LES GRANDS PROJETS URBAINS A LYON

Le Site de référence pour parler des grands projets architecturaux et environnementaux du Grand LYON
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Restructuration des Hopitaux Nord de Lyon (Croix Rousse)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Antho
Admin
avatar

Nombre de messages : 1100
Age : 39
Localisation : Lyon 04
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Restructuration des Hopitaux Nord de Lyon (Croix Rousse)   20/4/2007, 11:01

Voici un gros chantier en cours à l'hopital de la Croix-Rousse. Cet article a été écrit en janvier 2004:

Le Pôle Nord

La restructuration effective des Hôpitaux du Nord a commencé en 2002. Elle sera profonde, touchera tous les services et s'échelonnera sur plusieurs années. Au terme des travaux, c'est l’ensemble de l’offre de soins des HCL localisée au centre et au nord de l'agglomération qui sera reconfigurée.


Nouvelles constructions, rénovation des locaux actuels, remplacement des principaux équipements en seront la partie tangible. Nouvelles organisations médicales, projets médicaux plus adaptés à l’évolution des besoins et des biotechnologies, meilleure cohérence des fonctionnalités donneront toute leur signification à ces investissements. A travers eux, il s’agit en effet de consolider et de valoriser les atouts du Pôle : les services prenant en charge les maladies de l’appareil digestif, de l’appareil respiratoire, l’infectiologie, la cardiologie, la cancérologie d’organe et la périnatalité, autour d’un plateau technique rénové.
Ceci est le résultat de la ténacité de la politique poursuivie continûment depuis de nombreuses années par la communauté hospitalière des HCL et du Pôle, malgré les obstacles de toute nature qui ont été rencontrés. Parmi ceux-ci, on doit citer le caractère très contraint du site de la Croix- Rousse qui doit accueillir des services transférés depuis les autres établissements.

Premier transfert entrant dans le champ de cette restructuration, emblématique des contraintes de site et du dosage construction/rénovation qui en est la conséquence, celui du secteur des naissances de la Maternité de la Croix-Rousse et du service de néonatologie de l’hôpital Debrousse. La Croix-Rousse sera à terme l’un des deux établissements de référence en périnatalité des HCL. Elle assumera les responsabilités de gestion de réseau dévolues réglementairement à une Maternité de niveau III. Véritable défi organisationnel pour un site sans culture pédiatrique, il l’a été aussi pour les maîtres d’œuvre : le bâtiment de la Maternité a été sur-élevé de trois niveaux, soit un doublement de sa hauteur. Ce type de chantier est toujours exceptionnel. Il ne peut être justifié que par les limites de l’emprise foncière. Il sera suivi par la rénovation en cours de la totalité de la maternité.
Installation de la maternité en octobre, transfert de la néonatologie en novembre.



Deuxième transfert, celui des laboratoires dans le Centre de Biologie Nord dès la fin du premier semestre 2004. Le Centre réunira, non seulement les unités de biologie des Hôpitaux du Nord dans un ensemble fédératif, mais également la sérologie virale des HCL conformément au plan directeur de la Biologie. Le Pôle Nord renforcera ainsi sa vocation sur l’infectiologie qui est actuellement monopolaire au sein des HCL.



Troisième transfert, qui a déjà été commencé mais qui sera accéléré au moment de la libération des locaux des laboratoires pour s’achever en fin d’année 2005, celui des unités localisées au nord de l’hôpital de la Croix-Rousse sur le terrain d’emprise du futur bâtiment clinique (services de Pneumologie, des Maladies infectieuses et Tropicales, Réanimations médicale et chirurgicale). Dans le jargon local, que des années d’instruction de dossier ont fixé, il s’agit des “Opérations de re-localisation”. Certains aménagements ne seront que provisoires, d’autres plus pérennes. Ces travaux, au cœur du site actuel, seront nécessairement très perturbants pour l’ensemble des services. Du respect du calendrier fixé dépendra celui de l’édification du bâtiment clinique.
Avec les travaux du bâtiment clinique sur le site libéré, et après la phase d’exérèse, la Croix-Rousse commencera à partir de la fin de l’année 2005 une période décisive de reconstruction. Au terme du chantier, qui durera 36 mois, l’ensemble des unités de chirurgie et de réanimation, ainsi que l’HGE(1), bénéficieront d’un plateau technique mis aux normes actuelles. Ceci permettra le transfert des services de Chirurgie générale, d’HGE, de Médecine interne et de Réanimation de l’Hôtel-Dieu dans un site en restructuration.
Enfin après 2008, les services qui ne seront pas localisés dans le bâtiment clinique (Pneumologie, Cardiologie, Médecine interne, Maladies infectieuses, Neurologie, Soins palliatifs) seront rénovés et restructurés. Les surfaces libérées constitueront une véritable opportunité pour la Croix-Rousse en permettant les aménagements les plus adaptés.

Les grandes étapes:


Maternité et réanimation néonatale
Surélévation bâtiment juin 02 à août 03
Transfert secteur naissance oct. 03
Transfert néonatologie et lactarium nov. 03

Construction du Centre de biologie Nord oct. 02 à juin 04

Relocalisation des 20 unités dont les bâtiments seront détruits fin 04 à 2005
- Dans les unités libérées par les laboratoires et les pharmacies.
- Dans 2 bâtiments provisoires (patio central, rue Hénon).

Construction du bâtiment clinique
2005 à 2008

Dernières opérations
Emménagement des unités dans le bâtiment clinique et rénovation des locaux libérés.
A partir de 2008, restructuration complète des bâtiments actuels (bâtiment principal et bâtiment des spécialités).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antho
Admin
avatar

Nombre de messages : 1100
Age : 39
Localisation : Lyon 04
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: Restructuration des Hopitaux Nord de Lyon (Croix Rousse)   20/4/2007, 11:21

Construction du Bâtiment Clinique du Groupement Hospitalier Nord

Le Bâtiment Clinique est destiné à moderniser les conditions d'exercice des activités cliniques de l'hôpital de la Croix-Rousse et des activités médico-techniques associées.
Il répond à plusieurs choix institutionnels, comme le désengagement de l'Hôtel-Dieu de ses activités d'hospitalisation, le renforcement d'un accueil d'urgence adulte pour le Nord de l'agglomération lyonnaise, la mise en place de structures ambulatoires et la constitution d'une fédération d'hépato-gastro-entérologie. Les autres spécialités sont l'orthopédie, l'ophtalmologie et l'otorhino-laryngologie.
Le bâtiment clinique implanté entre le bâtiment historique de l'hôpital et le nouveau centre de biologie Nord comprendra 318 lits et places et 15 salles d'opération. Pour un coût total de 132 millions d'euros.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antho
Admin
avatar

Nombre de messages : 1100
Age : 39
Localisation : Lyon 04
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: Restructuration des Hopitaux Nord de Lyon (Croix Rousse)   24/4/2007, 17:35

Voila quelques photos prises aujourd'hui (24/04/2007):











Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antho
Admin
avatar

Nombre de messages : 1100
Age : 39
Localisation : Lyon 04
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: Restructuration des Hopitaux Nord de Lyon (Croix Rousse)   3/5/2007, 12:15

Hôpital de la Croix-Rousse : le chantier d'extension bat son plein

Un échange de terrains avec les HCL offre une cour agréable pour l'école publique voisine et une sortie rue Hénon pour l'école Saint-Denis

Les Croix-Roussiens ont vu ces derniers temps d'importants travaux de terrassement s'effectuer à côté de leur hôpital, suivis de l'implantation de trois grues, et, un peu plus tard, d'une quatrième. Une cinquième viendra bientôt les rejoindre au mois de mai. Ce vaste chantier, dont le chef de projet est Didier Bourdon, directeur de l'Hôpital de la Croix-Rousse, préfigure un ensemble hospitalier moderne et très largement agrandi (une grande partie de l'activité de l'Hôtel-Dieu y sera transférée).
Ce chantier implanté à la fois sur les communes de Lyon et de Caluire présente deux particularités : la disparition de la rue du Nord de la Croix-Rousse (le bâtiment clinique se construit en travers de cette rue) et un harmonieux échange de terrains entre trois propriétaires qui chacun, en ont retiré un avantage. Un terrain plus rectangulaire pour les Hospices Civils de Lyon, une cour plus agréable pour l'école publique voisine et une sortie sur la rue Hénon pour l'école St-Denis.
Le vaste bâtiment clinique est actuellement en construction (situé par les 3 premières grues). La quatrième grue travaille à la construction du bâtiment de la chaufferie et de la centrale électrique de secours. Une autre grue qui vient d'être installée permettra la construction d'un bâtiment réservé à la gynécologie et à l'extension de la maternité. Enfin le bâtiment des spécialités sera entièrement rénové par étapes, avec construction d'un bâtiment provisoire qui hébergera successivement les services évacués pour leur rénovation.



L'échange de terrains entre l'hôpital et les deux écoles

Le résultat de l'échange de terrains entre les Hospices Civils de Lyon, la ville de Lyon et l'école privée St-Denis apporte aux deux écoles quelques modifications : l'école des petits canuts, maternelle publique, voit sa cour passer d'un carré à un rectangle.
L'école privée St-Denis voit la surface d'une de ses cours diminuée (tout en restant de très bonne dimension) mais acquiert en contrepartie une large voie d'accès à la rue Hénon qui sera, une fois les travaux terminés, une des entrées principales de l'école, ainsi qu'un accès pompiers beaucoup plus pratique que l'accès actuel qui demandait de passer par la cour de l'Hôpital.



Un bâtiment clinique sur 26 000 m2

Le bâtiment clinique situé sur un espace de 26 000 m2 a été conçu par l'architecte Christian de Portzamparc. Il comprendra 2 niveaux de parkings en sous-sol, un niveau consacré aux urgences qui seront ouvertes 24 heures sur 24 (actuellement elles ferment à 19 heures). Ce bâtiment accueillera également la radiologie et l'imagerie, un niveau d'entrée en rez-de-chaussée où se feront les consultations chirurgicales, un étage qui regroupera 15 blocs opératoires, le service d'anesthésie générale ainsi que l'hébergement de chirurgie ambulatoire, un étage réservé à la réanimation et aux soins continus (58 lits de réanimation), puis 3 étages d'hébergement accueillant la chirurgie des spécialités ophtalmologiques et orthopédiques, les spécialités digestives et d'ORL et enfin de médecine.


Source: Le Progrés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
matg256



Nombre de messages : 4
Age : 30
Localisation : Manchester (UK)
Date d'inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Restructuration des Hopitaux Nord de Lyon (Croix Rousse)   16/1/2008, 21:23

Bonjour à tous !
Samedi 12 janvier, pour fêter les 50 ans des Centres Hospitaliers Universitaires (CHU), plusieurs manifestations étaient proposées dans les différents hopitaux de Lyon, dont une "Visite commentée du site en restructuration" concernant la Croix Rousse. Il s'agissait surtout de présenter un historique de l'hôpital et d'expliquer le déroulement d'un tel chantier sur un site restant en activité durant tous les travaux.
Voici quelques photos, prises à cette occasion, du chantier du "bâtiment clinique" :


Le projet :







Vue depuis les terrasses du bâtiment historique :








Vue arrière (à gauche, le centre de biologie déjà en service)
















Et voici l'article du constructeur GFC Construction concernant ce bâtiment :


Bâtiment Clinique Croix-Rousse à Lyon (69)

GFC Construction réalise en groupement le Gros-Œuvre, le Clos-Couvert et les Corps d’Etat Architecturaux du bâtiment clinique Croix-Rousse pour un montant de 55 M€ HT.

Cette opération s’inscrit, pour le compte des Hospices Civils de Lyon, dans le cadre d’un concours de Maîtrise d’œuvre remporté par le groupement Atelier Christian de Portzamparc, SETEC et ATEC. Situé au cœur de l’Hôpital de la Croix-Rousse, ce projet permet au site d’entrer dans sa dernière phase de modernisation. Le futur bâtiment se développera sur :

- 2 niveaux de sous-sol avec un parking de 200 places et des locaux techniques,
- 2 niveaux de rez-de-chaussée destinés à l’accueil, les consultations, les urgences, l’imagerie et l’hospitalisation,
- Un 1er étage qui comprend les blocs opératoires, la chirurgie ambulatoire et la salle de réveil,
- Un 2ème étage dédié à la réanimation et à la nutrition,
- Du 3ème au 5ème, 3 étages dédiés aux services spécialisés tels que l’ophtalmologie, l’orthopédie, la chirurgie générale et digestive et l’hébergement.

Il s’inscrit dans la continuité des bâtiments existants datant du XIXème siècle, la couverture en zinc rappelant les toits anciens. Ce nouveau bâtiment est ensuite prolongé par une extension moderne "verre/métal". Très travaillées, les façades opposées (nord et ouest) sont réalisées en béton architectonique, à partir d’une matrice en béton coloré. Les fenêtres trapézoïdales, asymétriques, sont la volonté d’une rupture franche de la part de l’architecte.

Outre le défi architectural, ce projet possède 2 autres particularités de taille : il se déroule à la fois dans un environnement hospitalier en service -donc en site occupé- et dans un milieu urbain dense.

Enfin, les démarches environnementales de l’entreprise appliquées aujourd’hui (tri des déchets, bacs de rétention, lutte contre les poussières et le risque aspergillaire) vont être progressivement déclinées aux entreprises sous-traitantes dont les 1ères interventions sont programmées début septembre 2007.

L’ensemble est réalisé sur 36 mois. 80 Compagnons et 25 Etam/Cadres sont mobilisés depuis l’automne 2006. Les travaux s’achèveront fin 2009.

http://www.gfc-construction.fr/article.php?id_article=203#
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bis
Admin


Nombre de messages : 1243
Age : 35
Localisation : Lyon 8
Date d'inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Restructuration des Hopitaux Nord de Lyon (Croix Rousse)   18/1/2008, 22:18

Merci pour ces photos !!! qui illustrent vraiment bien le projet !! et Bienvenue à toi matg256 ! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lyon-urbanisme.superforum.fr
Antho
Admin
avatar

Nombre de messages : 1100
Age : 39
Localisation : Lyon 04
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: Restructuration des Hopitaux Nord de Lyon (Croix Rousse)   3/11/2008, 11:05

Hôpital de la Croix-Rousse : la maternité ouvrira en février 2009

Puis, au deuxième semestre 2010, le bâtiment médico-chirurgical sera à son tour opérationnel. La fin d’un chantier de deux ans, ponctué d’opérations à tiroirs

A l’hôpital de la Croix-Rousse, 3300 femmes accouchent chaque année.

30000 viennent en consultation gynécologique.

Après l’ouverture du nouvel espace de gynécologie prévue en février prochain, 3800 accouchements sont programmés et 50000 visites.

Au deuxième semestre 2010, ce sera au tour du bâtiment médico-chirurgical d’ouvrir ses portes. Toutes les spécialités se trouveront alors rassemblées sur les 25000 mètres carrés imaginés par l’architecte Christian de Portzamparc.

« L’objectif est d’offrir davantage de confort hôtelier aux patients », explique Jacqueline Barthélemy-Bougault, directrice de l’Hôtel-Dieu, qui suit le projet de près. « Toutes les chambres disposeront d’une douche individuelle et de toilettes séparées. Le bâtiment devrait accueillir 340 lits. »

Qui se répartissent de la façon suivante : quinze salles d’opérations, 28 lits disposés dans deux salles de réveil, 50 lits de réanimations médicale et chirurgicale et de soins postopératoires, 10 lits en nutrition artificielle, 22 lits en ophtalmologie, 40 en orthopédie, 66 en chirurgie générale, 50 en hépato-gastro-entérologie (« spécificité » historique de l’hôpital de la Croix-Rousse).

Au rez-de-chaussée, le bureau des admissions dirigera les patients vers les 45 salles de consultations. Côté urgences, (25000 par an), dix salles d’examens et 24 lits d’hospitalisation de courte durée compléteront l’équipement.

A l’opposé, l’immeuble bicolore de gynécologie-obstétrique offrira lui aussi une nouvelle qualité d’accueil.

« Il n’y aura quasiment que des chambres individuelles », insiste Danielle Herbelet, directrice du Groupement hospitalier nord (qui réunit l’hôpital de la Croix-Rousse, l’Hôtel-Dieu, le centre Livet, spécialisé en orthopédie et la maison de retraite Dugoujon, ces deux derniers étant installés à Caluire.

« Cette nouvelle construction permettra d’accueillir 16 lits de suite de naissance, ce qui est nouveau à la Croix-Rousse, ainsi qu’une autre nouveauté : cinq lits pour le développement de la chirurgie ambulatoire. Nous passerons de 60 lits d’obstétrique à 76 pour les deux bâtiments. »

Quatre lits seront réservés aux interruptions volontaires de grossesse.

Un tel chantier nécessite des opérations à tiroirs. Ainsi, 24 lits de consultation sont rénovés afin de devenir 24 lits d’hospitalisation et d’accueillir les patients pendant la durée des travaux (au minimum deux ans).

La question de savoir vers quel service ils seront ensuite affectés durablement n’est pas encore tranchée.

Des transferts d’activités entre les différents établissements sont en cours de discussion.

M.M.

Source: Le Progrés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antho
Admin
avatar

Nombre de messages : 1100
Age : 39
Localisation : Lyon 04
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: Restructuration des Hopitaux Nord de Lyon (Croix Rousse)   12/2/2009, 11:15

Le nouveau bâtiment de gynécologie obstétrique entre en service et inaugure de nouvelles activités

Depuis lundi, les patientes suivies en gynécologie à l’hôpital de la Croix-Rousse sont accueillies dans un nouveau bâtiment. Construit en tout juste seize mois par Eiffage Construction Rhône, cet immeuble de quatre étages, d’une superficie de 4 633 m2 est relié par une passerelle aérienne au bâtiment abritant la maternité, rénové lui en 2003. Ces travaux d’un montant de 20 M d’euros ont permis de moderniser ce service proposant diverses spécialités : la sénologie, la cancérologie, les troubles de l’incontinence urinaire, l’orthogénie et les urgences gynécologiques.
Pour mieux s’adapter aux demandes des patientes et essayer de se placer sur un secteur où les cliniques privées devancent largement l’hôpital public, une unité d’anesthésie et de chirurgie ambulatoire dotée de cinq lits a ainsi été ouverte, permettant aux patientes de rejoindre leur domicile le jour même après une opération. 900 actes devraient être réalisés ainsi dès cette année et 1 400 l’an prochain. Situé au 3e étage, le bloc opératoire, d’une surface de 400 m2, est doté de trois vastes salles d’opération, d’une salle où le patient est endormi et d’une salle de réveil.
Les lits d’obstétriques sont répartis entre la maternité et ce nouveau bâtiment qui accueille au 2e étage 16 lits de suite naissance (38 à la maternité). Cette réorganisation a aussi été l’occasion d’offrir six lits supplémentaires aux grossesses à risques (passé de 16 à 22 lits). L’hôpital de la Croix-Rousse est en effet une maternité classée niveau 3, capable de prendre en charge les grossesses pathologiques et les grands prématurés avec notamment 15 lits en réanimation néonatale. Contrastant avec cette haute technicité, une unité d’accouchement physiologique a également vu le jour. Elle permettra aux femmes dont la grossesse ne présente aucune complication de bénéficier d’un accouchement le plus naturel possible avec le minimum d’actes techniques. Le nombre d’accouchements devrait passer de 3 213 en 2008 à environ 3 800 en 2009 puisque la Croix-Rousse va absorber une partie de l’activité de l’Hôtel-Dieu à partir du mois de mai.
Enfin des efforts « particuliers » ont été portés sur l’accueil téléphonique, la signalisation à l’aide d’un code couleur (mauve, bleu, orange, jaune) et l’intimité des patientes. Le bâtiment compte 37 chambres individuelles contre seulement 4 doubles, toutes dotées de vitres sérigraphiées opaques et les flux des consultations (planning familial, IVG, suivis de grossesse) sont bien distincts.
Sylvie Montaron

« Les HCL ne sont pas morts »
« Les HCL ne sont pas morts puisqu’ils construisent encore », a lancé hier le Pr René-Charles Rudigoz, chef du pôle de gynéco-obstétrique de l’hôpital de la Croix-Rousse, lors de la visite officielle du nouveau bâtiment qui s’inscrit dans un projet de restructuration lancé en 2002. En 2010, c’est le nouveau bâtiment médico-chirurgical d’une capacité de 300 lits et places qui ouvrira ses portes. Des bâtiments centraux - qui ont cent ans - seront réhabilités pour accueillir des services de l’Hôtel-Dieu. L’ancien bâtiment de gynécologie, sera, lui, détruit en juin, offrant des places de parking supplémentaires. « On n’arrivera pas à la fois à rattraper un déficit en trois ans et remettre aux normes les hôpitaux par rapport au privé », a estimé pour sa part Gérard Collomb, en rappelant que, en dehors de l’HFME, les plus jeunes hôpitaux des HCL (neuro et cardio) datent du début des années soixante-dix.
S.M

Source: Le Progrés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antho
Admin
avatar

Nombre de messages : 1100
Age : 39
Localisation : Lyon 04
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: Restructuration des Hopitaux Nord de Lyon (Croix Rousse)   23/8/2010, 11:07

Hôpital de la Croix-Rousse : la grande métamorphose

publié le 23.08.2010 04h00

Le nouveau bâtiment médico-chirurgical de 46 000 m2 ouvre aujourd'hui et accueille ses premiers patients mercredi mais le comité d'hygiène et de sécurité doit déposer un recours en justice pour geler cette ouverture

Depuis plus de dix ans, l'hôpital de la Croix-Rousse vit dans les chantiers et les déménagements. Ces « opérations à tiroirs », comme le dit la directrice de l'hôpital, Danielle Herbelet, ne s'achèveront qu'à la fin de l'année 2011. Mais ce lundi 23 août marque une date importante dans la restructuration du Groupement hospitalier nord des HCL avec l'ouverture du nouveau bâtiment médico-chirurgical qui accueillera ses premiers patients mercredi.

D'ici la fin octobre, 40 unités emménageront dans le « BMC » - une abréviation qui n'a pas finit de faire sourire car en jargon militaire, un BMC n'accueille pas des malades mais des dames de petite vertu. Cette ouverture lance les derniers transferts des activités médicales encore existantes à l'Hôtel-Dieu d'où les HCL vont se retirer à la fin de l'année. Certaines vont rejoindre la Croix-Rousse, comme l'hépato-gastro-entérologie, dès aujourd'hui, ou le centre de dépistage du VIH, d'autres iront à Edouard-Herriot (IVG), à Lyon sud (stomatologie) ou au groupement est. L'ouverture du BMC va permettre de rationaliser et mieux organiser la prise en charge de spécialités pour lesquelles consultations, examens et interventions chirurgicales étaient parfois éclatés sur plusieurs sites. Désormais, la prise en charge complète - consultations, examens d'imagerie, interventions chirurgicales et hospitalisation - sera proposée au BMC pour 5 spécialités : la chirurgie générale et digestive, l'hépato-gastro-entérologie, l'ophtalmologie , l'ORL et l'orthopédie. Absente du projet au départ, la cardiolologie a été intégrée au BMC, hormis l'hospitalisation complète qui restera dans le bâtiment central. « Cela a sans doute sauvé le service car maintenant si la cardiologie n'est pas située à côté d'un service de réanimation, il n'y a pas d'autorisation », se félicite Danielle Herbelet. La création du BMC est aussi l'occasion de fusionner en un seul service les transplantations hépatiques jusque-là effectuées sur HEH et la Croix-Rousse.

Cette nouvelle organisation en plateau de consultations et plateau technique permet de mutualiser les moyens des unités. Pour le bloc opératoire, l'objectif est aussi d'optimiser les temps d'occupation pour augmenter l'activité et développer la chirurgie ambulatoire.

Mais cette mutualisation inquiète les personnels et fait bondir certains syndicats en cette période de restrictions budgétaires. Inquiets sur l'organisation de travail et le manque d'effectifs, la majorité des membres du Comité d'hygiène de sécurité et des conditions de travail a demandé un délai de réflexion pour se prononcer sur l'ouverture et un recours doit être déposé en justice pour geler cette ouverture.

Sylvie Montaron

Source:
http://www.leprogres.fr/fr/region/le-rhone/rhone/article/3662106/Hopital-de-la-Croix-Rousse-la-grande-metamorphose.html


Jeux de lumières, de couleurs et équipements de pointe

publié le 23.08.2010 04h00

La création du bâtiment médico-chirurgical a bouleversé la physionomie de l'hôpital. Imposant, l'édifice de 46 000 m2 créé par Christian de Porzamparc - le premier hôpital du célèbre architecte - n'en reste pas moins harmonieux. Aligné en façade avec les autres bâtiments, le BMC affiche la même couleur de pierre mais l'arrière comprend des avancées « en peigne » colorées dans des tons sable et ocre. Les ouvertures sont nombreuses. La lumière du jour a été privilégiée dans les espaces de circulation, les blocs opératoires et en salle de réveil. A l'intérieur, les couleurs soutenues se succèdent : jaune - pour les circuits « visiteurs » - orange, vert, violet, bleu... Les couloirs sont larges et très longs mais « l'architecte a voulu casser la monotonie des lignes droites en multipliant les courbes », explique Valérie Durand-Roche, chef de projet.

Le rez-de-jardin abrite les urgences. L'architecte a joué sur le dénivelé en gardant des cours intérieures, sources de lumière. C'est à ce niveau que s'arrêtera à partir de mars le bus 61 (un 2e arrêt est prévu près de la maternité). Juste au dessus, une immense esplanade piétonnière - où seront aménagés des déposes-minute - mène au rez-de-chaussée. Il abrite l'accueil, le bureau des admissions et le plateau des consultations. « Tout a été fait pour que le hall ne ressemble pas à un hall d'hôpital, sur le modèle de l'hôpital européen de Paris », explique Valérie Durand-Roche. Chaque service a une banque d'accueil secondaire et une salle d'attente avec sanitaires... Des espaces fermés qui contrastent avec ceux ouverts de l'hôpital Femme-Mère-Enfant. En matière de signalisation aussi les leçons semblent avoir été tirées des dysfonctionnements de l'hôpital ouvert à Bron en 2008. Au niveau 1, le bloc opératoire compte 15 salles mais seules 12 seront utilisées dans un premier temps. Les salles communiquent entre elles afin qu'un seul anesthésiste puisse naviguer entre 2 salles (il y a une infirmière anesthésiste par salle). La salle de réveil comprend 24 postes mais démarrera avec 16. Elle a été séparée en deux, à la demande du chef du service, pour préserver le confort du patient. A l'inverse des blocs, cette disposition implique la présence de davantage de personnel qu'une grande salle commune. On trouve également à ce niveau, deux salles d'endoscopie et deux salles d'imagerie et cardiologie interventionnelle. Partout, « les appareils bio-médicaux sont du dernier cri », souligne la chef de projet. La majorité sont équipés de bras plafonniers que l'on retrouve aussi dans 226 des 280 chambres, situées dans les niveaux supérieurs, où ils orientent des écrans 17 pouces pour regarder la télévision ou internet. Dans certaines, un jeu de miroir très original permet au patient alité d'échapper à la tristesse d'une façade pour profiter d'une belle vue sur Lyon.

S. M

Source:
http://www.leprogres.fr/fr/region/le-rhone/rhone/article/3662125/Jeux-de-lumieres-de-couleurs-et-equipements-de-pointe.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Restructuration des Hopitaux Nord de Lyon (Croix Rousse)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Restructuration des Hopitaux Nord de Lyon (Croix Rousse)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LYON - Croix Rousse Dr Béziat
» nouvelle sur le forum et dans "le monde des FLP"
» La "Petite Église" ?
» Corée du Nord, Inde, Pakistan...porteront la lourde croix! (N.-D. de la Paix à Pedro REGIS)
» [Lyon-stagiaires] Existe-t-il un métro ou tram pour aller de la gare de la Part-Dieu à l'espé rue Anselme ? compliqué pour s'y rendre en voiture ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LES GRANDS PROJETS URBAINS A LYON :: Lyon 4ème (Croix-Rousse, Serin...)-
Sauter vers: