LES GRANDS PROJETS URBAINS A LYON

Le Site de référence pour parler des grands projets architecturaux et environnementaux du Grand LYON
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Un Peage Urbain a Lyon ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
jean-yves
Actif Reporter 1
Actif Reporter 1


Nombre de messages : 141
Date d'inscription : 05/10/2007

MessageSujet: Un Peage Urbain a Lyon ?   7/4/2008, 23:51

lu sur le site libélyon

07/04/2008
Un péage urbain est-il possible à Lyon ?

DÉPLACEMENTS – Les voitures seraient équipées d’un badge électronique, d’une carte prépayée ou d’une vignette collée à l’année. Il y aurait des portiques ou des caméras chargées de vérifier que chaque automobiliste pénétrant ou circulant à Lyon s’est bien acquitté de son dû, environ 2 euros par jour. Lyon aurait ainsi rejoint le club de moins en moins sélect des grandes villes européennes qui ont choisi d’avoir un péage urbain…

Les villes norvégiennes pratiquent le péage urbain de près de vingt ans, Londres s’y est mis en 2003, Milan l’installe cette année, Manhattan vient de voter le sien. Lyon n’y songe pas encore. Mais le scénario n’a rien d’inimaginable. Charles Raux, chercheur au CNRS et directeur du Laboratoire d’étude des transports (LET) de Lyon 2, tenait la semaine dernière une conférence à la Maison rhodanienne de l’environnement (1) sur le thème de ces péages urbains. Où il expliquait que des pistes ont déjà étudiées pour la cas de l’agglomération lyonnaise. Le péage urbain est loin d’être fait (les politiques n’en veulent pas pour l’instant) mais il n’est inimaginable non plus.

2 euros par jour…
Parmi les pistes étudiées, deux options, aux échelles totalement différentes : un péage qui ne concernerait que l’ultra centre (la Presqu’île) ou, plus radical, un péage de zone sur l’ensemble du Grand Lyon. « La Presqu’île lyonnaise se prête tout à fait à une expérimentation de péage sur une petite zone car des portiques peuvent être installés sur les Ponts du Rhône et de la Saône, qui délimitent clairement la zone », explique Charles Raux. Pour des péages plus importants, à l’échelle de la ville ou de l’agglomération, les systèmes sont plus complexes. Il faut que les usagers soient équipés de badges électroniques, ou de cartes prépayées pour pouvoir circuler. Le prix de base pourrait être de 2 euros par jour, ce qui correspond aux tarifications les plus basses en Europe. Avec des aménagements : un quotas de jours gratuits, des droits à circuler pour certaines catégories, etc.

…pour financer les transports en commun
Si un tel péage était installé, il rapporterait quelques 250 millions d’euros par an à la collectivité et ferait baisser le trafic automobile de 10%, ce qui peut suffire à éliminer la une importante partie des embouteillages en fluidifiant la circulation.Dans les villes équipées de péage urbain, ces recettes servent généralement à financer le développement des transports en commun, aménagements pour les modes doux, etc. 250 millions d’euros annuels, explique Charles Raux, peuvent par exemple financer la construction de12 kilomètres de tramway. Avec la nécessité de mettre l’accent sur le rééquilibrage d’équipement entre centre et périphérie. « Il est difficile de demander aux gens de payer pour utiliser leur voiture s’il n’y a pas d’alternative en transports en commun».

Selon ce chercheur, un péage urbain a un sens lorsqu’il s’inscrit dans une stratégie globale de gestion des déplacements dans une zone. « L’idée ne doit pas être de pénaliser une partie des usagers contre une autres mais de gérer la mobilités de tous à l’échelle d’une zone définie ». On peut ainsi imaginer qu’au lieu d’avoir un syndicat des transports en commun, une agglomération comme Lyon aient une « agence de la mobilité », que chacun soit équipé d’une carte multimodale qui serve à la fois d’abonnements transports en commun, de carte Vélo’V et de carte péage urbain.

"Tous les péages ont été faits contre l'opinion publique"
Aujourd’hui, l’opportunité d’un péage à Lyon n’a pas été retenu par la classe politique. Car plusieurs obstacles demeurent. Celui de la légalité en premier lieu. Pour l’instant, la loi française ne permet pas à des collectivités de percevoir ce type de péage. Néanmoins, si les préconisations du Grenelle de l’environnement étaient appliquées, les choses pourraient évoluer rapidement. En permettant notamment aux collectivités un droit à l’expérimentation en matière de péages urbains. Ne resterait plus alors qu’un obstacle, et pas des moindre : l’opposition de la population. « Tous les péages urbains qui ont été mis en place en Europe ont été faits contre l’opinion publique », explique Charles Raux, citant notamment l’exemple londonien. Pour autant, et c’est le cas à Londres, cela n’empêche pas les édiles d’être réélus. « Aujourd’hui, le péage, c’est avant tout une question de volonté politique », résume Charles Raux.

A.Gd.

La Maison rhodanienne de l’environnement, est un lieu de ressources, ouvert au public, sur les questions d’écologie, de développement durable et de citoyenneté. Elle propose également toute l’année, sur ces thèmes, des conférences gratuites.
Maison rhodanienne de l’environnement, 32, rue Saint-Hélène, 69002 Lyon, 04 72 77 19 80.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
biglower
Actif Reporter 2
Actif Reporter 2


Nombre de messages : 484
Age : 29
Localisation : Lyon 4
Date d'inscription : 06/02/2008

MessageSujet: Re: Un Peage Urbain a Lyon ?   8/4/2008, 21:14

Pour moi il est hors de question de mettre un péage urbain à Lyon. A la limite, je le tolèrerais pour la presque île mais en excluant les quais du rhône et de saône. Je pense que c'est un frein à la liberté de circulation. Les transports en commun on les paient parce qu'ils faut bien les entretenir, mais la voiture, on paie déjà son entretien et son fonctionnement soi-même, plus les routes à travers les impôts, je ne vois pas pourquoi on devrait encore payer davantage. Pour les habitants de Lyon, ça serait une vraie arnaque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Agora Line 41 TCL
Actif Reporter 1
Actif Reporter 1
avatar

Nombre de messages : 168
Age : 21
Localisation : Caluire-et-Cuire
Date d'inscription : 26/01/2008

MessageSujet: Re: Un Peage Urbain a Lyon ?   9/4/2008, 14:24

Veulent mettre ca ou?? Suspect
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antho
Admin
avatar

Nombre de messages : 1100
Age : 39
Localisation : Lyon 04
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Un péage urbain à Lyon ?   28/8/2008, 11:39

Un péage urbain à l'horizon 2010 ?

L'idée d'un péage urbain à l'entrée de Lyon fait son chemin. Elle figure en première position parmi les trois « mesures d'ampleur » recommandées par la préfecture dans le nouveau Plan de protection de l'atmosphère (PPA) de l'agglomération lyonnaise. Promulgué discrètement fin juin, ce document de 170 pages propose une quinzaine de dispositions pour faire respecter les normes européennes sur les concentrations de polluants d'ici à 2010. Mais il devrait faire du bruit chez les automobilistes car il s'attaque surtout au trafic routier, « principale nuisance avérée pour la qualité de l'air ». Selon le PPA, la mise en place de ces trois mesures « d'intérêt général » permettrait à Lyon et Villeurbanne de respirer deux fois moins d'oxyde d'azote par rapport à 2004.

· Péage urbain Le PPA ne cache pas qu'il souhaite la création d'un péage pour le centre de l'agglomération. Pour l'instant, il demande le lancement d'une « étude de faisabilité relative à la mise en place d'un péage urbain de régulation environnementale » à l'entrée de Lyon et Villeurbanne. Car, à l'heure actuelle, le droit français interdit la mise en place d'une obligation de payer pour pénétrer une zone géographique. Un péage devrait permettre une baisse de 20 à 30 % de la circulation.

· Véhicules polluants Le plan de protection entend interdire progressivement les véhicules utilitaires et les poids lourds les plus polluants dans l'agglomération. Seule ombre au tableau : l'identification de ces véhicules par les forces de police « reste délicate ». Une étude sera donc menée en 2009 pour aborder ce problème. Cette mesure ne sera pas étendue aux véhicules particuliers, comme le suggérait le commissaire enquêteur.

· Abaisser la vitesse C'est la mesure la plus simple à prendre. Le PPA souhaite que la vitesse maximale soit abaissée progressivement sur l'ensemble des axes de l'agglomération car « au-delà de 80 km/h, la vitesse fait croître les émissions de polluants ». Les voiries limitées à 90 km/h devraient passer à 70 km/h.



F. Crouzet - ©2008 20 minutes

Source:
http://www.20minutes.fr/article/247464/Lyon-Un-peage-urbain-a-l-horizon-2010.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jean-yves
Actif Reporter 1
Actif Reporter 1


Nombre de messages : 141
Date d'inscription : 05/10/2007

MessageSujet: Re: Un Peage Urbain a Lyon ?   29/8/2008, 15:56

lu sur libelyon fr


29/08/2008
"Le péage urbain est une question de volonté politique"
ENVIRONNEMENT - Alors que les élus estiment que la question d'un péage à Lyon est encore prématurée, le quotidien 20 minutes révélait cette semaine que la préfecture du Rhône, dans son Plan de Protection de l'Atmosphère (PPA), recommande la mise en place d'un système de ce type à l'horizon 2010. Comme Londres, Milan ou de nombreuses villes du Nord, Lyon pourrait-elle dans un avenir proche instaurer un droit de passage en ville aux automobilistes ? Réponse avec Charles Raux, chercheur au CNRS, directeur du LET (laboratoire d'économie des transports) de l'Université Lyon 2 et spécialiste de la question des péages urbains…

LibéLyon - Un péage urbain d'ici 2010 pour Lyon et Villeurbanne, techniquement, est-ce envisageable ? Et quels seraient les aménagements nécessaires ?
Charles Raux - C'est tout à fait envisageable. Il existe de nombreuses expériences à l'étranger qui montrent que cela marche. Les aménagements dépendent de la zone de péage. Dans les scénarios sur lesquels nous avons déjà travaillé, notamment l'hypercentre de Lyon ou le quartier de la Part-Dieu, il est possible de jouer sur les obstacles "naturels" comme les ponts, les voies de chemins de fer… On installe alors des portiques et l'on équipe les véhicules de tags. Exactement comme les systèmes de télépéage sur l'autoroute. A Londres, de très nombreuses caméras ont été installées et détectent les véhicules qui n'ont pas payé. Le véhicule est signalé et l'automobiliste peut payer a posteriori par internet. En Norvège, on a privilégié l'équipement des voitures en boitiers.

De très nombreuses villes européennes se sont mises au péage urbain. Pourquoi aucune en France ?
Il y a d'abord un blocage légal. La loi française impose de maintenir une alternative de voirie gratuite aux péages. Lorsque toute une ville passe en péage, il n'y a plus d'alternative gratuite. Cela dit, les lois peuvent évoluer. Plusieurs projets ont été déposés en ce sens, visant notamment à permettre la mise en place de péage sous forme d'expérimentation. Le péage urbain est une question de volonté politique.

Justement, on a le sentiment que les élus, tout comme l'opinion publique, sont encore très réticents sur ce sujet…
C'est vrai, pourtant, à Londres, Ken Livingstone avait été réélu maire en annonçant qu'il mettrait en place le péage, puis avait été réélu une fois après la mise en place du péage. On ne peut pas dire que cela lui couté politiquement. En Norvège, les péages ont pu être mis en place grâce à un accord gauche-droite sur ce sujet. En France, il est peu probable que cela arrive. Si la gauche s'empare du sujet, la droite s'y opposera certainement… Mais, les péages posent aussi des problèmes sociaux, et des questions d'équité. Aujourd'hui, avec la crise économique, il est délicat d'imposer ainsi un surcoût aux automobilistes. Il y a cependant des solutions de compensations. Par exemple, on peut imaginer d'offrir des journées gratuites pour des déplacements obligatoires pour le travail. Le système doit être progressif et encourager la personne qui va se déplacer à faire un arbitrage : est-il indispensable ou pas pour ce déplacement d'utiliser ma voiture.

Quel seraient les tarifs envisageable d'un péage à Lyon-Villeurbanne ?
On pourrait imaginer un prix de 2-3 euros la journée, du lundi au vendredi, de 7 heures du matin à 7 heures du soir. Les recettes qui correspondent à ce type de scénario permettrait de multiplier par quatre les capacités de financement des transports en commun.

Propos recueillis par Alice Géraud

Charles Raux a écrit "Le péage urbain", La documentation française, collection Le Point sur, 2007.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antho
Admin
avatar

Nombre de messages : 1100
Age : 39
Localisation : Lyon 04
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: Un Peage Urbain a Lyon ?   5/9/2008, 10:54

Lyon-Villeurbanne : êtes-vous prêts à payer pour rouler ?

La création d’un péage urbain dans l’agglomération de Lyon est une hypothèse de plus en plus crédible après la décision de l’Etat d’approuver le plan de protection de l’atmosphère. C’est déjà le cas à Londres ou Milan


A Londres, à Milan, à Oslo, à Stockholm, les automobilistes n'ont déjà plus le choix : dans ces quatre métropoles européennes, ils doivent payer pour accéder au centre-ville. A Londres par exemple, le droit de circuler a été institué le 17 février 2003. Depuis le 4 juillet 2005, le forfait pour une journée s'élève à 8 £ et doit être payé par le propriétaire de tout véhicule entrant, sortant ou circulant à l'intérieur de la zone du péage entre 7 heures et 18 heures, du lundi au vendredi. Le paiement s?effectue par téléphone, par texto, par internet ou dans un magasin équipé du matériel nécessaire.

Si le péage n'est pas payé à 22 heures le jour du déplacement, il est majoré de 5 £. Cette disposition a pour objectif de réduire le nombre des paiements à la dernière minute. Si le péage n'est pas payé à minuit, l'amende encourue s'élève à un minimum de 50 £.

Le 30 juin, en décidant d'approuver le plan de protection de l'atmosphère de l'agglomération lyonnaise, l'Etat a rendu encore un peu plus crédible l'hypothèse de la création, à moyen terme, d'un péage urbain.

Explication : dans le cadre de la loi sur l'air, l'objectif du plan de protection de l'atmosphère est de s'assurer que la qualité de l'air de l'agglomération lyonnaise respecte, à l'horizon 2010, les valeurs limites réglementaires en tout point du territoire, soit plus d'une centaine de communes du Rhône, de l'Ain et de l'Isère. Or, l'une des principales actions envisagées pour y arriver est la création d'un péage urbain consistant à rendre payant l'accès du centre de l'agglomération lyonnaise, soit le secteur de Lyon-Villeurbanne.

Le document approuvé par l'Etat prévoit très clairement une « étude de faisabilité sur la tarification de la circulation ». La mesure serait portée par l'Etat et le Grand Lyon. Aujourd'hui, la législation française interdit la mise en place d'une obligation de payer pour entrer dans une zone géographique, mais la décentralisation rend toutefois possible le recours à l'expérimentation pour les collectivités.

Ce recours à l'expérimentation a, par exemple, été utilisé pour instaurer un péage sur certains tronçons routiers en Alsace afin d'empêcher le développement d?un transit de poids-lourds évitant les péages mis en place en Allemagne.

L'Etat attend de la création d'un péage urbain une baisse de 20 à 30 % de la circulation ainsi qu?une réduction des émissions de polluants atmosphériques. Il attend aussi une source de financement pour le développement des transports en commun et des modes de déplacement doux, comme le vélo.

Frank Viart

Le Grand Lyon met en avant « l’illégalité du projet »
Les recommandations de la préfecture dans le nouveau Plan de protection de l’atmosphère n’ont pas fait changer d’un iota l’opposition du Grand Lyon et de la Ville à l’instauration d’un péage urbain pour pénétrer dans l’agglomération. « Quand Dominique Perben était ministre des Transports, l’Etat nous avait déjà demandé d’y réfléchir », rappelle le député socialiste Jean-Louis Touraine, vice-président de la Communauté urbaine dans la précédente mandature, chargé des déplacements, et toujours adjoint au maire de Lyon. « Notre priorité est de créer des alternatives aux déplacements en voiture », ajoute l’élu. Avec succès puisque la part de trafic automobile à Lyon est passée de 52 à 47 %.

D’autant plus qu’à l’heure actuelle, la législation interdit la mise en place d’un péage pour pénétrer dans une zone géographique définie. L’ancien député Christian Philip (UMP) avait réclamé une modification du droit que le gouvernement de Jean-Pierre Raffarin avait alors refusée. « Ça nous avait plutôt arrangés », poursuit Jean-Louis Touraine qui rappelle que le Grenelle de l’Environnement y est aussi opposé.

En d’autres termes, la préconisation du préfet de Rhône-Alpes a de bonnes chances de rester lettre morte encore un bon moment à Lyon et au Grand Lyon.

J.B.

Source: Le Progrés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jean-yves
Actif Reporter 1
Actif Reporter 1


Nombre de messages : 141
Date d'inscription : 05/10/2007

MessageSujet: Re: Un Peage Urbain a Lyon ?   5/9/2008, 12:59

lu sur MLyon.fr

Le péage urbain de Lyon pourrait bientôt devenir réalité
Cette mesure déjà en fonction à Londres, Milan ou Stockholm, est actuellement discutée au sein du gouvernement.
Selon le journal les Echos, elle s’inscrirait dans le projet de loi du Grenelle de l’environnement. Mais avant son entrée en fonction des questions juridiques restent à régler et il faut déterminer quelle police aura la responsabilité de ces portions de voies payantes. En tout cas, le gouvernement a déjà accepté le 30 juin dernier le plan de l’agglomération lyonnaise. Cette mesure du péage urbain sur le secteur Lyon-Villeurbanne à l’horizon 2010 est actuellement planchée à la Préfecture, mais elle rencontre l’opposition de la Mairie de Lyon et de la Communauté urbaine.

Rédigé le 05/09/2008
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
biglower
Actif Reporter 2
Actif Reporter 2


Nombre de messages : 484
Age : 29
Localisation : Lyon 4
Date d'inscription : 06/02/2008

MessageSujet: Re: Un Peage Urbain a Lyon ?   5/9/2008, 13:40

Content d'apprendre que le Grand Lyon et la mairie sont contre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antho
Admin
avatar

Nombre de messages : 1100
Age : 39
Localisation : Lyon 04
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: Un Peage Urbain a Lyon ?   5/9/2008, 18:54

Voila mon avis sur la question:

Je ne suis pas forcément contre ce péage. Il devrait permettre de diminuer le trafic et donc la pollution.
Par contre il faut que la contrepartie soit l'utilisation de cet argent pour développer le réseau de transports en commun: augmentation des fréquences immédiatement, puis construction de nouvelles lignes de Métro et tramway et de bus, construction de nouveaux parcs relais en périphérie, et a proximité des gares SNCF...
C'est ce qui a été fait à Londres, et les gens sont plutôt content du résultat, la preuve le maire a été réélu.
Par contre si cet argent est gaspillé ou utilisé a d'autres fins... alors je suis contre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antho
Admin
avatar

Nombre de messages : 1100
Age : 39
Localisation : Lyon 04
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: Un Peage Urbain a Lyon ?   5/9/2008, 19:29

Le site du Plan de Protection de l'atmosphère:

http://www.ppa-lyon.org/

L'idée du péage urbain est présentée dans ce PDF: (voir p15)

http://www.ppa-lyon.org/ppa/PPA_2005_2010_11Actions.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
biglower
Actif Reporter 2
Actif Reporter 2


Nombre de messages : 484
Age : 29
Localisation : Lyon 4
Date d'inscription : 06/02/2008

MessageSujet: Re: Un Peage Urbain a Lyon ?   5/9/2008, 20:35

Londres et Lyon ne sont pas comparables de même que Paris n'est pas comparable à Lyon. Ce sont des villes 10 fois plus grosses et donc les problèmes sont radicalement différents d'où une solution radicale. A la limite je tolèrerais un péage faible et la journée en semaine seulement pour la presqu'île entre Perrache et les Terreaux ainsi que le vieux Lyon mais en excluant les quais. En faire des quartiers exclusivement piétons sauf pour les riverains évidemment, ça serait peut-être une bonne idée.
Mais je refuse le principe de payer pour se rendre DANS un endroit. On paie le moyen de transport, on paie un service, un produit, mais pas un lieu ! C'est une privatisation de plus de libertés individuelles surtout pour les résidents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jean-yves
Actif Reporter 1
Actif Reporter 1


Nombre de messages : 141
Date d'inscription : 05/10/2007

MessageSujet: Re: Un Peage Urbain a Lyon ?   5/9/2008, 22:01

biglower a écrit:

Mais je refuse le principe de payer pour se rendre DANS un endroit. On paie le moyen de transport, on paie un service, un produit, mais pas un lieu ! C'est une privatisation de plus de libertés individuelles surtout pour les résidents.

le raisonnement ne tient pas, il ne s'agit pas de payer l'acces a un "endroit", mais d'y penetrer avec une auto c'est tout a fait different.
sachant que cet endroit est accessible pour d'autres moyens moins nuisibles.

aujourd'hui la personne qui prend téo pour contourner Lyon paye, celui qui traverse Lyon pour aller au meme endroit le fait gratuitement. lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M@nu

avatar

Nombre de messages : 418
Age : 35
Localisation : Ambert - Puy de Dôme
Date d'inscription : 23/05/2006

MessageSujet: Re: Un Peage Urbain a Lyon ?   6/9/2008, 10:56

jean-yves a écrit:
aujourd'hui la personne qui prend téo pour contourner Lyon paye, celui qui traverse Lyon pour aller au meme endroit le fait gratuitement. lol!

Je suis d'accord que c'est absurde ! Les véhicules polluants qui circulent au centre devrais payer pour financer les infrastructures comme les contournements et les transports en commun !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.skyscrapercity.com/forumdisplay.php?f=32
biglower
Actif Reporter 2
Actif Reporter 2


Nombre de messages : 484
Age : 29
Localisation : Lyon 4
Date d'inscription : 06/02/2008

MessageSujet: Re: Un Peage Urbain a Lyon ?   7/9/2008, 19:37

Tiens j'avais pas pensé au problème de TEO. Mais ça ne suffit pas pour moi à justifier le péage. (Et prendre TEO est quand même 5 fois plus rapide que prendre le tunnel de la Croix-Rousse en heure de pointe)
Et si jamais on en mettait un un jour, il faudrait au moins attendre que le TOP soit fait et le périph bouclé car si on ne peut pas contourner le péage, on aura une nouvelles absurdité et certains continueront de passer par le centre et notamment le tunnel de Fourvière pour aller à l'autre bout de Lyon.

Donc pour moi, les conditions minimales requises pour le péage c'est TOP terminé et A7/A6 déclassées en presqu'île, sinon la situation est ridicule. Après je veux bien y réfléchir pour une aussi vaste zone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
khayam12



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 10/09/2008

MessageSujet: Re: Un Peage Urbain a Lyon ?   10/9/2008, 21:18

Bonjour à tous, je suis nouveau sur ce forum que je suis pourtant depuis pas mal de tant. Ca fait plaisir de voir autant de gens intéressés par le développement de Lyon.

Il est vrai qu'en l'état actuel des choses (absence de contournement) ca serait un peu absurde de faire payer pour rentrer dans Lyon. Toutefois c'est une solution à étudier car cela encouragerait les gens à utiliser les transports en commun et forcerait également la ville a mettre en place plus d'infrastructures (évidement financées par le péage comme c'est le cas a Milan par exemple).

On pourrait mettre en place de nouvelles lignes de métro (à mon sens il en mangue au moins 2) et le réseau global de transport gagnerait en cohérence (l'inverse de la situation actuelle ou les caisses de la Sytral sont vides et ou ils font du bricolage en mettant en place des lignes de tramway super lente).

Qu'en pensez vous?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antho
Admin
avatar

Nombre de messages : 1100
Age : 39
Localisation : Lyon 04
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: Un Peage Urbain a Lyon ?   12/9/2008, 10:49

Je suis tout a faire d'accord... Le tramway c'est sympa, mais plus adapté au villes de taille inférieure. (style Montpellier, Saint Etienne)
C'est un mode de transport trop lent à Lyon car les distances a parcourir sont plus importantes.
Donc un péage urbain serait a mon avis la solution pour financer la construction de nouvelles lignes de métro, si possible automatisées.

Mais Gérard Collomb ne semble pas partager cette avis. Voila une interview d'aujourd'hui dans Le Progrés:

«Si l’Etat veut un péage urbain, qu’il le fasse, mais tout seul!»


Le maire de Lyon est opposé au financement de ce type de projet qui figure dans le plan de protection de l'atmosphère de l'agglomération lyonnaise approuvé par l'État. En revanche, il se battra pour la réalisation du tronçon ouest du périphérique lyonnais.

« Le Grand Lyon a délibéré avant les vacances : il n’est nullement dans ses intentions d’établir un péage urbain. Après, peut-être l’Etat a-t-il des souhaits.Dans ce cas, qu’il les réalise, mais seul! », s’exclame le président du Grand Lyon, interrogé sur l’étude de faisabilité d’un péage urbain pour entrer dans Lyon et Villeurbanne.

Le projet figure noir sur blanc dans le plan de protection de l’atmosphère de l’agglomération lyonnaise approuvé par l’Etat avant les vacances. La création d’un péage urbain, un modèle qui s’applique déjà dans d’autres métropoles européennes, comme Londres ou Milan, servirait à réduire la pollution atmosphérique dans l’agglomération et à financer le développement des transports en commun et des modes de déplacement doux, comme le vélo. Gérard Collomb se dit d’autant plus réservé qu’il estime que l’Etat n’a pas aujourd’hui « la capacité financière de porter de grands projets ».

Le président du Grand Lyon est nettement plus enthousiaste à l’égard du tronçon ouest du périphérique (TOP) lyonnais. Il explique que le Conseil général du Rhône et le Grand Lyon doivent bientôt se rencontrer « pour prendre ensemble une décision qui permettra de réaliser le TOP ». Pour Gérard Collomb, « le TOP sera lancé pendant ce mandat ». En attendant les recours juridiques.

F. V.


Source: Le Progrés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ferrero



Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 08/10/2009

MessageSujet: Re: Un Peage Urbain a Lyon ?   9/10/2009, 23:38

Ce péage urbain ça veut dire que les plus riches pourront utiliser leur voiture tranquillement avec des rues bien dégagées, les autres ça sera 1h de TCL ou 40 minutes de vélo, espérons que les grèves de bus n'aient pas lieu les jours de pluie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antho
Admin
avatar

Nombre de messages : 1100
Age : 39
Localisation : Lyon 04
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: Un Peage Urbain a Lyon ?   10/10/2009, 17:22

Mon avis n'est pas si tranché.
A Londres, le péage marche bien et n'est pas impopulaire. La raison principale est que les revenus de ces péages sont investis dans les transports en commun. (Augmentation des fréquences et des lignes, fonctionnement toute la nuit etc...)
Avant Londres était une ville engorgée, polluée... Depuis le péage il est beaucoup plus facile de circuler (en voiture ou en TC) et c'est bon pour l'environnement.
Donc je suis plutôt favorable au péage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P1ngou



Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 22/07/2009

MessageSujet: Re: Un Peage Urbain a Lyon ?   10/10/2009, 20:17

Je n'ai pas vérifié les chiffres, mais j'ai vu sur Fr3 (si je me souviens bien) une rapide analyse sur le péage Londonien, et tout n'était pas si rose que cela.

A le croire, il avait effectivement fait baisser la circulation de prêt de 30% dans les premiers temps, mais l'espace libéré ayant largement été mis à contribution pour créer ou élargir des voies de bus, des pistes cyclables etc. etc., les bouchons se retrouvaient au final assez comparable à ceux présents avant le péage, avec comme contrainte supplémentaire des bouchons aux sorties de la ville (après tout, même avec uns système type télé péage, un ralentissement serait obligatoire pour rentrer ou sortir de la zone payante).

Même si j'aimerai bien avoir des vrais chiffres pour confirmer cela, le raisonnement en lui-même n'est pas sans fondement et l'efficacité du péage urbain est donc vraiment à mettre en relation avec les choix de la municipalité...

De plus dans le cas Lyonnais, il ne me semble pas nécessaire d'en implanter un puisque Lyon est une des rares villes où la circulation diminue déjà ... à part pour prêter au péage des mérites qui ne lui reviendraient peut être même pas, ce n'est donc pas vraiment intéressant (cette phrase est bien évidemment faussement naïve...).

Des infos sur l'efficacité réelle du péage de Londres ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Derje Boven



Nombre de messages : 53
Age : 37
Localisation : France
Date d'inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Quelques pistes de réponse   12/10/2009, 10:05

Citation :
Des «bénéfices modestes» pour le péage urbain de Londres

Les niveaux de pollution de l’air ont peu diminué, et l’espérance de vie a peu augmenté depuis la mise en place, en février 2003, du péage urbain dans la capitale britannique. C’est la conclusion d’une étude scientifique publiée dans la revue Occupational and environmental medicine (1). En revanche, la pollution s’est accentuée dans les quartiers défavorisés, c'est pourquoi les auteurs, britanniques, préconisent d’y instaurer le péage.

Pour arriver à ces conclusions, les chercheurs ont calculé les baisses d’émissions de dioxyde d’azote (NO2) et de particules fines, et la hausse de l’espérance de vie que l’on peut en attendre. Ils parviennent aux résultats suivants: 1.888 années de vie seraient gagnées sur toute la population du Grand Londres (7,2 millions d’habitants) et 683 dans la population concernée directement par le péage urbain (370.000 habitants). Proportionnellement, l’espérance de vie a donc davantage augmenté à l’intérieur du péage qu’à l’extérieur.

Selon les données de la surveillance du trafic par les autorités de transport londoniennes, le péage urbain a permis une diminution de 26% des voitures et de 7% des poids lourds dans les zones concernées. Cependant, les émissions polluantes ne baissent pas proportionnellement, puisqu'elles proviennent également d'autres sources (chauffage, industrie etc.) et d'autres pays d'Europe. En outre, les particules fines sont à la fois rejetées directement dans l'atmosphère, mais aussi remises en suspension sous l'action du vent ou par les véhicules.
http://www.journaldelenvironnement.net/fr/document/detail.asp?id=15605&idThema=3&idSousThema=15&type=JDE&ctx=9


Citation :
Air: Londres dépasse les normes européennes

e gouvernement britannique et le maire de Londres, Boris Johnson, se sont réunis en urgence pour discuter de la pollution atmosphérique de la capitale, annonce le Guardian dans son édition du 26 août. Le taux des particules PM-10 a dépassé trois années de suite les normes européennes, et le risque d’une condamnation devant la Cour de justice des Communautés européennes (CJCE) se précise. Pour éviter cela, le Royaume-Uni devrait demander des autorisations de dépassement (1) jusqu’en juin 2011.

La nouvelle directive sur l’air va également forcer les autorités britanniques à réduire de plus d’un tiers les émissions d’oxydes d’azote (NOx) dans certaines des rues les plus chargées de Londres d’ici fin 2009.

Le maire devrait prendre prochainement des mesures pour améliorer la qualité de l’air, en étendant le péage urbain.

La pollution de l’air causerait environ 32.000 morts prématurées chaque année en Grande-Bretagne. Entre 157.000 et 319.000 Londoniens sont exposés à des concentrations de NOx supérieures aux normes européennes.
http://www.journaldelenvironnement.net/fr/document/detail.asp?id=22019&idThema=3&idSousThema=15&type=JDE&ctx=9


Citation :
Londres réduit la zone de son péage urbain

67% des Londoniens, et 86% des commerçants, souhaitent voir réduite la zone payante du péage urbain introduit à Londres en 2003 par l’ancien maire Ken Livingstone pour désengorger la capitale britannique et réduire la pollution. La zone payante avait été étendue aux quartiers Ouest de Londres en 2007.

A la suite du résultat de la consultation, l’actuel maire de Londres, Boris Johnson, a annoncé jeudi 27 novembre son intention de réduire la surface de cette zone à l’hyper-centre, comme à l’origine. La réduction de la zone payante devrait être effective dès 2009. Depuis 2003, la plupart des véhicules devaient payer 8 livres (9,2 euros) pour accéder au centre-ville.
http://www.journaldelenvironnement.net/fr/document/detail.asp?id=26778&idThema=3&idSousThema=15&type=JDE&ctx=9
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://derje.blogspot.com/
Antho
Admin
avatar

Nombre de messages : 1100
Age : 39
Localisation : Lyon 04
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: Un Peage Urbain a Lyon ?   12/10/2009, 10:33

Non, mes infos sont trés subjectives... Smile
Mais je peux te dire que je vais plusieurs fois par an à Londres depuis des années (pour mon boulot) et la circulation au centre n'a rien a voir avec avant. Dans la zone payante, la circulation est très fluide. Idem pour ce que je disais au sujet des TC, les fréquences ont été augmentées, la fréquentation également (les gens privilégient les TC à la voiture).
Par contre, je ne me suis rarement déplacé en voiture là bas, et jamais dans la périphérie où je veux bien croire qu'on circule plus mal qu'avant.

C'est certain que tout n'est pas rose, mais pour moi ça va dans le bon sens en encourageant les gens à prendre les TCs (pas uniquement à cause du prix élevé du péage, mais également car, grâce aux revenus de ces péages, on améliore les TC)

Pour revenir à Lyon:
J'habite dans un quartier mal desservit par les TCL (et je pense que nous sommes bcp dans ce cas). Il y a une ligne de bus (la 40), avec une fréquence de 15 minutes aux heures de pointe à 1h aux heures creuses voir moins le weekend. Du coup pour aller en ville, je prend ma voiture, comme bcp de gens de mon quartier... Je paye donc le parking + l'essence.
Avec le péage, en admettant que les fréquences aient été augmentées, je prendrait certainement le bus, comme bcp de gens de mon quartier. En augmentant les fréquences de bus, tu augmente la fréquentation. Et si la fréquentation augmente, les TCL vont devoir augmenter les fréquences. C'est un cercle vertueux.
Du coup je ferais mêmes des économies Wink. Vu sous cet angle, c'est pas si mal n'est ce pas? Sans parler des bénéfices pour l'environnement à l'échelle de la ville...
Par contre, c'est sûr que ce péage a moins d'intérêt pour une personne qui habite sur une ligne de métro... Et qui travaille dans un lieu bien desservit également...

Dans tous les cas, il faudrait qu'il y ait des mesures au préalable à la création de ce péage:
- Création de grand parcs relais gratuits tout autour de la ville (c'est à mon avis ce qui fait défaut à Londres, et la raison des bouchons en périphérie)
- Augmentation des fréquences des TCL sur toutes les lignes

Et aprés la création du péage, il faudrait utiliser l'intégralité des revenus dans le développement des TCL.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antho
Admin
avatar

Nombre de messages : 1100
Age : 39
Localisation : Lyon 04
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: Un Peage Urbain a Lyon ?   12/10/2009, 10:39

Lyon-Villeurbanne : le péage urbain refait surface

le 12.10.2009 04h00

Un amendement voté par le Sénat a rouvert la voie au projet de péage urbain pour entrer dans Lyon et Villeurbanne. L'ambition est de limiter la circulation et de réduire la pollution

Un amendement au projet de loi Grenelle 2, présenté par le sénateur UMP des Alpes-Maritimes Louis Nègre et voté par le Sénat, a rouvert la voie aux péages urbains dans les grandes agglomérations, parmi lesquelles celle de Lyon. L'Assemblée nationale doit maintenant examiner cet amendement, mais le gouvernement s'y est déjà montré favorable.

A Lyon, un projet de péage urbain figure déjà en toutes lettres dans le plan de protection de l'atmosphère de l'agglomération lyonnaise signé au mois de juin 2008 par les préfets du Rhône, de l'Ain et de l'Isère. Dans ce plan, le lancement d'une étude de faisabilité était demandé pour la mise en place d'un péage urbain rendant payant l'accès au centre de l'agglomération lyonnaise, la zone de Lyon-Villeurbanne étant citée. Trois impacts étaient attendus : une source de financement pour le développement des transports en commun et les modes de déplacement doux, comme le vélo ; la réduction de la circulation de 20 % à 30 % ; la réduction des émissions de polluants atmosphériques. Le Grand Lyon et l'Etat étaient cités pour porter cette initiative. Depuis, le projet n'avait pas progressé, au contraire. Certes, les péages urbains figuraient bien, il y a maintenant un an, dans les hypothèses intermédiaires du projet de loi Grenelle 2, mais le ministère de l'Ecologie et du Développement durable y avait finalement renoncé. Au même moment, et un an après un sondage TNS Sofres indiquant que seuls 32 % des Français étaient favorables aux péages urbains, un rapport du Centre d'analyse stratégique, intitulé « Péage urbain : principes pour une loi », avait jugé que pour être accepté socialement, le péage urbain devait être perçu comme efficace dans l'organisation des déplacements. Pour le Conseil d'analyse stratégique, « la mise en place d'un péage urbain n'est pas destinée à recréer une nouvelle forme d'octroi, mais à rechercher un supplément d'utilité pour la collectivité dans l'organisation de la mobilité locale ».

Le vote du Sénat, s'il est maintenant validé par l'Assemblée nationale, est donc de nature à relancer les péages urbains dans les conditions décrites par le texte du sénateur Louis Nègre (lire ci-dessous). Mais la bataille politique que se livrent les élus n'est pas terminée. A quelques mois des élections régionales, beaucoup d'entre eux ne sont pas pressés de proposer aux automobilistes de payer pour accéder au centre des agglomérations.

Frank Viart

Source:
http://www.leprogres.fr/fr/article/2075204,177/Lyon-Villeurbanne-le-peage-urbain-refait-surface.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P1ngou



Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 22/07/2009

MessageSujet: Re: Un Peage Urbain a Lyon ?   12/10/2009, 13:10

Derje Boven a écrit:
Selon les données de la surveillance du trafic par les autorités de transport londoniennes, le péage urbain a permis une diminution de 26% des voitures et de 7% des poids lourds dans les zones concernées.

Derje Boven a écrit:
67% des Londoniens, et 86% des commerçants, souhaitent voir réduite la zone payante du péage urbain introduit à Londres en 2003 par l’ancien maire Ken Livingstone pour désengorger la capitale britannique et réduire la pollution. La zone payante avait été étendue aux quartiers Ouest de Londres en 2007.

Il y a peut être moyen de recouper ces deux informations non ? La réduction du trafic est conforme aux chiffres que j'ai plus trouver ça et là, mais on a pas d'idée sur la circulation en elle-même, quid des temps passés dans les embouteillages ?

Antho a écrit:

Non, mes infos sont trés subjectives...
Mais je peux te dire que je vais plusieurs fois par an à Londres depuis des années (pour mon boulot) et la circulation au centre n'a rien a voir avec avant. Dans la zone payante, la circulation est très fluide. Idem pour ce que je disais au sujet des TC, les fréquences ont été augmentées, la fréquentation également (les gens privilégient les TC à la voiture).

Une info subjective mais de terrain peut souvent valoir plus qu'une hypothèse objective non vérifiée Smile

Antho a écrit:
Avec le péage, en admettant que les fréquences aient été augmentées, je prendrait certainement le bus, comme bcp de gens de mon quartier. En augmentant les fréquences de bus, tu augmente la fréquentation. Et si la fréquentation augmente, les TCL vont devoir augmenter les fréquences. C'est un cercle vertueux.
Du coup je ferais mêmes des économies . Vu sous cet angle, c'est pas si mal n'est ce pas? Sans parler des bénéfices pour l'environnement à l'échelle de la ville...

Tout à fait d'accord, c'est à la fois dans l'intérêt de la ville ET des usagers d'offrir une offre qui soit une réelle alternative à la voiture, ce qui n'est pour l'instant pas le cas partout ...

Les mesures que tu cites par la suite sont effectivement nécessaires, dans la mesure où il ne me semble pas que le problème de la circulation dans le centre ville soit un problème interne à la ville, mais bien de manque d'interface avec sa périphérie, après tout, a plupart des voitures avec lesquelles on partage les bouchons ne sont pas "lyonnaises", et il y a fort à parier que les lyonnais "intramuros" utilisent déjà largement les TC...

Les parcs-relais sont clairement des installations intéressantes et c'est bien qu'on commence à en parler, même si j'ai pu voir par expérience lors d'une enquête de terrain que certains parcs relais informels se forment déjà en certains points de la bordure de la ville (je pense aux alentours de la résidence André Alix pour ceux qui connaissent), mais sans offre de TC adaptée, cela reste insuffisant...

Mon avis reste quand même mitigé sur la question, je ne suis pas contre la réduction de l'utilisation des voitures par la "contrainte", mais parier sur une nouvelle taxe (ce qui est le cas au fond : pour beaucoup il n'y a pas d'alternative et payer sera obligatoire), dans l'espoir que cela se concrétise effectivement par des installations adéquates me laisse quand même dubitatif.... Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
biglower
Actif Reporter 2
Actif Reporter 2


Nombre de messages : 484
Age : 29
Localisation : Lyon 4
Date d'inscription : 06/02/2008

MessageSujet: Re: Un Peage Urbain a Lyon ?   12/10/2009, 21:14

Et surtout, le plus dur, c'est qu'il faudra que ces installations/infrastructures, précèdent le péage urbain au risque d'avoir un beau bordel. Donc ça veut dire qu'il faudra d'abord trouver une autre source de financement. L'emprunt bien sûr, mais l'emprunt a aussi un coût. Bref, il faudra que quelqu'un se mouille (ville, sytral, région, tous ?). Mais quand on connaît leur endettement actuel, c'est la que ça se complique.

Quant aux déplacements intra muros (et en incluant Villeurbanne), c'est pas sûr qu'ils représentent une minorité par rapport aux déplacements issus de la périphérie.
Par exemple, la montée de la Boucle bouchonne bien le matin et une bonne moitié des flux partent en direction du 3ème/6ème/Villeurbanne d'un côté et les quais du Rhône vers le sud d'autre part. Et tout le monde ne vient pas de Caluire ou au-delà.
Cela dit, ça doit dépendre des arrondissements, selon leurs configurations et dessertes.
A mon sens, les 2ème et 1er arrondissements sont ceux qui utilisent le moins leur voiture et les 7ème et 8 ème, le plus. C'est plus mitigé pour les 3 ème, 6 ème, 9 ème, 5 ème et 4 ème.
Après, je peux être complètement à côté de la plaque

En tout cas, ce qui conditionne pas mal aussi l'usage de la voiture en ville c'est la disponibilité et le coût du stationnement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un Peage Urbain a Lyon ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un Peage Urbain a Lyon ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» moyenne température annuelle à Lyon Bron
» SOS vétérinaire sur lyon 24/24 !!
» Petite balade entre Lyon et le col du Béal
» Des cigales à Lyon ?
» Renard urbain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LES GRANDS PROJETS URBAINS A LYON :: Transports: Evolution des axes routiers, transports en commun, aeroport, gares...-
Sauter vers: