LES GRANDS PROJETS URBAINS A LYON

Le Site de référence pour parler des grands projets architecturaux et environnementaux du Grand LYON
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Lyon 5eme: projets divers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Antho
Admin


Nombre de messages : 1100
Age : 38
Localisation : Lyon 04
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Lyon 5eme: projets divers   23/4/2007, 09:49

Le musée Gadagne entrouvre ses portes

En chantier depuis 2001, le musée a rouvert partiellement

Les Lyonnais vont pouvoir redécouvrir une partie du nouveau musée Gadagne. A l’occasion de l’exposition “Changer la ville, conquérir le monde”, quelques nouvelles salles seront ouvertes jusqu’au 15 juillet.

L’hôtel Gadagne, splendide bâtiment Renaissance du Vieux Lyon, a été acheté par la ville en 1902. Monument historique, il abrite le Musée de l’histoire de Lyon et celui de la marionnette. Sa rénovation a commencé en 2001. “On offre ce qui manquait, le confort, en doublant tous les espaces pour le public, mais en respectant l’histoire du lieu”, explique Simone Blazy, conservatrice du musée. Gadagne va ainsi passer de 3 500 à 6 500 m2. Un pan de colline a été creusé pour offrir de nouveaux accès. Et les anciennes caves et réserves sont devenues des salles d’exposition temporaire.

“Emblème” de la ville
Le musée occupe une place à part à Lyon. “C’est un miroir de la ville”, estime Patrice Beghain, adjoint au maire à la culture. “Il est emblématique d’abord parce qu’on a retrouvé des traces d’occupation du site depuis 70 avant J. C ”, souligne Simone Blazy. “Ensuite, du XVIe siècle à aujourd’hui il va vivre l’histoire de la ville.”

Le chantier doit se poursuivre jusqu’en 2008, avec l’ouverture complète des salles et du nouvel auditorium de Guignol. A l’automne, ce sera au tour des jardins suspendus.

Source:
http://www.metrofrance.com/fr/article/2007/04/18/08/1908-37/index.xml


Dernière édition par le 10/9/2007, 08:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antho
Admin


Nombre de messages : 1100
Age : 38
Localisation : Lyon 04
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: Lyon 5eme: projets divers   12/7/2007, 09:52

Palais Saint-Jean : Gérard Collomb veut sa pyramide

En attendant, le maire a le projet de reconquérir les berges de la Saône, de réhabiliter le palais Saint-Jean et d'aménager une nouvelle bibliothèque dans les sous-sols du Vieux Lyon


Arpentant hier la place Benoît-Crépu désormais rénovée - l'inauguration est prévue pour l'automne prochain - Gérard Collomb est revenu sur son sujet de prédilection du moment : le réaménagement des bords de Saône. Un projet d'envergure qui devrait compter parmi ses principaux arguments pour la prochaine campagne électorale. Tant le maire et président du Grand Lyon, riche de l'expérience acquise avec les berges du Rhône, tient à renouveler l'aventure côté Saône. Avec l'espoir d'asseoir un peu plus encore sa réputation de maire « embellisseur » du cadre de vie.
« La réhabilitation de la place Benoît-Crépu entre dans le cadre de projet », a-t-il expliqué avant de préciser : « nous en sommes encore au stade de la réflexion, mais il est d'ores et déjà prévu que le projet concernant la Saône s'étendra du pont Kitchener à Rochetaillée, voire au delà ». À l'entendre, cet aménagement concernera les deux rives.

Très profonde bibliothèque
Poursuivant sa promenade, le maire a poussé jusqu'au palais Saint-Jean, rue Adolphe-Max. Un bâtiment superbe qui passe aujourd'hui un peu trop inaperçu aux yeux de l'élu qui voudrait lui donner une nouvelle destinée. Si Gérard Collomb est resté encore discret sur ce que le palais pourrait abriter demain, il a en revanche trouvé une solution pour assurer l'avenir de la bibliothèque de prêt qui occupe une partie des lieux. En compagnie, notamment, des réserves du musée Gadagne, des académies lyonnaises et du Conservatoire d'art dramatique, entre autres.
En effet, avenue Adolphe Max, se cache un trésor laissé dans les sous-sols lors des travaux du métro. Un cadeau du tunnelier qui avait établi là ses quartiers avant de commencer sa tâche et qui a laissé derrière lui 1 500 m2 aménageables répartis sur quatre niveaux. Rendre accessible cet espace serait facile, l'éclairer naturellement un peu moins. Même si le royaliste Gérard Collomb pense à une solution très mitterrandienne pour résoudre le problème.
À savoir ériger une pyramide de verre façon Pei au Louvre, dans la cour pour l'instant plutôt moche qui dessert l'entrée du palais Saint-Jean. Pyramide qui permettrait à la lumière de pénétrer en profondeur, jusqu'à cette très profonde bibliothèque.
R. R.

Source:
http://www.leprogres.fr/infosdujour/lyonvilleurbanne/886491.html

L'article de 20 minutes:

Projets en sous-sol pour Collomb

Gérard Collomb va chercher des idées en profondeur pour son prochain mandat. Le maire socialiste de Lyon, candidat à sa propre succession en mars prochain, a annoncé hier que les sous-sols du palais Saint-Jean (5e) feraient prochainement l’objet d’une «ambitieuse» réhabilitation.

L’ancien archevêché du XVe siècle abrite actuellement une bibliothèque municipale et des associations. Il s’agirait de transférer une partie de ses activités dans les souterrains et de recréer une rue de l’époque médiévale.

«On étudie la faisabilité de plusieurs scénarios. On présentera un projet plus abouti, peut-être lors de l’élection municipale», indique Gérard Collomb, qui a visité hier les surprenants dédales souterrains du palais. Ainsi, le trou laissé par le passage du tunnelier du métro a été aménagé en plusieurs niveaux bétonnés. Cette surface de plus de 1.500 m2, située sous la rue Adolphe-Max, n’a jamais été utilisée. «Garou et Céline Dion ont même projeté d’en faire une boîte de nuit », raconte Alexandrine Pesson, maire PS du 5e arrondissement. L’équipe de Collomb envisage d’y déménager la bibliothèque afin de réaffecter le palais à d’autres utilisations. «On fera un puits de lumière avec une pyramide de verre comme au Louvre», imagine le maire. Il est aussi prévu de rouvrir la rue des Estrées, une voie médiévale sur laquelle fut construit le palais. Cette ancienne rue couverte est aujourd’hui un long couloir donnant sur des pièces où s’entassent des vestiges archéologiques. «L’objectif est de la rouvrir au public, et d’y installer des commerces», souligne Collomb.

Frédéric Crouzet

Source:
http://www.20minutes.fr/article/170103/Lyon-Projets-en-sous-sol-pour-Collomb.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bis
Admin


Nombre de messages : 1243
Age : 34
Localisation : Lyon 8
Date d'inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Lyon 5eme: projets divers   12/7/2007, 12:12

Est ce cela le Palais Saint Jean ??



Dernière édition par le 18/9/2007, 12:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lyon-urbanisme.superforum.fr
nonopoly



Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: Lyon 5eme: projets divers   15/7/2007, 16:57

Oui, oui, il s'agit bien de cela. Toute la parti Nord de l'avenue Adolphe Max : l'ancien archevêché avec sa tour d'angle (qui abrite la bibliothèque du 5e et des salles d'expositions), le palais Saint-Pierre jusqu'à l'angle avec la place Edouard Commette. L'accès à la cathédrale de béton se fait par les escaliers qui sont sur le terre-plein central de l'avenue Adolphe Max.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antho
Admin


Nombre de messages : 1100
Age : 38
Localisation : Lyon 04
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: Lyon 5eme: projets divers   10/9/2007, 08:52

Fourvière : la basilique menace ruine

Le lieu le plus visité de Lyon a subit les outrages du temps. L'eau s'infiltre, les tours sont fragilisées, la charpente doit être révisée. L'avenir du bâtiment est en jeu. Aussi, dès 2008, la basilique pourrait être recouverte d'échafaudages



Pesante présence sur la colline, on la croyait indestructible depuis le temps qu'elle semble veiller sur la ville. Or, il n'en est rien. Plus d'un siècle après sa construction (l'essentiel des travaux s'est achevé en 1884) voila que la basilique de Fourvière est rejointe par son âge.
Les tours, comme la toiture en ardoise, ne sont plus étanches. L'eau s'infiltre, ruisselle, dégrade les enduits et les mosaïques. Sous l'effet de la dilatation la charpente métallique n'a cessé d'exercer sur les murs une poussée qui a engendré de lourds dégâts, de nombreuses fissures attestent d'ailleurs de cette situation. La tour de la lanterne et la statue de la Vierge qui la domine subissent encore aujourd'hui les conséquences de la tempête de 1999 et d'un coup de foudre (10 octobre 2003) qui a fragilisé l'ensemble de la structure. Il y a quelques mois il a été nécessaire de remplacer en urgence quelques boulons sur le socle de la statue alors en équilibre précaire.
Bref, si comme l'explique Jean-Dominique Durand, président de la Fondation de Fourvière « il n'y a pas encore péril en la demeure », il est néanmoins nécessaire d'entreprendre au plus vite des travaux de grande ampleur en direction de la charpente et des tours.

Un devis de cinq millions d'euros
Architecte du patrimoine, Philippe Allart, confirme. Depuis un an qu'il consacre une bonne moitié de son temps à la basilique l'homme a appris à connaître intimement le bâtiment. Depuis les combles, il désigne la charpente métallique (construite sur le même principe que celle de la gare de Lyon, à Paris) à l'origine de désordres parmi les plus importants : « installée sous un toit d'ardoise qui a la particularité d'accumuler la chaleur, la charpente se dilate et se contracte au fil des saisons. Sous cette poussée les murs ont bougé sur trente centimètres. C'est beaucoup. Il faut désormais installer un dispositif afin de remédier à ce phénomène. On a trop attendu ».
L'architecte a établi un plan d'intervention. Si la Fondation de Fourvière parvient à réunir l'argent indispensable - le devis s'élève à cinq millions d'euros - la basilique pourrait être progressivement recouverte d'échafaudages à partir de l'année prochaine, le chantier devant se prolonger jusqu'à 2011. Si tout va bien.
Si tout va bien, toujours, Philippe Allart espère qu'il ne sera pas nécessaire de déposer la statue de la Vierge (6 tonnes de bronze) : « mais ce n'est toutefois pas exclu en raison des dégradations observée dans la partie haute du clocher ».
R. R.



La Fondation de Fourvière cherche à réunir des fonds


La Fondation de Fourvière, propriétaire du site, est désormais engagée dans une course contre la montre afin de réunir les fonds nécessaires pour entamer les travaux. Jean-Dominique Durand, le président de la Fondation, espère que l'Etat, la Région, le Département et la ville de Lyon apporteront les deux tiers du financement pour sauver « un édifice inscrit à l'inventaire supplémentaire des bâtiments historiques et qui attire, bon an mal an, deux millions de visiteurs ».
Pour le reste de la somme, Jean-Dominique Durand compte sur la générosité des entreprises-mécènes qui, comme le Groupe Sogimm, ont noué un partenariat avec la Fondation. Mais aussi sur celle des Lyonnais qui, après avoir largement participé au financement de la construction au XIXe siècle, ont toujours apporté depuis leur obole pour assurer la pérennité de la basilique.


Source: Le Progrés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bis
Admin


Nombre de messages : 1243
Age : 34
Localisation : Lyon 8
Date d'inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Lyon 5eme: projets divers   18/2/2008, 19:24

Le réaménagement des places Duquaire et du Petit-Collège en question

Alexandrine Pesson interroge Gérard Collomb et ses adjoints, ce lundi en conseil municipal, sur les réaménagements du parvis du Palais de Justice, de la place du Petit-Collège et sur le calendrier des travaux de réhabilitation du quartier Soeur-Janin.


C'est le 5e par la voix de son maire Alexandrine Pesson qui posera trois questions relatives à l'arrondissement en ouverture de ce dernier conseil municipal du mandat.

Gérard Collomb et ses adjoints seront interrogés sur l'aménagement du parvis du Palais de justice. L'état vient en effet d'engager la réhabilitation des « 24-colonnes », l'occasion pour la ville de réaménager ses abords et de rendre ainsi la perspective visuelle sur ce bâtiment, aujourd'hui occultée par des grilles et gâchée par les voitures stationnées en surface du parking Saint-Jean. « Est-il possible de prévoir un aménagement de la place Duquaire et la sécurisation de la traversée piétonne ? Est-il possible aussi de dialoguer avec Lyon Parc Auto afin de dégager les véhicules actuellement stationnés en surface du parking Saint-Jean et ainsi de dégager la vue sur ce bâtiment depuis la berge opposée et la passerelle du Palais de justice ? »

Une oeuvre d'art place du Petit-Collège ?

La deuxième question concerne également le Vieux-Lyon, précisément la place du Petit-Collège qui borde la mairie annexe et le musée Gadagne. « Enfin libérée de l'emprise du chantier, [ ] la place du Petit-Collège nécessite une solide réhabilitation » destinée à la mettre en valeur. « Dans le cadre de son aménagement, nous souhaiterions installer dans la partie où débouche la petite-rue tramassac, une oeuvre d'art, permettant à tout un chacun de s'approprier l'art, et d'en faire un lieu de détente, de contemplation et de rencontre. »

Travaux quartier Soeur-Janin

Enfin, Alexandrine Pesson interrogera les élus sur le calendrier des travaux de réaménagement du coeur du quartier Soeur-Janin au Point-du-Jour. Mené en concertation avec les habitants, le projet financé par l'Opac du Grand-Lyon, bailleur, le Grand-Lyon et la ville prévoit la requalification du parking silo et de l'habitat et l'aménagement de la place.
Réponse aujourd'hui à 16 heures dans la salle du conseil municipal à l'Hôtel de Ville de Lyon.

Laurence Bufflier
lbufflier@leprogres.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lyon-urbanisme.superforum.fr
Bis
Admin


Nombre de messages : 1243
Age : 34
Localisation : Lyon 8
Date d'inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Lyon 5eme: projets divers   28/2/2008, 00:53

Berges de Saône : quel avenir pour les parkings Saint-Jean et Saint-Antoine ?

La Renaissance du Vieux-Lyon soumet aux candidats Perben et Collomb ses « recommandations » en terme d'aménagements à réaliser au cours du mandat sur le quartier classé, au premier rang desquels le renouvellement des parkings Saint-Jean et Saint-Antoine

Et de trois. Après « Vieux-Lyon 2000 » présenté aux candidats aux élections municipales de 1995, « Vieux-Lyon 2010 » en 2001, voici « Vieux-Lyon 2013 et au-delà », dernier recueil de « recommandations » de la Renaissance du Vieux-Lyon pour l'avenir du site classé au Patrimoine mondial de l'Unesco, envoyé aux candidats Collomb et Perben.
Pourquoi 2013 ? En clin d'oeil, vous l'aurez compris, à la candidature de Lyon comme capitale européenne de la culture. « Au-delà », car l'investissement patrimonial et culturel qui sera fait dans les années à venir est « un investissement à long terme qui rapporte gros ».
Pour preuve, tout ce qui a été fait sur le quartier depuis les années 60 a contribué à l'inscription du site au Patrimoine mondial de l'Unesco en 1998 et a attiré des touristes du monde entier.

« Bâtir un projet exigeant »

Volet phare de ce troisième dossier, la reconquête des berges de Saône. Si le projet s'étend de Saint-Rambert au Confluent, la Renaissance du Vieux-Lyon focalise logiquement son attention sur le parking Saint-Jean, et en répercutions sur le parking Saint-Antoine qui lui fait face. Construits dans les années 70 par Pradel pour répondre à une demande importante de stationnement automobile, ces deux parkings sont aujourd'hui inadaptés à double titre : d'un point de vue esthétique, ils coupent les promenades sur les berges et les bas ports de la Saône ; d'un point de vue pratique, ils sont inondables et ne peuvent pas toujours accueillir les visiteurs et usagers du Vieux-Lyon, alors que les techniques actuelles permettent de construire des parkings subaquatiques complètement étanches.
« Nous souhaitons être associés au projet Saône à l'ordre du jour du prochain mandat, participer aux études et à la réalisation pour que les choses soient faites à fond, pour bâtir un projet exigeant et non à l'économie », argumente Pierre-Edmond Desvignes, président de la RVL, association qui oeuvre, rappelons-le, tant pour la défense du patrimoine que des habitants.
« Le directeur de Lyon Parc Auto nous a déjà entendu sur le sujet », précise son précédent président le photographe Yves Neyrolles. Dominique Perben aussi, rencontré le 9 février par les membres de l'association. Reste à entendre Gérard Collomb qui reçoit la RVL ce mercredi soir. « Une fois que nous aurons échangé avec lui, nous pourrons communiquer sur leurs positionnements respectifs. » En attendant, motus et bouche cousue sur l'accueil que le candidat « Grandissons à Lyon » a réservé à « Vieux-Lyon 2013 et au-delà »

Laurence Bufflier
lbufflier@leprogres.fr

> NOTE
Renaissance du Vieux-Lyon, 50 rue Saint-Jean, Lyon 5e. Tél. 04 778 37 16 04. Courriel : rvl6@wanadoo.fr

Les recommandations de la RVL

« Vieux-Lyon 2013 et au-delà » va bien au-delà d'une simple proposition de réaménagement des parkings en bord de Saône. La RVL avance également, pour ne citer qu'elles, les questions de la restauration du Palais Saint-Jean qui pourrait tant servir le rayonnement international de Lyon que les habitants du quartier en leur proposant des salles de réunion ; du Palais de Bondy, édifice dédié à la musique de chambre et aux expositions, où des travaux sont nécessaires ; de la Maison du Chamarier pour laquelle il reste à trouver une vocation, l'Inrterbeaujolaise qui souhaitait y créer sa Maison du Beaujolais s'étant rétractée ; de la Gare Saint-Paul où la RVL voit déjà une antenne de la Poste. Toujours à Saint-Paul, l'association souhaiterait, dans la perspective du développement des lignes de tram-train qui desserviront bientôt la gare, l'arrivée du métro, plus efficace que la ligne C3 pour rejoindre la Part-Dieu ; son percement serait d'ailleurs l'occasion de creuser également un parking pour faciliter le stationnement des riverains et des visiteurs. La RVL demande également la réfection du pavage du Vieux-Lyon, en mauvais état ; de l'éclairage ; de la signalétique directionnelle et patrimoniale. Elle aimerait encore que soient recensés les immeubles qui pourraient être préemptés par la Ville afin de développer les logements sociaux. Enfin, que soient réglés les problèmes de stationnement sauvage et de saleté qui dénaturent le quartier par endroits, en donnant notamment un usage aux placettes et rues concernées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lyon-urbanisme.superforum.fr
Antho
Admin


Nombre de messages : 1100
Age : 38
Localisation : Lyon 04
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: Lyon 5eme: projets divers   21/10/2008, 16:16

Le conseil municipal met le lycée Saint-Just en lumière

La mise en lumière de la colline de Fourvière se poursuit. Le conseil municipal de Lyon a approuvé, hier, l'éclairage pérenne du lycée Saint-Just (5e) qui sera dévoilé en fin d'année à l'occasion de la Fête des lumières. Les 100 m de façade de cet ancien séminaire du XIXe siècle seront valorisées par des diodes électroluminescentes à faible consommation d'énergie. Elles seront alimentées par une centrale solaire installée sur le toit de la cantine. Confiée au cabinet LEA de Laurent Fachard, cette mise en lumière est estimée à 500 000 euros. Les élus ont également attribué, hier, 215 000 euros de subventions aux projets artistiques de la Fête des lumières dans les arrondissements, dont 40 000 euros pour l'association Action contre la faim. Elle a été retenue pour réaliser la grande fresque du 8 décembre place Bellecour, composée de milliers de lumignons vendus au profit de l'association.

F. C. - ©2008 20 minutes

Source:
http://www.20minutes.fr/article/264849/Lyon-Le-conseil-municipal-met-le-lycee-Saint-Just-en-lumiere.php


Et au sujet de la fete des lumieres 2008, il y a une petite vidéo de présentation ici:
http://www.lumieres.lyon.fr/fetedeslumieres/sections/fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antho
Admin


Nombre de messages : 1100
Age : 38
Localisation : Lyon 04
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: Lyon 5eme: projets divers   22/10/2008, 12:56

Un autre article au même sujet:

Le lycée Saint-Just mis en lumière pour le 8-décembre

Une réalisation qui complétera le paysage nocturne de la colline de Fourvière sur lequel le bâtiment sera repéré plus facilement. Une opération à 500000 euros qui s’inscrit dans le Nouveau Plan Lumière

Alors que se profile une nouvelle édition de la Fête des Lumières, le conseil municipal vient de voter en faveur de la mise en lumière du Lycée Saint-Just, sur la colline de Fourvière.

Une nouvelle touche de couleur qui promet d’attirer de nombreux regards. Cette réalisation complétera le paysage nocturne de la colline de Fourvière sur lequel le bâtiment sera repéré plus facilement.

À l’échelle du quartier, le traitement de l’espace public devant le lycée offrira une ambiance qualifiée de « plus dynamique ».

Cet éclairage s’inscrit naturellement dans le Nouveau Plan Lumière de la ville et son volet « développement durable et écologie de la lumière ».

Une démarche unique qui a permis la mise en valeur des sites les plus prestigieux de la ville et une réflexion sur l’évolution de l’éclairage fonctionnel, qui célébrera ses vingt ans l’année prochaine.

En éclairant les 250 premiers sites, le Plan Lumière a donné un nouveau visage à la ville. Matériau proprement dit et composante d’urbanisme, la lumière n’est plus uniquement un outil lié à la sécurité des biens et des personnes. Elle est, depuis, tournée vers l’esthétisme, l’ambiance et le bien être visuel.

À Saint-Just, le matériel utilisé se constitue de diodes de 3 W avec une consommation de 24 W par appareil et a une durée de vie beaucoup plus longue, cinq fois plus que du matériel classique.

La production d’énergie par une centrale solaire, photovoltaïque, intégrée sur le toit du self-service financera les consommations énergétiques engendrées.

L’agence LEA – Laurent Fachard – a été retenue à l’issue de la consultation afin de réaliser cette mise en lumière, qui a également fait l’objet d’une concertation avec les utilisateurs et les partenaires concernés. Le coût global de l’opération est de 500000 euros.

S’articulant autour d’une tradition unique - celle des lumignons - la Fête des Lumières, sans cesse innovante, attire chaque année plusieurs millions de spectateurs.

Ce double caractère entre tradition et innovation a permis au Plan Lumière, d’acquérir une qualité et une ampleur qui ont fait de la ville une référence mondiale en la matière.

G.M

Source: Le Progrés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antho
Admin


Nombre de messages : 1100
Age : 38
Localisation : Lyon 04
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: Lyon 5eme: projets divers   26/2/2009, 17:29

LE MUSÉE GADAGNE DE LYON BIENTÔT RÉOUVERT

Après 10 années de restauration, l'ensemble Gadagne sera inauguré début juin 2009. Situé au cœur du Vieux-Lyon inscrit au Patrimoine mondial de l'humanité, l'ensemble Gadagne est un magnifique édifice Renaissance abritant deux musées renommés et identitaires de la ville de Lyon : le musée d'histoire de Lyon et le musée des marionnettes du monde.
La réouverture du site est l'occasion de découvrir ou redécouvrir ce lieu d'exception, métamorphosé par la rénovation. Dix années et 30 millions d'euros ont été nécessaires pour le restaurer et doubler la superficie des espaces dédiés aux deux musées (de 3000 à 6000 m²), grâce à de véritables prouesses techniques et architecturales.
De nouveaux espaces ont ainsi été crées afin de faciliter et de rendre plus agréable la visite du public: accueil, petit théâtre (150 places), centre de documentation, café, boutique, jardins en terrasse (700 m2) et ateliers pédagogiques. Gadagne propose au public deux grandes collections. 1400 œuvres seront présentées pour le musée d'histoire de Lyon, 500 pour le musée des marionnettes du monde.
Le musée des marionnettes du monde est le seul Musée de France consacré à cet art vivant évoluant aux frontières du théâtre, de la danse, des arts plastiques ou audiovisuels. Le musée d'histoire de Lyon sera lui un lieu ressource pour comprendre la ville, dans toutes ses composantes : urbanistiques, économiques, sociales, politiques, culturelles, cultuelles... Après une immersion sonore et visuelle dans la métropole du 21e siècle, le visiteur entamera un voyage qui le conduira de la capitale des Gaules, à la ville des canuts, ou encore sous la Révolution ou à l'époque de l'invention des frères Lumières...
Au terme de cette renaissance, Gadagne propose de développer un projet novateur, ouvert sur les enjeux urbains. Lieu patrimonial, il se veut également espace de réflexion et de rencontre sur la ville grâce à de multiples partenariats et à une solide implantation territoriale. Forum, il veut faciliter le partage du passé et du présent avec un regard neuf et critique, permettant d'envisager l'avenir.

Source:
http://www.onlylyon.org/articles/le-musee-gadagne-bientot-reouvert-184-1.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SG-LYON



Nombre de messages : 93
Age : 26
Localisation : Villeurbanne
Date d'inscription : 23/02/2009

MessageSujet: Projet "Lugdunum"   1/4/2009, 13:46

Le 5ème est à l'emplacement même où se trouvait Lugdunum.
Il faut un projet de dévelopement urbain dans le 5ème que l'on appelerais "Lugdunum".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antho
Admin


Nombre de messages : 1100
Age : 38
Localisation : Lyon 04
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: Lyon 5eme: projets divers   11/5/2009, 11:37

Après 10 ans de travaux, le musée d'Histoire de Lyon rouvre ses portes

Après 10 ans de travaux pharaoniques, dont le percement de la colline de Fourvière, le musée Gadagne dans le Vieux Lyon, regroupant le musée d'Histoire de la ville et celui des marionnettes du monde, rouvrira le 12 juin dans un écrin Renaissance jusqu'alors inconnu du public.

Lorsqu'il franchit la lourde porte de bois, le visiteur pénètre dans un espace gagné sur la colline: 7.000 m3 de terre ont été évacués et quatre tiges d'acier de 15 mètres de long sont ancrées dans la paroi pour rendre le bâtiment "autoporteur", explique Suzanne Blazy, la conservatrice.

Sitôt passée cette vision du 21ème siècle, l'on replonge dans l'époque Renaissance en traversant la cour principale bordée de deux bâtiments ocre ornés de fenêtres +à meneaux+.

Un escalier à vis du 16ème siècle conduit dans une salle d'honneur où trône une immense cheminée, point de départ d'un "voyage dans le temps" à travers un dédale de salles, de marches, de couloirs, jusqu'à des jardins suspendus, reconstitués à partir de vestiges retrouvés, datant du 17ème siècle.

C'est en 1998 que la Ville et l'Etat se lancent dans ce vaste chantier de rénovation au coeur du Vieux Lyon, inscrit au Patrimoine mondial de l'Humanité.

Ouvert en 1921, le Musée Gadagne --auquel s'est adjoint en 1950 celui des marionnettes-- ne disposait alors que d'une dizaine de salles avec un parcours sans cohérence.

"Le bâtiment principal était en ruine et les deux ensembles à l'arrière n'étaient pas accessibles au public car les planchers étaient défoncés", souligne Anne Lasseur, responsable du service collections.

Des sondages archéologiques des murs, des sols et des plafonds permettent de restituer les décors d'origine, notamment les enduits à la chaux, ocre ou vert et les plafonds "rouge sang de boeuf".

"On a retrouvé les choses +dans leur jus+ car c'était laissé à l'abandon", note Mme Lasseur. Un "gond de porte d'entrée" a ainsi été préservé, de même que le "bâti en bois d'une fenêtre" ou encore "la trace d'une bougie mouchée contre un mur".

Sous la direction de Didier Repellin, architecte en chef des monuments historiques, les travaux dont le coût s'élève à 30 millions d'euros, permettent en outre de doubler la surface de l'ensemble, passant à 6.000 m2.

Le parcours du Musée d'Histoire déroule ainsi les grandes étapes de l'évolution de la ville de Lyon, du Moyen-Age à 1970, pour comprendre les enjeux de société et ses atouts économiques, politiques et culturels.

Un des tout premiers métiers à tisser la soie, datant du 17ème siècle, puis le "métier Jacquard", qui a révolutionné le travail de l'artisan +canut+, évoquent l'essor de la soierie lyonnaise. Mais aussi les révoltes ouvrières du 19ème siècle qui l'ont accompagné et la naissance du syndicalisme.

Une autre salle retrace, à travers des plans et des photos, le programme de "restructuration" du centre-ville de Lyon, mis en place vers 1850, avec la démolition de quartiers entiers et la reconstruction de bâtiments dans l'esprit Haussmannien pour "construire une ville plus sécurisée".

Quelque 80.000 pièces, tableaux, sculptures, mobilier, etc, complèteront à tour de rôle l'exposition.

Unique en France, le Musée des marionnettes du monde disposera désormais de neuf salles pour exposer près de 400 marionnettes, renouvelées en totalité tous les deux ans sur un fond de près de 2.000.

Source:
http://www.lepoint.fr/culture/2009-04-30/apres-10-ans-de-travaux-le-musee-d-histoire-de-lyon-rouvre-ses/249/0/339344
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antho
Admin


Nombre de messages : 1100
Age : 38
Localisation : Lyon 04
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: Lyon 5eme: projets divers   8/3/2010, 16:44



Source:
http://www.lyon.fr/static/vdl/contenu/vie_democratique/lc/2010/lc022010.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume Benoliel



Nombre de messages : 37
Date d'inscription : 26/10/2011

MessageSujet: Re: Lyon 5eme: projets divers   18/1/2012, 22:07

Les Lyon citoyen de décembre et de janvier nous apprennent le vote d'une subvention pour la restauration/ rénovation du palais de Bondy connue sous le nom de salle Molière

http://www.culture.lyon.fr/culture/sections/fr/entite?entiteId=385



Le palais St Jean (abritant divers organismes comme la bibliothèque du 5e ou la Société d'architecture et quelques salles du conservatoire) devrait voir sa façade ravalée (depuis le temps).

http://www.google.fr/imgres?q=statue+palais+justice+lyon+le+poids+de+soi+meme&um=1&hl=fr&sa=N&fhp=1&biw=1024&bih=485&tbm=isch&tbnid=kqqA92UjghP0bM:&imgrefurl=http://africantal.blogspot.com/2007/10/les-quais-de-sane.html&docid=JIZGy29MmNeU1M&imgurl=http://bp0.blogger.com/_x8HKoEcOX9o/RwPCab72c6I/AAAAAAAACS0/zJzqMgylsC8/s400/15%252B-%252Bbiblioth%2525C3%2525A8que%252Bmunicipale%252Bet%252Bla%252Bprimatiale.jpg&w=400&h=267&ei=7hYXT-2eJI_SswaWmI3-Dg&zoom=1

Une bonne nouvelle alors que la façade du Petit collège qui accueille la mairie d'arrondissement du Vieux Lyon a été elle-même ravalée en fin d'année dernière.


Un article dans le Progrès annonce la mise en place d'une nouvelle convention entre la ville et l'Etat pour 2012-2017 engageant 12 millions d'euros visant une restauration entre autre de la loge du change (bâtiment réalisé par Soufflot abritant désormais le culte protestant)

http://www.vieux-lyon.org/loge-du-change_f01270.htm



http://www.leprogres.fr/rhone/2012/01/17/conseil-municipal-douze-millions-d-euros-pour-le-patrimoine-de-la-ville

Voilà de forts bonnes nouvelles en parallèle à la réalisation prochaine d'un nouvel éclairage pour le Palais de Justice et d'un vrai parvis digne de son nom en débouché de la passerelle éponyme.

Un parvis qui sera assorti d'une nouvelle statue, Le poids de soi-même inspirée de l'esthétique néoclassique, une réalisation signée de Michael Elmgreen et Ingar Dragset.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lyon 5eme: projets divers   Aujourd'hui à 17:38

Revenir en haut Aller en bas
 
Lyon 5eme: projets divers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lyon: suppressions de postes à la tête du client
» moyenne température annuelle à Lyon Bron
» SOS vétérinaire sur lyon 24/24 !!
» Petite balade entre Lyon et le col du Béal
» Des cigales à Lyon ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LES GRANDS PROJETS URBAINS A LYON :: Lyon 5ème (Vieux Lyon, Saint Just, Saint Irénée, Fourvière, Point du Jour...)-
Sauter vers: