LES GRANDS PROJETS URBAINS A LYON

Le Site de référence pour parler des grands projets architecturaux et environnementaux du Grand LYON
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Autoroute A45 Lyon - Saint Etienne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Antho
Admin


Nombre de messages : 1100
Age : 38
Localisation : Lyon 04
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Autoroute A45 Lyon - Saint Etienne   5/12/2007, 09:58

L'A45 suscite de vives polémiques dans le Rhône

Riverains, écologistes et le président du Conseil général du Rhône y sont opposés. Le maire de Lyon critique son arrivée dans l'agglomération mais le monde économique la plébiscite


L'A 45 est l'autoroute de toutes les passions. Indispensable voire même vitale pour ses défenseurs elle est, notamment, une atteinte à l'environnement pour ses opposants qui lui préfèrent des alternatives.
De longue date, Pascal Clément, le président du conseil général de la Loire, appelle cette autoroute de ses voeux tandis que son homologue du Rhône, Michel Mercier, y est hostile, préférant privilégier une requalification profonde de l'A 47. Non sans souligner que l'A 89 constituera aussi une nouvelle liaison entre la Loire et le Rhône. Mais la polémique sur l'A 45 va au-delà de cette opposition entre les deux présidents de départements concernés. Au delà aussi d'un simple clivage géographique qui ferait des Ligériens ses défenseurs et des Rhodaniens ses détracteurs.
Ainsi les chambres de commerce et d'industrie de Saint-Etienne et du Puy ont mené le combat avec celle de Lyon pour activer les procédures pour la réalisation de cette autoroute. Pour le monde économique, de la Loire, de la Haute-Loire, comme du Rhône, l'A 45 est une priorité. « Il en va de la survie de certaines entreprises, l'A 45 sera la seule autoroute entre Lyon et Saint-Etienne car on ne peut considérer l'A 47 comme une véritable autoroute » ont-ils affirmé bien fort, dénonçant le temps et l'argent perdus dans les bouchons, le manque de sécurité et de fiabilité de l'A 47.

Un pont pour la rive gauche
A l'inverse, la population des Coteaux du Lyonnais, et ses élus de tous bords politiques, se sont dressés face à la future autoroute en association avec certains habitants de la Loire concernés par le tracé. Une manifestation a rassemblé en janvier dernier 2 000 personnes à Lyon scandant « Non au bitume, oui aux légumes », slogan au parfum très écologiste.
Une bonne partie des manifestants prônaient d'ailleurs en priorité comme alternative à l'A 45 un développement d'une offre TER, déjà riche, entre Lyon et Saint-Etienne mais aussi du ferroutage entre les deux villes.
Gérard Collomb, le président du Grand Lyon, n'est pas pour sa part opposé au principe de l'A 45, mais il critique avec véhémence son arrivée dans l'agglomération lyonnaise.
« Si je me réjouis d'une relation autoroutière plus rapide et surtout plus sûre entre nos deux villes, je suis très inquiet des problèmes de gestion de flux routier dans l'agglomération lyonnaise » a-t-il réagi hier soir dans un communiqué. « Le seul franchissement du Rhône à l'arrivée de l'A 45 et de l'A 450 est le pont de Pierre Bénite, un ouvrage aujourd'hui déjà totalement saturé puisqu'il connaît un trafic de plus de 100 000 véhicules chaque jour.
L'Etat ne peut réaliser l'A 45 sans s'engager simultanément dans la construction d'un nouveau pont sur le Rhône qui permettra notamment de rejoindre le périphérique sans passer par l'A 7.
C'est une condition indispensable ».

François Samard
fsamard@leprogres.fr



«L'A45 ouverte à la circulation en 2015»

La dernière fois qu'un Premier ministre était venu à Saint-Etienne, c'était en novembre 2004. Il s'agissait de Jean-Pierre Raffarin. Interrogé sur le projet A 45, il avait déclaré : « Pour moi l'A 45 fait partie des priorités nationales ».
Trois ans plus tard, François Fillon a confirmé cette priorité du gouvernement. Pour le Premier ministre, l'A 45 est « un bon projet. Il répond à un véritable souci de décongestion ». Pour ceux qui pensaient que le Grenelle de l'environnement freinerait le dossier, François Fillon réplique : « l'A 45 respecte les critères du Grenelle de l'environnement. Son bilan en termes d'impact sur l'environnement devra être irréprochable. La déclaration d'utilité publique (DUP) sera prise en 2008 et l'autoroute sera ouverte à la circulation en 2015, comme prévu », a souligné François Fillon. Une affirmation qui a eu droit à des applaudissements enthousiastes, notamment du président de la CCI, André Mounier.

Source: Le Progrés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antho
Admin


Nombre de messages : 1100
Age : 38
Localisation : Lyon 04
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: Autoroute A45 Lyon - Saint Etienne   17/7/2008, 12:16

L’A45 déclarée d’utilité publique par le gouvernement

C’est hier que le ministre de l’Écologie et de l’Aménagement du territoire a signé la déclaration d’utilité publique (DUP). Une étape essentielle vers la construction de l’autoroute entre Saint-Étienne et Lyon

Depuis quatre semaines, la pression montait autour de l’A45, reliant Saint-Étienne à Lyon. Il y a à peine un mois les élus ligériens étaient intervenus auprès du ministre de l’Écologie et du Développement durable et de l’Aménagement du territoire, Jean-Louis Borloo.

Selon le calendrier prévu, la déclaration d’utilité publique (DUP) devait intervenir avant le 20 juillet 2008. Il y avait urgence. Après le Grenelle de l’environnement, le ministre semblait gêné pour dire oui à l’A45. Lors de la grande réflexion du Grenelle, en octobre 2007, Jean-Louis Borloo avait quand même jeté le pavé dans la mare. Dans ses déclarations, il indiquait notamment : «la capacité routière du pays ne doit plus augmenter… ». Il y ajoutait un bémol : « sauf pour éliminer des points de congestions ou des problèmes de sécurité ».

Face à ces tergiversations ministérielles, les partisans de l’A45 ont vite réagi et démontré la «nécessité avérée de cette autoroute». Néanmoins, le temps passait et aucune avancée du dossier n’était visible.

À tel point que les élus s’interrogeaient sérieusement de savoir si l’A45 était toujours prioritaire pour le gouvernement. D’où le coup de force de Pascal Clément. Ce dernier décidait, à la mi-juin, de faire le siège du ministère pour obtenir la transmission du dossier au Conseil d’État. L’ancien président du conseil général de la Loire avait même soupçonné Jean-Louis Borloo « de vouloir offrir l’A45 en trophée aux Verts ».

Le 18 juin, le dossier A45 se retrouvait entre les mains des membres du Conseil d’État. Une nouvelle étape qui entraînait satisfaction et prudence chez les élus, les décideurs et les acteurs favorables à ce projet autoroutier.

De leur côté, les opposants à cette autoroute lançaient le 17 mai une pétition mettant en avant les alternatives à cette infrastructure. Pétition qui a circulé jusqu’au 10 juillet et qui avait recueilli plus de 7 000 signatures. Elles ont été envoyées au ministre en fin de semaine dernière.

Cette action s’est avérée sans succès, puisque Jean-Louis Borloo et Dominique Bussereau ont signé, hier, la déclaration d’utilité publique. Désormais, l’A45 vient de franchir un grand pas vers sa réalisation. On se souvient que lors de sa venue à Saint-Étienne le 3 décembre 2007, François Fillon avait clairement fixé l’ouverture de l’A45 en 2015, conformément aux engagements de l’État. Reste à savoir comment les différents opposants, regroupés en associations et en collectifs, entre Rhône et Loire, vont réagir à cette DUP.

Dominique Goubatian et Jacques Perbey

Le vice-président de la Région "heureux"

Jean-Louis Gagnaire, le vice-président de la Région en charge des Transports, s’est dit hier soir « extrêmement heureux de cette signature. C’est le projet de tous dans la Loire, peut-être moins dans le Rhône, une infrastructure nécessaire pour les deux agglomérations. Je redoutais que l’A45 passe à la trappe avec le Grenelle de l’environnement. Reste maintenant à résoudre la question de l’arrivée sur Lyon. » L’A45 ne fait pourtant pas toujours l’unanimité à la Région, comme l’a prouvée la séance de la semaine dernière. « C’est un sujet un peu instrumentalisé par les uns et les autres » assure l’élu ligérien. « Il y a une divergence avec les Verts, mais il y a toujours eu une majorité à la Région pour l’A45. » André Mounier, le président de la CCI de Saint-Étienne, s’est félicité également de cette annonce. « L’A45 va garantir le temps de trajet entre Lyon et Saint-Étienne, ce qui est indispensable pour les entreprises. » Dans le Rhône, le président du conseil général, Michel Mercier, qui n’est pas un ardent défenseur du projet, n’a pas souhaité réagir hier. Gérard Collomb, en ce moment a New York suite au vol inaugural Lyon-New York, n’était pas au courant de cette décision hier soir.


Opposants du Rhône: «une catastrophe pour la région»

La déclaration d’utilité publique de l’A45 suscite la colère des représentants d’associations et des élus. «C’est une catastrophe pour notre région, lance Noël Collomb, co-président de l’association de sauvegarde des coteaux du Lyonnais. C’est dommage pour les Lyonnais qui vont voir débouler entre 40 et 60 000 voitures par jour à Pierre-Bénite. C’est dommage pour les Stéphanois qui vont voir leurs entreprises se délocaliser encore plus vite.» Le responsable ajoute aussi que cette décision est en totale opposition avec le Grenelle de l’environnement. «Le gouvernement disait que lorsqu’il existait déjà une autoroute, il n’y en aurait pas d’autre à proximité. On ne peut plus faire confiance à l’État.» Il est aussi pessimiste pour l’environnement. «On sait que pour un kilomètre d’autoroute, c’est 10 hectares de terrains qui sont détruits.»

Pour la présidente de l’association Alternative aux contournements autoroutiers de Lyon (Alcaly), Martine Surrel, la déclaration d’utilité publique ne semblait pas être une surprise. « Nous avons été reçus par le cabinet de Jean-Louis Borloo il y a trois semaines. Bien que l’équipe du ministre ait relevé des incohérences, on se doutait que la déclaration serait faite. Mais on ne savait pas quand. » En revanche, elle compte «sur le Grenelle pour faire changer les lois». Même son de cloche pour Bernard Thierry, président de Darly (se déplacer autrement sur la région lyonnaise). «Il est déplorable qu’on ne prenne pas davantage en compte l’environnement. On décide d’autoroutes qui ne serviront à rien dans 15 ans alors que l’argent dépensé pourrait être utilisé pour les transports publics. On est passé de 10 à 18 000 voyageurs par jour en quelques années sur la ligne Lyon - Saint-Étienne. Mais on pourrait arriver à 60 000. Tous les matins, avec le bus n°63, je mets 50 minutes pour rejoindre Perrache depuis Oullins. L’autoroute va mettre Lyon à 30 minutes de Saint-Étienne. Les collectivités locales devront financer un nouveau pont sur le Rhône pour absorber la circulation. J’espère qu’il y aura des actions pour s’opposer à l’A45.» Roger Fréty, élu Verts à Givors, dénonce «le projet qui va à l’encontre de l’histoire, à un moment où la question du pétrole et des transports routiers est au cœur des préoccupations».

En revanche, Jean Micard, maire de Saint-Romain-en-Gier, est satisfait. «On attend cette décision depuis 20 ans dans la vallée du Gier. Cette annonce montre qu’il ne s’agissait que d’un problème électoral : 20 000 personnes en bloquaient 400 000 pour préserver leurs privilèges et leur cadre de vie. Mais quoi qu’on fasse, on ne supprimera jamais l’automobile.»

I.C. et HT.

Source: Le Progrés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antho
Admin


Nombre de messages : 1100
Age : 38
Localisation : Lyon 04
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: Autoroute A45 Lyon - Saint Etienne   18/7/2008, 10:33


A45: négatives ou positives, les réactions se multiplient


La déclaration d’utilité publique de l’A45 -la future deuxième autoroute entre Lyon et Saint-Étienne- a été publiée hier au Journal officiel. Opposants et partisans continuent de réagir


Publiée hier matin par le Journal officiel (mais aussi par le Progrès), l’annonce de la signature de la déclaration d’utilité publique de l’autoroute A45 (Saint-Etienne-Lyon) continue de susciter des réactions.Lesquelles sont loin d’être toutes favorables.

Ainsi Alain Chabrolles, porte-parole de la FRAPNA, n’hésite pas à évoquer son « profond écœurement » devant « le lobbying des acteurs économiques » et le « laisser-faire et la mollesse de certains élus.On ne peut que déplorer cette atteinte à l’environnement et à la biodiversité ».

Élu vert au Conseil régional, Jean Charles Kohlhaas ne décolère pas non plus : « en décidant de construire une autoroute là où il en existe déjà une, le gouvernement fournit la preuve que le Grenelle de l’Environnement n’était qu’un tissu de mensonges. L’argent investi dans ce projet inutile pourrait être investi ailleurs, notamment dans le développement des liaisons ferroviaires ».Ulcéré aussi, le député de la circonscription de Givors, Raymond Durand : « il s’agit d’un mauvais coup porté à un territoire considéré comme le poumon vert de Lyon ».

Reste que dans cette affaire, Raymond Durand va à l’encontre de ses amis politiques du Nouveau Centre qui, hier, se sont félicités de cette décision : « la confirmation de ce projet est une étape importante dans l’émergence d’une métropole intégrée regroupant Lyon et Saint-Étienne ». Alors qu’un autre centriste, Michel Mercier, président du Conseil général du Rhône, se limitait à renouveler ses doutes sur le raccordement de l’autoroute aussi bien du côté de Saint-Étienne que de Lyon.

Un doute que partage également l’exécutif du Grand Lyon, partisan du projet, mais qui considère que « l’A45 n’apporte pas de solution satisfaisante de débouché sur Lyon. Il est donc impératif de trouver une solution pérenne à ce problème, afin de répartir les flux correctement entre les différents secteurs de l’agglomération lyonnaise. C’est pourquoi le Grand Lyon demande instamment à l’État d’apporter à l’A45 un débouché vers l’Est lyonnais par la construction d’un pont sur le Rhône ».

Hier soir, dans un communiqué, la préfecture de la région Rhône-Alpes a de son côté rappelé que ce projet est « nécessaire pour que Saint-Étienne et Lyon poursuivent leur développement et leur coopération ».

Le représentant de l’État répond aussi en partie aux critiques en rappelant que « les travaux autoroutiers qui se poursuivent en Rhône-Alpes, dont le financement repose très largement sur l’usager à travers le péage, prennent totalement en compte le développement durable. Sur la période 2007/2013, l’État développe le transport ferroviaire… ».

L’ouverture de l’A45 a été annoncée pour 2015 par François Fillon au printemps. « Une annonce démagogique » a réagi le vice-président socialiste de la Région Jean-Louis Gagnaire.


Source: Le Progrés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marvin'



Nombre de messages : 43
Age : 24
Date d'inscription : 08/02/2008

MessageSujet: autoroute A45   28/7/2008, 14:38

Autoroute A45 : un projet qui va faire des vagues

Après la signature par le gouvernement de la Déclaration d’ Utilité Publique (DUP) de l’ A45, le Préfet de la Région Rhône-Alpes a tenu à justifier ce très controversé projet d’ autoroute entre Lyon, Saint-Etienne et Le Puy.



Sécurité et développement économique.


Les défenseurs du projet, différents acteurs des milieux économiques de la région lyonnaise, font état d’un "sondage représentatif de 70000 chefs d’entreprises" favorables à sa construction. Pour eux, l’autoroute "doit permette à Lyon et à Saint-Etienne de poursuivre leur développement et leur coopération".

Le préfet met aussi l’accent sur l’insécurité et le danger représentés par la route actuelle, totalement saturée. Il rappelle que ce projet d’autoroute a été "acté" de longue date, et que la DUP est une étape indispensable pour qu’il voit le jour.
Les détracteurs ne désarment pas


A ce propos, l’Association de Sauvegarde des Coteaux du Lyonnais, représentée par Noël Collomb, dénonce avec France Nature Environnement, la FRAPNA, la "Sauvegarde des Coteaux du Jarez", et DARLY (se Déplacer Autrement dans la Région Lyonnaise) une opération "conçue à l’époque où le baril de pétrole était à moins de 30 dollars alors qu’il dépassera 200 dollars d’ici la fin 2008". "C’est un projet du siècle passé et il doit être abandonné en faveur des transports en commun. Tous les projets autoroutiers devraient être réexaminés au profit d’une autre politique des transports réellement respectueuse de l’environnement", ajoute ce collectif d’ associations.


Grenelle de l’ environnement


Aux opposants à l’autoroute qui s’appuient sur les conclusions du Grenelle de l’environnement pour dénoncer le double langage de l’ Etat, le Préfet objecte que "sur la période 2007-2013, l’État développera le transport ferroviaire en investissant sur les gares de Perrache, Part-Dieu et Saint-Étienne Châteaucreux ainsi que sur le raccordement de Givors". Pour lui, l’autoroute ne remet pas en cause d’autres grands projets comme le contournement ferroviaire de l’agglomération lyonnaise "qui accentuera également la croissance de ce mode de transport, pour les voyageurs et les marchandises".




Un projet non financé
Reste le coût de l’autoroute. Près de 300 Millions d’ euros selon les plus optimistes, que l’Etat n’ a semble t’ il pas les moyens de payer ; les chefs d’ entreprise sondés par l’Ifop pensent qu’ elle pourrait se financer par un péage de 5 euros ; de son côté, le Grand Lyon n’est pas vraiment opposé au projet mais n’a pas prévu de le financer, surtout s’il n’inclue pas une "bretelle de détournement" du flux de véhicules au moment de l’arrivée à Lyon.




Les Verts Rhône-Alpes choisissent l’ironie

Pour les élus Verts au Conseil Régional, deux hypothèses sont possibles : "une A 45 virtuelle : personne ne dégage les 1,4 milliards nécessaires au financement du bidule, le ministre (avec la Déclaration d’Utilité Publique NDLR) s’est débarrassé de « la patate chaude » ; ou une belle piste cyclable : 48 km de bitume seront ainsi offerts aux générations futures, à leurs chars à voile, leurs skates, leurs rollers, leurs vélos…"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bis
Admin


Nombre de messages : 1243
Age : 34
Localisation : Lyon 8
Date d'inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Autoroute A45 Lyon - Saint Etienne   31/1/2010, 10:23

Autoroute A45 : dans sept ans si tout va bien

le 31.01.2010 04h00

Une réunion avec le préfet de Région s'est déroulée vendredi. L'ensemble des représentants des collectivités territoriales concernées par ce projet autoroutier entre Saint-Etienne et Lyon a affirmé son soutien. Une première.

L'information est de taille. Car jusqu'ici, il existait une belle cacophonie entre représentants des collectivités territoriales ligériennes (aux-

quelles on peut ajouter les alti-ligériennes) et celles du côté Rhodanien. Désormais, il semblerait qu'une seule voix parle sur la nécessité d'une nouvelle liaison autoroutière entre Saint-Etienne et Lyon.

En effet, vendredi en début d'après-midi, à la demande de Bernard Bonne, président du conseil général de la Loire, l'ensemble des décideurs politiques concernés par le tracé se sont retrouvés autour d'une même table chez le préfet de Région. « Il y avait là, Michel Mercier, au nom du conseil général du Rhône, Maurice Vincent pour Saint-Étienne Métropole, Jean-Louis Ga-gnaire pour la Région, le représentant du Grand Lyon et moi-même » a souligné Bernard Bonne. La représentation du conseil général de la Haute-Loire était absente.

Que se sont-ils dit entre quatre yeux ? « Que tous étaient d'accord sur ce projet et son lancement de l'appel d'offres » s'est félicité le président du conseil général de la Loire.

« Le principe était de dire « oui » pour un éventuel engagement des collectivités, s'il y avait des sommes résiduelles à mettre en place. Il n'y a pas eu d'engagements chiffrés » a précisé Bernard Bonne.

C'est par lettre individuelle adressée au préfet de Région, que chaque acteur politique concerné, devra confirmer cette position. « Et ce rapidement pour que soit enfin lancé cet appel d'offres aux concessionnaires » insiste le président du conseil général. Car le compte à rebours a pris du retard : « Si tout se passe normalement, c'est dans sept ans que cette autoroute verra le jour » confirme l'élu. Sept ans, cela porte à 2017, soit deux ans après la date initialement programmée.

Mais bien entendu, ce tracé auquel s'ajoute celui de l'A89 (Roanne-Lyon) ne peut se contenter d'arriver dans la nature de l'agglomération lyonnaise. De fait, le contournement routier de l'ouest lyonnais (COL) revient forcément à la surface. « Michel Mercier a bien compris la nécessité de mettre en œuvre ce contournement. Le COL devrait de fait, se mettre en place tout de suite après l'acceptation par un concessionnaire du projet de l'A45. Les deux projets sont concomitants » souligne Bernard Bonne. Autrement dit, l'un n'ira pas sans l'autre, même si l'idée d'une mise en œuvre du chantier de l'A45, débouchant sur un cul-de-sac, ne perturbe pas, dans un premier temps le président du conseil général. « Nous sommes tous attachés au fait que les arrivées de l'A89 et de l'A45 sur Lyon se règlent dans les meilleures conditions.

Il est clair qu'en travaillant rapidement sur le problème du COL, on réglera plus rapidement les problèmes. Le préfet de Région a lui-même insisté sur ce problème » considère Bernard Bonne, en conclusion.

Reste à savoir, si au plus au niveau, le ministère concerné, on est dans la même logique. L'avenir - proche - nous le dira.

Jacques Perbey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lyon-urbanisme.superforum.fr
biglower
Actif Reporter 2
Actif Reporter 2


Nombre de messages : 484
Age : 28
Localisation : Lyon 4
Date d'inscription : 06/02/2008

MessageSujet: Re: Autoroute A45 Lyon - Saint Etienne   31/1/2010, 16:02

Bonne nouvelle.

Par contre, l'histoire du COL, ça c'est autre chose, chaque chose en son temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
allezol69003
Actif Reporter 1
Actif Reporter 1


Nombre de messages : 237
Age : 106
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 14/11/2009

MessageSujet: Re: Autoroute A45 Lyon - Saint Etienne   8/2/2010, 15:34

Citation :
La Région est pour l'A45 mais ne veut pas payer

Vice-président au conseil régional, Jean-Louis Gagnaire résume la position de Jean-Jack Queyranne : oui à la future A45 (Lyon/Saint-Etienne), non à un financement régional. "Plusieurs expériences ont montré que les simulations initiales des services de l'Etat étaient trop prudentes et qu'une discussion efficace et serrée avec les compétiteurs dans la procédure d'attribution permettait de se dispenser de contributions publiques", écrit-il dans un communiqué.

La Région souhaite donc que soit gravé dans le marbre le principe selon lequel l'A45 sera réalisé sans apport financier des collectivités locales. "Il est inacceptable de mettre en concession une autoroute pour une durée de 60 ans avec plus de 60% de financement par les contribuables (ndlr : via l'Etat)", ajoute Jean-Louis Gagnaire. Qui pose aussi la question de la requalification de l'A47 actuelle en boulevard urbain.

Source : http://www.lyoncapitale.fr/lyoncapitale/journal/Autre-contenu/Breves/La-Region-est-pour-l-A45-mais-ne-veut-pas-payer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.empireimmo.com/inscription.php?p=flop
sainté en force



Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 13/09/2009

MessageSujet: Avenir   5/5/2010, 17:17

Pour moi la priorité numéro 1 c'est créer l'A45. Ensuite la numéro 2 c'est créer un tram-train d'un côté de l'actuel A47 et de l'autre côté une sorte de boulevard urbain limité à 70 par exemple. Enfin requalifier l'actuel ligne ferroviaire en LGV pour faire des liaisons directs sainté-lyon.

Voilà... P'tet d'ici 2187 y a moyen...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
biglower
Actif Reporter 2
Actif Reporter 2


Nombre de messages : 484
Age : 28
Localisation : Lyon 4
Date d'inscription : 06/02/2008

MessageSujet: Re: Autoroute A45 Lyon - Saint Etienne   7/5/2010, 23:04

Plutôt une ligne ferroviaire LGV entièrement nouvelle principalement en tunnel. L'actuelle ligne est déjà trop coincée entre relief, rivière et urbanisation pour l'aménager. Et oui, pas avant 2187.

Quant à changer l'A47 en Boulevard, c'est une aberration. Si on fait l'A45 c'est pas pour remplacer l'A47, mais pour la doubler. Ca n'aurait aucun sens de faire de l'A47 une voie limitée à 70 en rase campagne. On va déjà sûrement probablement dépenser un peu de sous pour aider le futur concessionnaire de l'A45 c'est pas pour en plus dépenser encore plus dans la destruction d'une autoroute dont on a déjà mis auparavant beaucoup d'argent pour construire.

L'A47 concerne le trafic de transit est-ouest, l'A45 concerne le trafic Lyon-Saint-Etienne-Le Puy voire à terme Toulouse (mais ça c'est en 2187 Wink).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sainté en force



Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 13/09/2009

MessageSujet: Je suis d'accord avec toi sur certains points.   8/5/2010, 19:30

Pour la ligne LGV plutôt d'accord avec toi que le relief n'est pas adapté pour qu'un TGV aille à 320 km/h et en en plus en traversant la vallée du Gier. Y faudrait p'tet imaginer comme l'Eurostar, un tunel pas sous la manche mais sous la vallée du Gier; Mais bon c'est utopique et impossible dû à la friabilité très importante du sol (charbon). Et ça couterait trop cher.

Par contre sur l'autoroute je ne suis pas d'accord. L'A47 est 2x2 voies, l'A45 va être 3x2 voies. Si l'on aménage pas l'A47 tout le monde va la prendre puisqu'elle va rester gratos. Y a que les cons qui à ce moment là paierai l'A45. Mais je crois que le réaménagement de l'A47 est quelque chose qui n'est pas acté mais... qui on va dire fait l'objet d'un consensus politique local (sauf les verts). Si l'A45 fait 3x2 voies et le "boulevard urbain" en 1x1 voie, il y aura toujours plus de voies qu'aujourd'hui.
Le boulevard urbain sera à part entre givors et rive de gier est tout le temps en zone urbaine.

Tout de façon c'est pas l'argent des contribuables stéphanois et de la vallée du gier qui va payer entièrement cette "rénovation" des infrastructures. Rive de Gier ou Givors c'est pas Neuilly...

Tout façon sainté c'est mort. Si le fret se développe à fond sainté sera aussi bloqué... Y a déjà tellement de trains sur cette ligne.

Ah ouais sainté n'est pas le centre du monde?... jocolor
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sainté en force



Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 13/09/2009

MessageSujet: erratum   8/5/2010, 19:31

2x3 voies pardon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
biglower
Actif Reporter 2
Actif Reporter 2


Nombre de messages : 484
Age : 28
Localisation : Lyon 4
Date d'inscription : 06/02/2008

MessageSujet: Re: Autoroute A45 Lyon - Saint Etienne   9/5/2010, 18:20

Sauf que l'A45 ne sera pas à 2X3 voies mais simplement à 2X2 voies ce qui sera largement suffisant. Quant aux soit-disants "imbéciles" qui préfèreront payer, ce sera peut-être tout simplement pour gagner du temps (limitation à 130, trajet plus court pour aller à Lyon, et plus de bouchons). D'autant que beaucoup de voitures de fonction ont un télépéage payé par leur entreprise donc ils s'en foutent du prix.

Et ensuite, l'A45 ne concerne clairement pas les mêmes flux. L'A45 c'est pour relier directement et rapidement les deux agglomérations. L'A47 c'est pour contourner le coeur de l'agglomération lyonnaise rejoindre le sud au plus court.

En fait, je ne vois pas l'intérêt de dépenser des millions en détruisant une infrastructure qui marche bien pour le simple fait de dire "on fait un boulevard urbain regardez". Le contribuable, national ou local, s'en contre fiche et préfère qu'on utilise son argent à quelque chose de plus utile comme plus de TER ou je ne sais quoi d'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sainté en force



Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 13/09/2009

MessageSujet: Re: Autoroute A45 Lyon - Saint Etienne   9/5/2010, 19:32

Quelle place pour sainté dans la RUL? C'est ça la vraie question...

En tout cas, je pense que nous sommes d'accord sur une chose: les liaisons sainté-lyon ne peuvent pas rester comme elles le sont aujourd'hui encore longtemps.
Le problème de ces infrastructures c'est que c'est surtout pour "éviter" le déclin de sainté et non bâties sur un projet commun entre sainté et lyon.
C'est bien beau de vouloir faire de meilleures infrastructures encore faut-il savoir pour quels objectifs?
Le fait de faciliter la circulation me semble bien trop facile. Par exemple à ce moment là y faudrait construire un deuxième périph parisien.
Je suis peut-être pessimiste mais je ne vois pas comment sainté peut se développer, sur quelles bases. Le design et les centres d'appel c'est bien cool mais pour le 1er en terme d'embauche c'est naze et le deuxième dans 5 ans ça va être délocalisé en tunisie ou en Inde.

C'est bien beau l'eurométropole mais sur quoi on se base, quel(s) projet(s) commun(s)? Est-ce que l'on veut une agglo bipolaire avec un pôle dominant (lyon) ou une agglo avec un pôle qui écrase tout et sainté devient la banlieue?

Pour les infrastructures cela ne revient pas du tout au même. Dans le 1er cas de la question ci-dessus on fait un des liaisons de trains aussi dense qu'aujourd'hui et effectivement une A45 pour faciliter les liaisons entre les villes. Dans le 2ème cas on fait des trains types RER avec beaucoup de trains en direction de lyon le matin et en direction de sainté le soir et on laisse l'A47 comme ça, vu que sainté va perdre au fur et à mesure des habitants.

Est-ce que les politiques se sont posés sérieusement ces questions, une fois? Je ne pense pas... Si déjà il y avait une position commune entre lyon et sainté sur ces infrastructures! MAIS IL Y EN A PAS.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
biglower
Actif Reporter 2
Actif Reporter 2


Nombre de messages : 484
Age : 28
Localisation : Lyon 4
Date d'inscription : 06/02/2008

MessageSujet: Re: Autoroute A45 Lyon - Saint Etienne   13/7/2010, 21:04

On commence à trouver le temps long du côté de Saint-Etienne :

Le Progrès a écrit:
[size=150]A45 : Vincent veut mobiliser les élus pour une manifestation à Paris[/size]
publié le 13.07.2010 04h00


Voilà deux ans que la déclaration d'utilité publique de l'A45 a été signée par le Premier ministre. Et depuis, c'est silence radio au gouvernement. Il ne se passe plus rien.

Élus et décideurs attendaient que le gouvernement, notamment le ministre Borloo, en charge de ce dossier, lance l'appel d'offres européen afin de choisir le concessionnaire qui gérera cette autoroute entre Saint-Etienne et Lyon.

Seul signe de l'État, demander encore et toujours de l'argent aux collectivités territoriales. L'A45 estimé à 1,2 milliard d'euros, l'État envisage une subvention d'équilibre de 550 à 720 millions d'euros pris en charge, à part égale, entre l'État et les collectivités.

À ce sujet une réunion s'était tenue à la préfecture de Région, le 29 janvier dernier, en présence des présidents des conseils généraux de la Loire, du Rhône et de Saint-Etienne Métropole, ainsi que les représentants du Grand Lyon et de la région Rhône-Alpes. Et dans une énième lettre que Maurice Vincent vient d'écrire à Jean-Louis Borloo, il précise qu'à l'issue de cette réunion « toutes les collectivités ont confirmé leur engagement de participer au financement de cette autoroute si la concession ne permettait pas de couvrir l'ensemble des dépenses liées à cette opération ».

Malgré cette position claire, le dossier de l'A45 est toujours au point mort. Ce qui exaspère Maurice Vincent. Le président de Saint-Etienne Métropole souligne dans son courrier au ministre de l'Écologie que « l'urgence de la réalisation de l'autoroute A45 s'impose... Aujourd'hui plus rien ne fait obstacle au lancement de la consultation des candidats à la concession. Il est donc essentiel qu'elle soit engagée au plus tôt », insiste Maurice Vincent.

Le maire de Saint-Etienne et président de Saint-Etienne Métropole met aussi l'accent sur la situation économique de la région stéphanoise qui appelle « des signes forts de soutien de la part de l'État. Notre capacité à faire venir de nouvelles entreprises pour compenser les très nombreux emplois industriels que nous avons perdus, tient en grande partie à l'accessibilité de notre territoire. Aujourd'hui l'absence de perspective sur son amélioration décourage les entreprises et les investisseurs », précise Maurice Vincent.

Alors si rien ne bouge d'ici la rentrée, le président de Saint-Etienne Métropole veut prendre une initiative. Il envisage de mobiliser tous les élus de Loire sud pour une manifestation à Paris, en septembre, si aucune réponse positive ne lui est donnée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sainté en force



Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 13/09/2009

MessageSujet: A45 encore et toujours...   15/9/2010, 18:42

Début septembre Bernard Bonne, président du conseil général de la Loire, a rencontré le directeur de cabinet de françois Fillon...
Ce directeur de cabinet lui a dit que pour que l'appel à concession soit lancé il faut un plan de financement clair et savoir qui finance quoi (sachant que l'Etat veut en mettre le moins possible). Il faut que rapidement après s'être mis d'accord les collectivités rendent leur copie au préfet de région.
B.Bonne est sorti tellement content de cette réunion qu'il espère un appel à concession en janvier/février 2011...et ouvertue prévue depuis 2007 (au stade d'avant projet on pensait ouverture début années 2000 Razz)... en 2015.
On va bientôt mettre fin au massacre écologique de l'A47 cette pourriture d'autoroute, qui n'a d'autoroute que le nom!

Enfin ne nous emballons pas trop. Ne dit-on pas "l'espoir fait vivre"?...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
biglower
Actif Reporter 2
Actif Reporter 2


Nombre de messages : 484
Age : 28
Localisation : Lyon 4
Date d'inscription : 06/02/2008

MessageSujet: Re: Autoroute A45 Lyon - Saint Etienne   15/9/2010, 22:46

C'est pas un peu du réchauffé ça ? En janvier dernier (voire celui d'avant, je sais plus, le temps passe vite), les collectivités s'étaient déjà engagées sur le montant de leurs subventions (700 millions je crois). C'est juste l'Etat qui ne veut pas s'engager sur un montant et donc repousse sans cesse, surtout maintenant que l'austérité est au goût du jour. Avec un peu de chance, l'appel d'offre sera lancé juste avant que la DUP devienne invalide après 5 ans.
Quand on voit ce que l'Etat fait de dépenses inutiles, ça rend malade de voir les budgets de recherches ou d'investissements dans les infrastructures s'effondrer. Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sainté en force



Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 13/09/2009

MessageSujet: Re: Autoroute A45 Lyon - Saint Etienne   15/9/2010, 22:58

L'A45 est réchauffée en soi. Euh facilement 40 ans qu'on en parle j'dirai. J'ai même envie de dire que c'est surement un des projets les plus vieux de france encore "dans le coup". Que dire si on remonte à un plan de 1936 qui traçait déjà un "autostrade".
Il me semble aussi qu'ils avaient déjà "estimer" le coût du projet mais peut-être pas "signer un accord", là doit être la différence ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
biglower
Actif Reporter 2
Actif Reporter 2


Nombre de messages : 484
Age : 28
Localisation : Lyon 4
Date d'inscription : 06/02/2008

MessageSujet: Re: Autoroute A45 Lyon - Saint Etienne   15/10/2010, 21:28


http://www.leprogres.fr/fr/region/la-loire/loire/article/3973819/Matignon-commande-une-nouvelle-etude-sur-l-A45-ca-grince.html

Le Progrès a écrit:
Matignon commande une nouvelle étude sur l'A45 : ça grince

publié le 15.10.2010 04h00

Alors que les automobilistes se risquent sur une A47 obsolète, les services du Premier ministre demandent une étude complémentaire / Archives Claude Essertel

Elle serait confiée au conseil général de l'Environnement et du Développement durable à la demande de Matignon et porterait sur les conditions d'arrivée de l'A45 dans l'agglomération lyonnaise et sur son financement. Cette décision inquiète

Depuis la rentrée, élus et décideurs se mobilisent pour demander au Premier ministre de mettre tout en œuvre pour lancer l'appel d'offres afin de choisir le concessionnaire.

La démarche était de rappeler à François Fillon qu'il avait affirmé, en février 2009, lors d'un Comité interministériel d'aménagement et de compétitivité des Territoires (CIACT), que l'A45 serait construite. Ce qui confirmait la déclaration d'utilité publique (DUP) signé par le gouvernement en juillet 2008.

Et voilà qu'un nouvel épisode du feuilleton A45 va se jouer. Les services du Premier ministre s'apprêtent à demander des études complémentaires. Pourtant, depuis au moins 20 ans, les rapports sur cette A 45 s'empilent, pendant que les automobilistes se risquent sur une A47 obsolète.

Matignon va donc saisir dans les prochains jours le Conseil général de l'Environnement et du Développement durable (CGEDD) pour lui demander une étude. Cette dernière porterait sur deux points : les conditions d'arrivée de l'A45 sur l'agglomération lyonnaise et sur l'équilibre financier de cette autoroute. Une expertise qui pourrait être menée au cours des deux prochains mois, avec un rapport rendu au mieux à la fin de l'année ou début 2011. Pendant ce temps, on ne parlera toujours pas du lancement de l'appel d'offres.

Le maire de Saint-Etienne et président de Saint-Etienne Métropole, Maurice Vincent, reste un peu sur sa faim avec cette nouvelle initiative gouvernementale. « C'est une nouvelle réponse des services du Premier ministre sur ce dossier pour lequel je fais le maximum. Mais cette réponse n'est ni idéale, ni satisfaisante. Cette expertise n'aurait-elle pas pu être réalisée avant ? » s'interroge Maurice Vincent. Le maire veut encore espérer que cette étude est « le dernier obstacle avant le lancement de l'appel d'offres à concession qui, je l'espère, interviendra au début de l'année prochaine, au plus tard ».

Quant à Bernard Bonne, il veut bien croire à la nécessité de cette étude. « Si elle peut apporter une solution plus adaptée à l'arrivée dans l'agglomération lyonnaise et par la même occasion rassurer les élus lyonnais et le président du conseil général du Rhône, pourquoi pas. Mais si je m'aperçois qu'il s'agit de retarder la construction de l'A45, je ne laisserai pas passer ».

Du côté de la Chambre de commerce et d'industrie St-Etienne/Montbrison, on fait part de « son grand étonnement » face à cette nouvelle étude. « Sur l'A45, tout est connu, y compris l'arrivée sur Lyon. Des études de l'ancienne direction régionale de l'Équipement le prouvent », rappelle justement Louis Colrat, directeur de cabinet de la CCI. Quant au coût, Louis Colrat estime que « seul l'appel d'offres permettra de trancher la question et de l'éventuelle nécessité d'une subvention publique ».

Lorsque ce nouveau rapport de la CGEDD sera rendu, François Fillon risque de ne plus être le locataire de Matignon. Son successeur confirmera-t-il la parole et l'engagement pris solennellement par François Fillon en faveur de l'A45 ?

Dominique Goubatian


Hypocrisie quand tu nous tiens...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sainté en force



Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 13/09/2009

MessageSujet: Re: Autoroute A45 Lyon - Saint Etienne   17/10/2010, 14:43


Ouais j'ai vu ça hier. Putain on parle de dépenses inutiles les multiples enquêtes, débats publics sur cette A45 on déjà surement coûter plus cher que la (future probable on sait pas surement) réalisation de cette autoroute.
La bande des 300m est prête depuis 2005, elle est DUP depuis 2008, les premiers débats publics datent du début des années 90. Sachant que dans la village de cellieu où ma famille est originaire on en parle facilement depuis fin des années 70.
Si cette autoroute est réalisée avant l'apocalypse mdr je paye un coup à boire à mon grand-père, l'autre jour on en a discuté, avec qui j'ai parié une bouteille de champagne et des coups à boire si elle se réalisait avant sa mort (il a 70 ans...). Si le projet est officiellement abandonné c'est lui qui devra m'en payer...
Suspense...

Qu'est-ce qu'on attends?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
biglower
Actif Reporter 2
Actif Reporter 2


Nombre de messages : 484
Age : 28
Localisation : Lyon 4
Date d'inscription : 06/02/2008

MessageSujet: Re: Autoroute A45 Lyon - Saint Etienne   17/10/2010, 20:25

Je pense que soit on attend une marge de manœuvre financière dans le budget serré de l'Etat, soit on attend tout simplement de retarder le projet, et d'en faire monter le coût apparent pour pouvoir mieux l'abandonner. Evil or Very Mad

Moi qui voulais travailler dans le secteur du BTP et du transport, finalement, je vais m'orienter vers le secteur de l'énergie. En Occident, le BTP n'a plus d'avenir, ou un avenir très incertain sous l'effet combiné de la crise des dettes et de l'écologie/nymbisme médiatique...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SG-LYON



Nombre de messages : 93
Age : 26
Localisation : Villeurbanne
Date d'inscription : 23/02/2009

MessageSujet: Re: Autoroute A45 Lyon - Saint Etienne   8/11/2010, 13:10

On a déjà un axe routier relie les deux villes. Alors, je suis contre l'A45. La seule raison qui m'inciterais à ne plus être contre, c'est la destruction de l'A47. Mais si on ne la détruira pas, je suis absolument contre car deux axe routie entre Lyon et Sainté serait un vrai massacre ! Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antho
Admin


Nombre de messages : 1100
Age : 38
Localisation : Lyon 04
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: Autoroute A45 Lyon - Saint Etienne   8/11/2010, 18:02

Moi je suis pour. L'A47 est vieillissante, souvent saturée, et dangereuse. L'A45 permettrait de disposer d'un axe rapide et sûr entre Lyon et Sainté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
biglower
Actif Reporter 2
Actif Reporter 2


Nombre de messages : 484
Age : 28
Localisation : Lyon 4
Date d'inscription : 06/02/2008

MessageSujet: Re: Autoroute A45 Lyon - Saint Etienne   8/11/2010, 19:33

SG-LYON a écrit:
On a déjà un axe routier relie les deux villes. Alors, je suis contre l'A45. La seule raison qui m'inciterais à ne plus être contre, c'est la destruction de l'A47. Mais si on ne la détruira pas, je suis absolument contre car deux axe routie entre Lyon et Sainté serait un vrai massacre ! Evil or Very Mad

Mais un massacre de quoi ? Du lieu d'habitation de la grenouille écervelée Twisted Evil ? De toute façon, ce genre de problèmes, on sait très bien s'en occuper de nos jours. Un massacre de quelques hectares de terres agricoles qui de toute façon ne produisent quasiment rien ? Un massacre d'un paysage magnifique et unique classé au patrimoine mondial de l'humanité ? De trois maisons de trois malheureux propriétaires qui toucheront un très beau chèque pour devoir déménager ?

Franchement, j'ai connu pire comme massacre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pierrot.42



Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Autoroute A45 Lyon - Saint Etienne   12/11/2010, 15:30

SG-LYON a écrit:
On a déjà un axe routier relie les deux villes. Alors, je suis contre l'A45. La seule raison qui m'inciterais à ne plus être contre, c'est la destruction de l'A47. Mais si on ne la détruira pas, je suis absolument contre car deux axe routie entre Lyon et Sainté serait un vrai massacre ! Evil or Very Mad

Bonjour, as-tu emprunté cet axe routier qu'est l'axe A47? Une autoroute qui n'en a que le nom, qui est saturée aux heures de pointe, remplie de virage, et surtout sans bande d'arrêt d'urgence!

Une fois que l'A45 sera réalisée, on peut sans doute envisager une transformation de l'A47 en nationale, limitée à 90, avec des portions alternant entre 1 ou 2 voies...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luccio



Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 06/05/2011

MessageSujet: Bonjour,   22/7/2011, 12:45

Il faut tout d'abord comprendre et savoir comment s'est faite l'A47 il a une trentaine ou quarantaine d'année.
Le tracée actuel de l'A47 est le fruit de la volonté d'un homme, Monsieur Antoine Pinay, maire de Saint chamond qui souhaitait absolument une autoroute au sein de son centre ville (les choses ont bien changé).

Vite saturée cette autoroute est aménagée et élargie entre Saint Etienne et saint Chamond, alors même que les contraintes techniques et géologiques étaient nombreuses.

Aujourd'hui on nous vend un projet A45 voulant résoudre les problème de l'A47. Un projet très cher, délégué par concession, ce qui veut dire une future autoroute payante.

Je comprend que certains voient en l'A45 une solution. Or ne serait-il pas opportun d'étudier une solution plus simple, c'est à dire l'élargissement, la sécurisation et le doublement du pont au niveau de Givors ? Une solution moins onéreuse et qui garantie une autoroute gratuite aux stéphanois.

D'autres questions se pose aussi :

A t-on évalué les conséquences du projet A45 sur un territoire naturel, agricole ? A t-on évaluer la consommation des terres agricoles d'un tel projet ? A t-on évaluer les conséquences économique sur la ville de Saint Etienne ?

De plus l'A45 est faite pour les stéphanois travaillant à Lyon centre ? mais a t-on pensé aux stéphanois travaillant à l'Est de Lyon dans les zones industrielle de l'Est lyonnais ? (qui représente bien 50% des voitures lorsque vous empruntez le matin la bifurcation de Givors entre l'A7 et la rocade). Quel est pour eux l'intérêt de l'A45 ? et surtout l'intérêt pour eux d'un déclassement de l'A47 ?

Une fois de plus il parait plus opportun un aménagement ambitieux de l'A47 (déjà effectué entre saint étienne et st chamond) plutôt que d'une A45, couteuse, ne résolvant pas la sécurité de l'A47, et surtout payante pour les stéphanois.

L'A45 est synonyme d'une ville de Saint Etienne, vidé de ses emplois, une ville purement résidentiel sans ambition, où l'on viendra une fois tous les deux ans pour la biennale du design ...

Je me questionne sur la réel ambition des élus stéphanois pour leur ville ? Leur logique date de 40 ans comme celle d'Antoine Pinay, lorsque qu'il réclamait l'A47.

L'énergie des élus stéphanois ne serait-il pas mieux engagé dans la réindustrialisation de leur ville ? et la conservation des emplois ? plutôt que de faire gagner 10 min de temps de trajet à leurs habitants travaillant à Lyon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Autoroute A45 Lyon - Saint Etienne   Aujourd'hui à 09:50

Revenir en haut Aller en bas
 
Autoroute A45 Lyon - Saint Etienne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» NEUVAINE A LA SAINTE FAMILLE Du 26 décembre 2009 (saint Etienne) au 3 janvier 2010 (fête de l'Epiphanie)
» Saint Etienne et commentaire du jour "Saint Etienne offre sa vie, comme l'or, à l'Enfant Jésus
» Cumum annuel sur Saint Etienne
» 21-23 janvier 2011 à Saint-Etienne : Le service public d'éducation, une mission à partager
» 26 décembre Saint Etienne Martyr

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LES GRANDS PROJETS URBAINS A LYON :: Transports: Evolution des axes routiers, transports en commun, aeroport, gares...-
Sauter vers: