut conserver tout ou partie des prisons sans altérer leur valeur financière », a indiqué le préfet Jacques Gérault. Mais pour échapper aux buldozers, ce site de 24 000 m2 situé à deux pas du quartier du Confluent (2e) devra trouver preneur rapidement. « Le produit de cette vente fixée à 25 millions d'euros servira entièrement à construire de nouvelles prisons plus humaines et acceptables », a insisté le préfet.

Dès le mois de janvier, un appel d'offres sera lancé pour l'acquisition des terrains. Les promoteurs, les établissements ou collectivités intéressés auront jusqu'à fin mai pour rendre leur dossier. Les prisons pourraient alors être cédées à l'automne 2010. Il faudra ensuite un an pour que les architectes élaborent leurs projets et déposent les permis de construire. « Les travaux pourraient débuter au deuxième semestre 2011 », ajoute Jacques Gérault, qui pour ne pas braquer d'éventuels acheteurs, se refuse à protéger dès maintenant les prisons de Perrache. Comme pour l'ancienne prison Montluc, actuellement reconvertie en mémorial de la résistance, une partie des bâtiments carcéraux pourraient être classés au patrimoine protégé, une fois que les projets immobiliers seront retenus.

Elisa Frisullo - 20 minutes LYON
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lyon-urbanisme.superforum.fr
Antho
Admin
avatar

Nombre de messages : 1100
Age : 38
Localisation : Lyon 04
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: Réaménagement des prisons Saint Paul et Saint Joseph   29/9/2009, 19:04

Les projets proposés en détails:

http://www.rhone.equipement.gouv.fr/rubrique.php3?id_rubrique=301
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
biglower
Actif Reporter 2
Actif Reporter 2


Nombre de messages : 484
Age : 29
Localisation : Lyon 4
Date d'inscription : 06/02/2008

MessageSujet: Re: Réaménagement des prisons Saint Paul et Saint Joseph   29/9/2009, 22:52

Max a écrit:
Citation :
A noter que la réhabilitation des prisons est encore très confidentielles en France. Au final, seuls deux architectes ont conseillé au préfet de rayer de la carte les prisons de Lyon. Le premier en détruisant tout et en construisant du neuf. Selon ce candidat une prison n'est pas un lieu à conserver, c'est un symbole négatif

Depuis quand on conserve seulement ce qui est positif dans notre histoire? Rasons les cimetières militaires de Normandie puisque ça évoque la guerre!

Ou il y a aussi Alcatraz, mais je crois que c'est juste pour visiter l'intérieur pour le coup.
Bref, de toute façon, que ce soit positif ou négatif on s'en fout. Ce qui compte c'est ce qu'on en fait.
Pour ma part, j'aurais bien vu la Bastille reconvertie. Dommage...! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antho
Admin
avatar

Nombre de messages : 1100
Age : 38
Localisation : Lyon 04
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: Réaménagement des prisons Saint Paul et Saint Joseph   7/10/2009, 11:19

La « Catho » précise son projet immobilier sur l'ancienne prison

le 07.10.2009 04h00

Après la caserne désaffectée Sergent Blandan, la fac catholique veut s'installer dans les anciennes prisons Saint-Paul et Saint-Joseph. Le projet figure parmi les 14 dossiers de « l'appel à idées » lancé par la Préfecture. Il consisterait à conserver 6 000 m2 de la prison Saint-Paul et d'en bâtir 24 000 de plus sur le tènement Saint-Joseph. Des logements, construits avec Habitat et Humanisme, intégreraient l'ensemble. « Nous souhaiterions que ces espaces d'incarcération deviennent un lieu phare de vie urbaine humanisante », a déclaré, hier, le recteur Michel Quesnel. Le projet se chiffre autour de 70 millions d'euros. La vente du site de Bellecour rapporterait entre 25 et 30 millions. La faculté a récemment acté le principe du déménagement au Confluent, en espérant le rendre effectif à l'horizon 2013. Si le projet « prisons » (plus proche du site Carnot et du métro) n'est pas retenu, elle s'installera sur le terrain de l'ancien marché d'intérêt national, un peu plus au sud. Selon le responsable de la Catho, le Grand Lyon garantit une place sur ce site.

Le déménagement, et l'extension, deviennent nécessaires en raison du mauvais état des locaux de Bellecour et pour répondre à une croissance des inscriptions. A cette rentrée, plus de 4 500 étudiants sont présents, auxquels s'ajoutent 3 000 auditeurs libres et 300 inscrits préparant les concours d'enseignement. Les filières droit et sciences sont en particulier très demandées.

Pour contribuer à son développement, la Catho va bientôt lancer une nouvelle campagne de levée de fonds, avec l'appui d'Alain Mérieux. La précédente campagne avait rapporté 3 millions d'euros.

M.F.

Source:
http://www.leprogres.fr/fr/region/le-rhone/rhone/article/2056631,184/La-Catho-precise-son-projet-immobilier-sur-l-ancienne-prison.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
allezol69003
Actif Reporter 1
Actif Reporter 1
avatar

Nombre de messages : 237
Age : 107
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 14/11/2009

MessageSujet: Re: Réaménagement des prisons Saint Paul et Saint Joseph   2/12/2009, 22:04

Ce projet me semble le plus intéressant, le plus attractive,

http://www.rhone.equipement.gouv.fr/IMG/zip/G_Berthet_Boinay_Joncquez_cle21477c.zip

Qu'en pensez vous???

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.empireimmo.com/inscription.php?p=flop
biglower
Actif Reporter 2
Actif Reporter 2


Nombre de messages : 484
Age : 29
Localisation : Lyon 4
Date d'inscription : 06/02/2008

MessageSujet: Re: Réaménagement des prisons Saint Paul et Saint Joseph   2/12/2009, 23:10

Mouais, pourquoi pas. Mais des bibliothèques il n'y en pas déjà beaucoup ?

Sinon, entre ça, la catho et le complexe de la nuit, j'avoue que les 3 sont tentants et aussi utiles et nécessaires l'un que l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max

avatar

Nombre de messages : 91
Age : 33
Localisation : Vieux-Lyon
Date d'inscription : 02/06/2009

MessageSujet: Re: Réaménagement des prisons Saint Paul et Saint Joseph   2/12/2009, 23:29

En principe j'aime bien. Mais connaissant très peu le dossier du pôle de loisir qui sera construit face à la darse à la Confluence, n'y-a-t-il pas déjà une piscine de prévue à cet endroit?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bis
Admin


Nombre de messages : 1243
Age : 35
Localisation : Lyon 8
Date d'inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Réaménagement des prisons Saint Paul et Saint Joseph   21/12/2009, 19:18

Avenir des prisons : Perrache veut voir tomber les murs

Les Perrachois ont été invités à s'exprimer, suite l'appel à idées lancé par la préfecture, sur le devenir des prisons. Il convient de donner de l'air à ce quartier et de lui trouver une âme

Suite à l'appel à idées de la Préfecture sur les prisons de Perrache, Denis Broliquier, maire du 2e arrondissement, a invité, jeudi, les responsables chargés du dossier, à dialoguer avec des membres des conseils de quartier et quelques autres, de «l'élaboration du cahier des charges nécessitant d'écouter les résidents ».

Epaulés par Bruno de Carbonnières, adjoint chargé de l'Urbanisme, les intervenants ont insisté sur l'indispensable densification des lieux afin de permettre aux acquéreurs potentiels d'amortir les 25 millions exigés par l'État.

Quelques projets proposant de maintenir les murs d'enceinte, comme un pour des étudiants, stipulant : « Des murs qui protègent et n'enferment plus » ont enflammé le débat, beaucoup d'habitants désirant vivre dans un quartier aéré, sans murs. « Afin de respirer, de ne plus longer des blockhauss », s'est écriée Martine, une proche résidente. Les entrées principales ayant une valeur patrimoniale (cours Suchet) ou pouvant être considérée comme un marqueur d'une époque (quai Perrache) ont trouvé en Paul Raveaud, Noël Bloyon, de fervents défenseurs.

Des résidents qui ont fait remarquer que ces travaux devaient être l'opportunité de créer une médiathèque, des équipements sportifs.

Guy Levi, directeur départemental de l'équipement et une collaboratrice, dirigeant l'appel à idées ont présenté des esquisses de projets variés avec rehaussement des bâtiments, passage traversant, centre commercial. Deux représentants de France Domaines, mandatés par l'État, pour vendre les sites ont expliqué les modalités de la cession. Un quartier sans âme comme La Part-Dieu a aussi été rejeté par Anne, qui espère conserver commerces, services à la population. Marcel Brévi, président du CIL, s'est étonné que l'on n'ait pas associé l'ancienne gendarmerie au projet des prisons. Une discussion riche en enseignements où toutes les réclamations ont bien été notées et qui devrait se poursuivre entre ville, Grand Lyon, habitants avec un calendrier fixé :

- Février : consultation

- Juin : rendu des offres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lyon-urbanisme.superforum.fr
allezol69003
Actif Reporter 1
Actif Reporter 1
avatar

Nombre de messages : 237
Age : 107
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 14/11/2009

MessageSujet: Re: Réaménagement des prisons Saint Paul et Saint Joseph   6/2/2010, 18:57

Citation :

La procédure de cession des prisons de Lyon est en marche

Elle a été officiellement lancée vendredi par le préfet de région.
Les éventuels repreneurs de la prison Saint-Paul à Perrache ont jusqu’au 15 juillet pour se manifester. Ils devront respecter un cahier des charges contraignant qui prévoit notamment de garder une partie des bâtiments déjà existants.

http://www.mlyon.fr/43753-la-procedure-de-cession-des-prisons-de-lyon-est-en-marche.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.empireimmo.com/inscription.php?p=flop
Antho
Admin
avatar

Nombre de messages : 1100
Age : 38
Localisation : Lyon 04
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: Réaménagement des prisons Saint Paul et Saint Joseph   6/2/2010, 22:38

Et sur le Progrés:

Lancement de la procédure de cession des prisons de Lyon

le 06.02.2010 04h00

Le préfet de région vient de l'annoncer : la procédure de cession des deux prisons historiques de Lyon, Saint-Paul et Saint-Joseph, a été officiellement lancée hier. Les éventuels acquéreurs, candidats à la réhabilitation et à l'aménagement de ce site situé au cœur de la presqu'île lyonnaise, devront composer avec un cahier des charges contraignant avant de présenter leurs projets et leurs offres. En effet, les deux bâtiments ne pourront être totalement démolis, à commencer par les quelques parties présentant un intérêt historique ou architectural. Les aménageurs devront obligatoirement s'entourer d'une équipe d'architectes et d'urbanistes avant de constituer leurs dossiers qui seront déposés au plus tard le 15 juillet 2010. La décision du jury pourrait, elle, intervenir à la fin de l'année, vers le 15 décembre. Si ce calendrier est tenu, les travaux pourraient débuter fin 2011, début 2012.

Source:
http://www.leprogres.fr/fr/region/le-rhone/rhone/article/2670484,184/Lancement-de-la-procedure-de-cession-des-prisons-de-Lyon.html[b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antho
Admin
avatar

Nombre de messages : 1100
Age : 38
Localisation : Lyon 04
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: Réaménagement des prisons Saint Paul et Saint Joseph   8/2/2010, 11:17

Saint-Paul et Saint-Joseph : la procédure de cession est lancée

le 08.02.2010 04h00

Dans moins d'un an, on devrait connaître le sort réservé aux deux prisons désaffectées. Les promoteurs intéressés devront, toutefois, obligatoirement préserver toute une partie des bâtiments. Protection du patrimoine oblige

En matière d'urbanisme comme de grands travaux, prévoir un calendrier relève toujours du pari. C'est néanmoins à cet exercice que s'est risqué, vendredi, M. Jacques Gérault, préfet de Région, à propos du renouveau des prisons historiques de Lyon : « Les travaux pourraient débuter en 2012 ».

On se souvient que Saint-Paul et Saint-Joseph, désormais désaffectées depuis près d'un an (au profit de la prison de Corbas), ont été sauvées de la pioche des démolisseurs grâce à la mobilisation de nombreux Lyonnais amoureux de leur patrimoine. Un mouvement auquel le préfet n'a pas été insensible, en dépit des espérances financières que, dans sa grande misère, le ministère de la Justice plaçait dans la vente du terrain de deux hectares, situé dans l'hypercentre lyonnais au cœur du nouveau quartier de la Confluence, et sur lequel ont été édifiées les deux maisons d'arrêt dans le courant du XIXe siècle. « Si nous n'avions raisonné que financièrement, alors il aurait fallu tout raser, c'était là l'évidence. Toutefois, l'argent n'est pas la valeur ultime et, dans ce dossier, nous nous devions de prendre aussi en compte l'histoire, l'urbanisme de ce quartier et la vie de ses habitants », explique, aujourd'hui, M. Gérault, avant d'ajouter : « J'espère que nous pourrons être fiers de ce qui va être réalisé ici. »

Bref, pour régler l'avenir de ces bâtiments, la préfecture a décidé de recourir à une procédure inhabituelle pour l'administration. Ainsi, après avoir lancé - dans le courant de l'année dernière - un appel à projets destiné à faire avancer la réflexion et à estimer ce qu'il était possible d'imaginer et de faire avec pareil site (16 projets d'urbanistes et d'architectes ont été présentés), le dossier est entré, depuis vendredi dernier, dans une seconde phase. C'est ce jour-là, en effet, que l'administration a officiellemen lancé la procédure de cession reposant sur un appel à candidature. Pour concourir utilement, les promoteurs devront obligatoirement se présenter entourés d'une équipe d'architectes, d'urbanismes, de bureaux d'études, et surtout répondre à un cahier des charges très précis, prenant en compte, à la fois la préservation du patrimoine, et son insertion dans le quartier. Soit de nombreuses contraintes qui ont été établies en concertation entre l'administration, les Bâtiments de France, le Grand Lyon et Lyon-Confluence, la SEM qui pilote le grand projet urbain de la Confluence. « Nous voulions agir en concertation et en toute transparence », insiste le préfet.

Maintenant que l'appel est lancé, les candidats disposent de plusieurs mois pour élaborer leurs propositions, la date limite de remises des offres ayant été fixées au 15 juillet prochain.

Après quoi, viendra le temps de l'examen et du choix. La décision du jury devrait intervenir le 15 décembre.

R. R.

Les contraintes patrimoniales influeront sur le prix de vente de ce site

Au printemps dernier, un prix avait été lancé : en échange de ce terrain de deux hectares situé dans la presqu'île lyonnaise, le ministère de la Justice exigeait 25 millions d'euros. Depuis, et surtout depuis que l'on sait que toute une partie du bâti devra être obligatoirement préservée, la situation a évolué. Il sera donc beaucoup plus difficile à un promoteur d'assurer la rentabilité d'une pareille opération, compte tenu des contraintes qui pèsent sur le site. C'est pourquoi le préfet se refusait, hier, à annoncer un chiffre. On ignore, également, quelle sera la destination future des bâtiments qui seront construits ou réhabilités. Une seule chose est sûre, aucune grande surface commerciale ne pourra s'y installer. En revanche, la présence de petits commerces peut être envisagée.

Source:
http://www.leprogres.fr/fr/region/le-rhone/lyon/article/2677954,185/Saint-Paul-et-Saint-Joseph-la-procedure-de-cession-est-lancee.html


La démolition partielle, une condition nécessaire pour réhabiliter le site

le 08.02.2010 04h00

Les prisons historiques de Lyon, qui toutes les deux témoignent de l'architecture carcérale du XIXe siècle, seront donc épargnées, du moins en partie. De nombreux lyonnais s'étaient émus de leur possible démolition. Mais le bon sens a finalement triomphé avec l'aide, il est vrai, de la Direction de l'architecture et du patrimoine du ministère de la Culture qui avait dépêché une mission afin de faire un point de la situation.

Pour les experts, si les deux prisons sont victimes d'un profond état de vétusté, elles n'en méritent pas moins d'être conservées. Même si, comme on peut le lire au fil de leur rapport : « Le caractère extrêmement contraignant de telles architectures est incompatible avec leur conservation intégrale ». En conséquence de quoi, côté Saint-Paul, les futurs aménageurs devront obligatoirement conserver la chapelle centrale et tous les escaliers de distribution des branches de ce bâtiment organisé selon le principe du panoptique. Le portail donnant sur le cours Suchet sera également préservé. Côté Saint-Joseph, le corps du bâtiment central, les pavillons d'entrée Est et Ouest et les galeries de distribution seront soumis à cette même règle.

Reste le problème des murs d'enceinte. En ce qui les concerne, il a été admis qu'ils pourraient être démolis partiellement mais à condition, toutefois, que subsiste au sol une trace de leur existence (voir infographies).

Source:
http://www.leprogres.fr/fr/region/le-rhone/lyon/article/2677777,185/La-demolition-partielle-une-condition-necessaire-pour-rehabiliter-le-site.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
allezol69003
Actif Reporter 1
Actif Reporter 1
avatar

Nombre de messages : 237
Age : 107
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 14/11/2009

MessageSujet: Re: Réaménagement des prisons Saint Paul et Saint Joseph   8/2/2010, 13:00

Citation :
Anciennes prisons de Lyon : une partie des bâtiments sauvegardée





Le ministère de la Justice, propriétaire des anciennes prisons près de la gare de Perrache, a cédé à la pression des Lyonnais. Une partie du bâti datant du XIXe devra être conservée par les promoteurs.

Ainsi, la chapelle de Saint-Paul devra être sauvegardée tout comme les escaliers qui distribuent les différentes branches en étoile de l'ancien site pénitentiaire. Côté Saint-Joseph, le bâtiment central et les pavillons échappent à la destruction. Hôtels, habitations, petits commerces ? Un appel à candidatures a été lancé via la préfecture du Rhône. Le jury décidera le 15 décembre 2010 ce que deviendra le site. Et l'État vendra alors ses prisons.

Source : http://www.leprogres.fr/fr/region/l-ain/ain/article/2677591,179/Anciennes-prisons-de-Lyon-une-partie-des-batiments-sauvegardee.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.empireimmo.com/inscription.php?p=flop
Antho
Admin
avatar

Nombre de messages : 1100
Age : 38
Localisation : Lyon 04
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: Réaménagement des prisons Saint Paul et Saint Joseph   11/2/2010, 20:36


Les geôles de Perrache livrent leurs secrets


Mis à jour le 11.02.10 à 12h09

On la baptisait la «Marmite du diable». Un surnom qui, neuf mois après la fermeture des geôles, trouve encore un écho dans l'ancienne prison de Perrache, à Lyon. Strictement impénétrables depuis le transfert des détenus en mai 2009, les maisons d'arrêt Saint-Joseph et Saint-Paul ont, pour la première fois, ouvert leurs portes à la presse mercredi 10 février dans le cadre de la procédure de vente lancée par l'État.

Des cellules vétustes à l'odeur fétide

A la fin de l'année, ces 20 hectares, aujourd'hui propriété de l'État, auront sans doute été rachetés par un promoteur immobilier pour être reconvertis. En partie seulement, car tous ces bâtiments carcéraux du XIXe siècle, rongés par le temps, ne présentent pas un intérêt architectural. «Mais il faudra que le projet retenu fasse sens, que les architectes parviennent à conserver la mémoire de ces lieux», insiste Marie Bardisa, conservatrice régionale des monuments historiques.

A chaque étage des maisons d'arrêts, les détenus ont laissé leur trace. Sur l'un des murs d'une vétuste cellule, où étaient entassés jusqu'à quatre personnes, l'un d'eux a écrit une prière à Allah. Plus loin, au-dessus des toilettes, séparées du reste de la pièce par un mince muret, un autre a gravé: «Ici les rats se serrent la main. Ils mangent mieux que nous.» Même l'odeur fétide de la détention imprègne encore les geôles. Et à l'extérieur, des dizaines de bouteilles en plastique et de guenilles restent accrochées aux barbelés, rappelant les systèmes de «yo-yo» mis en place par les prisonniers pour communiquer. «Comment pouvait-on dire que les gens étaient bien ici ? lâche le préfet du Rhône, Jacques Gérault, présent lors de la visite. Dans ces conditions, on apprend à devenir un vrai délinquant.»

Un plan carcéral unique en France

Mais dans ces bâtiments signés Baltard et Louvrier, certains éléments architecturaux ont mieux résisté. A Saint-Joseph, la prison en forme de peigne construite côté Rhône, la chapelle a gardé toute sa superbe. «Avec sa coupole en pierre de taille, sa composition architecturale et ses matériaux de qualité, c'est l'élément central de cet ensemble carcéral», note Pierre Franceschini, architecte des bâtiments de France. Elle sera conservée, tout comme devront être sauvegardées les galeries menant aux six ailes de détention.

A Saint-Paul, bâtie le long du cours Suchet, la tour centrale, où niche une chapelle reconvertie en petit théâtre, sera préservée. «Les escaliers en pierre, par lesquels on accède aux ailes construites en étoile autour de la tour, ne pourront pas être démolis», ajoute Pierre Franceschini. Le portail d'entrée aussi devra rester, tout comme la trame des murs d'enceinte.

Mais le souterrain entre les deux prisons, où le peintre Chamizo, passé par Perrache, a réalisé plusieurs fresques, sera condamné. Les bâtiments plus récents, construits en extension sur les deux sites, seront détruits. Un moindre mal, si l'on considère qu'il y a un an, les maisons d'arrêts étaient condamnées. L'affaire avait alors révolté les défenseurs du patrimoine rhônalpin. «C'est l'unique endroit où existe cette juxtaposition de plans ­carcéraux [en étoile et en peigne] qui ont fait école en France», rappelle la conservatrice. Désormais grâciée, la « marmite » s'apprête à sortir de l'enfer.
Elisa Frisullo


Source:
http://www.20minutes.fr/article/383808/Lyon-Les-geoles-de-Perrache-livrent-leurs-secrets.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
allezol69003
Actif Reporter 1
Actif Reporter 1
avatar

Nombre de messages : 237
Age : 107
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 14/11/2009

MessageSujet: Re: Réaménagement des prisons Saint Paul et Saint Joseph   25/2/2010, 14:26

Citation :
Prisons Saint-Paul et Saint-Joseph : l'Université catholique candidate

Depuis le 12 février 2010, la procédure de cession des prisons Saint-Paul et Saint-Joseph est décrite sur le site des cessions immobilières de l'Etat...


Article disponible entièrement pour les abonnés a l'adresse suivante: http://www.leprogres.fr/fr/permalien/article/2752425/Prisons-Saint-Paul-et-Saint-Joseph-l-Universite-catholique-candidate.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.empireimmo.com/inscription.php?p=flop
cpsykoargentina

avatar

Nombre de messages : 64
Age : 34
Localisation : Est lyonnais
Date d'inscription : 19/10/2006

MessageSujet: Re: Réaménagement des prisons Saint Paul et Saint Joseph   10/9/2010, 10:07

Citation :
Le Pharaon tente le pari d'un casino aux prisons de Perrache



Le site des anciennes prisons Saint-Paul et Saint-Joseph situées à Perrache dans le 2e arrondissement / Photo Richard mouillaud
Candidat au rachat des prisons Saint-Paul et Saint-Joseph, en association avec le Groupe Pitch promotion, le Groupe Partouche imagine sérieusement d'y délocaliser le casino « Le Pharaon »

Alors que le Groupe Partouche vient de se voir renouveler par la ville de Lyon le contrat de délégation de service public qui lui octroie l'exploitation du casino « Le Pharaon » de la Cité internationale, son directeur, Guy Benhamou, a reconnu hier que le premier casinotier de l'Hexagone faisait partie - en association avec le Groupe Pitch promotion - des candidats à l'acquisition des prisons Saint-Paul et Saint-Joseph, situées à Perrache dans le 2e arrondissement.

Si le projet d'architectes défendu par le Groupe Pitch était retenu c'est tout simplement le casino « Le Pharaon » (15,7 millions d'euros de Produit brut de jeux en 2009 ; 130 salariés) qui se verrait être délocalisé dans le deuxième arrondissement de Lyon. Un investissement qui avoisinerait selon Guy Benhamou « les 30 millions d'euros ».

Une piste qui permettrait au Groupe Partouche « de se projeter dans l'avenir en créant un « Pasino » de 6 à 7000 m2 comprenant entre autres une salle de spectacles de 1 500 places avec 4 à 500 places de parking, cinq restaurants à thème et bien évidemment des salles de jeux ». Un temple dédié aux divertissements pour tous « qui associe plaisir des jeux et loisirs pour toute la famille », insiste le directeur du casino « Le Pharaon ».

Un concept inspiré d'outre-Atlantique déjà décliné par le Groupe Partouche à Aix-en-Provence, Saint-Amand-les-Eaux ou le Havre. Le principe : « Ajouter au casino traditionnel, une offre de restauration variée, une salle de spectacles, une galerie marchande avec des jeux d'arcades », précisait-t-il hier. Concédant qu'il faut que la profession revoit « son cœur de métier parce que celui-ci n'est pas aussi porteur qu'avant. » Allusion faite à la mise en place du contrôle systématique à l'entrée des casinos, à l'interdiction de fumer dans les lieux publics, et à l'avènement des jeux en ligne « sur lesquels, dit-il, nous n'avons pas encore de recul. » Une chose est sure, le directeur du « Le Pharaon » qui célèbrera dans une quinzaine de jours, les 10 ans du casino lyonnais, veut amorcer une nouvelle ère « après-crise. »

Malgré l'érosion du produit brut des jeux « comme l'ensemble des casinotiers », Guy Benhamou veut croire, grâce aux cartes de membres, à sa politique événementielle, et peut être demain avec un « Pasino », que l'univers des casinos va trouver un nouveau souffle « en créant des temples du divertissement pour tous ».

Franck Bensaid

Un site estimé à 24,7 millions d'euros

24,7 millions d'euros. C'est le prix auquel l'État a mis en vente les prisons Saint-Paul et Saint-Joseph. Pour ce dernier, le site a une valeur historique et patrimoniale « qui mérite une attention particulière ». Il a été estimé à ce prix « afin d'offrir davantage de perspectives à une préservation de ce patrimoine ». Les candidats avaient jusqu'au 15 juillet remettre leur offre. La préfecture du Rhône est en train de les analyser. Le choix définitif devrait intervenir vers le 15 décembre.

Les deux prisons forment un ensemble architectural qualifié « d'important » par l'État. Elles se situent dans les abords de l'Hôtel Terminus classé au titre du Code du patrimoine ainsi qu'en partie dans le site historique de Lyon inscrit au titre du Code de l'environnement.

L'État a demandé aux candidats à l'acquisition que « la démarche de projet à la fois patrimoniale et créative valorise la conception originelle des deux prisons intimement liées en se fondant sur le patrimoine bâti existant ».



http://www.leprogres.fr/fr/article/3756860/Le-Pharaon-tente-le-pari-d-un-casino-aux-prisons-de-Perrache.html

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antho
Admin
avatar

Nombre de messages : 1100
Age : 38
Localisation : Lyon 04
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: Réaménagement des prisons Saint Paul et Saint Joseph   15/9/2010, 11:21

Six projets en lice pour les prisons de Perrache

Créé le 15.09.10 à 03h51 -- Mis à jour le 15.09.10 à 03h51


Que vont devenir les vétustes prisons de Perrache (2e), à l'abandon depuis plus d'un an ? Six projets de réhabilitation de cet ensemble de 24 000 m2 datant du début du xixe siècle sont arrivés cet été sur le bureau du préfet du Rhône Jacques Gérault. « Les dossiers ont été examinés par les services. À partir d'aujourd'hui débute la procédure de question-réponse avec les candidats pour obtenir des compléments d'information », a indiqué hier la préfecture. Le lauréat de cet appel à projet sera connu le 15 décembre. Il pourra racheter l'ensemble des deux anciennes maisons d'arrêt, moyennant un chèque d'au moins 25 millions d'euros à l'Etat. Lors de la mise en vente des bâtiments en février dernier, lancée après un « appel à idées », le préfet Jacques Gérault avait décrit le cahier des charges : pas de centre commercial, un projet environnemental et à dimension patrimoniale. Car l'un des objectifs de cette vente est de conserver une partie des édifices, menacés de démolition après le départ des détenus en mai 2009. « Suite à l'intervention des associations de protection du patrimoine, il semble acquis que le repreneur gardera certains bâtiments. Mais les prisons ne font l'objet d'aucune protection », rappelle Eddie Gilles di Pierno, président du Patrimoine Rhônalpin, qui regrette de ne pas être associé au choix du projet. Les travaux de réhabilitation doivent débuter en 2012.

Frédéric Crouzet

L'université catholique de Lyon est candidate pour la reprise des prisons de Perrache afin d'y regrouper son campus. Elle souhaite vendre ses bâtiments du quartier Bellecour pour financer ce projet. Le groupe immobilier Pitch a fait une proposition pour y aménager des logements, des bureaux, des salles de spectacle, ainsi qu'un casino qui serait confié au groupe Partouche, exploitant de l'actuel Pharaon (Lyon 6e).

Source:
http://www.20minutes.fr/article/597024/lyon-six-projets-en-lice-pour-les-prisons-de-perrache
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Réaménagement des prisons Saint Paul et Saint Joseph   

Revenir en haut Aller en bas
 
Réaménagement des prisons Saint Paul et Saint Joseph
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Saint Paul, ermite
» Saint Paul
» Textes, Saint Pierre et Saint Paul
» Saint Pierre et Saint Paul Apôtres et Martyrs Solennité, commentaire du jour "Sur cette pierre, je bâtirai mon Eglise"
» Saint Paul Miki et ses compagnons Martyrs, commentaire du jour "Jésus vit une grande foule..."

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LES GRANDS PROJETS URBAINS A LYON :: Lyon 2ème (Cordeliers, Bellecour, Carnot, Perrache, Confluent...)-
Sauter vers: