LES GRANDS PROJETS URBAINS A LYON

Le Site de référence pour parler des grands projets architecturaux et environnementaux du Grand LYON
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 TechniCentre SNCF

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Grumpy
Actif Reporter 1
Actif Reporter 1


Nombre de messages : 50
Age : 57
Localisation : Oostende
Date d'inscription : 05/05/2006

MessageSujet: TechniCentre SNCF   15/10/2007, 11:33

Voiçi la nouvelle TechniCentre de la SNCF en contruction à Lyon Mouche

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://community.webshots.com/user/stefvdd
Grumpy
Actif Reporter 1
Actif Reporter 1


Nombre de messages : 50
Age : 57
Localisation : Oostende
Date d'inscription : 05/05/2006

MessageSujet: Re: TechniCentre SNCF   4/3/2009, 13:12

Quelle est l'état actuelle ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://community.webshots.com/user/stefvdd
Kris69



Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 13/04/2007

MessageSujet: Re: TechniCentre SNCF   5/3/2009, 00:59

^^^^quasiment terminé


photo par lukly sur SSC le 18 décembre 2008
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marvin'

avatar

Nombre de messages : 43
Age : 25
Date d'inscription : 08/02/2008

MessageSujet: le technicentre TGV de Lyon   29/3/2009, 01:01

Le technicentre TGV de Lyon, un chantier de Ouf !

Comme prévu et seulement un an après la pose de la première pierre, le futur technicentre de maintenance des TGV de Lyon Guillotière est en voie d' achèvement. Il devrait être opérationel dès le mois de janvier 2009.
Cet immense chantier, le plus grand de France en matière d' infrastructure a été évalué à 247 millions d' Euros, dont une partie (40%) a été prise en charge par les collectivités locales. Mais celles-ci comptent bien récupérer l'investissement par le bénéfice de la Taxe Professionnelle qui devrait ensuite entrer dans leurs caisses.

Cette opération crée de nombreux emplois (200 sur la construction, déjà 100 sur le fonctionnement. Selon la SNCF, un grand nombre de jeunes sont d' ailleurs déjà en formation. La SNCF investit beaucoup à Lyon, puisqu' elle a déjà réservé la majeure partie des bureaux de la tour Oxygène, le nouveau "gratteciel" en construction dans le secteur de la Part Dieu. Elle a mis en place avec l' aide de la Région le "cadencement" des TER avec départs à heures fixes, ce qui ne s' est pas fait sans difficultés. Aujourd' hui, selon la direction, "90% des trains partent à l' heure". Sans oublier la mise en place de la "halte ferroviaire" à Jean Macé, qui permet de connecter directement les habitants de l' Est lyonnais avec l' ensemble du réseau de transports en commun (bus, métros et tramways).

Lors d' une visite récente du chantier, Gérard Collomb a rappelé, à l' attention des représentants de l' Etat, que "lorsque les collectivités locales ont un peu d' argent, elles ne le gaspillent pas, mais elles le mettent dans des investissements comme celui-ci". "J' aimerais bien que quand on parle aux français du développement de la région parisienne, on leur rappelle aussi qu' il y a le Grand Lyon", a t' il ajouté.

Le président de la communauté urbaine a déjà d' autres objectifs en tête : "devant l' attractivité de la région, la hausse des prix des déplacements et les problèmes de mobilité de nos concitoyens, nous savons que l' infrastructure actuelle va très vite être saturée ! Il faut donc déjà penser à la prochaine étape. Par exemple une gare souterraine entre Jean Macé et la Part Dieu !".

Des chiffres : Le technicentre s' étend sur 19 hectares, dans le secteur de la Guillotière. Il comprendra 26000 m2 de bâtiments, 13 kms de voies d' accès. Le bâtiment central mesurera 504 mètres. La SNCF finance 145ME, le Grand Lyon 54ME, la Région Rhône-Alpes 23 ME, le département 19ME et l' Etat 6ME.

Un bâtiment "éco-responsable"

Le toit sera végétalisé, la station de lavage des TGV sera accompagnée d' une station de retraitement des eaux, des études particulières ont été faites pour réduire la consommation d' énergie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bis
Admin


Nombre de messages : 1243
Age : 35
Localisation : Lyon 8
Date d'inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: TechniCentre SNCF   29/3/2009, 13:54

Visite au technicentre TGV de Lyon en fin de rodage

Première installation de ce type implantée en dehors de l'Ile-de-France, le technicentre de Gerland qui assurera la maintenance de trente, puis soixante, rames TGV sera officiellement inauguré le 31 mars.



Le 31 mars le technicentre TGV de Lyon-Gerland, implanté sur les vastes emprises SNCF du site historique de la Guillotière, sera officiellement inauguré en grandes pompes. C'est quelques jours plus tard, le 6 avril qu'il sera véritablement opérationnel mais, depuis plusieurs semaines, cet équipement impressionnant est en rodage. Nous l'avons visité alors que sa montée en puissance était engagée.

Destiné à faire face à l'accroissement du parc TGV et donc des besoins de maintenance, Lyon-Gerland est le premier technicentre des trains à grande vitesse à être implanté hors d'Ile-de-France. D'ici la fin de l'année, de manière progressive, ce sont trente rames circulant essentiellement entre Lyon et Paris qui seront prises en charge. En 2011, avec l'entrée en service du premier tronçon du TGV Rhin-Rhône, le technicentre lyonnais dit gérant, traitera le double de rames.

Directeur du technicentre de Lyon, Guy Chalochet explique que l'apport de ce technicentre et de la nouvelle organisation nationale de la maintenance qu'il permet ont pour but d'améliorer l'efficacité de celle-ci. Qui dit meilleure maintenance, dit possibilité d'utilisation plus grande des trains et donc économie d'acquisition de nouveau matériel. Un TGV doit subir une opération de maintenance de base obligatoirement tous les 5 000 km, soit tous les trois jours environ car un TGV roule en moyenne 1 700 km quotidiennement.

Guy Chalochet précise que Lyon-Gerland effectuera des opérations de maintenance courante, des dépannages ainsi que des échanges standards de pièces comme des moteurs électriques par exemple.

Acheminées par leurs conducteurs jusqu'au centre, les rames sont ensuite prises en main sur place par les agents chargés des mouvements selon un plan de voie très précis. Elles y sont bien sûr lavées extérieurement, nettoyées à l'intérieur. Les toilettes sont vidées et les apports en eau assurés. La maintenance c'est bien sûr l'ensemble des opérations dites de confort des caisses mais aussi celles portant sur les équipements électriques, tels que les chaînes de traction, ou mécaniques. Ici, on change un boggie mais on usine aussi une roue sans l'enlever de la rame, ce qui offre un gain de temps précieux, grâce à un tour en fosse.

Des équipes formées dans les centres parisiens avec lesquels elles sont en lien grâce à une hotline travaillent également sur les pannes à l'origine plus difficilement identifiable, essentiellement d'origine électronique.La maintenance la plus légère est effectuée par des équipes dédiées opérant aux heures creuses d'utilisation des trains, de 9 heures à 16 heures et de 20 heures à 5 h 30.

François Samard - Le Progrès
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lyon-urbanisme.superforum.fr
Antho
Admin
avatar

Nombre de messages : 1100
Age : 38
Localisation : Lyon 04
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: TechniCentre SNCF   1/4/2009, 15:28

Lyon au cœur de la grande vitesse européenne

Le technicentre de maintenance TGV de Gerland, inauguré hier en grande pompe, anticipe l'arrivée du TGV Rhin-Rhône dont la première phase sera en service fin 2011

« C'est le premier technicentre TGV hors de la région parisienne, ce sera peut-être le seul, c'est aussi le plus moderne dans sa conception et son organisation », précisait hier Guillaume Pepy lors du véritable show inaugural du centre de maintenance des trains à grande vitesse implanté à la Guillotière, mais qui portera plus vraisemblablement le nom de Lyon-Gerland. Auparavant, le président de la SNCF avait rencontré discrètement une délégation de la CGT soucieuse de lui parler d'emploi.

Pour Guillaume Pepy, ce technicentre a été choisi en raison du développement des trafics province/province de TGV, de l'arrivée en décembre 2011 du TGV Rhin/Rhône avec l'achèvement de sa première phase mais aussi du véritable « hub » ferroviaire que constitue Lyon. Il doit « renforcer la place de Lyon au cœur de la grande vitesse européenne et l'excellence française dans ce domaine ». Il n'a pas oublié que les collectivités territoriales avaient contribué à une bonne partie de son financement. Ce vaste équipement qui s'étend sur 19 hectares emploie 300 personnes. Elles seront 500 en 2012/2013. La maintenance de 30 rames TGV y sera progressivement assurée. 60 dans trois ans. Il a exigé 247 millions d'euros d'investissement. La SNCF en a apporté 145, le Grand Lyon 54, la Région Rhône-Alpes 23, le Département du Rhône 19 et l'Etat 6. Grâce à des panneaux solaires, il assure 40 % de ses besoins en énergie, eau et déchets sont recyclés, une partie des toitures végétalisés.

Selon Dominique Bussereau, secrétaire d'Etat chargé des Transports, avec cet équipement « on est là dans le cadre de la politique du Grenelle de l'Environnement et du développement massif du transport ferroviaire, aussi bien pour les voyageurs que pour les marchandises. » Il a rappelé aussi que la première phase de Rhin/Rhône représentait 180 km de grande vitesse qui mettraient Lyon à 3 h 15 de Strasbourg contre 4 h 40 aujourd'hui. Gérard Collomb, président du Grand Lyon, a parlé de « rêve » en évoquant l'implantation de ce technicentre, mais aussi de plus dures réalités en rappelant que la taxe professionnelle devrait rembourser l'investissement du Grand Lyon en quatre ans. On sait l'avenir réservé à cette taxe mais « il ne regrette rien ».

Georges Barriol a souligné l'engagement volontariste du Département. Pour Jean-Jack Queyranne, qui s'exprimait devant plusieurs présidents d'autres régions, le moment était tout simplement « historique », car le technicentre contribue à favoriser les déplacements de région à région, alors que l'étoile ferroviaire où tout converge vers Paris demeurait le modèle.

François Samard

Part-Dieu saturée : des solutions étudiées

Le nœud ferroviaire est saturé, et la situation ne fera que s'aggraver. La gare de la Part-Dieu, qui accueille 500 trains par jour, devra répondre à une demande encore plus forte pour les TER comme pour les TGV. Elle va connaître pour la gestion de ses flux de passagers dans son hall des améliorations dès cette année, puis d'autres plus profondes ultérieurement.

Mais le problème pour la gestion du trafic des trains est d'une autre ampleur. Gérard Collomb l'a rappelé hier, citant Turin et Barcelone qui avaient opté pour une seconde gare souterraine. Son coût à Lyon avoisinerait le milliard d'euros. La réflexion est lancée.

Guillaume Pepy estime qu'une décision ne sera pas prise avant deux ou trois ans. Pour lui, il ne faut écarter aucune solution et bien cibler les besoins futurs : « Voir si l'on peut agrandir les autres gares lyonnaises existantes, créer une seconde gare souterraine sous la Part-Dieu, construire une nouvelle gare ».
F.S.

Source:
http://www.leprogres.fr/fr/region/le-rhone/rhone/article/402370,184/Lyon-au-c-ur-de-la-grande-vitesse-europeenne.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: TechniCentre SNCF   

Revenir en haut Aller en bas
 
TechniCentre SNCF
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LES GRANDS PROJETS URBAINS A LYON :: Lyon 7ème (Guillotière, Gerland, Zac Bon lait ...)-
Sauter vers: